Roleplay FR sur l'univers de League of Legends 

Partagez|

Renards envoûtants [PV Ahri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Agrougrou


MessageSujet: Renards envoûtants [PV Ahri] Mar 12 Juil - 20:20
Le jeune femme s’étira avec difficulté, enchevêtrée dans les draps doux et chauds. Elle grogna, puis salua le moine qui se levait d’un bâillement impressionnant. Nidalee secoua la tête, qu’elle enfouit dans son oreiller en maudissant le fait que son tuteur soit si matinal. Chaque fois c’était la même, il se levait dès les premières lueurs solaires, la tirant d’un sommeil qu’elle aurait voulu voir durer pendant encore une demi-journée. Évidemment, il lui rétorquait qu’elle pouvait dormir seule plutôt que de squatter son lit chaque nuit, pour pouvoir dormir tout son saoul, mais la jeune puma avait passé toute sa vie à dormir avec sa meute et se sentait bien incapable de dormir seule dans cet endroit qu’elle connaissait trop peu, à la fois si grand et pourtant si confiné, mais surtout si froid et solitaire. Le seul repère qu’elle avait dans ce monde, c’était Lee Sin, et Nidalee continuerait de squatter son espace un bon moment, même si en tant que féline, elle trouvait que moins 10h de sommeil par jour c’est ridicule.

S’avouant vaincue par la lumière et la froideur d’un lit pour elle seule, elle s’étira encore, et fit la grimace en voyant qu’elle avait encore déchiré les draps avec ses griffes. Et probablement que le moine devait avoir subi un peu aussi. Nidalee soupira, et se glissa au sol en passant en puma. Comme à son habitude, Lee allait encore passer sa journée à méditer et s’entraîner, la laissant seule dans le monastère sans autre activité que de s’allonger et manger, ou compter les lattes de parquet, avant de passer la soirée à lui apprendre le fonctionnement du monde des humains et de parfaire son langage. Nidalee en avait affreusement marre de cette routine figée, de cette inactivité.

N’écoutant donc que son instinct qui après tout, avait forcément raison, elle se rendit au garde-manger, sauta sur une étagère avec légèreté, et s’empara d’un petit chapelet de saucissons à l’odeur alléchante. Son larcin entre les crocs, la féline s’échappa prestement par le couloir sobre, ralentissant dans le vaste vestibule, aux aguets pour ne pas se faire prendre par le propriétaire des lieux. Finalement, elle se retrouva dehors sans encombre, et releva la tête en fermant les yeux, savourant la joie et la sensation de liberté de se retrouver de nouveau au grand air.

Filant vite avant que Lee ne remarque qu’elle était en train de s’échapper, la jeune sauvage courut dans le bois entourant le monastère. C’était de loin l’endroit le plus intéressant à ses yeux qu’il lui ait été donné de voir à Ionia. Elle avait toute une faune et une flore à découvrir, des paysages à admirer, une montagne à gravir… Même si elle ne pourrait tout faire d’un coup. Son protecteur partirait à sa recherche, elle était encore bien trop dangereuse, sauvage et ignorante pour être laissée livrée à elle-même dans une zone peuplée.

Cette forêt était absolument magnifique. Elle était bien loin de la jungle de Kumungu, et perturbait un peu les repères de Nidalee. Elle était moins dense et plus lumineuse, la faune moins présente. Elle était également plus vive en couleurs, et paraissait tellement plus paisible et moins dangereuse. Ce dernier point, elle le regrettait un peu, car elle se sentait toujours exaltée dans les situations périlleuses. Néanmoins, elle trouverait quand même du plaisir ici ; chasser restait un délice même sans risque mortel. D’autant plus que Lee Sin lui avait donné un cours sur les animaux de Ionia, et elle voulait voir de ses propres yeux ces proies potentielles, et y goûter avec la saveur de la chasse qu’elle aura menée.

La chasse serait difficile. Ici, les arbres étaient droits et fins, avec peu de branches, et Nidalee se servait souvent de ses talents de grimpeuse pour ne pas se faire repérer. Après tout, un peu de chasse à l’affût ne devrait pas lui faire de mal ; d’autant plus qu’elle n’avait pas sa lance avec elle et pas vraiment le temps d’en refaire une. Elle resta donc sous sa forme prédatrice, et avança rapidement dans la forêt, au milieu de la forêt rouge, noire, rose et verte en engloutissant son butin du monastère. Après une bonne heure de découverte, la féline sentit enfin une vie à proximité. Se tapissant dans les fougères, dans le sens du vent, elle fila rapidement en direction de l’infortunée créature.

Grâce aux livres imagés pour enfants, Nidalee put reconnaître directement le chien viverrin qui se trouvait devant elle. Elle sourit, se disant qu’il aurait l’honneur d’être le premier canidé qu’elle dégusterait de sa vie. L’animal, bien que vif et rapide, était assez peu aux aguets. Sachant qu’elle pourrait le tuer en un bond mortel et gracieux, la femme puma préféra s’amuser un peu et instiller le goût de la peur en ce pauvre gibier, et sauta juste devant son nez. Comme prévu, celui-ci jappa et détalla instantanément, montrant qu’en effet il était bon coureur. Nidalee se mit à courir sur ses talons, savourant l’adrénaline montante, la tension dans ses muscles, la chaleur montante sous sa peau, la sueur sur sa fourrure, le vent fouettant son museau. Bondissant tout autour de l’animal, elle le terrorisait complètement. Il n’avait jamais vu un prédateur s’amuser comme un petit fou comme elle avant d’achever sa proie. Peut-être même en était-il à se demander si vraiment elle voulait le tuer… mais il ne prendrait pas le risque de s’arrêter.

Il la menait à travers la forêt, sur plusieurs kilomètres. Probablement la chasse la plus longue de Nidalee, si l’on oublie les chasses d’humains pour lesquels elle faisait vraiment durer le plaisir. Finalement, suffisamment amusée et dégourdie, elle sauta sur sa proie et l’acheva directement d’un coup de mâchoires à la gorge. Elle s’étira dans sa forme féline, et passa alors en humaine, gardant juste les griffes pour dépecer l’animal et en tirer son repas. Sans plus attendre, elle goûta cette chair nouvelle, qui s’avéra pour le moins appétissante. Elle prit donc le cadavre avec elle, le transportant sur son épaule, et continua de se balader, sans même penser au fait qu’elle n’avait aucune idée de la façon dont elle pourrait retrouver le monastère si le besoin s’en faisait sentir.

Grignotant des lambeaux de viande qui couvraient sa bouche et son menton de sang, transportant un chien viverrin mort, elle semblait retournée à Kumungu. Mais à son bonheur, il lui restait encore beaucoup à découvrir ici. C’est pourquoi elle marcha dans la direction de deux vies qu’elle sentait non loin. Mais si elle s’attendait à des surprises, Nidalee ne pensait certainement pas à trouver une maison ici. L’une des énergies vitales provenait de l’intérieur de la maison, tandis que l’autre venait d’un petit animal roux qui gambergeait non loin. La sauvage s’approcha de celui-ci, gardant les sens en éveil au cas où la personne de la maison s’aventurerait au-dehors, et reconnu un renard. Elle marchait vers lui tranquillement, et il la fixait dans le plus grand des calmes, ne craignant apparemment pas l’humain. Étonnée, Nidalee s’accroupit face à lui en l’admirant. Elle n’avait jamais vu de bête si magnifique, si gracieuse… Il avait une certaine majesté, une prestance, et du charisme. C’est donc alors qu’elle était couverte de sang, un animal mort à la main, en train d’admirer un renard, qu’Ahri pu voir pour la première fois Nidalee en sortant de chez elle. La sauvage se retourna, et sortit ses griffes en scrutant la nouvelle venue, cherchant le moindre signe d’hostilité, mais ne vit qu’un air tout aussi envoûtant que celui de la bête qu’elle venait de rencontrer.


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Petit, tu es doué, très doué, mais tant que je serais là, tu ne sera jamais que le second


MessageSujet: Re: Renards envoûtants [PV Ahri] Mer 20 Juil - 17:41
La journée avait déjà bien commencé que Ahri était toujours à moitié endormie, la tête enfoncée dans son oreiller, ses oreilles bougeant aux moindre bruit entendu, cela devenant de plus en plus dérangeant, elle fini par se réveiller. Assise sur son futon elle s'étira en baillant, sa couverture tomba aux niveau de ses hanches, laissant la voir dans son plein simple appareil, même si il n'y avait personne pour admirer le corps voluptueux de la renarde. Elle se leva alors, laissant tomber le drap la recouvrant et sortit de cette pièce par une porte coulissante en bois, qu'elle referma une fois passé de l'autre côté.

Elle arriva alors dans une autre salle bien plus grande, sur sa droite on pouvait voir une sorte de cuisine, un petit bar la séparant de l'autre salle, elle s'y dirigea d'un pas léger. Ouvrant un placard à sa hauteur, elle en sortit une tellière, tandis que de l'autre main elle fit apparaitre une petite flamme qu'elle "posa" sur le bar, sans en toucher le bois. Elle remplit alors la tellière d'eau et de feuille de thé avant de la placer au dessus de la flammèche, se maintenant par-dessus. Laissant tout cela se faire, Ahri descendit la petit marche séparant la salle dans laquelle elle se trouvait à ce qui était le salon. Une table basse lui faisait face, entourer de petits coussin pour s'asseoir. La renarde passa alors à côté, et finit par arrivée devant un grand placard, l'ouvrant juste à la moitié. Un large panel de couleurs se découvrit alors, restant un moment devant, elle hésita jusqu'à entendre un sifflement provenant de la tellière. Laissant sa réflexion au niveau de ses habits, elle se dirigea vers le bar, prenant un tasse se trouvant juste à côté. Elle y versa alors le liquide avant de s'emparer de la tasse. Refaisant le chemin inverse, elle laissa échapper un léger sourire avant de boire une gorgée de son thé. Elle la posa ensuite sur la table basse avant de revenir vers ses vêtements, choisissant sans hésiter sa robe habituelle blanche et rouge :

" On dirait qu'il va y avoir un petit peu d'animation aujourd'hui... "

Elle s'habilla sans attendre et s’assit devant la table, buvant son thé. Elle resta là un petit moment sans bouger, semblant plongée dans ses pensées, un petit sourire aux lèvres. Elle se releva ensuite et s'étira de plus belle avant de se diriger vers la porte menant vers l'extérieur, elle détourna alors la tête vers le côté, légèrement étonnée :

"Tiens, où est-ce qu'elle va ?... "

Ouvrant la porte, Ahri put voir un drôle de spectacle, une sauvageonne admirant un renard. Elle ne put s'empêcher de rigoler légèrement, le couvrant de sa main. Elle s'approcha tranquillement, malgré la légère animosité ressentit de celle la faisant face. Avançant d'une démarche lente et sensuel, elle commença alors à parler :

" Et bien, quelle étrange rencontre... Je ne m'attendais pas à tomber sur une sauvageonne par ici... Que fait-tu par ici ma belle ? "

Elle continua de se rapprocher et finit par arriver devant la jeune sauvage, passant son doigt sous son menton :

" Tu as perdu la langue où quoi ? à moins que tu ne sache parler... tu dois au moins avoir un petit nom ? "

Cette petite rencontre allait au moins l'occuper pour la journée, cette petite sauvageonne était mignonne en plus. La renarde sourit de nouveau, elle allait certainement bien s'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Agrougrou


MessageSujet: Re: Renards envoûtants [PV Ahri] Mer 3 Aoû - 12:19
“Eh bien, quelle étrange rencontre… Je ne m'attendais pas à tomber sur une sauvageonne par ici… Que fais-tu par ici ma belle ?”

Nidalee avait beau avoir des cours de langage avec Lee, elle ne comprenait pas tous les mots que l’inconnue lui disait. Toujours contrariée quand elle ne comprenait pas quelque chose, elle se contenta donc de se renfrogner en fronçant les sourcils sans répondre. Ahri vint lui toucher le menton, et la jeune sauvage recula en grognant, mettant ses griffes un peu plus en avant pour bien signifier à la renarde que le contact ne lui plaisait guère.

“Tu as perdu la langue ou quoi ? À moins que tu ne saches parler… tu dois au moins avoir un petit nom ?”

Nidalee fut piquée au vif. Elle se redressa fièrement, abandonnant sa posture défensive, pour répondre de manière hachée et laborieuse, trahissant son statut de novice en la matière.

“Je sais parler ! Je suis Nidalee ! Et je aime pas les humains ! Tu es quoi ? Oreilles, queues, pas normal… Tu as autre personne dans ta cabane ?”

Elle parlait sur un ton agressif, presque blessant, énervée de ne pas être capable de parler correctement. Repoussant Ahri sans lui laisser le temps de répondre, la féline se dirigea d’un pas vif vers la maison, y pénétrant sans y avoir été invitée. À l’entrée, elle s’arrêta un instant, étonnée de la différence qu’il y avait entre cet endroit et le monastère. C’était la première fois qu’elle pénétrait dans une demeure personnelle, et elle prit bien le temps d’observer. Elle avança en scrutant les moindres détails, et ne se gêna pas pour fouiller. Elle regarda les vêtements dans l’armoire, les trifouillant un peu, sans vraiment comprendre. Elle renifla la tasse de thé, convaincue qu’il s’agissait d’eau trouble, non potable, et se demanda pourquoi la renarde gardait ça chez elle. Elle alla dans la chambre, vérifiant que personne ne s’y trouvait, ouvrant les placards sur son chemin. En voyant le lit, elle se figea, son regard s’embrasant d’un désir ardent. Il était plus grand encore que celui de Lee, et avait l’air si confortable… Elle le tâta doucement, faisant la moue, tentant de ne pas céder à la tentation de s’y jeter et de s’y prélasser en bonne féline.

Se retournant, elle s’aperçut qu’Ahri l’avait suivie à l’intérieur et la fixait. Elle s’approcha d’elle à grands pas, les sourcils toujours froncés, et la dévisagea sans vergogne. Lui tournant autour, elle se cogna légèrement dans un petit meuble, qui grinça en se déplaçant légèrement, ce qui fit tourner l’oreille droite de la renarde dans la direction du bruit. Nidalee fixa du regard l’oreille, visiblement troublée. Elle tendit la main pour la toucher, mais fut arrêtée par la renarde qui stoppa son mouvement en lui attrapant vivement. Alors même qu’elle venait de perdre son animosité, Nidalee réagit instantanément, ses yeux virant au jaune, ses dents se muant en crocs, et des griffes lui poussant pour entourer avec un air de menace le poignet d’Ahri. Elle grogna et demanda à nouveau avec ses paroles hachées :

“Tu es quoi ? Ton nom ?”


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Petit, tu es doué, très doué, mais tant que je serais là, tu ne sera jamais que le second


MessageSujet: Re: Renards envoûtants [PV Ahri] Mar 16 Aoû - 18:58
Ahri gardait toujours son sourire, elle continuait d'observer la jeune femme d'elle en silence, elle semblait légèrement sur ses gardes et énervée aussi, sans que la renarde ne comprennent vraiment pourquoi. Elle n'eut même pas le temps de répondre à ses paroles que la sauvageonne se dirigea vers sa maison, elle laissa échapper un soupire en la suivant.

Une fois à l'intérieur, on pouvait tout de suite remarquer que Nidalee n'avait pas l'habitude de tout cela, elle semblait découvrir quelque chose. Ahri ne faisait toujours rien se contentant de l'observer, Elle se demandait bien comment elle s'était retrouvée ici, elle ne venais certainement pas de Ionia en tout cas en voyant ses vêtements. Alors qu'elle était dans ses idées, elle entendit un petit bruit, se tournant vers la sauvageonne, elle venait juste de se cogner avant de s'approcher, Ahri haussa un sourcil, ne sachant pas ce qui avait attirer son attention. Voyant sa main s'approcher de son visage, elle la stoppa instantanément, lui agrippant le poignet, sans aucune mauvaise intention, mais cela sembla l'énervée un peu plus. La renarde vit alors un spectacle intéressant, une sorte de transformation. Elle retira sa main et regarda Nidalee :

" ce que je suis ? Et bien certain diront que je suis un démon, mais je ne suis qu'une simple renarde, je m'appelle Ahri, Enchantée. "

Elle se contentais de sourire ne montrant aucune animosité, ne voulant pas mettre son invité mal à l'aise. Elle se pencha alors vers elle l'observant directement dans les yeux, se plongeant dans son regard :

" Mais dit moi ? et toi ? qu'est-ce que tu es aussi ? Je n'ai jamais vu de personne capable de se métamorphoser comme ça. "

tout en disant cela elle touchait l'une des griffes de Nida avec son doigt, montrant qu'elle n'avait absolument aucune crainte. Elle était curieuse à propos de cette sauvageonne qui venait de s'incruster chez elle. Ahri retourna prendre sa tasse de thé ne quittant toujours pas Nidalee du regard :

" En tout cas je me demande ce que tu fait ici ? Et je me demande aussi si tu repartira d'ici... "

Elle laissa alors échapper un sourire carnassier, laissant une aura plus sombre planer dans l'air.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Renards envoûtants [PV Ahri]
Revenir en haut Aller en bas

Renards envoûtants [PV Ahri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Renards envoûtants [PV Ahri]
» [GW2] La 8ème classe enfin dévoilée : ça sera l'envoûteur!
» [SKIN] Ahri Challenger
» Sublime crayonné d'une envoûteuse, par Shadowlight
» Kamilia >>Un parfum de fleur envoûtant flotte dans les airs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendes de Runeterra :: Valoran :: Les îles :: Ionia :: Autres-