Roleplay FR sur l'univers de League of Legends 

Partagez|

Instant de faiblesse [PV Ahri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Instant de faiblesse [PV Ahri] Ven 1 Juil - 17:48
Tout était flou. Je distinguais à peine les arbres, masses informes me barrant le chemin. Je me traînais - plus que je ne marchais, du moins - au mieux, fuyant mes agresseurs. Mes blessures étaient un réel handicap, et si j'en avais eu le temps et l’énergie, je me serais bien arrêté pour pester contre eux. Mais je ne pouvais pas me le permettre, car ils n'étaient pas là pour discuter. Encore moins pour prendre le thé à la manière des Ioniens, ce qui, en cet instant, me paraissait foutrement dommage.
Chaque pas me faisait mobiliser la totalité de ma volonté et de mon attention. La main contre mon flanc, empêchant au maximum le sang de s'écouler. Il y avait aussi cette coupure à l'arrière de ma cheville, qui me semblait préoccupante. Ma jambe droite ne répondait que très peu, et me permettait seulement de rester debout. Oh, j'avais bien arraché un morceau de ma tenue pour venir serrer ma cheville, mais ce n'était que temporaire, et le mal était déjà fait. Avancer, c'était bel et bien la seule et unique mission de ma deuxième jambe. Sans l'atout de ma vitesse, j'étais une moindre menace. Et ça, mes agresseurs le savaient avant même de me rencontrer. Je savais de la part de qui ils venaient, et je devais avouer être surpris des capacités de ses disciples. Les pouvoir des ombres de Zed était véritablement quelque chose. Et ce n'était là que ses... sous-fifres.

Quelle immense déception. Depuis le meurtre de notre maître, je n'avais plus eu comme pensée profonde que de ramener Zed à la lumière, m’entraînant comme jamais dans le but d'être à la hauteur si jamais un affrontement venait à avoir lieu un jour. Et même avec ça, je me trouvais en train de fuir lamentablement, fuir pour ma vie, menacée par les rejetons du maître des Ombres. Comment pouvais-je espérer me débrouiller face à lui si je me trouvais à cet instant dans un tel état ? La surprise avait certes fait son effet, mais je ne m'attendais pas non plus à voir Zed me proposer un sympathique duel, avec toute les formes que pouvaient y mettre les Ioniens les plus honorables.

Un pic de douleur m'assaillit, et je tombais au sol, retenant un cri de douleur. Je ne pouvais pas me permettre d'être repéré. Peut-être savaient-ils déjà où j'étais. Ils jouaient avec moi. Possible, n'ayant jamais été une grande menace en soi, réduit à cet état, je ne pouvais plus rien leur faire, à vrai dire.
Je fixais la direction vers laquelle je me dirigeais, voyant encore moins de lumière, les arbres étant d'autant plus floutés, l'herbe n'était qu'une vague mer de vert. Je refusais de crever ici, mais ça, je n'étais plus en mesure d'exercer un contrôle dessus, malheureusement...
Des pas. Je me figeais, entendant clairement des pas se rapprocher. De la droite... Je devais tenter de me cacher, et vi... Quoi, derrière aussi ? Oh...
Je ne pouvais plus que lâcher prise, c'en était fini. Valait-il mieux sombrer maintenant ? Plutôt que de leur donner le plaisir de me voir mourir sous leurs yeux ? Pour une fois, je voulais choisir la facilité. Je voulais choisir...
Le noir se fit. Avais-je seulement fermé les yeux, ou ma vision avait-elle lâché, ça, je n'en avais aucune foutue idée. Mais à cet instant, plus rien ne comptait, de toute façon. La seule chose à faire, c'était...
De dormir.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Petit, tu es doué, très doué, mais tant que je serais là, tu ne sera jamais que le second


MessageSujet: Re: Instant de faiblesse [PV Ahri] Ven 22 Juil - 9:19
Ahri avait le sourire aux lèvres aujourd'hui‚ il y avait de l'animation et pour une fois ce n'était pas pour elle. En tout cas elle avait pu assister à un combat de Ninja‚ ce qui était finalement assez rare même à Ionia. Enfin un "combat"... Cela ressemblait plus à une leçon qu'à autre choses‚ même si ceux en noirs avait attaquez par surprise et en surnombre. La renarde était quand même assez étonnée que le petit ninja ait réussit à s'échapper au final‚ elle était d'ailleurs en ce moment entrain de le suivre. Ses agresseurs se rapprochait petit à petit et avec les blessures qu'il supportait ça ne devrait être qu'une question de temps.  Ce fut d'ailleurs à ce moment là que le ninja violet s’écroula‚ tandis que les autres ne faisait que ce rapprocher.La renarde laissa alors échapper un soupire‚ ce spectacle était un peu trop court à son goût ‚ elle décida donc d'entrer en scène au moment où ils avaient finalement retrouver le ninja évanoui.

Alors que l'un deux se rapprochait‚ sur ses gardes mais la vision concentré sur le grand blessé. Il ne s'attendait pas alors que le danger viendrait d'ailleurs et avant même que cela ne lui traverse la tête il était déjà dans un autre monde. Ses deux amis le virent s'écrouler en arrière‚ la gorge tranché‚ des gerbes de sang en sortant. Les deux autres agresseurs virent celle qui venait de mettre leur collègue à terre. La renarde sourit légèrement‚ sa main droite couverte de sang‚ ses ongles long et fin avaient facilement transpercer la peau de l'homme. Elle lécha le sang qui coulait en regardant les deux autres :

" Vous avez cru pouvoir chassez tranquillement sur mon territoire ? Il n'y a qu'un seul prédateur ici et c'est moi "

A ces dernières paroles elle laissa échapper son aura pourvu d'une grande soif de sang. Les deux ninja semblait tétanisé un moment avant que l'un d'entre eux se décide d'attaquer, il fonça droit sur la renarde et échangea au dernier instant de place avec son ombre pour surprendre Ahri. Même si cela n'eut pas l'effet escompter‚ il n'arrivait plus à bouger‚ son arme stopper net devant lui. Il remarqua alors mais trop tard les queues de la renarde étaient enrouler sur tout le corps de sa victime et même si elle avait l'air inoffensives‚ chacune d'elle se resserrait de plus en plus fort, telle un serpent. Elle fit alors glisser l’une d'entre elle jusqu'au cou du pauvre homme, qui commença petit à petit à manquer d'air. Elle se retourna, un sourire aux lèvres :

" Comment trouve tu cela ? le faite de perdre la vie, petit à petit... Je crois que cela ne me lassera jamais... Elle rapprocha son visage, plongeant son regard dans le sien Voir le regard d'un combattant se remplir de désespoir face à son triste destin amusant...

Pendant se moment le dernier encore debout fonça sur Ahri, profitant qu'elle lui tourne le dos. La renarde se retourna alors, lâchant sa victime sans vie. Et tandis que le ninja fonça, elle claqua simplement des doigts et plusieurs lucioles enflammées apparurent, se lançant sur leur attaquant qui se mit à bruler.
Il tomba alors au sol, se tordant de douleur et ses cris s'échapper de son corps entrain de se consumer. Ahri s’approcha et s'agenouilla à côté posant une main sur sa poitrine :

" J'espère que tu n'est pas pressé de mourir, car ces flammes te bruleront un long moment avant de te tuer... Elle monta sa main vers une fente, au niveau du cou, de son armure et posa l'ongle de son index sur la peau de l'homme. " d'abord la chaleur va faire fondre tes vêtements... Elle commença à enfoncer son ongle dans sa peau. Puis ensuite cela va attaquer ta chair... Elle l'enfonça alors encore plus profondément, s'arrêtant avant de lui trancher le pharynx Pour finir cela sera ta vie qui s'enflammera... mais si tu le souhaite... peut être que si tu me supplie, j’achèverais ta souffrance. "

Entre deux cris l'homme s'écria : " Arrête... s'il te plait !!! "

Elle souria : " Soit... " son doigt continua de s'enfoncer, tranchant sa respiration. Se relevant, elle le laissa agoniser quelques secondes retournant prêt du petit ninja violet. Elle plia alors un genoux en le regardant, il semblait toujours en vie mais certainement plus pour longtemps. Soupirant légèrement elle fit apparaitre son orbe qu'elle plaça au dessus de lui, elle se mit alors à briller d'une légère lueur verte, au moins les essences vitales qu'elle venait de récupérée lui sont utile. Après quelques secondes la lueur commença a faiblir, les essences vitales n'en restait pas moins de piètre qualité, cela était dommage mais au moins ce petit ninja qui en regardant de plus près était en faite un yordle. Elle se releva ensuite, prenant le petit être entre ses queues, retournant chez elle.

Une fois arrivée, elle alla déposée le blesser dans son futon avant de le déshabiller pour voir ses blessures, et cela n'était pas très beau à voir. Elle commença sans attendre à le soigner, une idée derrière la tête bien entendu. Après quelques minutes elle sortit de la chambre et alla faire chauffer du thé, attendant que le yordle se réveille, se demandant tout de même comment il avait échouer ici.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Instant de faiblesse [PV Ahri] Dim 31 Juil - 16:43
La vision de ce long tunnel noir dans lequel il fallait s'aprocher de la lumière, je ne l'avais pas vu. Non. C'était seulement le noir autour de moi, et j'aurais seulement voulu pouvoir m'y perdre. Mais ce froid était glacial, oppressant, comme s'il cherchait à m'ôter toute chaleur. Et je l'aurais sans doute laissé faire, si j'en avais eu l'occasion. Mais ces vagues de douleur, incessantes, me rappelaient que mon corps était en corps en vie. C'était comme des battements de coeur pour moi, la douleur fouettant mon esprit pour l'empêcher de s'égarer. Je ne voulais pas continuer plus longtemps mais mon enveloppe physique m'empêchait désormais continuellement de le faire, me ranimant, toujours. J'étais pour ainsi dire dans un état d'éveil assez paradoxal. Des sons me parvenaient encore mas j'étais incapable de les analyser, de traiter ces données entrantes. Ils n'étaient qu'un bruit de fond permanent venant parasiter encore un peu plus mon esprit égaré.

Il me semblait entendre des cris. Je n'en comprenais pas la raison, en vérité. J'aurais bien ouvert les yeux, mais mon corps ne répondait pas. De toute manière, je n'étais pas à même de faire un quelconque mouvement en toute autonomie, et ma motivation s'était évanouie. J'étais tellement préparé à mourir que j'avais en quelques sortes lâché les pédales et le guidon. Maintenant, les choses allaient et venaient directement en l'état. Mais ne pouvaient-ils donc pas faire leur travail et mettre fin à mon existence rapidement ? Zed les avait mal formés, il fallait les croire. A moins que ce ne soient ses ordres directs que de me capturer en vie ? Allez savoir...

Le silence se fit. Que s'était-il passé ? Je me mettais bientôt à ressentir une douce caresse, les battements de douleur se faisant moins puissants, moins réguliers. Je sentais enfin le noir se faire complètement, enfin j'allais pouvoir reposer en paix. S'il n'avaient pas eu ma peau, mon corps allait enfin lâcher. Plus de souffrance, plus de douleur... Je pouvais enfin laisser ma conscience s'éteindre, lentement...

***

Mes yeux s'ouvrirent, alors que je me relevais rapidement, pour me retrouver assis sur un futon. J'étais en sueur, la respiration lourde et rapide, et j'étais... Vivant ! L'idée qu'un rêve si réaliste ait pu survenir s'ôta rapidement de mes pensées. Les bandages sur mon flanc et ma cheville, eux, me paraissaient bien réels, même si la douleur était minime... Je n'étais plus habillé, ce qui voulait dire...
Je jetais un coup d’œil autour de moi. La pièce était très simple, avec seulement ce lit et une porte coulissante non loin. Il y avait quelqu'un de l'autre côté, mais qui donc. Je ne comprenais rien de ce qui avait pu se passer. Je ne semblais pas prisonnier, et rien ne laissait penser qu'on me voulait du mal. Ma tenue, en un piteux état, reposait dans un coin de la pièce, inutilisable. Je sentais le sang d'ici. Je voulus me lever, l'instinct de survie reprenant le dessus. J'en étais venu à souhaiter mourir, mais comment ? A présent, je devais assurer ma survie. Je devais avoir avec ma tenue un shuriken, au moins un... J'avais juste à marcher jusque là, m'en saisir et de me remettre sur le futon. Rien d'impossible.

Je mobilisais mes forces pour discrètement me lever, un seul objectif en tête. Mon premier pas, bien que peu assuré, se fit, et j'entamais le second quand une douleur foudroyante me prit sur ma cheville d'appui.

"Ouch !"

Je tombais lourdement en avant, à quelques centimètres de mon objectif. On m'avait sans doute entendu, je n'avais donc plus de temps à perdre. Je rampais vers les restes ensanglantés de mon uniforme pour plonger une main dans ma sacoche de jambe, y trouvant deux shurikens. C'était bien assez... Je me sentais en sécurité, c'était étrange, avec ce métal en main.
Je tressaillis. Des pas. C'était le moment...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Petit, tu es doué, très doué, mais tant que je serais là, tu ne sera jamais que le second


MessageSujet: Re: Instant de faiblesse [PV Ahri] Jeu 4 Aoû - 6:39
Ahri attendait patiemment dans sa cuisine, Un thé à la main, elle se posais plusieurs question à propos de son petit invité qui dormait à côté. Elle n'en était pas sûre, mais il devait certainement faire partie du Kinkou, la renarde avait en effet entendu parler d'un yordle en faisant partie. Alors plongé dans ses réflexions, elle entendit du bruit juste à côté, cela devait certainement être le ninja qui venait de se réveiller. Elle se dirigea alors dans la chambre, tranquillement et ouvrit la porte. En face d'elle se trouvait le blessé tenant des shurikens dans ses mains. Cela fit sourire Ahri tandis qu'elle se rapprochait sans vraiment craindre son hôte. Arriver à quelques pas elle le regarda dans les yeux :

" Et bien tu m'as l'air matinal, mais je pense que tu devrais poser ces armes, tu n'as pas vraiment l'air en état de combattre et cela aurait été dommage de te sauver pour te tuer maintenant, non ? Elle laissa allez échapper un petit rire Et puis tu n'est pas en tenue pour combattre une dame "

Elle continua alors de se rapprocher de Kennen, toujours aussi sûre d'elle et lui tandis la main :

" Je m'appelle Ahri, enchanté de te rencontrer. "  

Toujours le sourire aux lèvres, elle se releva après un court instant et croisa les bras.

" J'imagine que tu as du mal à comprendre ce qui ce passe, mais pour simplifier, je t'ai sauvé et je me suis occupée de tes poursuivants. même si j'imagine que d'autre ne devrait pas être long à venir, j'en ai repérée plusieurs à l'entrée de la forêt, peut-être qu'ils t'attendent. "

Elle se met alors à rire légèrement, visiblement il avait l'air de lui vouloir quelque chose, si il appartient vraiment au Kinkou, le mettre de son côté est toujours une bonne choses. Elle se pencha alors vers lui le regardant un moment dans les yeux avant de poser son index sur son épaule, grattant le sang séché :

" En tout cas tu ne vas pas rester dans cette état, viens avec moi. "

Sans même lui laisser le temps de répondre, elle l'enlaça dans ses queues et se mit à sortir de la pièce, cela aurait été trop long de le laisser marcher. Elle sortit alors de chez elle et continua à avancer pendant un petit moment, après avoir traverser quelques buissons, on pouvait commencer à sentir un légère chaleur et un bruit d'eau se faisait entendre. Kennen n'eut pas le temps de voir où il était qu'il fut projeter dans la source chaude, tombant doucement dans l'eau. Rigolant légèrement, elle se déshabilla et entra gracieusement dans l'eau à son tour, le contact de la chaleur sur sa peau l'apaisant comme à l'habitude. Elle attrapa son invité et le prit dans ses bras, le serrant contre sa poitrine :

" Alors, dis moi petit peluche, qu'est ce que tu es venue faire par ici ? Tu fais partie du Kinkou, non ? Je me demande ce que te voulait tes agresseurs ? dis m'en plus je suis curieuse. "

Elle gardait toujours son sourire se détendant dans la source chaude attendant d'en savoir plus sur ce qui c'était passé, sentant malgré tout la présence de plusieurs personnes bouger restant alors sur ses gardes sans le montrer à son petit invité.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Instant de faiblesse [PV Ahri] Jeu 4 Aoû - 23:59
Je tentais au mieux de ne pas broncher lorsque je vis la femme-renard entrer dans la petite pièce. Elle ressemblait à une humaine, dans la globalité, mais quelques traits animaux rendaient le tout plus intrigant, plus étrange. Bien que très peu sensible au charme humain, je devais avouer qu'elle était ravissante. Et menaçante. Ces traits animaux signifiaient une chose, elle était sans doute celle dont parlait les rumeurs. Elle aurait tué plusieurs personnes, dans la forêt, non loin d'ici. Cela faisait sens, après tout. Malgré le fait que je tienne mes shurikens, et qu'elle les ait vus - il n'en était possible autrement - elle affichait un sourire confiant et je pouvais lire dans ses yeux de l'amusement. Elle n'était pas apeurée, et elle semblait même savourer ce moment.
je ne voulais pas les lâcher cependant, je me sentais comme en sécurité avec ces deux étoiles de fer dans la main. Elle sembla bien s'en rendre compte, arguant que si elle s'était révélée être une ennemie, je serai déjà mort. Elle marquait certes un point, mais je n'étais pas dupe pour autant. On pouvait bien sauver quelqu'un pour lui soutirer des informations et ensuite le tuer froidement. Je n'étais pas un spécialiste du genre, mais cela existait. Sa pique sur ma nudité actuelle ne me faisait pas perdre ma concentration... Enfin peut-être un peu, le fait qu'elle le souligne était gênant en soi, mais après tout... C'était elle qui m'avait ôté mes habits. Elle n'avait donc rien découvert en ouvrant la porte.
Elle eu l'amabilité de se présenter, Ahri, soit, c'était un nom plutôt simple, peut-être même un surnom, au final. L'explication était la bienvenue. Ainsi, j'avais eu raison de me méfier d'elle. Tuer trois apprentis de Zed, ce n'était pas faisable pas quelqu'un de normal. Ainsi, elle était véritablement dangereuse... Elle savait qu'on me cherchait, que des gens hostiles rôdaient dans le coin... Mais elle s'en fichait, visiblement. Était-elle, en train de bluffer ? Où était-elle si sure d'elle que savoir des ennemis sur le pas de sa porte ne l'inquiétait guère ? La question se posait...
J'avais à peine réalisé ce qu'elle venait de dire, plongé dans mes pensées que j'étais, alors que je sentais des objets duveteux me soulever du sol. Etonné, je m'apercevais que j'étais en train d'être porté par de grandes queues de renard... Je ne savais pas trop comment réagir... Alors autant rester ainsi, car si j'avais bien compris, elle allait sans doute me laver. Il y avait des sources chaudes dans la région, il n'était donc pas impossible qu'elle se soit installée à proximité de l'une d'entre elles...
Je m'apercevais très vite que j'avais vu juste. Un source chaude tout près devant. Je faillis protester en voyant l'étendue d'eau s'approcher encore et encore, mais je me sentis glisser, et avant que je n'ai pu ouvrir la bouche, je m'enfonçais dans l'eau chaude. La sensation n'était pas désagréable, mais je ressentais de bons picotements sur mon flanc et ma jambe blessés. Loin d'être aussi violent qu'avant mais l'eau chaude avait réveillé mes nerfs. Je poussais un petit cri, alors que j'avais la tête sous l'eau, inaudible, avant de remonter. Je prenais un bol d'air en crevant la surface, me rappelant combien je détestais me retrouvé complètement immergé dans ce liquide. M'accrochant au rebord, je m'essuyais les yeux pour la voir se dévêtir, déposant non loin du bord ses vêtements pour se retrouver très vite dans sa tenue d'Eve. J'étais étonné par autant de liberté de sa part, car elle ne semblait ressentir aucune gêne. Il n'y avait pas d'hésitation. Elle s'approcha ensuite, alors que je détournais le regard, gêné et en ayant déjà bien assez vu. Sur le critère humain, elle devait être extrêmement séduisante...
Je me sentis tiré vers l'arrière, alors qu'elle venait m'enlacer, me serrant contre elle et sa poitrine. Je n'étais pas un grand adepte de ce genre de câlins... Mais dans mon état, mieux fallait me laisser faire... Elle pouvait vite s'énerver, en fait...
Je grinçais des dents en l'entendant m'appeler "petite peluche", ce qui était assez moqueur quand on s'adressait à quelqu'un comme moi. Je n'étais pas un Yordle de Bandle, merde ! Mais sa curiosité me piqua, en tous cas. Elle semblait renseignée, et intéressée par le Kinkou. Que voulait-elle ? Des informations ? Tout autour de nous, je sentais des présences, et même si j'étais assez impassible pour ne rien en laisser paraître, je n'étais pas confiant.
Je parlais d'une voix agacée, montrant que je n'aimais pas le surnom.

"Je ne sais pas si petite peluche est adapté pour quelqu'un qui se forme pour tuer. Et oui, je viens du Kinkou, même si je ne suis qu'un des apprentis, pour le moment."

Il était si facile de mentir. Si facile de ne rien en laisser paraître.

"Les personnes que tu as rencontrées voulaient en effet me tuer. Il s'agit d'élèves du Temple des Ombres, et le Kinkou est en guerre avec eux... Et nous sommes en guerre contre eux, aussi. C'est une raison simple au fait que tu m'ais trouvé dans un aussi piteux état."

je ne pouvais rester sur une note aussi mauvaise... je lui devais quelque chose, au final.

"Et merci pour m'avoir aidé et soigné, au passage. On aurait pu passer outre le fait de me mettre nu pour me soigner... Ainsi que maintenant... Qui est d'autant plus gênant, même si c'est confortable..."

J'étais honnête là-dessus, je ne pouvais pas trop mentir. Je sentais de nouveau les présences bouger autour de nous. Inquiétant.
Cette fois-ci, je parlais à voix basse.

"Dis moi, tu as souvent des admirateurs ? Ils ont l'air d'être quelques-uns à être venus admirer ton corps généreux..."

Non, aucun sarcasme là-dedans. AUCUN !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Petit, tu es doué, très doué, mais tant que je serais là, tu ne sera jamais que le second


MessageSujet: Re: Instant de faiblesse [PV Ahri] Sam 20 Aoû - 9:08
Ahri écoutais tranquillement et se mit soudainement à rire en entendant Kennen, lui pokant le front :

" Je comprend, si tu n'est qu'un apprenti c'est normal que tu te sois fais battre aussi facilement "

Elle regarda alors attentivement sa réaction, elle se doutais qu'il ne disait pas toute la vérité, elle avait du mal à croire que l'on laisse un apprenti se mouvoir seul comme cela, surtout si ils sont en temps de guerre. En tout cas maintenant elle savait qui était les gens qui venait, elle pourrait en apprendre plus sur eux plus tard.
La renarde garda alors son sourire :

" Ne me remercie pas aussi vite, je n'en ai pas fini avec toi et profite-en, beaucoup aimerais être à ta place. "

Elle rit de plus belle à la question de Kennen :

" Effectivement, il y a beaucoup de personnes qui aiment m'admirer, même si la plupart du temps, il ne viennent pas ici pour ça, d'autant plus qu'ils repartent rarement d'ici en vie. On va dire qu'il y en a peu qui ont la même chance que toi. Un bruit se fit entendre, les oreilles de la renarde se dressant sur sa tête, tournant le visage, un sourire sur le visage. J'imagine que se sont les admirateurs dont tu parlais. "

Elle se releva alors et sortit de l'eau sans vraiment de pudeur, le sbires semblant assez décontenancer, surpris et heureux, un étrange sentiments. Elle se tourna vers cet impromptue visiteur :

" Bon, si j'ai compris vous êtes ici pour lui ? Elle montra alors le Yordle. Dans ce cas je vous le laisse, ce n'est qu'un apprenti, il ne doit pas être utile. "

Elle sentit une légère réaction de l'homme en face d'elle ce qui la fit sourire. Il avança alors, doucement, contournant Ahri qui ne bougeait pas. Au moment où il regarda un instant le ninja dans l'eau, il sentit quelque chose et bloqua avec son bras celui de la renarde qui le lui agrippa. Des flammes bleues apparurent alors brûlant le sbire :

" Mais pour cela il faudra passer par moi d'abord, vous n'aurez pas ma petite peluche aussi facilement. "

Plusieurs ninjas apparurent alors, se qui ne fit que agrandir le sourire de Ahri, Elle se tourna alors vers le yordle :

" Tu ne va pas laisser une belle jeune femme comme moi ce faire agresser pas eux ? Elle se rapprocha de Kennen et s'accroupit devant lui. D'autant plus que du devrais te sentir mieux, cette forêt est baigné de magie, cette source est parfaite contre les blessures. Montre moi ce que un apprenti du Kinkou sait faire. "

Elle lui fit un grand sourire, n'attendant que de voir la réaction de son petit invité.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Instant de faiblesse [PV Ahri] Sam 3 Sep - 22:00
Je hochais la tête, faisant mine d'être d'accord. Oui, ils m'avaient mis une rouste car j'étais un apprenti. Mais en réalité, même étant apprenti, je crois que je n'aurais jamais apprécié d'être traité comme une victime. Mais avec ce qui risquait de nous arriver dessus, je devais absolument faire en sorte de passer pour un véritable apprenti. Quelqu'un de peu important. Je n'étais pas vraiment quelqu'un qui aimait les dettes. Et encore moins en faveur de personnes que ne connaissait ni d'Adam ni d'Eve. Sa phrase suivante me laissait bel et bien penser qu'elle allait me demander quelque chose... En me confirmant qu'elle était une femme désirée des humains, mais qu'est-ce que ces deux informations venaient faire ensemble, enfin ?!
Je fus vite interrompu par son rire franc, alors qu'elle venait de nouveau appuyer le fait que j'avais de la chance d'être là. J'imaginais que le sens était double. De la chance d'être en vie et... De me retrouver collé à elle...
Je levais la tête, observant son visage, son expression faciale. Au fur et à mesure que je sentais la présence des intrus s'intensifier, un sourire se formait sur ses lèvres, ne laissant que peu d'espace au doute. Elle avait déjà repéré les indésirables et avait quelque chose en tête, quelque chose qui ne me plairait pas forcément.

Je me sentais comme repoussé alors qu'elle se levait, et je m'accrochais au bord afin de de voir clairement ce qui se passait. Non loin, un autre homme vêtu de noir, le visage masqué avançait face à Ahri qui ne semblait en rien avoir peur, ni même honte de sa nudité. Mais j'avais déjà pu remarquer ce dernier point. Le ninja semblait déconcerté de voir une telle créature sortir de l'eau, face à lui, sans hostilité. Ils restaient des hommes. Les mots prononcés par la femme-renard ne tombèrent pas dans les oreilles, alors que je sentais tous mes muscles se tendre, prêts à me faire me mouvoir. Elle venait de l'inviter à venir me chercher ?! Je jetais un coup d’œil rapide sur les côtés, cherchant la direction la plus optimale à emprun...
Je me retournant vers l'homme en noir, en train de brûler par l'effet de flammes bleutées, et je sentais de l'agitation autour de nous, alors que je sortais de l'eau.
Le ton d'Ahri était bien moins léger. J'avais l'impression, quand elle me traitait de... peluche... Bref, elle était beaucoup plus semblable à quelqu'un de dangereux, surtout en voyant un homme se consumer dans des flammes qui paraissaient tout sauf naturelles. Le point positif, c'est qu'elle semblait de mon côté, pour le moment. Je n'avais pas grand espoir de m'en tirer ainsi, de toute façon, sans un peu d'aide.

... Du moins jusqu'à ce qu'elle ne reprenne ce ton délicat, faisant bien mine d'être un femme en détresse, trois hommes étant venu nous rejoindre, et sans doute venger leur camarade. L'un était relativement proche d'Ahri, qui m'encourageait à lui montrer ce que je savais faire... Donc elle ne me croyait pas tant que ça... et ce fameux ninja-là était assez méfiant, à sa posture. Le deux autres étaient assez proches de moi, et j'étais donc donc un mal certain. Malgré les dires d'Ahri, je restais blessé. Montrer mes capacités pouvait me mettre encore plus en danger et je n'avais pas d'équipement sous la main. pas d'arme, pas de shuriken, donc pas de neutralisation à distance. Pour mon don, ce serait uniquement au corps à corps. J'allais devoir recourir aux griffes et aux crocs, armes naturelles des Yordles hélas... bien peu utiles. Je pouvais m'en sortir, mais cela allait nécessiter beaucoup de stratégie et de vivacité.

Je restais sur place, tous les sens en éveil, ma jambe blessée légèrement repliée pour me laisser en appui sur la valide. Le plus proche de mes deux agresseurs s'élançait, une lame sortant de sa manche, me rappelant allègrement les katars de Zed, pour me frapper. Je venais de suite me laisser tomber, évitant le coup, et reprenant appui sur le sol avec mes deux mains, pour me jeter sur son bras tendu. Je mordais sans retenue dans l'articulation du coude à l'intérieur du bras, arrachant les vêtements, la peau et les muscles tel une bête sauvage, un cri de douleur venant troubler s'ajouter aux complaintes de celui qui se consumait lentement. Je voyais la seconde main approcher, vite détournée vers sa poitrine, ensanglantée. Ma main droite venait de lacérer son torse, mes griffes étant enfin utiles. Le second ninja approchait, et je profitais du bras désormais inerte de mon agresseur pour diriger la lame vers sa propre gorge, me laissant avec un seul adversaire. Ce dernier m'attrapa d'une main à la gorge, l'autre main s'apprêtant à me trucider avec une lame dont le tranchant ne faisait aucun doute. Manque de chance, dirons-nous, son mouvement se stoppait net alors que son corps était pris d'un spasme nerveux, provoqué par mon don, mais j'espérais seulement que les quelques étincelles produites par mes mains agrippées à son bras et mes yeux n'étaient pas visibles par la femme-renard.

Un coup de pied donné par ma jambe valide vint donner le coup de grâce à ce semblant de combat, libérant ma gorge et le faisant tomber au sol, en piteux état. Lui n'était pas mort, mais je pouvais m'en défaire rapidement si besoin.
Je lançais un regard vers Ahri, face à cet homme, toujours distant. Mon combat n'avait même pas duré 15 secondes, au final.

Reprenant mon air, pas mal couvert de sang, je me permis de lui lancer, avec un humeur que je savais douteux :

"Je crois que tes formes le tiennent en retrait, étonnant non ? Je croyais que les hommes désiraient ton corps de femme ?"

Je vis un mouvement de mon second agresseur, que je venais désarmer aussitôt avant de lui trancher lui aussi la gorge à l'aide de sa propre lame.
Je devais avouer bien m'en tirer, pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Instant de faiblesse [PV Ahri]
Revenir en haut Aller en bas

Instant de faiblesse [PV Ahri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» un instant de serenité (libre)
» voicit un texte fait sur l'instant present
» Faiblesse Pandawa jeté à l'Eau cherche un Avenir Flamboyant
» Wow Instant Messenger
» KOD KDO : instant gagnat gratuit !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendes de Runeterra :: Valoran :: Les îles :: Ionia :: Autres-