Roleplay FR sur l'univers de League of Legends 

Partagez|

Je suis Kayle, la Justicière...parait-il. [finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Je suis Kayle, la Justicière...parait-il. [finie] Mar 31 Mar - 22:05


logo




› Surnom › La Justicière

› Sexe › Féminin

› Race › Ange

› Origine › Un monde lointain

› Allégeance › Aucune pour l'instant

› Profession › Anciennement générale dans son monde, puis championne de la League. Aujourd'hui, plus grand chose.


Description


› Physique › Kayle est une femme à la beauté digne de ses origines angéliques. Grande et bien formée, un visage semblant sortir d'un conte de fées, un physique gracile et élancé, de fines et envoûtantes lèvres et une peau d'albâtre, elle avait autrefois de longs et beaux cheveux blonds et les yeux d'un bleu profond. La justicière ressemble fort à ce qu'on pourrait appeler une incarnation de la beauté, bien que sa grâce surnaturelle ne profita à personne puisqu'elle la dissimulait quasiment en permanence depuis des millénaires sous une armure enchantée, aux plaques dorées rayonnantes sous la lumière et parfois décorées du rouge de la ferveur. Un grand heaume doté d'un long cimier rouge recouvrait son visage d'ange, ne laissant qu'une très mince fente au niveau des yeux et du nez pour lui permettre de voir et respirer.
De par sa nature surnaturelle, Kayle possède l'immortalité et une jeunesse éternelle, si bien que ses courbes idéales ont conservé tout leur charme malgré les millénaires. Cependant depuis quelques temps, l'archange vit ses cheveux d'or et ses beaux yeux prendre une teinte bleu-violacée.

› Caractère › Autrefois d'une rigueur extrême, à la limite de l'intolérence et d'une dévotion à sa cause frôlant le fanatisme, son "accident" affecta bien évidemment de façon conséquente son caractère. Devenue plus douce, son impétuosité expéditive remplacée une certaine timidité face aux situations gênantes que peut provoquer son amnésie. Sa ferveur trempée d'impulsivité remplacée par une réserve plus paisible, sa soif de combat laissant place au besoin de retrouver son passé.
En revanche, elle fait toujours preuve d'un sens aigu de la justice et du devoir, d'une discipline remarquable qui ne lui permet pas d'aller à l'encontre des principes qui ont survécu à son accident. Loin d'être fragile, elle reste prête à se dresser face au mal et ne se laissera pas faire par qui que ce soit. Sa violence a toutefois laissé place à la diplomatie. Son amnésie la perturbe cependant grandement, et elle peine à retrouver des repères, préférant agir sur l'instant selon son instinct.
Kayle fait également preuve de modestie et d'une certaine susceptibilité, elle manque toutefois de confiance en elle à cause de son absence de souvenirs et souffre d'une certaine naïveté. L'archange est franche et sincère, et pense être prête à faire ce qui doit être fait, que ce soit pour elle ou pour les autres.


Compétences

› Classe › Combattant
› Armes › Une immense épée sacrée.
Passif
Ferveur : Lorsqu'elle se battait avant son accident, la fureur de la Justicière et sa férocité bénie érodait les armures les plus robustes, chaque nouvelle attaque affaiblissant un peu plus les protections des fous qui osaient se dresser devant elle. Ses pouvoirs surnaturels usaient également la résistance magique de ses cibles, brisant ainsi petit à petit tout ce qui se dressait entre elle et sa victime.

Jugement
Usant de ses pouvoirs pour rendre la justice avec une volonté de fer, Kayle pouvait projeter des flammes bénies provoquant des dommages non négligeables en plus d'handicaper leur victime par le verdict implacable de l'ange, la ralentissant de façon assez conséquente pour l'empêcher de fuir la justice..

Bénédiction divine
La justice protège les justes et les innocents, les préservant du mal. En son nom, Kayle pouvait user de ses pouvoirs pour bénir une cible, lui accordant par sa grâce une nouvelle vigueur la rendant plus rapide en plus de refermer ses blessures les moins graves..

Fureur Vertueuse
Si la justice défend les innocents, elle châtie en revanche impitoyablement les criminels. En libérant son pouvoir et sa fureur justicière, Kayle se voit doté une auréole de flammes alors qu'un puissant halo incandescent entoure son épée, lui conférant le pouvoir de châtier ses ennemis à distance avec une force décuplée, la violence de sa vertu infligeant également des dommages aux alentours de sa cible.

Intervention
S'il existe de nombreuses formes de faire régner la justice, et de défendre des causes nobles et vertueuses, la plus pure d'entre toutes est sans nulle doute celle de l'altruisme et du sacrifice. Par une intense concentration et la libération de ses plus puissants pouvoirs, Kayle peut créer un bouclier de lumière impénétrable autour d'une cible pour l'immuniser à toute blessure durant un court laps de temps. Bien entendu, l'archange peut également se protéger elle-même. Cependant, si sa barrière divine protège de n'importe quel dommage, elle n'arrête pas les effets secondaires et n'empêche pas sa cible d'être paralysée, repoussée ou étourdie.

Relations

Dites-nous qui fait partie de vos Amis/Collèges/Famille/Ennemis et vos relations avec.

icône
Sa soeur, qu'elle avait autrefois renié quand celle-ci refusait de suivre ses pas pour se tourner vers la magie noire et leurs adversaires. Elles sont depuis ennemies.

icône
Le golem-gargouille possède un sens du devoir et de l'honneur assez similaires à ceux de Kayle, ce qui facilita leur rencontre et commença à créer une sorte d'amitié entre eux.



Il existe un monde, très loin d'ici, où la paix n'existe pas. Une race bénie et immortelle se dispute le pouvoir de diriger le monde avec une autre espèce inférieure, qui souhaite unir tous les peuples sous une bannière d'égalité et de communauté. Sur ces terres lointaines, il n'y a que la guerre. Dans un camp comme dans l'autre, on y naît, vit, et meurt pour l'éternelle guerre, sans que rien ne change, depuis des siècles, depuis des millénaires... Mais le combat continue, sans jamais faiblir, sans jamais s'améliorer.
Ce monde fabuleux et horrible...c'est le mien.


Autrefois, j'étais la plus puissante de ma race divine. Je menais mes troupes à l'éternelle bataille avec ardeur et dévotion, châtiant les impurs et les criminels au nom de la justice et de mes idéaux, abattant le courroux des Justes même lorsque cela me déplaisait. J'avais foi dans notre cause, nous voulions unir tous les peuples sous nos ordres car ils étaient des espèces éphémères, inférieures, destinées à répéter leurs erreurs encore et encore, sans jamais apprendre. Alors je me battais, je me battais avec l'espoir qu'un jour ils comprennent que nous voulions non pas imposer une dictature mais simplement orchestrer leur vie pour que tout se passe au mieux, pour tout le monde. Mon peuple était déjà parfait, pourquoi aurions nous voulu des esclaves ?

Mais eux, ne le comprenaient pas. Ils nous crachaient au visage, nous traitant de tyrans, et je vous épargnerais les autres noms joliment fleuris dont ils nous faisaient grâce... Ils prétendaient qu'ils avaient un meilleur projet, qu'ils pouvaient unifier tous les autres peuples, puisque le mien était honni, sous une seule et même bannière avec pour idéal d’œuvrer pour le bien de tous. Cet idéal illusoire m’écœurait à la seule pensée que certains puissent ne serait-ce qu'y croire, et me désespérait quand je voyais combien de fous osaient se battre et mourir en son nom.
Pourtant c'était évident ! Ces soi-disant chef de la liberté leur criaient que chacun se dévouera aux autres, et que tous auront leur petit rôle à jouer dans le grand tout de leur Humanité. Mais il y en a t-il ne serait-ce qu'un seul qui a réalisé que ce "bien commun" était une illusion ? Qu'ils perdraient simplement leur identité et tout ce qu'ils possèdent pour servir un tout qui n'aura pas de raison d'être ? Apparemment non, puisque même après mille ans, deux mille ans, et encore plus, je suis toujours là, à organiser toujours les mêmes batailles, à juger toujours les mêmes criminels... Leurs visages changent, pas leurs crimes ni leurs idéaux stupides... Quel gâchis, quelle tristesse...

Chez les anges, nous pensions tous la même chose. Notre hiérarchie était bien entendu stricte, voire parfois d'une sévérité à la limite de l'abus. Mais c'est ainsi que l'on peut mener une vie saine dans le plus grand nombre, avec de la discipline, des règles et de l'honneur. Nous sommes immortels, et nous savons déjà où est notre place et auprès de qui. Alors que eux, regardez-les, à courir partout, à se battre parfois entre eux pour décider de qui est le chef. Certes, pour moi ce fut facile de devenir générale, me direz-vous. Je suis la plus puissante de ma race, mais ce n'est pas mes pouvoirs seuls qui m'ont valu cette place aussi glorieuse que maudite. Imaginez un instant que je me sois conduite comme ces crétins, que j'eus usé de mes pouvoirs pour essayer de soumettre par la force ou la peur mes compatriotes. La guerre serait effectivement finie depuis longtemps ! Les anges seraient tous morts ! Et mes compagnons partageaient mon avis...

Tous, sauf une. Je n'aurais jamais imaginé qu'un des nôtres puisse un jour nous trahir. Je n'aurais jamais pu imaginer à quel point c'était douloureux d'être poignardée dans le dos...et plus encore par quelqu'un de sa propre famille... Ma jeune sœur, Morgana, s'opposa à nos idéaux, se mettant bientôt à tenir le même discours que ces mortels stupides. J'essayai de la convaincre, maintes et maintes fois, mais rien n'y fit. Plus ça allait, pire c'était. Face à sa rébellion, sa trahison, je n'eus d'autre choix que de la bannir, le cœur serré. Nos Lois auraient exigé que je l'exécute, mais je n'en avais pas le courage. Ce fut ma seule faiblesse dans ma longue vie, et probablement ma seule faute...

Je ne regrettais toutefois pas mon choix. J'avais contourné mon véritable devoir, mais j'avais toujours une sœur, cela me suffisait... Du moins je le pensais, jusqu'au jour où je l'ai revu. Face à moi, sur le champ de bataille. La magnifique ange qu'était ma sœur était devenue...autre chose. Ses ailes s'étaient flétries, sa chair avait perdu son si bel éclat, et ses yeux ne brillaient plus que de haine. Elle s'était abandonnée à la magie noire, la laissant consumer son corps et son esprit, tout ça pour défendre ces pitoyables mortels et leurs idéaux ridicules. Dévastée, je crois bien que j'ai fondu en larmes ce jour-là..et que je n'avais jamais combattu avec autant de fureur. Ma faiblesse avait été ma faute, au lieu de permettre à Morgana de mourir en tant qu'Ange, je l'avais laissé vivre en temps que traîtresse et démone... Ce jour-là, je fis le serment de racheter mon erreur, et de purifier ma pauvre sœur.

La guerre ne fut jamais aussi violente que depuis cette rencontre, Morgana était devenue ma Némésis, commandant ses armées fragiles en les inspirant de sa présence supérieure. Et cela durait, encore, sans jamais changer. Puis un jour, il y eut de la nouveauté. Et quelle triste nouveauté... Morgana fut invoquer vers un monde purement mortel, appelé Runeterra. Là, elle y fit un pacte avec des sorciers, ces "invocateurs", en échange de nouveaux pouvoirs. Sentant que ma sœur n'aurait aucune limite quand à la souillure qu'elle oserait infliger à son âme, je me dépêchais de rejoindre à mon tour ce bas-monde, ne pouvant me permettre qu'elle s'inflige encore plus d'horreurs. En échange d'un millénaire de servitude, sous mes conditions, le chef de cette "League" devait cesser toute activité vis-à-vis de mon monde.

Maintenant prisonnières de ce monde, Morgana et moi avons continué notre guerre sur les Champs de Justice. Le nom me plaisait au début, mais ce n'était rien de plus qu'une arène ridicule où nous nous battions pour le plaisir des autres, et leur bénéfice. Mais j'avais passé un marché, je l'honorerais. J'ai déjà attendu une éternité pour essayer de libérer ma sœur, je peux bien en attendre encore une autre...
Cela dit, nous ne passions pas notre vie entière sur ces nouveaux champs de bataille. Si les invocateurs pouvaient nous appeler à tout moment, nous n'étions pas contraintes, ni nous ni les autres "Champions" d'ailleurs, à rester au sein de la League. Aussi durant mes temps libres, je poursuivais ma croisade contre le mal au nom de mes idéaux. Cela me permettait de faire passer le temps, et d'honorer mes serments en pensant à mon peuple là-bas, qui continuait l'éternel conflit. Dans à peine un millénaire, j'y retournerais et j'y mettrais fin.

C'était ainsi que je faisais ma vie, mon corps et mon esprit étant épargnés par le passage du temps. Jusqu'au jour où l'un de mes combats tourna mal. Comme à mon habitude, j'étais partie traquer les manifestations maléfiques, des sorciers, des cultistes et autres infamies. Lorsque je les attaquai, ils firent tout pour me vaincre. Sans succès, leurs maigres pouvoirs balayés par l'expérience millénaire de ma force sacrée. Ce que je n'avais pas prévu, c'est que c'était dans leur plan.
Le massacre que je fis au nom de la Justice abreuva d'un sang impie un aussi sombre qu'étrange rituel, qui aurait très probablement ravi ma sœur damnée. Je ne réalisa que trop tard ce qui se préparait tandis qu'un maléfice d'une épouvantable violence me frappait. Je n'eus même pas le temps de dresser ma protection divine que le sort m'avait atteint, foudroyant mon corps et brisant mon esprit, lacérant mon âme et mon essence...

Lorsque je repris conscience, j'étais toujours vivante, et apparemment entière...à quelque détails près. Mes cheveux et mes yeux avaient pris une teinte bleu-violet et je n'avais plus aucun souvenir, la grande épée finement gravée qui gisait à mes côtés me semblait importante, mais je ne la reconnaissais pas. Je ne me rappelais même plus de mon nom, et encore moins de ma très longue histoire. Egarée et épuisée par le sortilège vicié qui m'abattit, je ramassa mon arme et commença à errer, à la recherche...de quelque chose. Mon esprit était si trouble, je n'arrivais même plus à penser clairement...

Je suis Kayle, l'archange d'un autre monde. Ou plutôt, je l'ai été...

Vous ?

› Prénom ou pseudo › Kayle sera très bien
› Age › 20 ans
› Métier/Etudes › En psycho en quelque sorte, prochainement p'tet en physique...
› Passion ? › L'écriture, les jeux...boarf, trop de passions en fait.
› Double compte ? › J'aimerais bien faire Braum '-'
› Autre chose ? › DEMACIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

© A-Lice | Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : ... =)


MessageSujet: Re: Je suis Kayle, la Justicière...parait-il. [finie] Mer 1 Avr - 15:02
Pour moi c'est validé ^^ J'aime bien la manière dont tu écris, et le petit plus de ton histoire peut rendre le personnage intéressant (surtout vis à vis du mien, mais shuuut).
Bref, on attends plus que l'avis de Sona. =)


Une rose de Zyra petit coeur
Une rose de Fizz petit coeur


« By the power of Metal~ »
– Sona Buvelle

Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je suis Kayle, la Justicière...parait-il. [finie] Mer 1 Avr - 18:41
J'aime beaucoup ton histoire et la manière dont tu t'es incorporé Kayle. Par conséquent, je te souhaite en premier lieu la bienvenue et je te donne ta seconde validation.

A partir de maintenant, tu peux faire ton journal de roleplay ici et une fois cela fait, tu pourras faire du rp's.

Vu que tu dis ne pas avoir d’allégeance particulière, je t'ai mise dans le groupe des indépendants.

Encore bienvenue et amuse toi bien.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je suis Kayle, la Justicière...parait-il. [finie]
Revenir en haut Aller en bas

Je suis Kayle, la Justicière...parait-il. [finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [hf] bataille des canonnières - je suis sur un bateau
» Draft M11: Je suis mauvais mais j'me soigne...
» Je suis nouveau ou non, que dois-je faire pour mes droits?
» EXPO IPEU 2010 [L'exposition est finie.]
» Tanjou fansub, la team dont je suis l'un des traducteur vosta/vostfr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendes de Runeterra :: Bienvenue :: Présentations :: Archives-