Roleplay FR sur l'univers de League of Legends 

Partagez|

La naissance d'un disciple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: La naissance d'un disciple Mer 8 Avr - 22:51


Voici un moment que la fine lame Wuju a quitté les ruines de son ancien village, sa haine envers Singed ainsi que les noxiens était encore présente. Ces ennemis de Ionia lui avaient tous pris, son village, sa sœur ainsi que ses amis. Le samourai s’entraîna de jour comme de nuit isoler du monde dans l'espoir d'accomplir la vengeance de tout un peuple ainsi que de la sienne.

Yi s'était isolé en haut d'une colline, loin de toute civilisation, isolé et solitaire. Il s’entraîna de jour comme de nuit dans l'art du wuju et lors de ses pauses il profita du temps pour commencer à se construire un abri pour pouvoir survivre à l'hiver froid de Ionia. Le samourai s’améliora dans l'apprentissage de son art mais il ne se rendit pas comptede ses efforts à cause de sa haine.

Les jours s'entremêlent et la fine lame perdit le cours du temps, il ne savait plus quel jour on était, ni quel mois et ni quel année. Ce fut dans ce matin remplit de brouillard que Yi décida de s’entraîner sur un coup qui'il n'utilisait jamais le heiken. La lame se concentra de wuju à chaque coup, il entailla la pierre à chaque fois laissant deux grandes balafres dans la falaise lorsqu'il fut perturbé par des bruits bien différents de ceux de tout les jours. Un être humain était entrain de se déplacer dans son territoire.


Le brouillard était si dense que le soleil ne pouvait être vu par l’œil nu. Cela fait plusieurs jours que le jeune Kong s'était séparé de sa nouvelle rencontre, la solitude commençait à l’atteindre, bizarre pour quelqu'un qui a souvent été habitué à voyager seul une grande partie du temps. Le jeune singe continuait sa route sur un chemin sinueux sans savoir ou il menait, le peu de choses que pouvait voir Kong étaient que ce chemin était cerné par des falaises, il lui était donc possible seulement d'avancer ou de reculer. Mais cette falaise semblait étrange aux yeux du singe, il s'approcha de l'une d'entre elles et l'observa, c'était bien le cas, la roche a été entaillé, peut être par une arme contondante. Kong pensa qu'un combat aurait eu lieu ici, mais rien d'autre ne pouvait prouver cette hypothèse car aucun corps n'était a porté de vue.

Sur c'est pensé, Kong reprit sa marche et avançait face à lui, mais au bout d'un certain moment de marche un petit sentier faisait peu à peu son apparition, il avait l'aire de monter en haut de la falaise, Kong l’emprunta se disant qu'il verrait peut-être mieux ou le chemin le menait en allant plus en altitude malgré le brouillard qui restait encore dense. Au fur et à mesure de sa montée le singe remarqua que la brume se dissipait peu à peu mais elle restait encore assez épaisse. Arrivé en haut, le jeune singe vit que le sentier menait bel et bien en haut de la falaise et se terminait sur une prairie emplie de roches de grande taille.

Au moment où Kong fit demi-tours pour redescendre et retourner sur le chemin sur lequel il était auparavant, un bruit sourd retenti dans toute la vallée, Kong se déplaça, avec toute la discrétion qu'il lui était possible de faire, vers le bruit qu'il avait entendu, a son arrivée, il vit une silhouette devant l'un des rochers, il se rapprocha encore un peu plus et vit que cette silhouette en question était déjà tourné vers elle en train de le regarder, Kong se redressa et essaya de paraître normal, et avança face à la personne en question, il se rendit compte que cette personne était vêtue d'une armure qu'il n'avait encore jamais vue auparavant, le bruit venait sans doute de là où était cet homme aux yeux de Kong mais rien de certain, mais c'était avant qu'il se rende compte en se penchant sur le côté, que la roche qui était derrière l’inconnu avait aussi été frapper de la même manière que les coups dans la falaise que Kong avait déjà vue plus bas. Cet inconnu s'adressa au singe et lui demanda de se présenter et de lui dire ce qu'il fait ici. Kong était curieux de rencontrer un tel personnage dans des lieux aussi lointains. Il prit une aire sérieuse afin de répondre à l'homme.

"Je me nomme Kong, je suis un hybride, Je suis juste un homme de voyage je n'ai pas d'objectif à atteindre"

Un silence suivi la présentation du jeune singe, cet homme semblait encore interrogateur face à l'arrivée de Kong.

"Et... Et vous? Qui êtes-vous?"

Kong restait attentif face à la réponse de cet inconnu, il voulait le connaitre, ce n'est pas si souvent que l'on rencontre quelqu'un dans des lieux aussi reculés.



Dans les lieux perdues de Ionia, Maître Yi y avait élu domicile. Kong, alias Wukong,  avait pénétré ce coin de paradis. La brume se dissipa peu à peu laissant apparaître une maison de bois proche d'une cascade d'eau turquoise. La fine lame Wuju était entrain d'entailler une roche avec sa lame lorsque le singe fut repérer. Il arrêta son entraînement pour tourner son regard vers l'intrus. Celui-ci se présenta sous le nom de Kong, sans objectif ou même un but. Yi ne le crut pas à cause de la guerre récente entre Ionia et Noxus, il prenait l'hybride pour un assassin Noxien.

La fine lame Wuju se dirigea vers Kong, l'arme dégainée, il se mit à parler lentement et calmement mais sa voix trahissait une haine cachée :

"Vous en avez pas marre de décimer le peuple ionian. Si Noxus vous a envoyé me tuer vous devez savoir mon prénom. Vous allez rejoindre les autres pour m'avoir enlevé ma famille"

Yi se lança sur Kong pour le pourfendre, le wuju était sombre et non clair, à cause de la haine présente dans le cœur du samouraï. Il allait arrive au corps à corps sur le singe pour porter un coup de lame horizontale mais il s'arreta avant. Le singe ne présenta pas une aura agressive ou meurtrie, plutôt une aura enfantine, heureux de vivre telle son clan avant la guerre. Le souvenir du sourire de sa soeur le fit déprimé, les noxiens avaient enlevés sa disciple, sa soeur et surtout un rayon de vie pour le village du Wuju. la fine lame Wuju se retourna et parla d'une voix calme

"Repars d'ou tu viens, Kong"


Kong était resté debout devant cet inconnu mais le silence ne plaisait pas au singe, le comportement de cet homme était anormal, Kong devint très vite méfiant et tentait de l'étudier du regard. Mais celui-ci s’avança lentement vers le singe et dégaina lentement son épée et s'adressa a Kong.

"Vous en avez pas marre de décimer le peuple ionian. Si Noxus vous a envoyé me tuer vous devez savoir mon prénom. Vous allez rejoindre les autres pour m'avoir enlevé ma famille"

Après un court instant, le mystérieux homme se lança sur le singe, Kong ne s’attendait pas à ce qu'il se comporte comme ça, le combat aurait été inévitable maintenant qu'il s'était présenté devant cet homme, Kong se mit en position de façons à pouvoir esquiver ses coups, peut-être que le mystérieux homme va se rendre compte que le singe ne lui veut pas de mal s'il se contente d'esquiver les coups que le samouraï tentera de lui porter. Le singe ne prit que peu de temps pour penser car cet inconnu était déjà à porter de sa lame en très peu de temps. Mais le samouraï s’arrêta à temps prêt à porter un coup au singe. Kong remarqua que le visage de l'homme avait changé, on ne pouvait y lire seulement la haine d'un homme abattu par un passé qui lui reste encore inconnue pour Kong, a un visage découragé, il regardait le singe avec attention sans que celui-ci ne comprenne pourquoi cet inconnu se comportait de cette manière, qui par la suite se retourna et s'adressa au singe.

"Repars d'où tu viens, Kong"

Kong était désorienté de par l’attitude de cet homme, qui était-il vraiment? Que lui est-il arrivé pour qu'il soit comme ça? Et d'autres questions venaient à l'esprit de singe. Il était bien décidé à ne pas partir et voulait en connaitre plus sur la personne qu'il venait de rencontrer. Il restait sur place et voyait la roche qui était quasiment détruite.

"Je ne vois pas pourquoi je devrais partir. Cette roche, comment a tu fait sa?"

Kong était étonné par ce qu'avait fait le samouraï, il voulait en connaître plus sur ses techniques de combat, Kong arrivait à sentir que cet homme était empli de sagesses et sentait qu'il pourrait en apprendre plus sur cette personne. Il s’approchait de l'oeuvre de cet homme, voyant la roche fraîchement coupée.



Maître Yi allait retourner loin du singe pour s’entraîner de nouveau lorsqu'une question le frappa "comment avait il réussit à trancher cette roche " Le sabreur se retourna pour de nouveau regarder Kong tout en s'exprimant.

"J'ai utilisé mon art tout de ma manière de trancher pour y arriver, je vais t'en remontrer la démonstration devant tes yeux, jeune singe"

Yi se rapprocha de la pierre déjà fendue en deux puis il concentra dans sa lame. Le wuju mais il était pas vert clair mais toujours mélanger à cette part de haine habitant dans son coeur. le coup de sabre partit en direction de la pierre mais la lame rebondit dessous une fois puis une deuxième fois. Le sabreur fut gêné par la situation et regarda Kong qui semblait toujours intéressé par le samourai et sa manière de faire. Le souvenir des enfants heureux de voir l'art Wuju en action pour faire sourire les futures générations de Ionia le toucha en plein cœur. Une bonté perdu et le sourire calme de Yi réapparut, un sourire qui avait disparu depuis le début de la guerre. L'aura verte foncé redevenu clair, d'un coup lent mais puissant la lame trancha la pierre comme un simple morceau de papier.

Yi grâce l'inconnaissance de Kong était redevenu le Samouraï d'autrefois, pour lui en remercier Yi retira sa lame et la planta au sol tout en allant chercher un bokken et une lance en bois. Puis il se plaça face à Kong, l'air sur de lui tout en ôtant son heaume dévoilant la balafré se trouvant sur son visage.

"Très chere singe, si tu arrive a faire un impact ou un commencer à entailler la roche avec l'une des ces trois armes, j'accepterai de t'enseigner plus. Surtout prend ton temps, ne t’épuise pas, bois de l'eau mange et ne blesse pas. Viens me voir quand tu aura finis je serai sous la cascade."

La fine lame Wuju répartit en direction du lieu indiqué tout en étant confiant et libre du grande part de haine. Il alla au bord de la cascade tout en retirant le haut de son habit ainsi que ses chaussures ne restait que sur lui son bas. II s’avança dans l'eau pour rentrer en contact de l'eau tombante. Il s'assit en tailleur dessous et ferme les yeux, la respira calme et plongea enfin dans une méditation qu'il avait abandonné depuis des mois. Le wuju sortait de son corps et changea la couleur de l'eau à sa proximité en un vert pâle.


Kong vit que sa question avait retenu l'attention du samouraï qui s'était retourné afin de pouvoir répondre au singe qui avait gardé son aire étonnée et interrogatrice, il détourna le regard voyant le mystérieux homme qui avait décidé apparemment à consacrer plus de temps pour le singe.

"J'ai utilisé mon art tout de ma manière de trancher pour y arriver, je vais t'en remontrer la démonstration devant tes yeux, jeune singe"

Kong senti que le comportement de cet homme avait changé du tout au tout. Cette fois-ci il semblait vouloir montrer son art comme-ci il l’apprenait à un élève, cela fit sourire le singe. Il vit le samouraï s’approcher de la pierre qui était déjà fendue lors de l'arrivée du singe, qui s'assit les jambes croisées pour regarder sa nouvelle connaissance. Il s’arrêta devant cette pierre et semblait concentrer une force qui semblait invisible à l’œil nu, mais après un certain temps, une lueur vert foncé commençait à émaner de la lame du guerrier, mais cette "force" semblait confuse, elle n'était pas constante comme-ci cet inconnu n'arrivait pas à se concentrer au maximum de ses capacités. Le samouraï frappa une première fois la pierre qui se conclut par un échec, la lame ne fit qu'un simple rebond sur la roche, et sue fut aussi le cas pour le second coup, l'inconnu semblait embarrassé de ce qu'il était en train de montrer au singe, ce qui força le guerrier à se retourner pour voir le singe qui avait gardé un air interrogateur et studieux, Kong se mit à pencher la tête, ce qui accentua son regard curieux. Sans même que le singe ne comprit pourquoi, le samouraï se mit à sourire quand il se mit à regarder Kong il resta un certain temps comme cela, ce qui fit accroître la curiosité du singe. Mais le singe pouvait observer que la lame du samouraï avait viré du vert foncé au vert clair cette fois-ci, mais il ne pouvait comprendre ce changement de couleur soudain. Cependant, après ce changement de couleur, le samouraï fit un troisième coup sur la roche mais qui était cette fois-ci plus lent et plus lourd, ce coup déchiqueta la roche, comme -ci ce n'était qu'en fait qu'une simple feuille de papier.
Kong était étonné de par ce que venait de faire le guerrier face à lui, ses yeux ne pouvaient briller encore plus. Il vit le guerrier se retourner et planter son sabre dans le sol, au grand étonnement du singe qui ne comprenait pas où il voulait en venir. Il fit aussi apporter un second sabre mais cette fois entièrement composé de bois, et une lance en bois, cet inconnu s'approcha de Kong tout en autant son casque laissant apparaître le visage d'un homme se forçant à garder un visage impassible, et une cicatrice prenant une partie de son visage.

"Très chère singe, si tu arrive a faire un impact ou un commencer à entailler la roche avec l'une des ces trois armes, j'accepterai de t'enseigner plus. Surtout prend ton temps, ne t’épuise pas, bois de l'eau mange et ne te blesse pas. Viens me voir quand tu aura finis je serai sous la cascade."

Kong lui fit seulement un signe de tête, les mots ne venaient plus pour le jeune singe, il vit partir le samouraï vers, sans doutes, la cascade. Kong n'arrivait pas à y croire, cet inconnu vient de lui laisser son épée, *Pourquoi me fait-il confiance à ce point alors que l'on ne se connaît même pas. * Le singe ne savais plus quoi penser serait se un piège? Ou fait-il tout simplement confiance dans le singe? Kong se laissa prendre au jeu que lui tendait l'inconnu, mais réfléchissait encore à l'arme qu'il devait prendre. Il était énormément tenté d'empoigner le sabre qui avait servi d'exemple, mais avant même de refermer sa main afin de saisir cette épée, le regard du singe était tourné sur le bâton, cette arme avait beaucoup servi pour Kong même avant de rencontre qui que ce soit, le bâton aura été une très bonne arme contre les animaux sauvages et même contrent de vrais humains, ce qui fit penser au singe le moment où il sauva Ahri contre ses agresseurs, il secoua vivement la tête. *Ce n'était peut-être pas le moment pour y penser* se dit le singe. Il rassembla ses pensées et saisit finalement la lance de bois, contrairement à ce qu'elle laissait paraître, elle était très solide au toucher. Parfait pour ce type d’exercice aux yeux du singe. Comme l’exemple qui lui a été fait, il se mit face à une autre roche qui avait été laissée intacte, il resta face à cette pierre quelques instants fixant la roche sans ne rien faire en essayant de comprendre comment cette personne a fait pour briser la pierre, *Cette aura a forcément quelque chose a voir avec cette force que contractait cet homme* se dit-il. Kong se mis à regarder le bâton s'il n'y avait pas de bouton ou autre interrupteur, ce qui n'était bien évidemment pas le cas.
Il alla vers une des roches qui était encore resté intact, il ferma les yeux tenant toujours le bâton à pleines mains, tentant tant bien que mal à avoir cette lueur qu'il avait vue sur le sabre du samouraï, mais rien ne venait. Il resta un long moment comme cela, gardant dans la tête seulement cette lumière vert clair. Mais le résultat restait le même. Il décida d'en arrêter là pour le moment, il se posa contre le rocher et prit quelques provisions qu'il avait gardées sur lui et alla se désaltérer dans un petit ruisseau environnent. Quand il finit de manger, une vision vint à lui, où il voyait Ahri face à lui, les queux violettes de même que ces yeux, il avait bel et bien un flashback de ce qu'il avait fait a la renarde, mais une chose retenait son attention, le moment il avait réussi à se dédoubler pour que Ahri attaque le faux singe. comment avait-il fait cela?
Il resta pensif un long moment contre la roche qu'il devait détruire, le soleil commençait lentement à se coucher, après ce moment de réflexion, Kong se mit à regarder face à lui, sur de lui, il prit le bâton et se tourna face à la roche et ferma de nouveau les yeux, il pensait fortement a la renarde, les raisons pour lequel il a fait cela pour Ahri lui venaient en lui. Il sentait que cette technique lui était venu par la forte amitié qu'il portait en Ahri. Il rassembla ses forces, il sentait que quelque chose se passait en lui, tout en gardant les yeux fermés, il frappa la roche qui était face à lui, laissant entendre le bruit d'éclats d'une pierre qui se brisait par la force qu'avait contractée le singe. Il rouvrit les yeux, laissant apparaître une roche complètement brisée en bon nombre d'éclats. Le singe resta un instant impassible, mais éclata rapidement de joie et courut jusque-là où était le samouraï tout en gardant son bâton et prenant avec lui son sabre. Le soleil était au plus bas, il vit le guerrier en contrebas de la cascade qui laissait la force de l'eau s'écraser contre ses épaules, laissant apparaître une lueur verte autour du samouraï. Kong planta le sabre dans le saule face au petit lac où était le mystérieux homme, qui leva les yeux vers le singe, qui laissait apparaître une lumière vert clair intense autour de Kong qui s'adressa au samouraï.

"Je crois que vous avez quelque chose a m'enseigner.."


La méditation dura durant de longues heures, et plus le temps passait, plus le wuju se diffusait comme une aura dans l'eau laissant un halo vert autour du samurai. Malgré la concentration de Yi, il pouvait entendre les multiples essais du singe ainsi que les longues pauses entre les phases d'essais, la fine lame se demandait pourquoi il avait laisser une chance à ce singe. Peut être parce qu'il ressemblait à sa sœur sur sa curiosité passée. Le soleil se coucha et la cascade continuait encore de couler sur ces épaules lorsqu'un son le fit sortir de sa méditation, Kong venait de réussir son épreuve et il allait certainement revenir. Les paroles de Kong le surprit sur la demande, impatient, le futur disciple :

"Je crois que vous avez quelque chose a m'enseigner.."

Maître Yi se releva lentement de la cascade, et descendit au niveau de Kong. Il alla voir la pierre fendu, se mit à sourire et se commença à aller chercher différent objet dans sa demeure. Il se mit à parler au singe d'une voix explicative tout en exécutant ses actions.

Je vois bien à ta façon de parler que tu es un sin... homme d'action. On va parler d'égal à égal. Tu pourra parler avec moi sans m'appeler maître ou encore d'un autre nom supérieur. Je m'appelle YI, je suis le dernier pratiquant d'un art millénaire dans l'art du combat... enfin pour l'instant je vais t'enseigner le wuju, mais d'une façon différente à la mienne. Tu a choisi le bâton, le symbole de la force, tu aurai choisit le bokken sabre : tu aurais choisis la patience et le bokken le symbole de la rapidité. Je varie sur les deux dernier en général en mélangeant la méditation et la finesse d'un coup rapide.

Il s’arrêta de parler, il avait mis des cibles en paille à différents endroits autour de la clairière puis il montra un bâton présentant des gravures inconnus. La fine lame Wuju tendit l'arme à Kong.

Bien, maintenant tout est en place pour voir tes forces, j'aimerai savoir tes motivations que tu as pour apprendre le Wuju. Et si tu accepte mon entrainement, je t'offre le bâton de Doran, le nom de Wukong en honneur à ton enseignement. Mais à une seule condition .... tu devra apprendre cet art à ton propre disciple ou ton futur enfant. A toi de choisir, Kong

Il attendit la réponse du singe avec une aura calme autour de lui.


Sur les mots du singe, le samouraï se releva de sa cascade et vint a niveau de Wukong et allèrent tout les deux vers la pierre que le singe venait de fendre a l'aide du bâton que Yi lui avait donné, Wikong vit le samouraï aller chercher différents objets qu'il venait de prendre de son habitat non loin d'ici. Il retourna voir le singe et lui parla d'une voix explicative tout en imageant ses propos par divers mouvement de façons a ce que ses explications deviennent très ludique aux yeux du singe.

Je vois bien à ta façon de parler que tu es un sin... homme d'action. On va parler d'égal à égal. Tu pourra parler avec moi sans m'appeler maître ou encore d'un autre nom supérieur. Je m'appelle YI, je suis le dernier pratiquant d'un art millénaire dans l'art du combat... enfin pour l'instant je vais t'enseigner le wuju, mais d'une façon différente à la mienne. Tu a choisi le bâton, le symbole de la force, tu aurai choisit le bokken sabre : tu aurais choisis la patience et le bokken le symbole de la rapidité. Je varie sur les deux dernier en général en mélangeant la méditation et la finesse d'un coup rapide.

Durant que le combattant expliquait au singe cette pratique du Wuju, il installa plusieurs cibles composées de pailles tout autour des deux hommes. Yi tendit un bâton différent cette fois-ci qui semblait beaucoup plus robuste que le premier,  il était d'une couleur rouge avec un jaune doré à ses extrémités, des gravures inconnues pour le singe étaient incrustés sur le bâton, Kong pencha la tête et continuait d'écouter le samouraï.

"Bien, maintenant tout est en place pour voir tes forces, j'aimerais savoir tes motivations que tu as pour apprendre le Wuju. Et si tu acceptes mon entrainement, je t'offre le bâton de Doran, le nom de Wukong en honneur à ton enseignement. Mais à une seule condition ... tu devras apprendre cet art à ton propre disciple ou ton futur enfant. À toi de choisir, Kong"

Le singe acquiesça d'un signe de tête, l'art du Wuju intéressait énormément le singe, il avait enfin trouvé que faire de lui, fini d'avancer sans véritable but, le singe se sentait énormément proche des terres Ioniennes, mais certaines questions vinrent à lui, au sujet de cet apprentissage. Kong se demandait pourquoi un tel nom, Wu venait sans doutes de la pratique du Wuju mais pourquoi le remettre à son nom * Il ne s'appelle pas Wuyi lui... Si?*

"Je vais essayer d'apprendre le mieux possible votre pratique du Wuju, cela m'intéresse énormément je serais ravie d'être votre disciple mais... Pourquoi m'appeler Wukong? Eh oui, je vous jure de pratiquer le Wuju dans les règles de l'art. À la fin de votre enseignement, je trouverais un disciple à qui apprendre à mon tour afin que le Wuju reste encore utilisé en Runeterra. "

Kong abaissa la tête et resta pensif * un enfant... *, sur les pensées du singe, le visage de la renarde vint à lui, il se mit à secouer la tête espérant se retirer le minois d'Ahri de son esprit, ce n'était sans doute pas le moment d'y penser, il se demandait pourquoi il se mit à penser à son amie à ce  moment précis, sans doutes rien d'important.
Il releva la tête et continuait de parler.

"Mais, ce bâton? D'ou vient-il? Il est lié a la pratique du Wuju?"

Il vit par la suite Yi répondre à ses questions, dont celle du bâton disant qu'il le gardera même après son apprentissage mais il disait que le singe allait en apprendre plus quand le temps le voudra, sur les mots de Yi, il prit le bâton de Doran et se mit à le regarder plus attentivement, il sait que cet artefact restera son arme, il releva la tête pour regarder son instructeur, il se mit à lui sourire. Aucun mot assez fort ne lui venait pour remercier Yi à la hauteur de son acte. Il vit son maître tendre le bras vers les cibles et lui dit qu'il était temps de commencer son entrainement, il lui dit qu'il voulait voir de ses propres yeux la méthode de combat de son disciple. Ce que commença à faire le singe, il se mit face à l'une des cibles et entama sa concentration, il regarda sa main ou un halo vert clair commença à échapper du corps de Kong il se mit à sourire, et regarda son arme qui avait l'aire de se nourrir de ce halo,  Wukong était étonné de voir cela, il sentit que cette arme était différente de la précédente, comme si elle était vivante, il empoigna encore plus fort son bâton et le leva, prêt à frapper sa cible, il abaissa fortement son arme pour assemer son coup, mais le visage d'Ahri revint à lui et se mit à penser à certains moments ou il était gêné, il sentit en lui que quelque chose n'allait pas mais son coup était déjà partie, il vit alors son bâton avec le halo qui le suivait mais cette fois-ci il était foncé, mais restait de couleur verte, il était étonné de cela. Au moment où le bâton de Doran toucha la cible vers le centre de son arme, mais la cible ne se fit pas projetée comme l'imaginait le singe mais le bâton se ramollit à tel point que la cible ne bougea pas seul l'arme changea de forme.
De par la surprise le singe fit un grand pas en arrière en allant lâcher l'arme. "Ee eek ! " Fit le singe, il resta face au bâton qui était resté enroulé autour de la cible, mais il se mit à bouger part lui-même, le Wuju était resté vert foncé mais devint de lui-même de plus en plus clair et se mit en longueur verticalement face au singe, qui lui était resté observateur et alarmé. Le bâton était resté face au singe comme-ci il voulait que le Wukong le prenne, ce qu'il fit aussitôt après avoir pensé ça. Le singe garda le bâton un certain temps dans ses mains, et se demandait quel était vraiment cette arme. Il sent sur lui la main de Yi se poser sur son épaule et il expliqua à Wukong que ce sont ses pensées qui ont poussé le bâton de Doran à agir de la sorte. Il continua son épilogue en disant que cette arme devient très... "Original" lorsqu'elle est en contact avec un pratiquant du Wuju. Il dit au singe de recommencer son attaque mais de cette fois-ci de vider sa tête, ce qu'acquiesça au singe et se remit en place face à la cible de paille. Il ferme les yeux et ne se mit à penser à rien, un Wuju claire apparu autour de Wukong qui frappa directement le tas de paille qui fit exploser sa cible, un halo vert resta à l'endroit où le singe avait frappé, les yeux du singe devinrent brillants, cela était effectivement beau à voir, cette sorte de fumée verte clair était très plaisante a l’œil.
Wukong se retourna vers son maître, souriant, la joie pouvait se lire dans les yeux de Wukong il regardait Yi qui semblait avoir un sourire dans les coins de visage, il se mit à avancer vers le singe, qui était heureux de ce qu'il venait de faire.


Wukong posa de nombreux question concernant le baton de Doran avec une sagesse dans sa voix tout en souriant :

"Il a été crée avec un homme que je n'ai point connu Doran, il a créer de nombreuses armes dont celle-ci pour l'un des fondateur du Wuju. Elle cache une capacité unique parmi les pratiquant."

Le singe partit s’entraîner devant les yeux du maître. Il se dirigea vers les cibles, et alla frapper la première entouré d'un halo vert clair. La fine lame Wuju fut surprit de voir une personne ressortir aussi vite le Wuju sans entraîner, un talent caché cependant vers la fin de la frappe. Le halo s'assombrit et le baton réagisse en conséquence, devenant extrêmement mou. Le singe hurla en voyant l'arme changer autant, et l'homme ne put se retenir de rire un peu tout en s'approchant de son disciple.

"Cette arme est vivante et face au Wuju, elle réagira différemment. Lorsque tu pense à un être chère, l'arme va croire que tu va vouloir frapper cette être et prendra un aspect relativement mou. Si tu commence à faire le vide dans ton esprit, l'arme deviendra dure et aussi fracassante."

Yi s'éloigna de nouveau pour observer l'exercice de nouveau, le singe comprenait vite et réalisa le mouvement en paix, l'esprit vide. Puis Wukong se retourna vers le samouraï tout fier, et l'homme commença à se rapprocher le sourire aux lèvres, l'arme sur le côte. Il fit une impulsion vers le singe pour se retrouver derrière lui, le wuju poursuivant l'utilisateur.

"Trêve de singerie, Wu. L'entrainement sera long. Recommence "

Le singe recommença l'exercice pendant que Yi lui expliqua qu'il allait chercher des aliments pour le repas, des légumes. L'homme partit dans son jardin pour récolter les fruits mures ainsi que les légumes,tout en observant dans sa cave s'ils avaient des bananes. Lorsque la tache fut finit, il prépara une salade de fruit et légume pour chacun et la déposa sur la table dehors. Il revenu voir le singe qui continuait son entrainement. 

"Bien tu a mérité une pause. Je pense que tu as d'autres questions non??"




Wukong était heureux de voir Yi se rapprocher de lui après avoir accompli sa demande, il vit le samouraï avancer vers lui le sourire aux lèvres, mais il disparut d'un seul coup. Cependant, une certaine ombre avec le Wuju qui la suivait, traversa le corps du singe qui sentit une présence derrière lui. Son corps tout entier se crispa et ses poils du dos s’irritèrent, il entendit par la suite la voit de Yi qui s'adressa directement à lui.

"Trêve de singerie, Wu. L'entrainement sera long. Recommence "

Le singe pouffa de soulagement, il se reprit et gonfla ses poumons et se remit au travail, il se dirigea vers une seconde cible et commença à se concentrer. Au moment où il fermait les yeux, Yi lui dit de loin qu'il allait chercher le déjeuner pour eux deux. Wukong laissa le Wuju sortir de son corps il perçut la présence de Yi s'éloigner peu à peu du singe. Il continua son entrainement pendant encore un certain temps, mais quelque chose dérangeait le singe : Il se a pensé à la technique qu'il avait utilisé lorsque Ahri avait été touché par le néant, il avait réussi à faire un double de sa personne, sans même savoir comment il avait fait. Il ne savait pas si le Wuju pourrait l'aider à comprendre la technique qu'il avait utilisée ce jour-là. Il se dit qu'il profitera du repas pour parler de cela a son maître. Ce moment arriva très vite au moment où Yi revint le voir.

"Bien tu a mérité une pause. Je pense que tu as d'autres questions non?"

Sur les mots de son instituteur, Wukong observa sur une table non loin des bols remplis de divers fruits et légumes mais un certain fruit avait attiré l'attention de singes: des bananes. il se mit à avoir les yeux tout rend sans vraiment faire attention à Yi, cela faisait tellement de temps que Wukong n'avait pas mangé ce fruit, il eut très rapidement l'eau à la bouche, il avança rapidement vers cette table tout en s'adressant à Yi.

"Oui oui. Mais parlons de cela autours de ce délicieux repas que vous venez de faire."

Il s'empressa de s'installer à table laissant son instituteur s'installer à son tour, Wukong était impatient de pouvoir se jeter dans le bol il laissa sortir un grand "bon appétit ! " Et commença à manger. Ils se mirent tous deux à manger leur déjeuné, après un certain temps Wukong s'adressa à Yi, une question lui était resté sans réponse mais il décida premièrement de lui parler de cette technique.

"Dite croyez-vous que le Wuju me permettra de m’entraîner sur une technique que je crois connaitre, Je ne l'ai utilisé qu'une seule fois, mais c'était dans un moment extrême ou ma vie était en danger. J'ai réussi à créer un double de moi-même, et j'arrivais à le diriger par mes pensées. D’après vous, est-ce que je pourrais m’entraîner sur cette technique avec l'aide du wuju ?"

Sur le coup Yi resta pensif sur la question que venait de poser le singe, il lui fit comprendre qu'il voudra voir de ses propres yeux cette technique, Wukong acquiesça "J'essaierais." mais au fond de lui, Wukong se disait que cela sera très difficile voire impossible car sa vie n'est pas en danger. Les deux hommes continuaient de manger en silence, Yi devait sans doutes attendre une autre question venant de Wukong ce qu'il fit tout de suite après.

"Nous allons resté ici tout le temps de mon entrainement ou nous allons nous déplacer en même temps? "

Yi lui répondit directement par une autre question, il demanda si le singe connaissait la ligue des légendes, il lui fit comprendre que non. Yi lui dit à son tour qu'ils iront tous les deux là-bas, en plein centre de Runterra. Wukong était étonné qu'un tel lieu existe, Yi expliqua que cette ligue rassemblait tous les champions de Valoran et il sentait que Wukong en fasse partie, il devint stupéfait sur ce que venait de dire son professeur. Yi venait de finir de manger et se leva et dit qu'il était grand temps de voir cette fameuse technique. ils se dirigèrent vers les lieux de l'entrainement, mais Wukong continuait de penser qu'il sera très dur voir impossible de montrer son dédoublement à Yi.





La fine lame Wuju apporta son disciple vers la table, et il observa le singe fixant les bananes. Il avait vu juste ce fruit attirait le singe au plus profond de son âme au point d'en oublier des futurs questions mais sans oublier la politesse. Yi sourit tout en s'installant à la table, prenant son tanto, petit lame de 25 centimètre, en majorité chaque samouraï en portait un pour signaler son rang lors des réunions des anciens, pour s'en servir au quotidien, se défendre ou dans le pire des cas, laver son honneur en se faisant Hara-Kiri. ALors que Yi commençait à se préparer une salade de fruits et de légumes composer de chaque fruits présents sur la table, il n'arriva pas à saisir les bananes. Il observa le récipient qui devait contenir les fruits pour le retrouver vide, les peaux devant l'assiette de Wukong.... La fine lame Wuju émit un léger rire avant de manger son assiette avec soin, lentement, l'idéal pour reprendre des forces selon lui. 

Lorsqu'ils eurent finis leur repas, Wukong posa une des premières questions concernant un pratique tout autre du Wuju, le singe expliqua qu'il avait réussi à créer un double de lui-même lorsqu'il avait été en danger face à une créature inconnu du monde de Runeterra.... Intéressant furent les pensées de Yi.... Il se questionna pour savoir si le Wuju aurait permis de créer un équilibre dans le pouvoir du singe, puis il pensa à différents anciens membres du clan qui possédaient des capacités différentes du wuju... dont la propre sœur de Yi. Il arrêta de se gratter le menton en réfléchissant à une réponse.
 
Si tu es capable de produire un clone de toi-même, l'entrainement à mon art pourrait créer un lien permettant un meilleur équilibre en toi et en tes capacités. Seulement j'aimerai avoir la preuve de tes dires pour un maximum d'aider enfin si tu es d'accord

Le singe se promit d'essayer avant de poser une seconde question sur la nature de l'entrainement et si ils allaient se mouvoir durant l'entrainement.

Nous allons pour les premières semaines rester fixes dans ce lieu, puis nous commencerons à voyager dans Ionia sans oublier d'aller dans le sanctuaire du wuju, lorsque le Wuju sortira naturellement de toi comme une aura. Puis je t'emmener à l'institut de guerre pour affronter d'autres guerriers, je pense que tu possèdes les qualités nécessaire pour y intégrer,elle se trouve au centre du continent de Runeterra entre les deux nations appéle Noxus et Démacia, les deux éternels rivales.

Lorsqu'ils eurent finit de parler, la fine lame Wuju se leva pour débarrasser la table avant de revenir, emmenant son disciple vers le lieu d'entrainement pour essayer de voir la technique de dédoublement de Wukong, il se remit à parler en chemin tout en prenant au passage, sa lame verdoyante et son heaume composer de sept lunettes.

Tu va désormais me faire la démonstration de cette technique, si tu y arrive. Essaye d'être calme dans ton esprit sans te focaliser sur ton pouvoir, ni sur  un objectif mais au délà. C'est l'une des notions qu'on apprend avant même d'apprendre le Wuju ou encore l'art de la guerre, nous nous concentrons pas sur nos capacités, notre poignet, notre adversaire mais sur ceux qui se passe derrière lui.

Yi avait finit d'expliquer s'éloignant légèrement de Wukong pour observer durant de longues minutes les tentatives vaines de son disciple. Alors qu'il observa le singe tenter à maintes reprises, il se souvient de ses paroles "lorsqu'il est en danger".... Les pensées du sabreur se stoppèrent quelques instinct, il n'y avait qu'une solution pour permettre à Wukong de montrer son pouvoir, lui refaire connaitre la peur de la mort et aller de l'avant. Alors que le singe continuait, la lame verte de Yi commença à sortir de son fourreau, le wuju gagna le samouraï et il fit une impulsion vers son disciple tout en finissant de dégainer et en parlant :
 
Pare cette attaque, disciple. On change de méthode.

Le singe réussit à parer de justesse la lame avec un élan de surprise en voyant son maître l'attaquer. Yi ne lui laissa pas le temps de parler et réarma son attaque.

Tu as dit que tu avais réussi à l'utiliser en sentant le gout de la peur, de la mort. Je vais t'attaquer avec mon arme, tu dois bien sur parer mes différents assauts sans pour autant oublier ton pouvoir, j’arrêterai d'attaquer tant que tu ne saura pas passer derrière moi.

Le samourai continua ses attaques sur son disciple tout en faisant en sorte de la menacer mais en visant l'arme de Wukong, l'acier du Jho ( arme traditionnel pour remplacer l'appellation baton) était assez résistant pour résister aux assauts de la lame la plus tranchante de l'ancien clan du Wuju. Les attaques étaient similaires les unes aux autres et surtout caler sur le rythme de Kong, Yi voulait à tout pris éviter de blesser le singe, chaque coup la fine lame répétait ses mots.

Voit au délà de ton adversaire, voit à travers lui. 




~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: La naissance d'un disciple Jeu 9 Avr - 11:38

Le petit duo continuait d'avancer vers le terrain d'entrainement. Yi, prenant sur son passage sa lame et son casque et se mit ensuite a lui expliquer l'entrainement qui allait suivre. Sur le trajet, Wukong garda un aire interrogateur sur le heaume de son partenaire. Sept lunettes pour uniquement deux yeux, cela restait bizarre pour le singe. Il se redressa écoutant les mots de Yi.

"Tu vas désormais me faire la démonstration de cette technique, si tu y arrive. Essaye d'être calme dans ton esprit sans te focaliser sur ton pouvoir, ni sur  un objectif mais au délà. C'est l'une des notions qu'on apprend avant même d'apprendre le Wuju ou encore l'art de la guerre, nous nous concentrons pas sur nos capacités, notre poignet, notre adversaire mais sur ceux qui se passe derrière lui."

Wukong vit ensuite Yi s'éloigner de lui et se mit à l'observer. Le singe tenta durant un long moment à essayer de se dédoubler, mais le résultat restait vain quoi qu'il arrive. Il se sentit gêné d'en avoir parlé à Yi, Wukong avait peur que le samouraï ne le croie pas, il ne montrait aucun signe d'encouragement ou autres, il était seulement observateur devant la scène qui se passait devant ses yeux. Wukong continua d'essayer de faire apparaitre une copie de sa propre personne mais toujours rien, les minutes défilèrent petit à petit, il ferma les yeux et essaya de faire appel au Wuju. Mais un son étrange arriva aux oreilles du singe, il reconnut une lame sortir de son fourreau, la curiosité du singe le força à entrouvrir un œil, il ne vit seulement que le sabreur avancé vers lui, le Wuju le gagnait rapidement. Celui-ci fit une impulsion vers Wukong tout en finissant de sortir sa lame de son fourreau, des mots résonnèrent dans la tête du singe.

"Pare cette attaque, disciple. On change de méthode."

Par pur réflexe, le singe mit se bâton devant lui afin de pouvoir parer l'attaque de Yi, cela se sentait, il n'avait pas l'intention de faire du mal a Wukong. Mais les pensées de celui-ci étaient complètement floux, *Pourquoi fait il cela ??!!* Le singe allait demandé par quelle folie Yi se mettait a s'attaquer a Wukong. Mais le samouraï ne le laissa pas parler, paré a ré-attaquer de nouveau.

Tu as dit que tu avais réussi à l'utiliser en sentant le gout de la peur, de la mort. Je vais t'attaquer avec mon arme, tu dois bien sur parer mes différents assauts sans pour autant oublier ton pouvoir, j’arrêterai d'attaquer tant que tu ne sauras pas passer derrière moi.

Yi entama par une série d'attaque successive, ne laissant pas le singe a respirer. Wukong parvint a parer toutes les attaques de son adversaire qui répétait, a chacun de ses mouvements, la même et unique phrase qu'il dit tout au long de set entrainement après chaque attaque qu'il porta sur le singe.

"Voit au delà de ton adversaire, voit à travers lui."

Yi continuait d'attaquer le singe, qui ne pouvait s'empêcher à autre chose que sa propre défense, il ne voyait pas du tout comment utiliser cette fameuse technique. Il tentait tant bien que mal de se concentrer mais il n'arrivait pas à ressentir un quelconque danger envers sa personne, les attaques restaient lentes et il sentait que les attaques n'étaient pas portées sur lui directement. Il resta toutes fois affolé de voir son nouveau compagnon l’attaquer, le visage de son adversaire restait impassible, ce qui le tourmentait grandement. Wukong dit, en même temps que ces parades, qu'il lui était impossible d'utiliser cette technique.

"Je n'y arrive pas ! "

Le comportement de Yi restait inchangé, mais ses attaques devenaient de plus en plus aléatoires et rapides. Son maître lui fit comprendre qu'il n’arrêtera pas tant qu'il ne voit pas son dédoublement. Ceci terrifia d'autant plus Wukong, qui arrivait encore à parer les attaques qui étaient plus puissantes, il continuait de dire qu'il n'y arrivait pas. Il ne pouvait se concentrer face à ce déluge d'assaut. Jusqu'au moment au où Yi porta un coup extrêmement fort suivi d'une seconde attaque qui vint de suite après mais tout aussi forte, les deux coups étaient portés sur le bâton cette fois, mais la force des deux frappes aura été si forte que Wukong en perdit l'équilibre et manqua de chuter après s'être cogné la jambe contre une roche. À la grande stupeur du singe, Yi faucha les jambes du singe avec son propre pied; le projetant en l'air. Wukong était devenu sensible à toutes sortes d'attaques.
Il eut un bref moment où il vit Yi laisser échapper un léger sourire. Wukong releva la tête en étant encore en l'air, il vit la lame pointée sur lui, braqué vers le bas, prête à le transpercer. Wukong n'eut même pas le temps de dire quoique se soit avant que le sabre ne se dirige vers sa cible. Le regard du singe était braqué sur la lame, qu'une seule pensée ne venait à lui: Les yeux de la renarde où il crut que son dernier moment était arrivé. Il sentit à côté de lui Yi qui criait, mais Wukong était complètement perdu, plus rien ne pouvait attirer son attention que cette arme qui s’apprêtait à le tuer.
Wukong ressent un frisson très peu avant que la lame ne le traverse, l'arme ramena au sol le singe avec elle. L'hybride toussa, relâchant des gerbes de sang à chaque fois qu'il se mit à tousser. Mais ceci n'était pas le vrai, Wukong était resté debout avant même que la lame ne touche sa cible, il était resté observateur sans même bouger, regardant son propre double en train d'agoniser à ses pieds. Il ne se voyait même pas lui-même, mais il savait que cette invisibilité était brève. Il réapparut devant les yeux de son maître, le singe était désorienté, sans même lui adresser un seul regard, il continuait de regarder son double qui s’accrochait entre la vie et la mort. mais celui-ci disparu juste après dans une légère fumée blanche, un long silence sans nom s'en vint à la suite. Le singe adressa seulement un regard très bref au samouraï avant de s'en aller. il courut sans savoir où il allait, il s’arrêta en haut d'une falaise où étaient quelques arbres qui surplombaient les plaines et une forêt Ionienne en contrebas. Il alla se poser sur une branche d'un des arbres, ses jambes flottaient dans la légère brise de fin de journée. Le soleil vint peu à disparaître, tout comme les espoirs de Wukong. Il ne savait pas quoi penser sur l'agissement de son maître, son regard resta tourné vers le soleil couchant à attendre que quelque chose se passe, il avait besoin de réfléchir encore un peu.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: La naissance d'un disciple Ven 1 Mai - 15:39

Lieu en paix, lieu d'entrainement pour le nouveau disciple de Maître Yi devait lui montrer son dédoublement de personnes, les premières minutes furent un échec puis la fine lame avait décidé de s'attaquer au singe sans y mettre de conviction pour le forcer à utiliser son pouvoir, les échanges étaient brefs et rapides surtout avec les paroles de l'homme sur voir au plus loin de son adversaire et de ne pas se concentrer sur sa défense impérativement, ce fut l'inverse de ses paroles qui se produisit. Wukong ne faisait que se défendre sans penser à son dédoublement....

Etait-ce un mensonge son histoire de pouvoir??? Le maître du wuju ne le savait pas encore mais il continua ses assauts, au moins c'était pas une perte de temps... cela lui permettait de juger les capacités de Wukong dans un combat quasiment réel, le samourai contrôlait parfaitement sa lame dans chacune des attaques simplement pour frôler le pelage du singe... Son disciple se plaignait de ne pas y arriver, seulement Yi ne ralentit pas dans ces mouvements car il sentait quelque chose sortir de l'être qui l'opposait, son aura changeait , semblait se diviser en deux. Le pouvoir de Wukong existait donc vraiment..... La fine lame Wuju continua ses assauts pour forcer cette aura à se séparer entièrement, Yi ne le voyait pas encore mais il sentait la différence spirituelle et bientôt elle fut détacher de l'original tout en masquant le vrai Wukong....

Puis le samourai baissa encore plus sur ces appuis pour procéder à un fauchage horizontale enfin de faire sauter son disciple pour l'embrocher sur sa lame, il laissa apparaître un sourire sur ces lèvres pour montrer à son vrai disciple que l'exercice était réussit en partie... car un nouvelle exercice allait venir : celui de cacher entièrement son aura pour permettre la tromperie sur son adversaire afin de le brouiller au niveau de la totalité de sens si possible.

Lorsque le double finit sur sa lame puis au sol, une gerbe de sang apparut, l'illusion était parfaite puis le vrai singe réapparut sous ces yeux, seulement la fine lame Wuju ne pensait pas le voir aussi horrifié de voir son double mourir.... Yi avait été trop fort cependant il ne faisait que retranscrire les enseignements de son ancien enseignant. Alors qu'il allait parler, le singe partit rapidement encore avec son visage horrifié tout en emportant son arme.... Yi ne partit pas à sa poursuite pour le moment, il connaissait ce sentiment de peur... Tout les apprentis de Wuju y était passé en voyant leur supérieur se comporter comme telle..... Il ne fallait pas avoir peur de mourir pour pouvoir intégrer les pratiques du Wuju.... La fine lame Wuju repartit jusqu'à sa maisonnette tout en prenant un simple morceau de tissu pour essuyer le sang du double....

Une illusion des plus parfaites.... Il faudra qu'il s’entraîne dure pour tromper les plus valeureux guerrier.. Simplement il faut qu'il revienne..

Le samourai se posa sur l'une des tables en bois avec un livre, après avoir rendu à sa lame son éclat meurtrier... Il lit tout en autant ses lunettes durant un long moment en attendant le retour de son disciple s'il n'avait pas fuit.... Il reviendra et il en était sur, sinon le bâton de Duran ne lui aurai pas accordé sa force pour détruire ces roches ou encore paré la lame du maître....

Il continua à lire alors que la nuit commença à s'installer dans ce lieu, ces livres étaient envoûtant et permettait au samourai de revivre en dehors de ces entrainements. Et il se prépara à parler de son entrainement passé pour réussir à convaincre le singe de rester sur cette voie....
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: La naissance d'un disciple Mar 19 Mai - 19:40

Wukong ne savait plus quoi penser. Le soleil venait de se coucher depuis peu, son regard était tourné sur ses jambes, flottantes au gré de la légère brise du soir venant. le soleil était quasiment caché et les premières étoiles du crépuscule apparaissaient peu à peu dans la nuit noire. Un vent frais se leva, bousculant la fourrure du singe, qui se mit à regarder le paysage devant lui. De brèves lumières pouvaient être vues, un village ionien était non loin d'ici. Dans les yeux du singe, on pouvait encore voir le visage de son double, agonisant, du sang d'écoulant de sa bouche. Wukong était encore renversé de par ce qu'il venait de se passer, il savait que s'il n'aurait utilisé un leurre, il ne serait plus de ce monde à cette heure-là. Yi avait-il compris que Wukong allait changer de forme ? Il n'y avait aucune raison pour qu'il puisse le pressentir, car le singe né put le savoir lui-même avant que la lame ne soit à son porté. Le singe ne pouvait savoir si c'était de la rage qui le parcourait ou autre chose.
Plus aucune lueur n'était possible de voir, la nuit venait de prendre ses pleins droits, avec pour seule lumière, une lune entièrement ronde. Cela faisait quelques heures que Wukong était resté sur sa branche, le sommeil commençait peu à le gagner. Le vent commença fortement souffler, Wukong né put le sentir, le sommeil l'avait déjà emporté. Mais ce vent devint rapidement plus fort, s'assimilant peu à une tempête. Les branches de l'arbre sur lesquelles était posé Wukong tanguaient d'un côté a un autre. Le singe, à sa grande surprise dès le réveil, fut entraîné à terre, laissant voir un arbre qui était prêt à s’effondrer sur lui. Les pensées du singe étaient dans le flou, que se passait-il? Il n'eut à peine le temps de retrouver ses esprits, avant qu'il ne puisse se rendre compte que l'arbre l'avait déjà atteint. Les yeux du singe étaient fixés sur le tronc, prêt à atteindre le sol, le temps était comme au ralentit. Le singe ressentit pendant cette courte période, le même ressentit qu'il avait eu lorsque Yi l'avait attaqué auparavant, une sensation qu'il pouvait ressentir le ressentant tout le long de son corps. Une sensation qu'il pouvait saisir. Ce fût le cas, avant même que l'arbre ne pût tomber, Wukong se sentait comme, quitter sa propre enveloppe physique. Il roula sur le côté et laissa entendre le fracas de la souche d'arbre, Wukong avait les yeux fermés, puis, aucun bruit. les yeux du singe s'ouvrèrent de nouveau, laissant apparaître la souche d'arbre au sol, ce que voyait le singe devint très vite une vision d'horreur. Le singe resta figé quelques instants, en observant le corps de son double, écrasé sous le tronc. Seulement un bras réussit à s’extirper laissant comprendre que le reste du corps était resté sous l'arbre. les feuilles de la souche continuèrent de tomber, dont une d'entre elles s'était déposé dans le creux de la main de son double. Le singe n'avait qu'une seule pensée en tête, il savait que son pouvoir était grand, mais un point négatif en ressortait, celui de voir sa propre mort. Le double n'était qu'une ombre de lui, mais cette ombre meure à chaque utilisation, être spectateur du décès d'une personne lui ressemblant, était encore un choqué pour Wukong. Mais il devait s'y faire, pour devenir le meilleur. La nuit était encore là, le vent, quant à lui s'estompa peu à peu. Les muscles du singe étaient comme tétanisés, la fatigue le gagna peu à peu, les récents événements avaient grandement fatigué Wukong, il prit la main de son double. Plus aucun signe de vie ne pouvait être ressenti. À travers la main de son double. Le singe reste couché, à lui tenir la main, mais la fatigue le gagna peu à peu malgré lui. Jusqu’à entièrement l'emporter.
Le temps passa, Wukong ouvrit les yeux. Ses souvenirs lui revinrent très rapidement, lui faisant rappeler qu'il était en train de tenir la main de son double avant de s'endormir, mais ce ne fut plus le cas. Il ne laissa derrière lui que la feuille qui c'était posé dans le creux de sa main, la veille. Le singe resta attristé, gardant la feuille dans sa main. Il se releva, difficilement, en prenant appuie sur le tronc. Laissant voir le peu de nuit dont'il restait s'évanouir, laissant place à un soleil étincelant qui venait à l'opposé du paysage qu'il regardait, l'aube arriva. Le singe resta au bord de la falaise, il abaissa la tête et leva le bras. Il ouvrit la main, laissant la feuille s'évader au gré du vent.

"Elle est partie. Tout comme l'ombre qui m'accompagnait." Il marqua un temps de pause. Regardant le petit point vert partir au loin. "Il est temps de retrouver Yi."

Il se retourna et prit la route pour la maisonnette de son maître. Le singe allait prendre le temps à l'assimiler, mais il doit pouvoir vivre avec ce puissant pouvoir qui a pu lui sauver la vie plus d'une fois. En prenant en compte que voire sa mort au vus d'un spectateur était le prix à payer. Wukong était quelque vidé, prêt à passer à autre chose. Il se demandait juste comment Yi allait prendre son agissement de la veille. Il était prêt à reprendre son enseignement, il maîtrisait mieux sa forme de double, cette sensation qu'il pouvait maintenant saisir lui permettra de jouer de son dédoublement.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: La naissance d'un disciple Mar 19 Mai - 22:46

Le calme était revenu sans le coup des armes qui s'entrechoquèrent dans le lieu de vie de la fine lame Wuju durant quelques heures car le vent commença à se lever sur l'île d'Ionia. Cependant ce danger naturel n’inquiéta que très peu l'homme qui alla en direction de sa maison pour aller chercher l'un des livres qui se trouvait dans sa bibliothèque pour profiter d'un petit moment de détente.

Il repensa à chaque instant passé dans cette journée avec ce singe Kong, il avait un potentiel intéressant pour la maîtrise de Wuju, cependant son caractère n'était pas encore forger pour supporter le contact de la lame ou de sa propre mort. Sa fuite en était la preuve... Mais bon le samourai avait du subir des épreuves similaires durant son passé surtout en compagnie de son propre maître, les anciens membres du Wuju devaient se montrer fort pour pouvoir continuer dans cette voie. Ces cicatrices sur son corps crièrent en ces souvenirs car les pratiquants de cet art devait surpasser la force des sentiments pour atteindre le sommet sans pour autant les oublier.

Le vent le fit retourner à la réalité, il semblait bien plus violent que d'habitude et Yi devait sortir pour pouvoir aller protéger les rares vitres qui s'y trouvaient dans sa petite maison avant de retourner lire. Il n'était pas encore aller chercher Wukong et n'en voyait pas l’intérêt pour aller le voir et reprendre l'objet que Doran avait offert à l'un des fondateurs du Wuju. L'arme avait réagit au contact de l'hybride comme pour chaque membre de cet art.... Cependant la question n'était plus là, la fine lame Wuju savait que son apprenti allait revenir pour savoir d'autres mystères sur cet art et son dédoublement. il le savait mais ne savait pas encore quand il allait revenir. La nuit était encore présente et il se fallait dormir, le samourai se coucha et s'endormit tout en gardant l'esprit ouvert au cas où.....

Puis le lendemain se leva, le vent s'était calmé sur l'île seulement des dégats étaient présents à cause de la puissance du vent, la maisonnette d'Yi avait tenu commparé à certains arbres, l'homme s'était réveillé et alla à l'extérieur de chez lui pour constater la présence de deux chênes sur le sol. Il fallait les dégager pour permettre la suite de l'entrainement et peut être préparer du bois pour l'hiver, cependant la matinée venait seulement de commencer et la fine lame Wuju profita de sa matinée pour se réveiller avant d'aller méditer sou la cascade pour concentrer son esprit pour permettre d'attaquer la journée. Le samourai alla prendre un déjeuné compose de fruit l'esprit léger avant d'aller sous la cascade pour libérer son esprit à la méditation durant la matinée.....

Au bout d'un moment, l'homme sentit une aura faible mais qui commençait à devenir similaire à la sienne, le singe revenait déjà de son absence, la nuit lui avait porté conseil. Yi sortit entièrement de sa méditation avant de se diriger vers un kimono noir simple tout sans prendre son heaume pour se diriger vers Wukong confiant, cependant comme à son habitude son sabre se trouvait attacher à sa ceinture pour continuer à montrer son rang de samourai. Il alla à la rencontre du singe confiant et se posa proche d'un roche tout en sortant sa pipe Ionienne. Il l'alluma et attendit de croiser le singe tout en souriant. Il le salua tout en reprenant son objet dans les mains, il parla calmement :

Déjà de retour, je ne pensais pas que tu allais revenir aussi vite, cependant ton regard semble changer. Es tu prêt à continuer ton entrainement ou préférés tu parler de la réussite de ton dédoublement, ton pouvoir semble intéressant mais encore trop visible pour se douter qu'il ne s'agit que d'un leurre??

L'homme lui laissa le choix pour la suite de son aventures pour permettre la suite de leur aventure sans pour autant lui imposer un exercice comme le faisait son propre maître.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: La naissance d'un disciple Ven 12 Juin - 22:52
Wukong continuait d'avancer, le soleil tapant sur son visage, il se demandait comment allait prendre le comportement du singe de la veille. Est-ce que son entrainement était encore d'actualité. La maisonnette était toute proche, il passa par la cascade et vit en contrebas que personne n'y était, Yi ne pouvait donc, par déduction, qu'être à proximité de son habitat. Il se sentait encore faible par la nuit passée, mais son envie de continuer son entrainement surpassait toute sa fatigue, il avançait encore, armé du bâton de Doran qui lui servait encore d'appui. il leva les yeux, voyant enfin la maisonnette, et Yi non loin sur un rocher, sans doutes en train de méditer, cela le fit sourire sur le coup, le singe continuait de regarder son maitre, qui se leva et se vêtit d'un habit sombre et se mit à attendre, sans doute le singe. Wukong vint le retrouver, Yi était le premier à entamer la discussion.

"Déjà de retour, je ne pensais pas que tu allais revenir aussi vite, cependant ton regard semble changer. Es tu prêt à continuer ton entrainement ou préférés tu parler de la réussite de ton dédoublement, ton pouvoir semble intéressant mais encore trop visible pour se douter qu'il ne s'agit que d'un leurre?"

Wukong, pendant que Yi parlait, prit le temps de s'asseoir par terre et de s'adosser contre le rocher sur lequel était Yi, il prit une longue inspiration il leva le sourcil, étonné de ce que venait de dire le maitre.

"Ma réussite ? Vous avez pu comprendre que c'était un double, avant de l'embrocher, je ne vois pas pourquoi on devrait appeler ça une... Réussite..."

Un silence se laissa entendre, suite à la réponse de Wukong, mais peu de temps après, il sentit Yi descendre à hauteur de son disciple, et expliqua que le résultat a été vus, il venait de réussir de créer un double parfait de lui-même, malgré le fait qu'il soit facile de comprendre quand Wu s'apprête à utiliser ce technique, il lui fit comprendre qu'il devait s'entrainer pour cette technique. Le singe garda les yeux tournés vers le sol, la vision de son double écrasé par cet arbre. revint à lui. Il détourna le regard sur le côté et ne resta silencieux que peu de temps.

"Je voudrais... M'entrainer un peu plus tard avec ce pouvoir, maitre."

Yi était très compréhensible à ce sujet. Le singe lui semblait fatigué, et ce fut le cas, Yi lui demanda de méditer, cela lui permettra de se reposer physiquement et de faire le vide dans sa tête. Le singe accepta sans hésiter et alla se placer sur l'un des rochers au-devant de la maison, il se laissa remplir par la force du Wuju, on pouvait voir émaner du singe ce halo vert claire, son bâton, resta en équilibre sur ses jambes. Le temps passa, il entendit Yi lui demander s'il avait faim, s'il devait lui préparer quelque chose pour le midi. Mais le singe fit signe que non avec sa tête tout en gardant les yeux ouverts, le singe se trouvait dans une paix intérieure étonnante, son envie de repos accentuait sans doutes son envie de rester dans cet état. L'après-midi passa rapidement, il arrivait peu à ressentir l'aura des personnes aux alentours, il ne ressentit que celle de Yi.

Le temps passa encore, il entendit une nouvelle fois Yi s'adresser à lui, disant qu'il revenait. La concentration que lui demandait la pratique du Wuju l'empêcha de répondre sur le coup, il sentit l'aura de Yi partir peu à peu, jusqu'à ne quasiment plus la ressentir. Peu de temps après, une sensation inconnue commença petit a le parcourir, quelque chose le dérangeait, il se concentra davantage. Un grand nombre d'auras se dirigeaient vers lui, mais elles étaient très faible, quasi inexistante. Sans doutes des individus normaux. Le groupe se sépara en deux, ou une toute petite partie se dirigea là où Yi s'était rendu plus tôt, le singe s'inquiétât, cela le força à quitter sa méditation. Un mélange de peur et de rage traversa Wukong, la flamme verte du Wuju continuait de l'embraser. Les individus étaient déjà très proches de la position de l'hybride, qui pouvait déjà les apercevoir, et ils n'avaient de rien bien amicales, on pouvait voir sur eux des armures légères et de petites armes contondantes et de frappe. Le singe se leva, armé de son bâton, il laissa ces personnes venir vers lui, afin de voir leur visage emplit de mauvaise intention, l'un d'eux s'écria.

"Tu sais, petit, c'est dangereux de vivre aussi loin de la ville, même a Ionia. Si tu ne veux pas que l'on te fasse de mal, tu vas nous laisser entrer chez toi, prendre ce qu'il y a d'intéressant a l'intérieur, et tout ça, sans rechigner."

Kong n'était jamais rentré dans la bâtisse de Yi, mais il se devait de défendre cette maison, car malgré le fait qu'il n'y soit jamais rentré, il sentait en lui que cette maisonnette était son foyer. Il releva son bâton face à son visage, prêt à défendre le territoire des deux hommes. Alors que les brigands n'eurent le temps de se tourner vers l'habitation, ils virent Kong prêt à se battre, ses derniers dégainaient leurs armes, le singe n'entendit qu'une seule phrase:

"Tu n'aurais pas dû.."

La majeure partie des hommes de main accourraient vers Kong. Celui-ci, encore débutant dans le combat savait qu'il serait prêt a n'importe quoi pour défendre les biens de celui qui l'a accueilli, il était la deuxième personne à l'avoir hébergé, à avoir partagé sa vie à ses côtés. Une sorte de flash-back prit Kong de plein fouet, lorsque les ombres noirs étaient en train d'attaquer la meute, tant de personnes moururent devant les yeux du singe qui n'était encore qu'un enfant. Kong, sans se rendre compte, serra ses poings et ses crocs apparaissaient. La flamme du Wuju devint de plus en plus foncée, la haine commença à transporter le singe. Il fonça à son tour vers ses opposants, frappant de toutes ses forces, a chacun qu'il prenait, il en infligeait le double, mais ils se relevaient, Kong ne frappait pas au point faible de ses ennemis, il se contentait de taper. Par contre, l'hybride se faisait lui aussi toucher, des dégâts mineurs, mais il se faisait toucher beaucoup trop souvent, la fatigue était encore ancrée dans le singe depuis la nuit qu'il avait passée seul. Un second flash-back toucha les pensées du singe, il resta immobile, ses opposants crurent qu'il était sur le point de succomber.

"Alors ! On abandonne déjà !? Idiot de singe ! "

Ces mots atteignirent point Kong. Il ne voyait qu'un visage devant lui, le visage de l'ermite qui c'était occupé de lui toute son enfance avant de le voir disparaitre par les ombres noir. Il toucha son écharpe rouge, une seule larme coula le long de la joue du singe, un passé difficile lorsque l'on doit voir sa seule famille disparaitre devant soi. Kong se concentra, une dernière fois. La rage n'était plus. Seule son envie de prouver à son maitre qu'il était capable de grandes choses, à commencer par vaincre cette bande de lascars. La flamme du Wuju devint de plus en plus pure, s'éclaircissant à chaque seconde qui passait. Kong releva les yeux, prêt à se battre, de nouveau.

"C'était ta dernière chance ! "

Les brigands s'apprêtaient à attaquer de nouveau le singe, mais celui-ci sourit. Il esquiva chaque coup qui lui était porté, frappant en retour, les mouvements du singe étaient fluides, quasi intouchables, a par à un moment, un des hommes arrivait par-derrière, mais Kong ne s'en rendit compte qu'au dernier moment, mais il sentit la même chose que lorsque Yi allait le frapper ou lorsque l'arbre de la veille allait s'écraser sur lui, il saisit ce sentiment. Laissant apparaitre un double derrière lui, contrant le coup de cet opposant et le frappa en retour. Les deux singes se battaient dos à dos, couvrant les arrières de l'autre, ils étaient tous les deux insaisissable, leurs déplacements pouvaient presque s'assimiler à une danse, que seuls les deux hybrides connaissaient le tempo. Chaque coup qu'ils portaient était réfléchi, m'étant à terre chacun de ses hommes, un à un. Kong avait remarqué que son arme de Doran était sensible à son Wuju, elle semblait beaucoup plus légère, mais aussi durs que la pierre, il lui semblait même qu’elle se déplaçait dans sa main, comme si l’arme était réceptive à ses pensées. Là où Kong voulait que l’arme aille par sa pensée, elle y allait quasi instantanément, il fallait juste lui donner la force pour frapper. Il ne restait plus que le plus bruyant d'entre eux qui était à genoux, il fut sans doutes frappés par le doubler au niveau de ses jambes, l’empêchant de tenir son propre poids.

« Ils remarqueront que nous ne sommes pas revenu ! Ils reviendront encore plus nombreux ! Et ils feront brûler votre maiso… »

L’homme ne put finir sa phrase, le singe vint le frapper à la tête, le coup fut si violent que l’homme tomba à terre. La flamme du Wuju s’éteignit. Kong se tourna, voyant encore son double, debout, face à lui. C’est la première fois que Kong pouvait vraiment prendre le temps d’observer sa propre doublure, ils s’approchèrent l’un vers l’autre. Le visage curieux, l’original regardait chaque geste de son double, c’était exactement lui, chaque geste et autres tiques étaient identiques à Kong. Les deux singes se mirent à sourire en même temps. Le double leva la main et tendit quelque chose a Kong qui le prit et sera la main, c’était quelque chose de très léger, Kong n’eu pas le temps de voir ce que c’était que sa doublure disparut dans une fumée blanche. L’hybride regarda ce qu’il venait de recevoir, c’était une feuille, la même que celle qu’il avait récupéré la veille. Celle-ci s’envola dans la brise légère, il la suivit du regard quelques instants.

*Un double ne meure jamais.*

Un long silence en suivit. Le singe était heureux de voir son double disparaître, enfin, dans de bonnes circonstances. Il entendit les mains de quelqu’un se frapper, comme pour féliciter. Kong se retourna. C’était Yi. Le visage du singe s’illumina, il ne savait pas s'il était là depuis longtemps, mais il était là et c’était tout ce qu’il comptait pour le singe, il vit le sabre de l’homme, il était ensanglanté.

« Je vois que vous avez aussi croisé certains de ces individus. »

Le singe était souriant, mais grandement fatigué, son premier véritable combat en tant que détendeur du Wuju l’avait épuisé. Mais il fit comme si rien n’était. Le soleil était près de se coucher. Le ventre du singe se mit à gargouiller fortement, Kong posa sa main dessus, il était gêné. Il se frotta la nuque, et se mit à rire presque machinalement.

« Je crois que l’on va remettre l’entrainement a plus tard, maitre ! »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: La naissance d'un disciple Sam 19 Sep - 0:53
Yi venait de retrouver son disciple ainsi que le bâton de Doran. Il semblait déterminé à continuer son aventure en compagnie du dernier maître du Wuju. C'est alors qu'il reçut une réponse négative pour continuer l'entrainement du dédoublement et l'homme le comprit facilement tout en se remettant d"une voix calme, soulagé :

Je comprend parfaitement. C'est toujours difficile de se voir transporter... On pourrait ressentir un pincement dans le cœur. On reprendra lorsque ton âme le dira ou que le wuju circule parfaitement en toi. Cependant tu as le temps et tu semble encore perturber par cette vision. Le plus sage serai que tu te pose calmement à proximité de ma maison. Tu dois te plonger au maximum dans une méditation profonde pour ressentir de nouveau les auras et trouver la paix intérieur.

Le duo était retourné à proximité de la maison et Yi laissa Wukong tranquille dans sa méditation tandis que lui allait préparé sa lame, sa tenue traditionnelle ainsi que son heaume aux sept objectifs. Il repassa quelques minutes avant son départ pour demander à son disciple s'il avait faim ou besoin d'autres choses. Sa réponse se fit non et le samourai le sentait bien, le singe était plongé dans l'essence même du wuju... C'est ainsi qu'Yi partit en direction de son village d'origine, l'antre du Wuju en espérant que les autres personnes ressentit à proximité de la maison.... Grave erreur car une partie le suivit...

Ellipse nouvelle présentation

... Le samourai avait trop gardé dans ce village et il espérait que les hommes de main n'avaient pas encore attaqué son disciple. Il sentait encore l'aura de ceux qu'il l'avait suivi et se prépara sans sortir son sabre à les accueillir avec sagesse.

Vous devriez sortir de votre cachette, vos envies de sang se font ressentir à des lieues à la rondes. Je sais que vous êtes venus pour moi... Alors sortez de votre cachette.

Un groupe de guerriers sortirent des environs autour de lui, tous armé et d'un style différent aux armes Ionienne.Des noxiens ou des chasseurs de primes qui souhaitent obtenir sa tête pour une grande somme d'argent et de l'honneur, certains attaquèrent  directement et Yi ne fit qu'esquiver sans pour autant dégainer sa lame tout en observant les différents ennemis d'un nombre total de cinq adversaire. Le jeu se déroula pendant quelques secondes avant que certains s'énervent à le voir esquiver. Le parfait timing s'annonça bientôt lorsque l'un d'eux s’arrêta net pour sortir une arme à feu rudimentaire typique de zaun ou de piltover.... Cependant le wuju dans la zone se trouvait à son apogée et l'esprit du samourai était plonger dans cet art. Le temps qu'il arme son pistolet, Yi avait effectué l'un de ses mouvements favoris :l'alpha strike. Il se trouvait derrière cet homme avec l'arme légèrement sorti... Cet ennemi se mit à parler avec joie :

Samourai, ton coup est vraiment minable.... Et dire que ta tête vaut ....

L'homme tomba au sol avec une balafre sur le corps en compagnie de trois de ses camarades avant de se tourner vers le dernier qui commença à s'énerver pour la mort de ces compagnons. Lorsqu'il arriva proche d'Yi, celui-ci se baissa sur ces appuis pour donner un coup de pommeau dans le torse de son ennemi :

Tu laisse deux grandes ouvertures à chacun de tes coups... Ton torse ainsi que ton ventre.

Le mercenaire se mit repousser suffisamment pour donner la seconde faiblesse de cet homme en utilisant tout sa force afin de passer au travers de lui tout en tranchant au niveau de sa tête, le décapitant sur place.

Tu laisse trop ta tête à découvert.

Yi se remit directement en direction de chez lui pour y sentir qu'une aura entouré de Wuju. Le singe avait donc survécu, il allait donc pouvoir ranger sa lame peu après avoir retrouvé son disciple entouré du corps des autres mercenaires. Le samourai sortit un morceau de tissu pour nettoyer sa lame et la ranger dans son fourreau... tout en répondant à son disciple d'une voix calme :

Bien sur, nous allons retirer les différents corps pour laisser la place à un véritable entrainement. D'un point niveau physique, spirituel. Mais pour l'instant nous devons retirer ces cadavres.

Yi retira sa tenue pour commencer à retirer des cadavres en attendant les paroles de son disciple.

PS:
 


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: La naissance d'un disciple Dim 11 Oct - 19:26
Kong resta souriant, regardant son maître, le singe plissa son visage, les lueurs du soleil qui était sur le point de se coucher illuminèrent le singe, il ne vit presque qu'une ombre s'adressait à lui, et cacha une partie de son visage à l'aide d'une de ces mains. Il fronça lentement les sourcils, le samouraï se mit à s'adresser à lui, lui disant de ramasser les corps de leurs opposants, il tourna son regard vers eux, peu d'entre eux avait quitté ce monde, une majeure partie était seulement assommée, au moins, certains pourront parler de la prouesse des deux combattants du Wuju, leurs actions ne seront pas méconnues des habitants locaux, il faut avouer que cela était de la légitime défense? Ils sont venue mettre fin aux jours du petit duo, ils se sont défendue, fin de l'histoire. Kong se concentra sur les dits de son maître.

"Bien sur, nous allons retirer les différents corps pour laisser la place à un véritable entraînement. D'un point niveau physique, spirituel. Mais pour l'instant nous devons retirer ces cadavres."

Yi semblait d'attaque pour reprendre l'enseignement du singe de plus belle, voulait-il parler d'aujourd'hui? La nuit était bientôt sur le point de réellement tomber, cela leur permettrait de nettoyer ce sol jonché de corps. Kong vit Ti enlever son armure, il est vrai que se faire attaquer une nouvelle fois en aussi peu de temps n'était que très peu probable. Yi alla vers leurs anciens opposants pour débuter le nettoyage. L'hybride à poil long se tourna et déposé son bâton sur la roche sur laquelle il méditait avant son agression, il rejoignit par la suite Yi. En débutant la tache, que son maître lui avait donné de faire, ils les portèrent jusqu'en l'entrée de la plaine ou était installé la maisonnette de Yi, c'est de là où Kong était venue pour rencontrer pour la première fois le samouraï. Les deux hommes restèrent silencieux un moment, le singe était dans ses pensées se demandant comment allait continuer son apprentissage de l'art du Wuju. Il fit une sorte de bilan en lui, Kong pense maintenant savoir comment créer un double de lui-même, pouvant se battre et encaisser à sa place, malgré, certes, une découverte assez douloureuse, il se rendit compte que s'il n'aurait pas rencontré cet homme mystérieux, il n'aurait pas pu développer cette fameuse technique, plus le temps passait, plus il se sentait lier au Wuju, comme une aura douée d'une intelligence qui circule à l'intérieur de son corps, s'adaptant de mieux en mieux aux difficultés plus ou moins graves auxquelles il était confronté.
Ils continuèrent tous deux à déplacer les corps, Kong sortit de ses pensées. Le soleil avait presque disparu, seules des torches, éparpillées sur tout le terrain de Yi, étaient allumées, laissant un panorama apaisant, au loin, la maison de Yi, illuminé a l'intérieur de bon nombre de bougies visiblement, une fumée légère sortait de la cheminée. Il était difficile d'imaginer que ce terrain venait de se faire attaquer par des brigands. Kong releva les yeux vers la personne qu'il suivait, Yi, tout en s’apprêtant à déposer le dernier individu, il lui adressa la parole, après un long moment de silence.

«Et, c'est la première fois que des individus de cette espèce viennent vous chercher des ennuis de cette manière ? »

Il laissa Yi lui répondre, à sa réponse, Kong acquiesça. Il se mit une nouvelle fois à réfléchir, car, il est vrai que Kong, depuis son arrivée à Ionia, n'a que fait d'avoir des problèmes, seule une chose le faisait sourire, la fameuse renarde a neuf queux, malgré les problèmes qu'ils avaient tous deux rencontrés, cela restait surtout un très bon moment, la seule fois où il se mit à sourire avant la destruction de son clan. Kong détourna le regard, il fallait arrêter de se tourmenter avec ça. Il repensa aux autres personnes qu'il avait rencontrées à Ionia, mais a part la renarde, les autres bipèdes sans poils qu'il put rencontrer ne se sont montré qu'agressif à l'égard du singe. Peu était que ces hommes avaient un lien avec ses précédentes mésaventures.

« Croyez vous que l'arrivé de ces hommes a un lien avec mon apparition ? »

Yi ne resta silencieux qu'un court moment avant de répondre à son tour. Il n’eut à peine le temps de commencer sa phrase qu'un léger sifflement se laissait entendre vers les individus qui ont déjà été déplacés. Kong n'adressa qu'un simple regard à Yi, avant de s’avancer lentement vers le bruit qu'il venait d'entendre, le singe enjamba silencieusement un à un le corp des anciens agresseurs, aucun d'entre eux ne semblait éveillé. Au bout d'un moment ou Kong continuait d'avancer avec la plus grande discrétion qu'il lui était possible de faire. Un homme se releva précipitamment, difficilement, mais rapidement. Kong plaça ses jambes de façons à être prêt à engager un potentiel combat à mains nues. L’agresseur resta immobile, la tête abaissée, de quoi cacher son visage, on ne pouvait seulement entendre sa respiration précaire accentuée d'un léger sifflement. Il leva la voix.

« Vous le regretterez… Nous reviendrons. Et vous ne serez plus là pour voir votre maison bruler. Il se mit difficilement à glousser. Tout comme ce petit village… Haha ! Noxus a eu raison d'engager des hommes comme nous. La prochaine fois que vous allez me voir ce sera avec vos têtes sur des piques. Profitez bien de vos derniers jours. »

Kong resta silencieux, c'était une déclaration de guerre. Le singe resta immobile, il regardait cet homme avec une rage qui commençait à monter en lui. Il aspira un long moment avant de répondre.

« Qu'ils viennent. »

L'homme se tourna et avança rapidement, tout en titubant. Voir cette scène arracha un sourire à Kong. Il c'a prêté à partir le chercher, mais, comme si une personne lui tenu son épaule pour le retenir, il se tourna vers Yi, aucun mot ne se fit entendre avant quelques longues secondes, il releva la tête vers le ciel, une véritable nuée d'étoiles habillait le ciel noir, il se mit à sourire.

« Et… Si on rentrait ? »

Les deux hommes retournèrent vers la petite maisonnette de Yi, ils y entrèrent, Kong en second, il y avança timidement, c'est la première fois qu'une personne l'invite chez lui. Il regardait entour de lui, presque émerveillé, lui qui était habitué à vivre la majeure partie de son temps dehors, seul. Maintenant, il était sous un toit, l'odeur du bois brûlé dans la cheminée lui emplissait le nez, donnant en lui un chaleureux sentiment, réconfortent de plus. Il tourna son visage vers Yi, le samouraï avait remarqué le singe qui était ébahi, Kong détourna rapidement le regard et fit comme si de rien. Il regarda autour de lui, le regard neutre maintenant. Yi présenta brièvement la maison, et lui dit qu'il allait dormir sur le divan dans le salon. Cela allait pour le singe, c'était toujours mieux que de dormir sur un tas de feuilles dans la froideur de la nuit noire. Il acquiesça. Le samouraï sortit de la pièce pour aller dans une autre adjacente, pendant ce temps, Kong regarda autour de lui une nouvelle fois : cette pièce semblait être le salon, il y avait une table au milieu de la pièce avec quelques chaises, dans un côté le divan ou le singe vint s'asseoir, dans le côté opposé, des meubles collés au mur avec une fenêtre donnant sur l'avant de la maison et sur un autre coté, la cheminée encore allumée. Il y avait deux autres portes, l'une qui était resté entre ouverte, on pouvait y voir un lit et un bout d'un meuble en bois qui semblait être une armoire. L'autre, où était allé Yi. Kong resta contemplatif un certain moment tout en restant silencieux en attendant que Yi revienne, ce qui fut le cas au bout de quelques minutes, deux assiettes en mains et les placèrent sur la table au milieu de la pièce. Il fit venir le singe afin de pouvoir manger, les deux hommes étaient silencieux quand le repas commença. Mais quelque chose attisait la curiosité du singe, quelque chose que l'agresseur avait dit avant de s'enfuir, il parlait d'un village qui avait brûlé a cause de quelque chose qui s'appelait Noxus. Pleins de questions venait au singe, et seul Yi semblait pouvoir répondre, car tout ce que venait de dire cet homme lui était inconnu. Serait-il sage de lui demander ? Il est vrai que Wukong ne connaît rien encore de son maître, tout son passé lui restait encore caché. Il respira un court instant avant de lui adresser la parole.

« Vous savez, l'autre personne qui est partie, il a eu le temps de prononcer quelques propos, est ce que c'était à votre égard ? Je veux dire, ce village qui a brulé et ce fameux… Noxus, c'est ça . Eh bien, ça a un rapport avec vous . »

Wukong resta attentif pendant que Yi lui répondait, cela lui permettra peut-être d'un peu mieux comprendre pourquoi ces hommes sont venus agresser l'hybride et le samouraï. Wukong l'écoutait attentivement.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: La naissance d'un disciple Mer 28 Oct - 11:54
Suite aux paroles pour redonner la pureté du logis de maître Yi en enlevant les cadavres avec calme sans prononcer le moindre mot, un travail des plus désagréables à cause des odeurs de la chair mis à vif par la lame du samouraï ou encore le bâton de Doran. Cependant aucune pause se déroula durant cette tâche silencieuse, Yi n'aimait pas tuer sauf pour se défendre lui et les personnes qui ont le besoin d'être protéger. Il fallait également qu'il lave sa lame recouvert d'une fine pellicule de sang...

A la fin de la tâche, les deux hommes se trouvèrent proche de la lisière de la forêt à regarder l'horizon et surtout la dizaine de corps abattus avant que le singe, curieux de nature, vienne arrêter ce long silence de mort en posant une question des plus pertinente concernant l'arrivé de ses possibles assassins et la fréquence de ces attaques, le samourai soupira lentement tout en regardant le ciel nappée de ces étoiles, ces millions d'astres flottant si loin de Runeterra. Puis il répondit lentement avec calme :

Non, des hommes sont déjà venus essayer de me prendre ma tête afin de repartir avec une belle somme d'argent.... Ah l'argent, ils pourraient faire facilement tourner la tête des êtres les plus simples d'esprits. Tout ça à cause de mon passée, de notre art et de mon rang dans l'institut de la guerre...

Il soupira grandement tout en fixant de plus belles, l'une des étoiles brillantes le plus dans ce monde. L'une des étoiles portant le nom de son arme : Tenro. Yi resta de nouveau silencieux tout en ayant une petite vision du passé, le jour où il reçut son arme de la main de sensei.... Des doux souvenirs pour lui, avant que Wukong ne vienne de nouveau briser ce silence infime en posant une autre question, cette fois-ci concernant son arrivé plus tôt dans la semaine. C'était qu'une concordance d’événements imprévus qui avaient emmené le nouveau enfant du wuju à rencontrer les assassins qui souhaitent voir les dernières traces de cet art ancestral. L'homme allait répondre à l'hybride de la même voix calme, lorsqu'il fut interrompu par la respiration lente et douloureux de l'un des hommes, il avait donc survécu à l'une des différentes attaques. Yi grâce à ses lunettes put facilement voir l'était du corps de cette personne malgré la faible lueur de lumière. Son assaillant gardait un visage en confiance et les provoqua avec des menaces de mort tout en citant un village connu du cœur, des souvenirs de la fine lame.... Le sanctuaire de l'art Wuju.

Avant l'arrivé du singe, le samouraï lui aurait fait ravaler ces paroles en le poursuivant, mais il avait senti la perte de l'envie de sang de cet homme et laissa partir en vie jusqu'à une prochaine rencontre avec ces hommes qu'il aura ramener pour de nouveau détruire la fine lame Wuju. Yi n'oublie pas de retenir Wukong en usant d'une aura calme et sereine, cependant le singe allait gagner un sermon des plus simples concernant sa provocation contre cet homme avant de commencer à se diriger vers sa maison d'un pas léger, larme toujours accroché à sa ceinture de cuir pour finalement rentrer chez lui suivi de près de son disciple, l'odeur des bougies et de la faible cheminé donnait un accueil des plus chaleureux à cette endroit. Le maître de ce lieu présenta les diverses pièces de la maison ainsi que le lit de fortune qu'allait dormir pour l'instant le singe. il fallait qu'il continue de faire ces preuves pour parvenir à avoir le droit à un vrai lit.

Suite à ces scènes des plus convivial, Yi partit chercher dans son garde manger différent légumes et de la viande séché afin de prendre un repas des plus léger et il pensa également à sortir une bouteille de taille moyenne afin d'accompagné le repas qui n'allait certainement pas se dérouler dans un grand silence. Il déposa les assiettes sur la table en bois massif avant d'aller dans sa pièce personnel pour y déposer son arme ainsi que ces étranges lunettes vertes. Lorsqu'il commença le repas, Wu lui posa la question qu'il attendait depuis les paroles de l'assassin neutralisé concernant Noxus, son village et lui même. La fine lame Wuju sourit avant de se relever et d'aller chercher la seule carte du bâtiment comprenant le monde de Runeterra. Il se rassit face à son disciple tout en éloignant les assiettes ainsi que la nourriture pour y déposer la carte dans toute sa longueur.

La fine lame Wuju allait commencer à parler mais il ne parla pas de Noxus, Ionia ou encore de son village mais de sa provocation :

Tu n'aurai du prononcer aucun mot face aux paroles de cet homme et sa provocation. Une personne sage sait se taire pour ne faire parvenir aucun sentiment de peur, de confiance à des personnes qui sont indignes de confiances. Cependant ton sermon n'est que parole et non méditation car tu as su me démontrer que tu savais te battre malgré l'usage faible du Wuju.

Puis l'homme se rinça la gorge d'une gorgé de saké avant de se reconcentrer sur la carte de Runeterra en pointant en premier lieu Ionia :

Nous nous trouvons ici, loin du continent principal et potentiellement isolé des autres nations dominantes qui sont Noxus et Demacia. Ces deux nations sont en éternels guerres depuis de nombreuses générations... Tu va me demander quelle est le rapport entre notre pays et celui-ci??

Voilà directement la réponse, les Ioniens et le conseil des anciens ne voulaient en aucun cas participer à ces guerres inutiles et préfera rester le plus neutre possibles face aux diverses propositions qui devaient sans doute être alléchante pour des êtres faibles d'esprits, les non sages. Et un jour Noxus a décidé d’anéantir Ionia en provoquant une guerre contre nos nations calme et éloigné de nombreux conflits. Notre pays n'est pas forcément un pays adapté pour la guerre surtout dans la partie Sud de l'île qui a été totalement annexé par les Noxiens malgré la présence de divers arts martiaux actuellement disparus sauf pour certains..... Dont le Wuju.


Il s'arrêta de parler avant de reprendre aussi calmement pour pointer un endroit plus précis sur l'île d'Ionia, l'emplacement de l'ancien sanctuaire du Wuju : le village d'origine du samourai.

Notre art est né ici, en terre Ionienne depuis un grand nombres de décennies par son créateur portant le nom de Wuju. Il fut également impliqué dans la guerre et nous avons du le défendre, grâce à l'art du sabre, les anciens pratiquants et moi même avons pu résister aux différents assauts lancer par les Noxiens, sauf qu'ils ont du recourir à une arme chimique pour nous éradiquer ainsi qu'un ou plusieurs traîtres présent dans nos rangs.... J'y ai perdu des amis, de la famille la bas. Et cette cicatrice sur mon œil me répète chaque jour les atrocités de ce génocide Ionien. D’où mon accueil des plus brutale car je ne fais confiance en quasiment personne et je pensais que tu n'étais qu'un de ses assassins. Tu en es peut être un ou non ? Mais ton comportement a prouvé le contraire et ton envie de connaissance est bien plus grand qu'un autre.

Sinon raconte moi ta vie d'avant Kong. On parlera  ensuite de l'origine du wuju et de la suite de ton entrainement. Si tu fais tes preuves, l'institut de guerre t'ouvrira peut être ces portes comme elle l'a fait avec moi.


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: La naissance d'un disciple Mer 4 Nov - 16:38
Kong suivit du regard le samouraï qui quitta la table après qu'un léger sourire se soit dessiné sur son visage. L'hybride, presque machinalement, pencha sa tête sur le côté, suivant du regard Yi, qui allait dans sa chambre et revinrent dans les secondes qui suivirent avec une carte Du lieu dans lequel ils sont. Il mit de coté leur repas du soir et plaça cette carte en plein centre de la table. La carte était énorme, il y avait une énorme île au milieu et trois autres îlots adjacents. C'est la première fois que Kong vit la carte de Runeterra, ayant vécu une grande partie de sa vie dehors, il ne pouvait connaître comment était fait ce continent. Le singe posa ses yeux sur Yi qui semblait des plus calmes avant de prononcer ses mots.
« Tu n'aurai du prononcer aucun mot face aux paroles de cet homme et sa provocation. Une personne sage sait se taire pour ne faire parvenir aucun sentiment de peur, de confiance à des personnes qui sont indignes de confiances. Cependant ton sermon n'est que parole et non méditation car tu as su me démontrer que tu savais te battre malgré l'usage faible du Wuju. »

Kong se rappela de ce moment, lorsque cet homme défia lui-même sa propre vie face aux deux hommes qui avaient mis hors d'état de nuire le reste de sa troupe. Il arrivait encore à ressentir la rage qui l'avait empoigné, face à toutes ses menaces, l'hybride ne pouvait s'empêcher de prononcer ces quelques mots : « qu'ils viennent. » C'était le moindre qu'il puisse dire. Son regard s'abaissa, néanmoins, Yi avait raison, ne rien dire était le comportement à adopter, il ne fallait pas que le disciple montre son engouement pour le combat. Malgré sa manière de se battre qui était hors normes, il avait dénié l'usage du Wuju, il se rappela que lorsqu'il se battait, il avait senti la présence du Wuju, une présence plus malfaisante, il n'était pas sage. Le singé était enragé, il voulait défendre son nouveau foyé, il sentait à cemoment-là qu'il avait encore beaucoup à apprendre du Wuju, cette aptitude l'avait adopté, à lui de se montrer prêt.

Kong releva le regard, une aire de détermination pouvait se lire dans les yeux du singe. Il regardait Yi qui se rinçait la gorge avec un liquide incolore avant de pointer son doigt sur l'une des îles, celle qui était au nord-est.

« Nous nous trouvons ici, loin du continent principal et potentiellement isolé des autres nations dominantes qui sont Noxus et Demacia. Ces deux nations sont en éternels guerres depuis de nombreuses générations... Tu va me demander quelle est le rapport entre notre pays et celui-ci?? »

A ce moment, Kong s'avança vers la carte, buvant les paroles de son hôte.

« Voilà directement la réponse, les Ioniens et le conseil des anciens ne voulaient en aucun cas participer à ces guerres inutiles et préféra rester le plus neutre possibles face aux diverses propositions qui devaient sans doute être alléchante pour des êtres faibles d'esprits, les non sages. Et un jour Noxus a décidé d’anéantir Ionia en provoquant une guerre contre nos nations calme et éloigné de nombreux conflits. Notre pays n'est pas forcément un pays adapté pour la guerre surtout dans la partie Sud de l'île qui a été totalement annexé par les Noxiens malgré la présence de divers arts martiaux actuellement disparus sauf pour certains..... Dont le Wuju. »

À ce moment précis, Kong comprit donc qu'il était à Ionia, une île coupée du monde, laissant les grands pays s'affronter. Il est vraiqu'Ionia était un véritable havre de paix. Mêlant la nature avec l'homme. Kong ne connaissait pas Noxus, ni même Demacia, maisKong ressentait une légère rancœur envers le peuple Noxien, le singe fronça les sourcils, mais conte, ua de rester attentif, comme un enfant à qui on racontait une histoire, et qu'on venait lui présenter le grand méchant de cette fameuse chronique. Yi, au même moment pointa son doigt sur un endroit beaucoup plus précis en Ionia avant de reprendre ses explications.

« Notre art est né ici, en terre Ionienne depuis un grand nombres de décennies par son créateur portant le nom de Wuju. Il fut également impliqué dans la guerre et nous avons du le défendre, grâce à l'art du sabre, les anciens pratiquants et moi même avons pu résister aux différents assauts lancer par les Noxiens, sauf qu'ils ont du recourir à une arme chimique pour nous éradiquer ainsi qu'un ou plusieurs traîtres présent dans nos rangs.... J'y ai perdu des amis, de la famille la bas. Et cette cicatrice sur mon œil me répète chaque jour les atrocités de ce génocide Ionien. D’où mon accueil des plus brutale car je ne fais confiance en quasiment personne et je pensais que tu n'étais qu'un de ses assassins. Tu en es peut être un ou non ? Mais ton comportement a prouvé le contraire et ton envie de connaissance est bien plus grand qu'un autre.
Sinon raconte moi ta vie d'avant Kong. On parlera  ensuite de l'origine du Wuju et de la suite de ton entraînement. Si tu fais tes preuves, l'institut de guerre t'ouvrira peut être ces portes comme elle l'a fait avec moi. »


Kong connaissait maintenant une partie de la vie de Yi, celle qui semble encore le hanter. À cause de ces Noxiens, le samouraï a perdu l’entièreté de sa famille, de ses amis, il ne lui reste plus rien, a part des cendres pour lui permettre de recenser son passé difficile. En soi, les deux hommes se ressemblaient, ils avaient tous les deux perdus ceux avec qui ils ont vécu tout le long de leur vie. Mais la mort n'avait pas emporté tout le monde, seul un homme de chacune de ces tribus avait survécu, laissant la mort les délaisser dans une solitude familiale éternelle.
La vie avait été dessiné ainsi pour ces deux individus qui réussir à se voir eux-mêmes dans les yeux de leur interlocuteur. Kongreleva les yeux, il n'avait pas vraiment prêté réelle intention à cette cicatrice, elle donnait un air très attristant aux yeux du singe, c'était donc de là que venait cette blessure permanente qui suivra sans doute Yi jusqu’à ses vieux jours. Le singe abaissa une nouvelle fois son regard, il se sentait profondément désolé pour l'homme. Mais cette sensation ne dura qu'un bref instant, Yi demanda peu de temps après à Kong qui il était. D'où il venait, quel a été sa vie avant de le mener au samouraï solitaire. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de l'hybride. Yi allait enfin connaître la vie de son disciple qui releva son regard, fouillant le plus de souvenir qu'il puisse recenser.

« Et bien… pour commencer, je ne suis né d'une manière assez original. Je n'ai pas de parents, biologique du moins. Heu.. je ne sais pas trop comment commencer..Heu... »

Le singe secoua la tête, essayant de tourner ses explications de la manière la plus simple possible.

« Bon, il y a bien longtemps, une guerre Runique a eu lieu au-dessus d'une immense jungle, les forêts pestiférées. Durant cette guerre, une pierre runique tomba du ciel et trouva place dans cette forêt immense. À cette époque, la forêt devint beaucoup moins dangereuse. Tous les esprits mauvais étaient éloignés par cette rune de pierre. Bon nombre années s’écoulèrent ensuite. Jusqu'au moment où une tribu de primates la trouvèrent se mirent à la vénérer, comme une sorte de divinité. Mais l'un de ces sauvages ne voyait pas cette pierre du même œil, leur chef, l'ermite. Il était doté d'une sagesse difficilement égalable et d'une certaine magie. Il médita longuement devant cette pierre, il voulait acquérir le pouvoir de cette pierre pour une raison : Donner l'immortalité a sa tribu, ainsi qu'à l'intégralité d'autres singes présents sur le continent. Il échoua. Ha oui ! Attendez, je précise qu'il y avait une lumière blanche qui sortait de cette pierre. Désolé, continuons, quand l'ermite échoua à son incantation, une énorme fissure coupa en deux le signe d'où sortait cette lumière blanche qui disparut. Un grand silence pesant en suivit. Mais seulement pour quelques secondes, la pierre brilla de mille feux, forçant les singes à fermer les yeux, cette étincelante lumière s’estompa définitivement quelques secondes après. Laissant au-devant de la rune, moi, un jeune singe d'une dizaine d'années, portant en lui le pouvoir de la rune. La déception pouvait se lire dans les yeux des membres de la tribu, mais mon arrivée était comme une seconde renaissance pour l'ermite qui me garda son aile, c'est lui qui m'a raconté mon arrivée en ce monde. Il m'a tout appris, la langue, vivre comme un animal que je devrais être.
Mais j'étais différent, le pouvoir de cette pierre court en moi, elle m'a permis d'avoir cette agilité hors du commun pour un animal de mon espèce. La vie prit son cours. Mais quelque chose avait changé, cette rune, qui défendait la forêt, n'était plus. Des bêtes chasseuses arrivèrent dans la forêt, se faufilant en meute. Le temps passa... Rapidement. » Kong abaissa le regard. Des images revinrent lentement, comme si le passé était encore tout prêt, assez prêt pour être changé. Il prit dans sa main droite son écharpe rouge, déposant ses narines sur le tissu. « Trop rapidement. Des êtres malfaisants arrivèrent une nuit. Ils attaquèrent la tribu, j'entendais des cris de peur, de douleurs. De mort. L'ermite m'a réveillé en sursaut il m'a emmené hors de la tribu, il voulait partir avec moi. Mais il se fit attraper par une des créatures… J'essayais de le retenir, mais, je n'ai pas pu... »


Il tenait encore plus fort son écharpe, celle de l'ermite, il ne sentait plus sa force. Il ferma les yeux, cette scène revint, il croyait l'avoir oublié, mais ce ne fut pas le cas. Il se voyait encore tenir l'écharpe de l'ermite, et le voir se faire traîner dans la nuit noire. Il n'y avait plus aucun bruit, seule une voix résonnait, la voix de Kong étant encore jeune résonna dans sa tête

« Papa ! »

Ce fut la première fois qui l'appela ainsi, et la dernière fois qui lui adressa la parole. Wukong rouvrit les yeux en sursaut. Le cœur battant, au bord de l'explosion. Ses crocs devinrent apparents.

« Et depuis, je suis seul, j'ai rencontré presque personne. Et je vadrouille en Runeterra sans réel objectif. Voilà, vous savez tout. »

Il ferma la bouche, ces crocs disparurent. Kong aspira longuement, essayant de chercher un peu de répit. Il voulut changer de discussion, et d'autres questions continuèrent de venir.

« Vous… Vous avez parlé de l'institut de la guerre, qu'est-ce que c'est ? Et pour Noxus, pourquoi avions nous était conquis ? Et si Demacia était en guerre contre eux, pourquoi ne sont-ils venus nous aider pour combattre Noxus ? » Il prit à peine le temps pour reprendre sa respiration. « Et, croyez-vous que nous devons rester, si vous voulez m’entraîner, nous nous risquons à une nouvelle attaque de brigands, que voulez-vous faire ? »

Il se mit à réfléchir après avoir pouffé et se mit à sourire.

« Désolé, c'est peut-être trop de question en même temps. »

Kong resta attentif, il n'a pas pu connaître autant l'histoire de Runeterra, Il avait encore d'autres questions, dont certaines sur la vie de son maître, mais il estima qu'il n'était plus le moment pour de telles questions.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: La naissance d'un disciple Mar 1 Déc - 16:11
Le samurai avait fini de prononcer son long discours calmement grâce à son unique carte de Runeterra pour son disciple. Il lui avait décrit l'ancien contexte politique qui régnait avant la disparition de la majorité des personnes pratiquant le wuju ainsi que la disparition de ce clan et des amis, de la famille d'Yi avant de poser une question sur les origines du singe.

L'hybride prit la parole peu de temps après afin de conter ses origines lointaines des îles d'Ionia, 'être venait du continent principal plus précisément des forêts pestiférées et que sa "naissance" n'était pas naturelle comparé aux membres de son espèce, il avait déjà suivi un apprentissage afin de survivre dans ce monde sans pitié avant de laisser sortir ses sentiments concernant la perte de son père adoptif : un ermite à cause de terribles événements... Wukong prononça même le mot "père" à l'évocation de son histoire. L'homme quand à lui baissa les yeux tout en prononçant d'une voix encore calme malgré les événements contées :

Je suis désolé pour ta famille... Releve la tête et va de l'avant pour ne pas les déshonorer, c'est ce que tu as fait depuis la séparation avec ces êtres chères n'est ce pas. Il te faut continuer ainsi..

Maître Yi en était sûrs désormais ce singe n'était pas un individu envoyé pour l'assassiner ou le réduire au silence. Il voyageait au gré du vent, tout en cherchant de nouvelles connaissances et surtout une paix afin d'éviter de revoir les mêmes images du passé. La fine lame wuju finissait également par se poser une question intérieure concernant le comportement de l'hybride lorsqu'il avait transpercé son double, cependant il ne put poser la question car son disciple l'attaqua de nouveau d'interrogations sur les affaires politiques concernant Démacia et les Noxus lors de l'attaque d'Ionia... Une question sans possible réponse comparé à la question sur l'institut de guerre. Yi se mit à parler d'une voix calme :

L'institut de guerre est un lieu créer une paix passagère entre tout les nations en envoyant ces meilleurs guerriers dans les diverses nations ou des personnes forts au combat afin de combattre  sous le contrôle d'invocateur. Des magies spéciales que je ne connais pas y réside et nous empêche de mourir réellement lorsque nous sommes battus. Ce bâtiment évite une guerre totale entre les deux nations dangereux qui sont Noxus et Démacia avec leurs longues guerres froides qui durent depuis des décennies. Sinon je ne pourrai pas éclairer ta lanterne sur la totalité de la guerre...

Puis Wukong posa une question sur une risque d'attaque que la fine lame répondit aussitôt tout en se levant pour ranger la carte :

Il existe des risques mais prend confiance en ce lieu, il peut arrivé qu'on s'y perdre alors qu'on croit le connaitre par cœur. Il ne faut pas être trop rêveur pour se retrouver dans ces lieux. Demain tu n'auras qu'un simple exercice, je vais me diriger seul voir un certain groupe pour obtenir des informations envers des souvenirs passés. Ton exercice sera d'atteindre la paix intérieur  ou t’entraîner à créer un double.

Yi se reposa à table tout en rebuvant une gorgée de sa boisson en attendant d'autres questions de son disciple, même si une lui restait en tête concernant ce traître au sein d'Ionialors de l'attaque du Clan Wuju....


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: La naissance d'un disciple Lun 21 Déc - 0:35
Wukong observait son maître d'armes qui prit un certain moment avant de répondre une à une aux différentes questions que l'hybride venait de lui poser. Il comprit ce qu'était ce fameux institut de la guerre, elle semblait être une sorte d'arène qui laissait entrer touts combattants ayant une soif incomparable de duels et de batailles. C'est sans doutes pour cette raison que Demacia n'est pas venue en aide a . Yi semblait montrer un certain intéressement à faire entre Wukong dans cet édifice. L'hybride en conclut qu'une longue route attendait les deux hommes. Mais son entrainement restait néanmoins une grande priorité.

Yi continua à répondre au singe. Mais il passa sur un autre sujet : Il semblait vouloir rester ici encore un certain moment, il disait aussi vouloir rencontrer certaines personnes pour y recueillir certaines informations. Il proposa donc au singe de rester près de la maison et de s'y entraîner, seul. Le singe acquiesça de la tête, il avait déjà sa petite idée en tête sur la manière dont il allait s’entraîner. Le singe réfléchit un court instant et se rappela qu'une autre question lui trottait dans la tête. L'un des brigands avait parlé d'un village qui avait été brûlé, Wukong était sûr que ces propos touchaient directement le samouraï, dû à sa précédente explication, mais aucune rancœur ne semblait affecter cet homme. le Wuju est un art extrêmement fort, ne laissant aucun individu se laisser mener par la rage ou quoi que ce soit du même genre. Wukong avait encore beaucoup à apprendre que ce soit de manière psychique ou dans l'art du combat.

L'hybride vit le maître s’asseoir à table et prit un gorgé du contenu de son verre. Le singe voulait en savoir plus sur cette fameuse histoire du village brûlé, mais ce n'était pas encore le moment. Peut-être que Yi laissera Wukong en découvrir un peu plus sur son histoire. Mais il ne lui posera pas cette question directement, il attendra que se soit Yi qui vienne lui en parler. Les deux hommes reprirent leur repas et leur terminèrent rapidement, leurs esprits étaient fatigués après une journée pareil. Il étant temps de dormir. Yi lui montra où il allait dormir, une sorte de sofa. Les deux hommes allèrent se coucher.

Le singe s'éveilla à l'aurore. La maison était vide, Yi était déjà parti sans doutes. Le singe prit le temps de se rhabiller et sortit de la cabane pour enfin commencer son entrainement. Il savait déjà ou commencer cet entrainement. La falaise sur laquelle l'arbre était tombé l'autre soir, une moitié de cet arbre ne reposait que sur le vide, cet arbre arrivait encore à tenir en équilibre. Le singe arriva à destination, il planta son bâton au sol et grimpa le long du tronc pour arriver à son extrémité et s'assoit en croisant les jambes et se mit à méditer. L'épreuve de cette soirée l'aidera sans doutes à essayer de faire apparaître son double dans toutes les circonstances possibles. Il se concentra longuement. le vent se plaquait contre son pelage, il se sentait comme porté dans les airs. La mâtiné se déroula rapidement, Wukong essayait intérieurement de comprendre l'origine de son dédoublement. Une feuille d'arbre se colla à sa joue, le forçant à ouvrit les yeux et à la prendre de sa main, il la regarda un court moment avant qu'un léger sourire vint s'afficher sur son visage. Il garda cette feuille dans la main. C'est le moment.

Wukong se retourna et fit face à l'autre extrémité de l'arbre mort, tout en restant encore assit. Il se concentra. une lueurs verte claire apparu autour de l'hybride et se focalisa sur les événements précédents avec son double. Il sentit quelque chose en lui, une force indescriptible qui le parcourait de long en large. Il sentit quelque chose s'extraire de lui, comme si une partie de lui-même vint à le quitter. Il ouvrit une nouvelle fois les yeux comme par réflexe. Son double était là, il était en train d'observer son original d'un grand sourire de satisfaction. Wukong en eut presque un sursaut. Il avait réussi. Il savait dorénavant comment se dédoubler. Une énorme joie s'emparera du singe qui se leva précipitant sautant de partout. Le double se leva aussi, armé de cette même joie. Mais un lourd grincement se laissait entendre. le tronc était sur le point de tomber, mais il était trop tard pour pouvoir revenir sur la falaise, la chute ne pouvait être évitée. Les deux singes ses laissèrent tomber. Wukong regarda au sol et vit ce lac sur lequel Yi allait méditer. Ils tombèrent tous deux à l'eau. Mais cet espace d'eau était assez profond pour que Wukong ne risque rien. Les deux hybrides rejoignirent la surface et se regardèrent. Ils éclatèrent tous deux de rire en même temps. Il avait échappé de peu à une chute mortelle.

Mais Wukong sentait quelque chose arriver. Son Wuju étant encore en éveille. Il sentit la présence de plus d'une quarantaine de personnes convergeant vers sa position. Étrangement, son double aussi l'avait senti, Wukong en conclut que son double pouvait ressentir les mêmes sensations que lui, son double lui souri un dernier instant avant de se faire disparaître. Il sortit précipitamment de l'eau et accourue vers la cabane de Yi. Il se cacha derrière l'une des nombreuses roches entourant la maison. Si ces individus viennent jusqu'ici, c'est que leur but était bien de venir jusqu’à la résidence de Yi, et s'ils viennent ici avec de mauvaises intentions, il lui faudra donc les défier.

Wukong s'arma de courage et attendit si ces individus ont pour but de venir ici.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La naissance d'un disciple
Revenir en haut Aller en bas

La naissance d'un disciple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Hecate] Motoki, jeune Disciple Pandawa
» je cherche Coiffe du Disciple Zoth ( djaul )
» [ACCEPTE] Spree, jeune disciple Feca.
» Le Destin d'un disciple de Sacrieur
» Comment finir la quête "Disciple Pandawushu"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendes de Runeterra :: Valoran :: Les îles :: Ionia :: Autres-