Roleplay FR sur l'univers de League of Legends 

Partagez|

Règlement de compte à Piltover

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Règlement de compte à Piltover Sam 4 Avr - 17:51
Ancien RP nécessaire à la trame principale de mon RP. Il est clos.
Crédits : (Ancien) Jayce du forum Life of Legends; (Ancienne) Caitlyn du forum Life of Legends. Ces textes ne m'appartiennent pas.


Riven

Je m'était levée tôt, ce matin la. Aujourd'hui allait être une dure journée. Après avoir échangé un regard entendu avec Jinx, ma compagne dans cette folle aventure, je m'était dirigée vers la salle de bain afin de troquer mes habits de nuit pour ceux d'Exilée, tel qu'on me connaissait si bien. C'était en effet avec eux que je me sentait le plus à l'aise, la plus apte à combattre, libre de mes mouvements. J'avais attachée mes cheveux argentés à l'arrière de mon crâne, de façon à ce qu'ils ne me dérangent pas dans mes mouvements. Dans ma main droite ... L'habituelle épée brisée, l'éternelle lame relique, qui me servait désormais tout autant d'instrument de mort que de compagnon de voyage. Je passais nerveusement les doigts sur la dernière rune, au dessus de la garde de l'arme. C'était devenu un tic, un réflexe, un petit geste habituel qui me rassurait. Je fit rapidement une dernière vérification de mes affaires personnelles, au cas ou le retour sois plus compliqué que prévu, avant de tourner mes yeux vers Jinx, venant lui adresser un sourire tendre :

"C'est bon pour moi. Tu est prête?"

La jeune fille semblait totalement incontrôlable, folle de joie à l'idée de notre étrange sortie. En effet, celle ci consiste en ... Détruire les bureaux de l'officier Caitlyn, shérif de Piltover et accessoirement ennemie jurée de Jinx. Cette dernière avait prévue de lui rendre une petite visite dans la journée, et il découlerait de cette "visite" : une bonne vingtaine d'employés morts, des cadavres à ranger, des bureaux à reconstruire, et tout les dossiers de Caitlyn à classer de nouveau. Un joyeux programme en perspective, donc. Je pris les clés de la chambre, fermant la porte derrière moi, avant de descendre dans la rue accompagnée de Jinx, toujours aussi souriante et sautillante. Cette activité semblait réellement lui plaire ... Nous remontions une à une les rues de Piltover, parfois serrées, parfois prenant trop d'espaces, rarement vide et souvent agités, des fois calme, d'autre plus bruyante, chacune ayant sa spécialité. Je pris la main de Jinx dans la mienne, serrant doucement ses petits doigts. Je lui adressait un sourire sincère, l'air de dire "On va bien s'amuser", comme deux gamines qui vont à la fête foraine. Rapidement, les bâtiments tant attendus commencèrent à pointer le bout de leur nez. D'un seul coup, Jinx se redressa, comme en transe, pointant le nez en l'air et regardant une des fenêtre de l'immeuble. J'en déduisit que c'était le bureau de Caitlyn, étant donné le regard d'extase de mon amie, avant de prendre celle ci dans mes bras, passant mes mains dans son dos pour venir la serrer contre moi, lui murmurant au creux de l'oreille :

"Alors, c'est quoi la suite du plan? On agit comment, maintenant?"


Jinx


Lorsque Riven fut prête, elle rejoignit la jeune criminelle, sourire aux lèvres. Les deux quittèrent la chambre pour remonter les rues de Piltover, où elles ne passaient pas inaperçues, de part leur tenue et leurs armes. Jinx avait du mal à contenir sa joie et pressait la main de l'Exilée, à deux doigts d'exploser.

Enfin, le bâtiment leur apparut. Immense et moderne, il comportait de larges baies vitrées soit-disant incassables, le must pour les bureaux de la célèbre shérif Caitlyn. Derrière les fenêtres on pouvait voir s'agiter de nombreuses personnes, les fameux chiens de garde de la jeune femme. Jinx observait le bâtiment réfléchissant à toute allure. Elle avait bien vite repéré leur cible mais celle-ci était trop haute... Il fallait qu'elles se mettent à sa hauteur si elles voulaient réussis à accéder au bureau sans être stoppées par les gardes. A ce moment là, elle sentit la douce chaleur de Riven qui l'enlaçait et se laissa aller contre elle, fermant les yeux et inspirant son doux parfum.

"Mmh, j'ai pas de plan, j'en ai jamais, en fait..."

Elles restèrent là quelques instants avant que Jinx ne se décide à bouger. A côté du bâtiment, il y avait un autre immeuble dont les murs étaient ornés d'escaliers et de plateformes extérieurs, sûrement là pour fuir en cas d'incendie. Saisissant l'Exilée par la main, le duo se mit en route et grimpa sur le bord de l'immeuble pour atteindre la première plateforme qui était à quelques mètres du sol. Ce petit exercice se révéla être un jeu d'enfant et bientôt elles montaient les marches quatre à quatre, afin de se retrouver au niveau de l'étage voulu. Jinx chargea Poiscaille et une roquette s'éleva en sifflant, avant de venir former un large trou dans la cloison. A l'intérieur de la bâtisse, des exclamations surprises se faisaient entendre tandis que quelques personnes accouraient pour voir de quoi il s'agissait. Jinx arracha une poignées de Pyrômacheurs de sa ceinture et les lança dans la perforation en riant, faisant ainsi exploser les curieux qui s'étaient trop approchés de la faille. Elle se tourna vers Riven, un sourire démentiel illuminant son visage:

"Aller, on y va !"

Elle s'appuya sur la rambarde avant d'y sauter, pour y déposer ses pieds, restant quelques instants dans un équilibre plus que précaire. Rapidement elle détendit ses jambes, volant au-dessus du vide pour atterrir à l’intérieur du bâtiment. Une nouvelle fournée d'imprudents s'approchait et bien qu'armés, elle n'eut aucun mal à les descendre, aidée de Bang-bang. Une fois que Riven l'eue rejointe, les deux jeunes femmes se mirent en route afin de trouver le bureau de Caitlyn, à moins que ce ne soit la shérif qui vienne à elles... Elles avançaient à grandes enjambées, réduisant au silence chaque personne croisée, les alarmes hurlant autour d'elles. Les sentiments qui traversaient Jinx, à ce moment là étaient tellement enivrants... Elle se sentait puissante, et d'autant plus en étant accompagnée de la combattante.
Une fois arrivées au bout du couloir, le regard de la jeune criminelle se baissa sur un femme assise par terre, visiblement terrassée par la peur. Elle s'en approcha et se contenta de la fixer. Elle était jeune et de longs cheveux roux encerclaient son visage pâle et parsemé de tâches de rousseurs. Des gouttes de sueur coulaient le long de sa peau et elle-même semblait au bord de l'évanouissement. La meurtrière s'accroupit face à elle, un air de profonde pitié dessiné sur le visage.

"On peut pas te laisser comme ça, ma pauvre, t'as pas l'air bien..."

Avec douceur, elle saisit son menton entre ses doigts pour la forcer à ouvrir la bouche et y inséra un petit pyrômacheur. La mâchoire de la bombe se mit à claquer violemment, agitant convulsivement la tête de la femme qui ouvraient de grands yeux paniqués et enfin, la machine explosa. Il ne restait de cette inconnue que quelques lambeaux de vêtements, des morceaux de chaire encore fumants et deux ou trois mèches couleur de feu. Et Jinx riait.
Après cette petite intermède morbide, les jeunes femmes se remirent en route, et bien vite, elles tombèrent sur une porte décorée d'une étiquette portant la mention "Shérif". D'un coup de pied, la criminelle ouvrit la porte et elles débouchèrent dans le bureau de Caitlyn, enfin.

Son ennemie se trouvait là, les pointant de son arme, l'air perdu et terrifié, ce qui amusait profondément Jinx. Pauvre Hatlady, elle devait savoir que ses heures étaient comptées... La gâchette folle s'en approcha, saisissant le canon de son fusil pour le baisser avec une douceur presque amicale.

"Quelle façon d'accueillir tes invitées... Tu n'es pas contente de nous voir, Caity ?"


(Ancienne) Caitlyn

Caitlyn, ce matin s'était levée tôt et était partit directement vers ses bureaux pour reprendre le travail. Quand elle fût arriver à son bureau, ses salariés virent sur la shérif des traits de visages énervés et pas un seul sourire malicieux comme on avait l'habitude de voir dans la matinée chez la limier. Non ce matin là elle n'irait pas réprimander certains employés qui aurait mal fait leurs boulots ou une femme ou un homme de ménage qui ne s'était pas occupée de l'étage où travaillait la shérif. Elle se contenta de jeter un regard des plus glaçant à ses subordonnées pour leur expliquer que sous aucun prétexte ils devaient déranger leur patron et la laisser tranquille dans ses dossiers, sur ce regard, elle claqua la porte derrière-elle et s'assit dans son fauteuil, vérifiant des dossiers classés ou finis et tomba sur le document qu'elle ne voulait vraiment pas voir. Elle tapa fortement son poing contre la table ce qui fit tomber sa tasse de café déposée sur sa table chaque matin, par un réflexe connue de la shérif elle arriva à le rattraper juste avant qu'il tombe par terre, la tasse n'avait pris aucun dégâts hélas le liquide amer se trouvant à l'intérieur avait été réduit de moitié.

La limier reposa la tasse de café et but ce qu'il en restait pour essayer de se calmer. Elle décida de reposer ses yeux sur le dossier qu'il avait agacée et lut la couverture " AFFAIRE : BANQUE CENTRAL DE PILTOVER ", ses yeux se glacèrent puis elle commença à lire l'article qu'un policier avait fais sur la banque, elle survola des lignes inutiles puis en survola une puis revenu subitement à cette ligne et lut avec attention : " Après que le bâtiment soit à moitié détruit puis vidée de tout l'argent qu'il se trouvait, on a vu courir dans la rue une femme avec de longue tresses bleu accompagnée d'une autre femme aux courts cheveux blancs, comme si elles avaient des sacs remplies d'argent sur le dos ". On voyait encore plus de froideur dans son regard, elle s'en voulait mais maintenant elle se sentait encore plus honteuse de ne pas avoir pu défendre un bâtiment détruit par la gâchette folle mais quelque chose l'interloqua, elle se leva et pensa comme certains limiers font, qui avait accompagné la shérif dans ses crimes ? De toute façon des champions aux cheveux courts blancs ca ne courait pas dans les rues, ce ne pouvait être que Sejuani ou Riven mais la première option pouvait déjà être éliminé, franchement qu'est que la barbare viendrait faire ici et surtout pour quel raison puis elle aurait été accompagné de son fidèle sanglier.. Mais alors pourquoi Riven.. La shérif chercha le pourquoi du comment en vain.

* Les conséquences de ce petit laisser-aller hier accompagnée de ma coéquipière sont plus grosse que je ne l'imaginais.. Franchement quel honte.. J'ai laissée Jinx encore semer le chaos.. Il faut que je m'occupe d'elle et au plus vite ! *

Caitlyn fut sortit de ses pensées puisqu'une grosse explosion se fit entendre, maintenant les criminels avait décidé d'attaquer ses propres bureaux, comme quoi ils étaient vraiment fous ceux là. Elle n'était pas du genre à laisser la peur l'entraîner et à se jeter dans les bras de ses meurtriers elle décida d'attendre ceux qui avait causé ce raffut. La shérif fut un peu moins rassurée en entendant une deuxième explosion moins bruyante que celle de toute à l'heure mais qui resté peu rassurante. Pour tout vous dires, Vi n'était pas là aujourd'hui et, si les criminels étaient plusieurs elle aurait beaucoup de mal à s'en sortir. Tout à coup, la porte s'ouvrit et la shérif s'empara de son fidèle sniper visant en plein milieu de l'ouverture de la porte. Pas vraiment à sa plus grande surprise, elle s'était bien douté que ca ne pouvais être que le duo qui avait détruit la banque qui était venu en face d'elle. Elle était un peu terrifié à être seule devant la gâchette folle et la lame brisée et elle ne savait vraiment pas si elle pourrait faire du deux contre un avec ses deux femmes.

Il eut une petite frayeur quand Jinx s'approcha d'elle, baissant le fusil de la shérif et lui parlant d'un ton amical. Caitlyn retrouva sa rage de vaincre, chaque criminels qui l'agaçait et le fait que la tressées bleu se foutent absolument de la tête de la shérif n'allait vraiment pas arranger les choses, reprenant son sniper en une position de viseur et en reculant, la limier répondit froidement :

" Tu crois vraiment que je vais te sauter dans les bras en te voyant Jinx.. ? C'était vraiment bas de ta part d'avoir détruit la banque dans un moment où j'étais occupée à autre chose, je te pensais plus courageuse que ca.. Mais tu t'es fais une nouvelle amie à ce que je vois ? Enfin ta seule amie bien sur..* Elle posa son regard sur la lame brisée par la suite * Riven, moi qui te pensait plus raisonnable, tu me déçois, tu veux t'attirer des ennuis avec ma pire ennemie et bien.. Au moins tu es plus courageuse qu'elle, qui a besoin d'aide, maintenant pour accomplir ses crimes."

Caitlyn essayait tant bien que mal de déstabiliser les deux filles pour faire diversion et peut être arriver à appeler une quelconque aide, elle savait sans aucun doute qu'elle devra s'enfuir pour sauver sa peau si le combat s'engager, elle n'a aucune chance avec un deux contre un comme cela mais pour l'instant elle restait le plus calme possible de plus elle ne voulait vraiment pas fuir devant deux criminels qui avait réduit à néant la banque, son honneur ne devait pas être salit plus qu'il ne l'était déjà.


Riven


J'avais regardé Jinx faire exploser la jeune femme sans broncher, sans même effectuer le moindre geste, que ce soit d'horreur, de pitié ou de surprise. Je m'était contenté de rester la, les yeux fixés sur l'endroit ou la jeune femme était assise quelques secondes plus tôt. Des images de sang, d'explosions et de cadavres me revenaient peu à peu, des souvenirs remontaient. Je les chassait d'un coup de tête, avant de suivre rapidement Jinx, tentant désespérément d'oublier la jeune femme rousse. La gâchette folle, elle, venait de faire exploser la porte du bureau de Caitlyn, avant de pénétrer à l'intérieur. Elle s'avança, s'approcha de Caitlyn pour lui baisser son arme. Je restait dans l'embrasure de la porte, à une distance respectable, mais également suffisamment courte pour me permettre d'agir rapidement en cas de pépin. Je vis Caitlyn reculer en empoignant son arme, avant qu'elle ne s'adresse à moi.

"Cela n'a rien avoir avec la raison. Je n'ai rien de particulier contre toi. Seulement ... Mon chemin m'a amené ici, cela aurait pu être en tant qu'ami. Désolée que ça ne le soit pas ... Mais désormais, je ne peux plus revenir en arrière, et je ne peux plus te laisser t'échapper comme ça."

Je commençai à m'avancer vers Caitlyn, serrant l'épée runique dans ma main droite, prête à me protéger au moindre geste. Le combat allait rapidement éclater, je ne voulais pas en être l'auteur, mais je sentait dans l'air une accumulation de pression, de tension, qui allait bientôt faire éclater un combat meurtrier. La question serait plutôt qui de Jinx ou de Caitlyn lancera l'offensive la première? Je mise sur Jinx. Durant cette réflexion, je m'était approché du bureau de Caitlyn, avant de m'emparer du dossier qu'elle lisait à l'instant : le braquage de la banque.
Je dessinais un sourire amusé, avant de me retourner vers la Shérif de Piltover :

"Alors, on à de la lecture? Ça te plait?"

J'avais à peine fini ma phrase que l'un des gardiens des bureaux entra en trombe dans le bureau de Caitlyn. Il semblait déterminé à défendre cette dernière ... Je ne voulais pas le tuer, mais ce fut lui qui fit le premier geste, en se jetant sur moi l'arme à la main. Ma lame runique bloqua son sabre, et les deux lames s'entrechoquèrent avec fracas. Je fit décrire à l'épée un arc de cercle court mais violent, qui fit sauter le sabre de la main de mon adversaire, avant que ma lame ne s'enfonce profondément dans son abdomen. Je retirait brutalement l'arme, désormais écarlate, de son corps sans vie. J'avais pris une vie de plus ... Je me sentait toute bizarre, avoir les mains couvertes de sang de nouveaux ... Pouvait on considérer cela comme de la légitime défense? Peut être ... Quoi qu'il en soit, ce qui est fait est fait. Je réfléchirai à cela plus tard, il y'a autre chose de plus important à faire. Je tournait mes yeux vers Caitlyn :

"Il y'en à d'autre comme ça? Appelle les d'un seul coup, on prendra moins de temps. Ou bien, tu est la dernière, et personne ne viendra plus te sauver? Quelle tristesse ... Enfin, je te laisse à Jinx, je pense que ça la démange depuis un moment." achevais je avant de m'asseoir sur un débris de chaise qui passait par la. Je regardais les deux jeunes femmes, impatiente de connaitre la suite des évènements, et quelle tournure cela allait prendre. Je me demande bien comment va réagir Caitlyn ... Va t'elle appeler de l'aide? Elle n'a strictement aucune chance seule contre nous deux. Le plus logique serait qu'elle cherche quelqu'un qui pourrait l'aider ... Mais elle n'est pas vraiment en situation de demander de l'aide. Il faudrait donc que cette aide vienne d'elle même ...


Jinx


Jinx eu un petit sourire amusé devant la provocation de Cailtyn. Il était criant que cette dernière cherchait à gagner du temps et ça tombait bien, la criminelle comptait bien ne pas se précipiter.

"Allons allons Caity. Tu sais très bien que je fais ce que je veux, quand je le veux. Ce jour là, que tu ai été à la banque ou non, on l'aurait attaqué sans problèmes. Je me fous de savoir que cette manière de faire ne te plais pas, tu sais. Je suis pas ici pour te faire plaisir, de toutes façons."

Elle renifla devant le discours que la shérif tenait à son alliée. Sa seule amie, hein ? Jinx s'en foutait, elle ne voulait et n'avait besoin que de Riven.

"Tu ne sais pas ce qui amène Riven à agir avec moi."

Soudain, un cri la fit se retourner, l'aide dont Caitlyn avait tant besoin... Malheureusement pour la jeune représentante de la loi, l'imbécile sensé la sauver finit empalé sur la lame runique de l'Exilée, réduisant d'autant plus ses chances de s'en tirer. Le regard de Jinx croisa alors celui de Riven et elle cru y lire un mélange de panique et de peur, durant une fraction de seconde. Elle se doutait que son amie se refuser à recommencer à tuer et eu, l'espace d'un instant, le regret de l'avoir entraînée dans cette histoire.
Elle retourna cependant bien vite à Caitlyn qui semblait s'être reprise en main, le doigt sur la gâchette, prête à tirer. Cependant, son fusil tremblait, démontrant à quel point elle-même était stressée. La meurtrière lui sourit gentiment, s'approchant d'un pas tranquille, sachant très bien que la shérif ne lui tirerait pas dessus. Elle prit le lourd fusil en main, tirant violemment dessus pour désarmer son adversaire et sans plus attendre, la plaqua au mur, appuyant le canon de Zap sous son menton, et reprit la parole, son visage à quelques centimètres du sien.

"T'as pas l'air de comprendre que t'es foutue, Shérif. Où est ta super copine aux grosses mains, hein ? Y a personne pour t'aider et je suis impatiente de savoir comment cette ville s'en sortira sans sa Caitlyn bien aimée. Vi retournera d'où tu la tirée et moi j'ferais en sorte de réduire ta cité bien aimée au néant."

Elle la saisit par le cou sans relâcher la pression de son pistolet sous sa mâchoire et serra sa prise, laissant une griffure ensanglantée sur la peau de sa victime. Le moment lui était jouissif, voir sa pire ennemie en position de faiblesse, sentir la peur émaner de chaque pore de sa peau... Bientôt, son flingue électrique allait lui ôter la vie et elle allait crever à ses pieds, le corps agité de derniers spasmes. Jinx s'en réjouissait d'avance.


(Ancienne) Caitlyn

La shérif après avoir terminé sa provocation avait vue dans les deux jeunes filles, deux regards amusé absolument non atteints par ses paroles, elle ne savait pas vraiment quoi faire et ne trouver que la solution de les intimider toute les deux pour les retarder dans leurs attaques à chacune. Un un contre deux, vraiment, ce n'était pas du tout la journée de Caitlyn. Puis vraiment ces deux là, de plus elle essayait de penser au dégâts qu'avais commis les deux criminels, sûrement que l'étage avait été assez détruis et dans un carnage impossible. Les pensées de Caitlyn disparaissaient subitement par la lame brisée, la première à répondre à la limier provocante, lui disant avec une voix assez hachée, des excuses et lui expliquant que maintenant elle ne pouvait plus la laisser s'échapper. Riven commença à s'avancer vers la shérif et elle s'était approcher du bureau de Caitlyn pour lire le dossier sur la banque, avec un sourire moqueur, qui ne plaisait vraiment pas a la snipeuse, elle lui lança qu'elle avait de la lecture et si ca plaisait assez à la shérif, Caitlyn répondit d'un ton pas très amical :

" Franchement , Riven, tu n'as rien à dire et j'aurais vu un avenir beau et radieux pour toi qu'un avenir de criminel avec Jinx. Je croyais que tu en avais assez de faire couler le sang, que tu ne voulais plus être meurtrière mais tu mentais, tu adore enfaite voir le sang coulait de tes victimes et tuer des personnes sans pitié.. Tu ne vaux vraiment pas ce que je croyais de toi, l'exilée. "

Après avoir eu une belle image de Riven qu'elle ne connaissait pas, c'est la gâchette folle qui se lança à la réponse de l'intimidation de la shérif, lui expliquant que même si la shérif aurait été là, elle aurait détruit la banque et de toute façon qu'elle n'était pas là pour lui faire plaisir. La shérif essayait pendant que les deux filles parlait chacune à son tour de trouver une solution, quelqu'un devrait sûrement ne pas tarder à arriver enfin.. La shérif écouta Jinx au sujet de la lame brisée puis un sourire, bien sur malicieux que l'on connais de Caitlyn se dessina, elle lança une phrase assez provocante :

" Oh... Alors Jinx peux trouver l'amour ? Pff.. Peut être ne l'aime tu juste parce qu'elle peut être utile... Pauvre Riven. Comment on pourrait te faire confiance de toute manière, tu te venge juste de tout ce qui s'est passer pendant ton enfance et maintenant dès que tu vois une personne qui t'aime tu t'en sers comme un vulgaire objet.. Tu es bien pitoyable."

Puis on entendit un bruit et la porte s'ouvrit, laissant place à un des gardes de Caitlyn mais la shérif fut pétrifiée sur place, Riven avait planté sans aucune pitié sans aucun sentiments, sa lame dans le corps du garde, laissant un corps vide et dénué de vie tomber, le sang embellissant avec horreur tout le sol. La limier se sentit assez mal, elle était assez choquée et ces pensée étaient juste sur le faite que la lame brisée était capable de cela. Caitlyn était tellement perdue dans cette horreur que les paroles de Riven n'arrivèrent pas à son oreille, avec du mal, elle reprit son snipeur en main, mais ses mains tremblaient. La shérif avait peur de ce qu'il allait lui arriver et était assez stressé, elle ne voulait pas que sa vie s'arrête ici même et surtout tuer de la même manière que son pauvre garde.

Caitlyn remarque que Jinx avançait, un grand sourire à son visage et la pointa de son sniper, mais perdue de toute sa concentration, à cause de l'acte qui venait de se passer sous ses yeux, la limier n'arrivait pas à lui tirer dessus. La gâchette folle en profita donc pour tirer sur son arme pour désarmer la shérif et la plaqua contre le mur avec violence. La shérif trembla puis Jinx s'approcha à quelque centimètres du visage de la limier et lui apposa son canon du fameux pistolet " Zap " sous son menton. Elle l'a menaça, lui lançant qu'elle n'avait pas l'air de comprendre que la shérif était foutue, lui disant que personne ne viendrait l'aider et à quel point elle avait hâte de voir la cité de Piltover sans la précieuse shérif. Caitlyn fut par la suite étranglée sans vouloir la tuer par ce mouvement là et griffer par son ennemie principale. La shérf trembla à nouveau, elle se demandait si elle pouvait empêcher Jinx par la parole ou les geste mais elle n'en était absolument incapable, sous le choc du garde sans vie. Elle allait peut être perdre la vie ici et maintenant.. Comment la cité pourrait être en sécurité sans elle ? Non elle ne pouvait laisser ses quelques amis.. et Vi... Elle regarda Jinx, perdue et en peur, ce qui fit rigoler son adversaire puis Jinx lui lança :

"Adieu, Caitlyn, misérable shérif de Piltover."

Caitlyn ne savait quoi répondre, elle tremblait et essayer de se débattre avec le peu de force et d'énergie qui lui restait mais c'était peine perdue. Elle espérait que quelqu'un vienne l'aider, une personne par hasard, peut être un de ses amis, bon sang les explosions s'entendent et peuvent se voir quand c'est dans les grands bureaux de la shérif. À cause de toute ses émotions, une larme perla à la joue de la shérif. Elle se sentait couverte de honte mais pourtant elle ne voulait pas mourir, pas de cette manière, pas de la main de Jinx, cela salirait son honneur et sa fierté. Elle vu subitement Jinx préparé son doigt sur la gâchette du pistolet et la shérif espéra une dernière fois, que quelqu'un arrive et qu'elle ne meurt pas comme ca. Pour Caitlyn son sort était fait soit de l'aide arriver vite soit elle mourait du " Zap " de la gâchette folle. Et franchement qui choisirait l'option de la mort ? Personne à mon avis.


(Ancien) Jayce


Jayce était en ville quand tout arriva. Il trainait encore avec des femmes pour son plaisir habituel quand il entendu des explosions multiples et de la fumée venant du centre de Piltover. Réagissant comme a son habitude, il salua poliment les femmes avec qui il était et s'empressa de courir vers la fumée. C’était la panique générale dans la ville, tout le monde était affolé en voyant les bureaux du shérif en feu. Jayce se tapa la main contre le front avant de courir jusqu'aux délimitations. Il se fit arrêter plusieurs fois par les policiers qui faisaient leur travail mais en le reconnaissant le laissait passer pour qu'il puissent voir le désastre. Le bâtiment semblait avoir été attaqué par une centaine de personne alors par effroi il demanda a un des gardes présents.

Salutation camarade, Que se passe t'il ici?
Bonjour Jayce, comme vous pouvez le voir les bureaux du shérif on été attaqué par une batterie de missile et les ennemis sont entrés.
Jinx est donc dans l'affaire... Mais elle avait des alliés ? Car cela m’entonnerais qu'elle s'attaque à Caitlyn toute seule
Effectivement elle avait une alliée, vous la connaissez car elle fait partie de la ligue. Son alliée est Riven L'Exilée
Que quoi?! Riven ?! Oh mon dieu comment cette folle l'a manipulé pour l'avoir de son coté...

Jayce s'empressa d'entrer dans le bâtiment, c’était un des spectacles les plus horribles, à partir du deuxième étage un trou énorme était la avec une odeur de mort trop présente. Il accouru en montant les étages uns a uns pour atteindre le bureau de Caitlyn. A chaque étages c’était l’apocalypse, des morts des blessés des survivants pleurants. Jayce avait accroché sont marteau dans le dos pour monter plus vite mais il vit qu'a un moment les escaliers étaient détruits. Il décida donc de prendre l’ascenseur ce qui était très risqué dans un immeuble en feu. Il arriva au dernier étage de la tour, un des points culminants de Piltovers. le bruit de l'ascenseur n’était pas très discret. Jayce accourra vers le bureau de Caitlyn la ou les trois femmes étaient. Il arriva dans le bureau et fis un portail d’accélération avant d'utiliser son orbe électrique sur Riven et la projeter en arrière. Il passa a travers son portail et couru a toute vitesse sur Jinx pour l’éjecter a coup de marteau polymorphe dans les cotes gauche pour après prendre Caitlyn sur son épaule.

Suuuurprise le grand Jayce est la pour vous! Vous ne vous y attendiez pas hein? Bon arrêtons les gentillesse dit il en regardant Riven et Jinx qui avaient toutes les deux du mal a ce relever.
Riven ne te relève pas, l’électricité en toi paralyse partiellement tes nerfs donc tu vas ressentir une douleur atroce si tes muscles se contractent. Ah lala.. Riven... J'imaginais beaucoup de toi, sauf de t'allier avec la folle de Piltover. Je pense que tu aime bien salir ton épée et tes mains. Et toi Jinx ? Je crois avoir entendu un craquement sur le marteau donc vas plutôt a l’hôpital avant que cela n’empire et ne reviens plus jamais ici ou je ne viserai plus les côtes mais ta tête et je la donnerai au bureau des primes pour me mettre un peu plus d'argent que ce que je n'ai déjà. Pareil pour toi Riven, beaucoup de monde aimerais ta tête vue que tu es un traitresse pour eux. Sur ceux, vous avez de la force pour combattre, moi aussi mais elle n'est pas dans un état de se battre, regardez moi ça, cette petite feuille tremble car elle a vue la mort devant elle. Bon nous on vous laisse, si vous ne sortez pas du bâtiments vous allez vous faire choper et ça seras moins amusant pour vous.

Jayce couru vers la fenêtre et sauta en se propulsant avec l'onde de choc crée par son orbe électrique pour s'envoyer tout en tenant Catilyn sur un autre bâtiment proche. Ils tombèrent de quelques mètres avant que Jayce ne les réceptionnes assez mal. Il tomba sur le sol lâchant Cait et s’écroula sur le sol. Il eu du mal a se relever et repris par la suite Cailtyn pour aller se cacher d’éventuels tire de la gâchette folle. Il regarda Cailtyn et lui caressa la tête en rigolant.

Ben alors ma petite shérif on a du mal a garder ses bureaux toute seule? Tu sais, tu dois m'appeler quand tu es dans des situations comme celle la.

Il lui fit un clin d’œil en lui caressant les épaules avec gentillesse pour la calmer de ce qu'il venait de se passer, il la regardât dans les yeux avant de lui faire un grand sourire pour enlever chaque sentiments de peurs pour que tout ce calme enfin.


(Ancienne) Riven

Je ne parvenait pas à me défaire de cette idée, de cette cruelle vérité. J'avais ôtée une existence de plus, arrachée une vie. Les mains pleines de sang à nouveau ... Une voix dans ma tête répétait inlassablement "Meurtrière ... Meurtrière ...", tandis que mes oreilles entendaient d'irréelles échos clamer "Seuls les forts survivent!". J'ai tué ... Tué de nouveau. Seuls les forts survivent ... Les autres n'ont aucun intérêt. Seuls les forts survivent ... Non. Plus aujourd'hui. Il y'a autre chose ...
D'un mouvement de tête, je tentait de chasser ces mauvaises pensées. J'essayais tant bien que mal de garder mon attention fixée sur Jinx et Caitlyn, mais la voix ne s'en allait pas, bien qu'elle fut un moment couverte par celle de Caitlyn.

"Qui te dit que mon avenir actuel n'est pas beau et radieux? Tu pense que bel avenir ne rime pas avec criminel? Pourquoi pas?"

La Shérif de Piltover continua sur sa lancée, apparemment très décidée à nous déstabiliser. Les quelques remarques qui suivirent ne firent que raviver les voix dans ma tête, et les chuchotement se firent plus insistant. Je ne devais pas me laisser aller ... Le passé n'a plus d'importance. Je l'ai enterré il y'a longtemps de cela, il ne doit plus m'influencer. Aujourd'hui, il y'a Jinx ... Allez Riven, tu dois faire abstraction du passé, il le faut. Je pris une grande inspiration avant de répondre à Caitlyn :

"Tu ne me connais pas, Caitlyn. Tu ne sais rien de moi, alors ne me dit pas que je ne vaux pas ce que tu imaginais. Quand à Jinx ... Pourquoi ne pourrait t'elle pas? Tu pense que l'amour est réservé aux personnes comme toi? Tu te pense supérieure à elle? Pourquoi aurait tu droit à l'amour, tandis qu'elle doit se contenter de la solitude? Quel bel état d'esprit tu à la. Ne parle pas du passé, tu n'a pas vécu les mêmes choses. Tu ne sais rien d'elle." je m'approchais de Jinx pour poser ma main sur l'épaule de cette dernière, avant de reprendre "Je ne pense pas être un vulgaire objet, tu sais. Ne me pense pas aussi manipulable que ça. J'ai accompagnée Jinx de mon plein gré." achevais-je d'une voix ferme.
La gâchette folle s'avança, le pistolet sous la gorge, prête à abattre la Shérif. Je pris un petit peu de recul, me détournant légèrement de cette scène. Je ne voulais pas voir ça ... Je ne voulais pas voir le sang gicler, ni même le cadavre par terre. Et je ne voulais plus voir Jinx tuer quelqu'un ... Je savais que cela était impossible, je ne pouvais pas l’arrêter, mais je ne pouvais pas non plus la regarder tirer sur quelqu'un comme ça. Je fermais les yeux, attendant la détonation ... Mais ce fut un autre bruit, plus étrange encore, qui se fit entendre. Comme une onde électrique propagée à grande vitesse ... J'ouvrit les yeux et eu à peine le temps de me projeter sur le coté en formant un bouclier de Ki qu'une boule d'énergie pure venait exploser à l'endroit même ou je me trouvait quelques instants plus tôt. La détonation m'avait tout de même touché, pas de plein fouet certes, mais mon corps semblait tout engourdi. Je relevais la tête pour apercevoir Jayce emporter Caitlyn dans les airs, à travers l'épais écran de fumée que son interruption avait causé.

"Jinx ! Jiiinx ! Ou est tu? Jinx?" me mis je à hurler. La visibilité était quasi nulle, la fumée obscurcissant la pièce entière. Je tentait tant bien que mal de me remettre debout, mes muscles répondant difficilement. Une douleur lancinante me parcouru le corps tout entier, mais je n'y prêtait pas attention, ne cherchant qu'a retrouver Jinx. Je la découvrit allongée par terre, apparemment complètement assommée. Je m'accroupi, la secouant doucement pour voir si elle réagissait. Mais rien. Pas un seul mot, pas un seul geste. Je commençai à paniquer sérieusement, mon corps battait à cent à l'heure. Je pris la gâchette folle dans mes bras, dévalant à toute vitesse le bâtiment en ruine. Je priais intérieurement qu'elle ne soit pas ... Non. Pas comme ça, pas comme ça. Cours, Riven, cours.
Le temps filait sans que je ne m'en rende compte. Une seule chose comptait pour moi : mettre Jinx en sécurité, et vite. Je l'avais emmené à notre auberge, à la chambre que nous avions louée plus tôt dans la semaine. Je déboulais comme un canon dans l'auberge, et montait quatre à quatre les escaliers qui menait à notre chambre. Le patron me vit passer en trombe, et, inquiété surement, me suivit dans les escaliers. Lorsqu'il entra dans la chambre, je venait d'allonger Jinx sur le lit, et m'était accroupi à coté d'elle, essayant de la faire réagir, de la faire parler, rien qu'un seul geste m'aurait réconforté. Le patron de l'auberge annonça quelque chose, mais je compris que "docteur" dans ce qu'il disait. Puis, il redescendit en bas, me laissant seule avec Jinx.
J'était anéantie ... Prostrée par terre, une main caressant la joue de Jinx, je sentait cette dernière respirer faiblement. Elle n'était pas ... Enfin, elle était en vie. Pour combien de temps encore ... Je murmurais à voix basse :

"Jinx ... Jinx, je t'en supplie, ne pars pas ... Non ... J ... Ji ... Jinx ..." Je sentait les gouttes coulées sur mes joues, et je fondit en larme.
Revenir en haut Aller en bas

Règlement de compte à Piltover

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Amour, ou règlement de compte ?
» COMPTE MTGO
» Compte rendu 1ère Campagne Aronis
» Compte rendu de bataille apocalypse montpellier à 21 000 pts
» [Administration] Nouvel administrateur et accès au compte fondateur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendes de Runeterra :: Valoran :: Hors du temps :: Passé-