Roleplay FR sur l'univers de League of Legends 

Partagez|

Ennemis communs [PV Zed-sama]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Ennemis communs [PV Zed-sama] Lun 21 Mar - 20:28
L'endroit semblait plutôt calme. Les arbres se faisaient plus espacés, et j'apercevais un bâtiment un peu plus loin. L'objet de ma mission, ni plus, ni moins. D'après un informateur, un petit groupe se rassemblerait assez régulièrement au sein de la bâtisse, et il y avait de possibles craintes vis-à-vis de cela. Ionia était une île centrée sur la tradition mais aussi la peur. Compréhensible au vu des dernières années dans la région. Noxus avait saccagé toute la partie sud du pays, sans parler des morts et des blessés de guerre. Une rancoeur tenace subsistait en chaque Ionien. Rancoeur qui menait à de la peur et de la méfiance, d'où ma présence ici.

Autour de moi, ce calme ambiant semblait presque de trop. Pas de chant d'oiseau, pas d'animaux se baladant... Troublant. Mais je n'allais pas laisser cela me perturber, et je m'approchais discrètement de la bâtisse. Je me collais au mur, tendant l'oreille, à l'affût de n'importe quel bruit qui aurait pu indiquer une présence autre que la mienne. Après quelques secondes, ne remarquant rien, je continuais ma progression, allant vers la porte, que je faisais coulisser très lentement. Un léger craquement se fit entendre, me laissant grincer des dents. Cependant, toujours rien à signaler. L'endroit devait donc bel et bien être désert. Je me glissais à l'intérieur dès que l'ouverture était suffisante. Rien de bien notable dans cet espèce de hall. Juste un petit meuble sur ma droite, non loin d'une porte. Une autre porte se trouvait en face, fermée.

Je ne semblais pas risquer grand chose, mais je préférais me montrer prudent. J'avançais, discret autant que possible. Alors que j'arrivais au milieu de la pièce, je vis luire un éclat entre deux lattes de plancher. Il était trop tard, cependant. De la lumière m'aveugla, émanant de sous moi, et je sentis une puissante magie se libérer. Je tombais, incapable de sentir la moindre parcelle de mon corps. Qu'est-ce qui se passait, bordel ?! Une chose était sûre, je venais de plonger tête la première dans un piège, et je risquais de le regretter. Des liens luminescents vinrent m'attacher les mains, puis les pieds, alors que je retrouvais mes sensations, et que la lumière disparaissait. Je tentais de tirer sur les liens, sans grande conséquence, si ce n'était me faire manquer l'arrivée d'une personne par la porte d'en face.

Je n'en voyais d'abord que les pieds, chaussés d'une manière atypique pour Ionia. Des vêtements plus... continentaux, et je me stoppais sur son visage, sérieux, plein de cicatrices. Pour un humain, il était véritablement peu regardable. Son oeil droit était fermé, une cicatric le barrant de façon oblique. Sans savoir pourquoi, j'eus un frisson. Ce mec n'était pas normal.

Alors que je le fixais, toujours surpris de son arrivée, je l'entendis prononcer un "Enfin".

"Dors, petit ninja."

Ses quelques paroles furent accompagnées d'un mouvement au niveau de son oeil droit, qui était désormais ouvert... Un globe noir remplaçait son oeil et...
Et je perdis connaissance.

***

Je me réveillais, émergeant peu à peu. Je n'y voyais pas grand chose dans ce noir ambiant, mais je sentais clairement que j'étais dans une espèce de cage. Je sentais les barreaux, et mes bras et jambes étaient toujours liés. Super. Au moins, je n'étais pas mort, c'était une première bonne nouvelle.

Mais que s'était-il donc passé ? Ce piège était l'oeuvre de Zed ? J'étais bien dans la merde, le cas échéant. Hm, il me fallait réfléchir.
je regardais autour de moi, ma vision s'adaptant peu à peu à cette obscurité. Et sur ma droite, j'eus la preuve que je me trompais sur l'origine de l'aggression.

Dans une cage à côté de la mienne, je distinguais son masque sans nul autre pareil.

"Zed ?!"
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : L'équilibre n'est pas la solution.


MessageSujet: Re: Ennemis communs [PV Zed-sama] Lun 28 Mar - 12:58
La nuit est chaude est étonnement calme ici à Ionia, j'approche lentement d'un village voisin au temple des ombres, toujours tapi dans les ombres. Tout est éteint, aucun bruit n'émane du village ce qui en cette saison est suspect. Malgré la peur ambiante qui règne sur ces îles, le printemps reste une saison de fête et de réconfort pour la quasi-totalité des habitants, il est donc courant que les gens restent éveillés jusque tard dans la nuit profitant de l'air chaud et de l'odeur omniprésente des fleurs de cerisier qui virevolte sous l'effet d'une légère brise. Je fais glisser mes katars, prêt à toutes éventualités, l'objet de mon contrat est clair : trouver la cible et assassiner cette dernière. Je pénètre doucement dans le village et c'est alors qu'un étrange sentiment m'envahit, j'ai comme l'impression d'être suivi, je me retourne de temps à autre, mais il n'y a jamais rien derrière moi.

J'entre dans la demeure de ma cible, ce dernier aurait emprunté de l'argent à la pègre locale et n'aurait jamais remontré le bout de son nez, malin, il ne donna que très peu d'informations, fausses pour la plupart, mais on n'échappe jamais à la pègre. Je me dirige dans la chambre à coucher sans un bruit puis je sors un petit tube de ma tunique contenant du poison, un poison extrêmement violent qui va boucher ses voies respiratoires assez longtemps pour qu'il meure puis lentement disparaître afin de ne laissé aucune trace. J'administre le poison puis je sors de la pièce et de la maison.

Une fois dehors, une grande lumière blanche m'éclaire sans pour autant m'éblouir, cette lumière est spéciale, je dirais même magique, elle ne semble pas laissée de place aux ombres à mon plus grand regret. Une jeune femme s'approche, son œil gauche est remplacé par une espèce de boule blanche, son style vestimentaire est tout sauf Ionien, on dirait qu'elle vit non loin de Demacia ce qui semblerait étrange, pourquoi Demacia s'en prendrait à moi ? Je reste droit face à elle créant discrètement un clone hors du cercle lumineux alors qu'elle s'approche plus et vient me prendre au cou

"Tu es fait, suis-moi sans faire de vagues et tout se passera bien" dit-elle d'un air méchant voir sadique

Je hausse un sourcil derrière mon masque, sait-elle au moins qui je suis ? Je serre mon poing et viens planter mon katars dans son ventre sans la moindre forme de procès, elle s'appuie contre moi et commence à cracher du sang

"Ça t'apprendra le respect" dis-je froidement

C'est alors que le corps inerte au sol se liquéfie, je regarde autour de moi quand tout à coup tout les muscles de mon corps se contractent, c'est alors que surgissent une bonne dizaines de mages tous pointant une espèce d'orbe lumineuse dans ma direction. La femme, la vraie, cette fois, fait surface devant moi en rigolant, elle est sûrement fière d'elle.

"Le respect ? Je vais te montrer ce qu'est le respect vulgaire erreur de la nature" dit-elle avant de violemment me frapper dans l'estomac

Je crache une gerbe de sang sur son joli visage puis je ricane, elle me frappe alors à plusieurs reprises avant de me faire perdre connaissance.

/\/\/\

Tout doucement mes sens refont surface, je suis assis les bras attachés en hauteur et mon ventre me fait salement souffrir ainsi que mes poumons sûrement mécontents de l'air putride que je suis obligé de respirer. C'est alors que j'entends mon nom, la voix m'est familière, très familière même, je tourne difficilement la tête et c'est alors que j'aperçois la véritable erreur du monde ninja.

"Kennen" Dis-je d'un ton froid "Au moins, tu as évité des représailles sanglantes en étant ici avec moi"

Mon cou me fait souffrir sans parler de mes bras qui ne semblent pas appréciés le mauvais apport en sang, je reviens dans ma position initiale en posant la tête contre le mur

"Sais-tu qui nous as fait ça ?" Dis-je en soupirant

La moindre information peut-être bénéfique, même venant de ce vulgaire rat, si ces dernières peuvent m'aider à sortir d'ici j'aurais tort de m'en priver. Éventuellement, je le ferais sortir aussi, je ne voudrais pas que ma cible personnelle se fasse tuer par de vulgaires mages de bas étages.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Ennemis communs [PV Zed-sama] Ven 1 Juil - 17:03
Sans grand étonnement, le Zed en face de moi s'adresse à ma personne comme s'il n'avait véritablement pas d'autre choix. Je le lui accordais, il ne m'aimait pas vraiment, même si la raison restait à déterminer, et le fait de m'avoir là, comme il le disait, faisait que nous avions désormais un point commun. Un troisième parti venait d'entrer dans la danse qui nous opposait, et ils avaient plutôt bien commencé. Me capturer moi... Il n'avaient pas eu à me courir après, c'était donc facilement faisable, mais attraper Zed ? Notre niveau n'avait pas grand chose à voir, ce qui m'inquiétait un peu plus. De ce que je m'en souvenais, je m'étais seulement endormi, mais ce genre de capacité pouvait-il affecter le Maître des Ombres ? Cet orbe noir que j'avais cru voir à la place de l'oeil de mon agresseur, cela avait tout l'air d'une technique prenant appui sur les ombres. Ou de la magie des Ombres, dans le pire des cas.
Sa seconde question me fit me mordre la lèvre inférieure. Si lui-même ne savait pas qui était à l'origine de tout ça, on était mal. Parce que, de ce que j'en avais saisi, eux, savaient plutôt bien qui nous étions.

Un frisson me parcourut l'échine, alors que mes mains étaient prises d'un tremblement imperceptible. Allions nous devoir... Coopérer ?

"J'ai la même remarque à te faire, voir ta face de boite de conserve ici m'intrigue au plus haut point. Que le grand Maître des Ombres se soit fait avoir, cela relève du burlesque, non ?"

Je ne pouvais m'empêcher de tenter de briser son égo qui nous avait tant coûtés. Mais je devais aussi me montrer coopérant.

"Enfin, pour te répondre... Non, je ne sais pas. J'ai pensé à toi, au départ. Un homme m'a coincé dans une habitation reculée, avant de m'endormir avec une magie... Ou une technique, un pouvoir, qui changeait son oeil en orbe noirâtre. Il lui a suffi de me regarder dans les yeux pour que je m'endorme, je crois. C'est aussi ce qui t'est arrivé ?"


Je tentais de forcer sur ces menottes qui retenaient mes deux mains ensembles, mais rien à faire, je ne pouvais qu'entendre le métal frotter contre le métal.
Il était donc temps de faire usage de ma vitesse. Je venais frapper les menottes contre les barreaux de ma cage, forçant autant que possible. Puis j'accélérais le mouvement. Encore, et encore, et enco...
Je finissais par me figer. Je n'étais pas... rapide. Je ne sentais pas l'électricité s'accumuler. Je ne ressentais pas la montée d'adrénaline, le monde qui pasait au ralenti, je ne ressentais absolument rien de tout ça.
Comme si... J'avais perdu mes pouvoirs.

"Zed..."

Je commençais à avoir peur. Qu'est-ce qu'ils avaient bien pu nous faire ? Je venais fixer Zed, alors que je devais être comme perdu. Est-ce qu'il avait subi cela aussi ?

"Zed... Tu peux utiliser tes pouvoirs ? Faire une ombre, un shuriken, n'importe quoi ?"

La question n'avait pas grande importance, au final.
Sans mes capacités, je n'avais pas grand espoir de m'en tirer. Si Zed avait les siennes, il me tuerait sans doute. Et dans le cas contraire... Nous étions faits comme des rats.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : L'équilibre n'est pas la solution.


MessageSujet: Re: Ennemis communs [PV Zed-sama] Jeu 7 Juil - 10:14
L'environnement carcéral ne sied pas du tout, il faut bien l'avouer, mes bras me font atrocement souffrir tant l'apport en sang est faible, j'ouvre et ferme machinalement les mains par ce biais, j'appelle un peu plus de sang, ça a le mérite de quelque peu me soulager mais guère plus. Je repense sans arrêt au moment de ma capture, la jeune femme, le clone, les mages, comment ai-je pu manquer autant de choses ? Soudainement Kennen prend son courage à deux mains et m'adresse la parole, je peux sentir une légère peur le parcourant possiblement la peur de mourir dans ce trou puant, à moins qu'il ai peur de devoir coopérer avec moi en tout cas au vu de mon état actuel ce n'est pas le fait de se faire tordre le cou ça c'est certains.

"Shen peut-être fier, il a déshonoré le monde ninja en te formant et la seule chose que tu sais faire, c'est te foutre de moi, et même ça, tu le fais mal"

Je lève la tête vers Kennen qui m'explique sa version des faits, c'est un mode opératoire différent cependant, on peut remarquer un point commun, un œil se transformant en espèce d'orbe noire ou blanche. Je soupire longuement, vais-je réellement devoir coopérer avec lui ? Je ricane aussitôt suite à cette pensée cocasse, ces rires se transforment rapidement en une toux grasse et affreusement douloureuse pour ma gorge comme pour mes poumons, que se passe-t-il ? D'accoutumer, je ne ressens pas autant la douleur, les ombres m'en préviennent, mais cette fois-là, je sens cette toux fusillée tout ce qu'elle peut comme si elle se vengeait de ne pas m'avoir fait souffrir les autres fois.

"C'est plus ou moins pareil pour moi, une femme avec un œil en orbe blanc cette fois-ci. Elle pouvait créer une lumière sans la moindre part d'ombre et surtout des clones aqueux à la limite du parfait"

Pendant ce temps je regardais Kennen qui tentais de force sur ses liens, sans grande réussite, bizarrement je n'avais pas cette sensation si spéciale lorsqu'il accélère, le temps ne se distord pas et l'électricité n'emplit pas son corps, le furet semble paniquer et se tourne vers moi pour me demander si j'ai la possibilité de former une ombre ou un shuriken. J'acquiesce sur de moi, dans cette cellule où la lumière n'a que très peu de place, il devrait être extrêmement facile de former une ombre et cela ne devrait même pas me coûter d'énergie. Je me concentre et tente de former une ombre face à moi, rien, j'essaye encore et encore, toujours rien, j'entre en méditation, rien, pas la moindre forme d'ombre, m'auraient-elles quittées ? Mon rythme respiratoire s'accélère, la panique prend de plus en plus de place en moi, je tente de me calmer et de chercher une solution à ce problème

"Écoute-moi bien Kennen, je vais coopérer, mais une fois sorti d'ici et une fois arriver à Ionia si nous n'y sommes plus, c'est terminé, pas un mot, pas un souvenir de ce moment. C'est bien compris ?" Dis-je froidement avant de faire un signe de la tête vers ma botte en métal gauche "il y a une lame au niveau de la pointe, tire dessus, je vais la bloquer avec mon pied et si tu forces assez, tu devrais pouvoir briser tes liens"

Kennen ne bouge pas immédiatement

"Plus vite que ça, mes bras vont bientôt manquer de sang" dis-je d'un ton sec
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Ennemis communs [PV Zed-sama] Dim 31 Juil - 23:08
Zed n'était pas tendre, j'aurais bien du le savoir en tentant de me moquer de lui. Mais je m'étais habitué à sa philosophie particulière, faisant qu'une créature non-humaine telle que moi était incompatible avec le mode de fonctionnement des ninjas... Il était bel et bien prévu de lui prouver le contraire un jour prochain, mais pas dans l'immédiat. Coincés comme nous étions, de toute manière, on avait assez peu de chances de s'en sortir. Sans coopérer.
J'écoutais attentivement Zed me donner des détails sur son enlèvement à lui, Dans un mode opératoire qui semble bien similaire au mien, mais avec des pouvoirs adaptés. Savaient-ils sur qui ils allaient tomber ? C'était problématique. La fait qu'ils soient capable de faire ça désignait clairement un faille dans le système sur lequel le Kinkou pouvait fonctionner, mais cela valait aussi pour Zed. L'empêcher de faire des ombres était une chose, mais il restait un combattant aguerri et rusé. Le fait qu'il ait ainsi été trompé ne me donnait guère l'envie de savoir ce qui tramait ici, le pourquoi de notre enlèvement... Ces gens comptaient dans leurs rangs des gens aux capacités bien assez puissantes pour nous donner du mal.
Voir Zed dans la même situation que moi, privé de ses capacités, me donnait bel et bien raison. Des rats. Nous étions de vulgaires rats, enfermés ici, et rien ne pouvait vraiment nous aider...
Ma sacoche avait été retirée, me privant de mes armes de dernier recours. J'étais maintenant un Yordle lambda.
Cependant, je devais avouer une chose sur Zed, c'est qu'il avait des ressources. Le voir ainsi mettre en évidence la lame sous sa botte aurait pu me faire rire sournoisement, il y avait de cela quelques années. Mais pas maintenant, pas quand nos vies étaient en jeu. Il semblait savoir que nous avions besoin de nous allier pour nous en sortir, et ce n'était pas plus mal. Je m'empressais, après sa reflexion, de venir tirer sur la lame afin de la faire ressortir, alors qu'il plaquait le pied contre un barreau avec de la bloquer. Il était prêt à me libérer le premier pour s'en sortir, et cela me donnait un avantage certain.

Je venais trouver la petite serrure qui permettait d'ouvrir ces foutues menottes de métal, qui commençaient sérieusement à m'entamer les poignets. Le fait d'avoir forcé dessus n'aidait en rien à diminuer la douleur, mais je devais faire vite avant que Zed ne devienne complètement fou pour avoir perdu toute sensibilité dans ses membres. Glissant la pointe de l'arme dans la serrure, j'allais devoir mettre en oeuvre toute mon adresse. J'avais déjà pu expérimenter le crochetage, mais jamais dans ce sens là. D'autant plus qu'il m'était impossible de savoir si le système était un de ceux que je connaissais.
Je finis pas trouver le point sensible de la serrure, entendant finalement le déclic qui sonnait comme une libération. Mon poignet droit fut soudainement libéré de toute oppression et cela me fit d'autant plus plaisir que je pouvais désormais bouger.

Un bruit se fit entendre de derrière la lourde porte qui fermait la pièce, qui s'ouvrit assez rapidement. J'avais tout juste et le temps de placer mes mains dans mon dos, Zed ayant bougé afin de camoufler la lame sous sa botte.
Un bâton surmonté d'une pierre de laquelle émanait une belle lumière blanche m'éblouit, avant que je ne distingue finalement les deux personnes qui venaient d'entrer. L'une d'elle, plutôt bien carrée, semblait porter plusieurs clés en main, ainsi qu'une longue machette, arme peu conventionnelle sur l'île de Ionia. L'autre était plus petite, trapue, portant le bâton dans une main. Les deux portaient une armure aux teintes verdâtres, sans doute faites de cuir.

Ils s'avancèrent vers nous, prenant soin de fermer la porte. Je ne pouvais m'empêcher d'imaginer les pensées de Zed. Oui, la porte fermée étoufferait sans doute leurs cris s'ils venaient à nous laisser une ouverture. Comment faire, cependant, pour se la procurer... Rien de plus facile. Si ma cage était la première ouverte, je devrais simplement me défaire de l'homme à la machette pour libérer Zed. Si l'inverse se produisait, l'un des deux finirait sans doute avec une lame dans le poitrail ou l'abdomen...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ennemis communs [PV Zed-sama]
Revenir en haut Aller en bas

Ennemis communs [PV Zed-sama]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ennemis communs [PV Zed-sama]
» Comment Tuer un ennemis avec certaines conditions
» Mushihime Sama (pcb)
» Mushihime Sama Futari version 1.5 (Gion)
» [Aidez moi SVP] Aprés le desert , les ennemis sur des chevaux .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendes de Runeterra :: Valoran :: Les îles :: Ionia :: Autres-