Roleplay FR sur l'univers de League of Legends 

Partagez|

La shérif et le Capitaine en action ! Mouahaha ! [Pv: Caitlyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Never underestimate the power of the Scout's code ~ ♪


MessageSujet: La shérif et le Capitaine en action ! Mouahaha ! [Pv: Caitlyn] Sam 12 Déc - 15:36

Bien que cette histoire que Veigar m'avait raconté quelques jours plus tôt avaient titiller ma curiosité, je restais le protecteur de Bandle City et je gardais toujours le devoir de servir les habitants de ma patrie. Ce fut pour cette raison que j'accompagnai un vieil homme jusqu'à la grande ville moderne Pitlover.

Cet homme se nommait Godvrick et était le fils d'un jeune Yordle partit étudier à Pitlover. Il voulait rejoindre son enfant pour l'anniversaire de ce dernier. Mais Godvrick était réputé pour être un Yordle extrêmement paranoïaque et froussard. Il m'avait donc demandé personnellement de l'accompagner jusqu'à Pitlover. Chose que j'acceptai tout naturellement, ce genre de demande ne me dérangeait pas, j'aimais beaucoup voyager et justement je n'avais jamais été à Pitlover auparavant, je sautai donc naturellement sur l'occasion rêvé de découvrir l'une des capitales du progrès et de la technologie.

Ce fut un véritable choc des cultures que je subis en arrivant en ville. Ce fut assez déstabilisant de voir une société si différente de ce que j'avais l'habitude de voir lors de mes différentes missions. Pitlover était une grande ville, tout comme l'était Bandle City, mais contrairement à ma patrie natale, je ne connaissais pas Pitlover et je craignais fortement de me perdre dans les rues de cette cités, heureusement Godvrick eut l'amabilité de me faire visité la ville avant de me quitter pour rejoindre les appartements de son fiston.

Je me promena tranquillement en ville, admirant chaque éléments qui faisait de Pitlover la ville unique qu'elle était devenue à ce jour. L'architecture et même le style vestimentaire des habitants était très différent de ce que j'avais l'habitude de voir. Et le plus important à noter était sûrement la diversité des races vivant en ce lieu. Les humains et les Yordles cohabitaient ensembles comme si cela était tout à fait naturel. Je trouvais cela étrange étant donné que personnellement j'avais toujours vécu et travailler avec mes semblables. Je ne me suis jamais mêlé aux humains. Mais voir ceci me faisait dire qu'au final nous n'étions pas si différents eux et nous. Peut-être était ce que Heimerdinger voulait nous faire comprendre ?

En marchant dans les rues de Pitlover, je voyais tant de couleurs, tant de visages joyeux et d'activités, et étant loin de mes responsabilités, j'étais bien loin de me douter que la criminalité ne cessait de croître.

HRP:
 





Couleur paroles : Seagreen
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: La shérif et le Capitaine en action ! Mouahaha ! [Pv: Caitlyn] Mer 16 Déc - 14:37
Je regarde d'un air sévère le jeune agent qui s’emmêle dans son rapport, et est visiblement plus passionné par mes bottes que par le regard turquoise et perçant que je darde sur lui en cet instant. je soupire et décide de faire preuve de patience, le jeune homme sent le bleu à plein nez, et même si je n'ai jamais fait preuve d'un tel imbroglio dans mes explications, je me souviens à quel point mon premier compte rendu officiel à un gradé a été chargé en émotions de toute sortes.

"Si j'ai compris ce que vous tentez de me dire, l'homme a été découvert ce matin par sa secrétaire qui venait lui apporter son thé, elle a d'abord cru qu'il s'agissait d'un malaise et à appelé les secours, mais ceux-ci n'ont rien pu faire et de plus ont retrouvés une 'espèce de cure dent mais en plus pointu' fiché dans sa nuque?"

L'agent hocha la tête vivement et se fendit même d'un "oui shérif", se disant sûrement que j'attendais plus qu'un opinement silencieux. Je soupire et ouvre le petit sachet de pièce à conviction soigneusement rempli. Au moins, je dois le reconnaître, pour ce qui est de l'analyse de la scène de crime, le bleu a fait un travail remarquable, s'il perd son habitude de bredouiller et d'observer mon décolleté en douce il ira loin sinon il ira sans doute dans le mur le nez en avant si Vi s'en aperçoit sur une intervention.

"Je vais prendre la suite, mais je veux votre rapport au plus tard pour ce soir sur mon bureau, monsieur Cafouille était un industriel de renom et appartenait à la bonne société de Piltover, je ne serai pas surprise de retrouver de vives recommandations pour démêler cette affaire le plus vite possible dès mon retour au poste... Ho et si vous croisez des journalistes, vous n'avez aucune déclarations à faire, si jamais la moindre chose filtre vous pouvez dire adieu à l'uniforme, je comprends que l'on puisse débuter mais je ne tolère pas certaines choses, maintenant filez agent, vous avez fait du bon travail."

Un sourire et un salut plus tard, je me retrouve seule avec le cadavre de feu monsieur Cafouille, le propriétaire de la plus grosse fabrique d'allumettes de la ville, étonnant de se dire que l'on peux amasser une telle fortune seulement avec de petits bouts de pins trempés dans du soufre. D'un geste précis je sors à l'aide d'une pince à épiler attachée dans la doublure se mon chapeau, de même que la plupart des objets me servant dans les enquêtes, le petit bâtonnet de bois et de métal décrit comme un cure dent par mon balbutiant collègue.

*Bien bien, shérif tu n'es pas une experte mais ça ressemble furieusement à une fléchette de sarbacane, une arme mortelle précise et surtout très très silencieuse et que l'on peut...* Je hume doucement la pointe métallique, une odeur légèrement sucrée et écœurante en même temps se diffuse dans mes narines. *... enduire de poison, c'est même le but premier de la manœuvre lorsqu'on utilise ce genre de truc exotique contre quelqu'un, outre la discrétion bien sur.*

Je remet l'arme du crime, du moins la munition dans le sachet et scelle de nouveau celui-ci, puis j'observe le panorama qui s’étend derrière le fauteuil directorial. Une grande fenêtre ronde, dont la moitié supérieure s'ouvre en pivotant, au dernier étage de l'usine, donnant sur la forêt de toits des hangars et autres fabriques du coin, un véritable détale d'appentis et de cheminées, facile de s'y cacher pour lancer la petite fléchette par la fenêtre ouverte.

*Mais à quelle distance? Déterminer vaguement la zone ne servira à rien si je ne sais pas à combien on peu tirer avec ce genre de joujoux... la zone à fouiller est bien trop grande.*

Frustrée je sort du bureau et me dirige vers l'inspecteur arrivé sur les lieux en premier et son jeune coéquipier mal assuré, avant que je ne décide de chapeauter l'enquête.

"Faites les interrogatoires habituels du voisinage, quand elle sera remise je veux le compte rendu d'interrogatoire de la secrétaire, insistez pour savoir s'il avait des ennemis et surtout les noms, on ne deviens pas aussi riche sans froisser quelques personnes, je me charge de la famille."

L'homme me jette un regard de soulagement, ce n'est jamais facile d'annoncer un décès, surtout aussi violent, alors si je peux m'en charger à sa place, je lui rend un fier service. De mon coté, même si je trouve ce moment douloureux et difficile à supporter, je préfère le faire tout de même. Les gens éplorés sont parfois une source plus précieuse de renseignements que ceux non débordés par les émotions, et cela me permettra de tâter la température au sein de la cellule familiale, après tout dans la plupart des cas les meurtres sont le fait de proches.

*Mais avant je vais faire un petit tour au musé, il doit bien y avoir un foldingue capable de me renseigner sur ce genres d'armes...*

Je remet bien en place la sangle de mon fusil sur l'épaule et après avoir salué tout ce petit monde, marche d'un pas rapide jusqu'au musée de Piltover, perdue dans mes pensées je ne prête qu'une attention distraite à ce qui m'entoure et manque même d'emboutir un yordle qui se trimballe le nez en l'air comme un touriste.

"Mes excuses!"

Je lui adresses un petit signe de mon chapeau et continue ma marche pendant quelques pas, mais mon cerveau se met soudain en branle, appuyant sur le bouton d'alerte générale, je me retourne vivement, scrutant la rue à la recherche de je ne sais quoi encore, mais quelque chose à attiré mes sens de limier... L'idée ne cesse de me démanger jusqu'à ce que mes yeux se repose sur la boule de poils que j'ai failli renverser un peu plus tôt, il semble avoir repris sa marche de cette démarche sautillante et insouciante propre à son espèce, mais... même les yeux fermés je serai capable de reconnaître le chapeau et l'écharpe pelucheuse de la petite créature, car elle hante parfois mes cauchemars après un match.

*Teemo! Non d'un muffin! J'ai un meurtre à la sarbacane sur les bras et comme de part hasard la belette la plus maléfique de Bandle se trimballe dans ma ville!*

Je me met à courir dans sa direction, hurlant à l'adresse de la foule.

"Ecartez-vous ! Opération de police!"

Bien que la rue soit densément peuplée à cette heure de la journée, les piltovériens s'écartent docilement, aussi j’atteins en un temps records et avant qu'il n'ai réussi à s'enfuir, le scout de Bandlecity qui ne semble pas comprendre ce qui ce passe, à moins qu'il ne soit un acteur consommé, difficile de dire quand on ne voit pas les yeux d'une personne. Mes yeux à moi fouillent tout le périmètre du regard à la recherche de tout ce qui pourrait avoir une forme de champignon, heureusement R.A.S. Sans attendre je m'agenouille devant la bestiole et lui débite rapidement en décrochant de ma ceinture les menottes spéciales yordles.

"Capitaine Teemo, je suis le shérif Caitlyn, j'imagine que ma tête ne vous est pas inconnu, j'aimerai m'entretenir avec vous au poste et ce sans heurts je vous pris, j'ai quelques questions à vous poser de toute urgence."

D'un regard éloquent je désigne les menottes dans ma main droite et mon fusil toujours pendu à mon épaule, la main gauche en position de tir, au cas où... lui signifiant silencieusement 'qu'avec heurts' risque de mal se finir pour lui, même si je me méfie quand même de ses réflexes fulgurants.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Never underestimate the power of the Scout's code ~ ♪


MessageSujet: Re: La shérif et le Capitaine en action ! Mouahaha ! [Pv: Caitlyn] Mer 30 Déc - 16:46

Insouciant, loin des tracas du quotidien en tout genre, je longeais les rues de Pitlover, admirant chaque recoin de cette ville prospère que je ne connaissais pas. J'adorais voyager et il était vrai que c'était un aspect de mon métier que j'aimais beaucoup, même si il est vrai que je n'avais que très rarement l'occasion de faire du tourisme lors de mes missions. Cette fois-ci il n'était pas question de traquer un criminel ou d'espionner de potentiels ennemis mais juste de profiter du moment et admirer une façon de vivre différente de la mienne.

Je ne savais guère où je me dirigeais mais ce n'était pas très important, je regardais inlassablement autour de moi, les yeux pétillants de joie. J'allais jusqu'à oublier de regarder devant moi. Heureusement j'eus le temps de m’apercevoir qu'une jeune femme -humaine- accourait devant moi et pu l'esquiver de justesse. Encore un peu et je me prenais ses jambes nues sur la face ! Elle me présenta ses excuses ce à quoi je répondis naturellement :

- Ce n'est rien.

Et je tournai les talons et reprit la route. Je n'avais pas pris le temps d'observer qui était l'humain que j'ai failli bousculer, il faut dire qu'à ce moment là ce n'était guère quelque chose qui me préoccupait. J'avançai tranquillement, toujours en regardant autour de moi, admirant l'architecture particulière de Pitlover. Mais la voix de l'humaine que j'avais bousculé à peine quelques minutes plus tôt retentit de nouveau en s'approchant de moi :

"Ecartez-vous ! Opération de police!"

Comme tout ceux qui étaient présent à ce moment là, je me retournai vers la source de la voix et vit enfin cette jeune femme. Habillée d'une robe courte violette assortie avec un haut de forme un peu bizarre, il s'agissait de Caitlyn, shérif de Pitlover. Je ne l'avais vu uniquement de vu à la Ligue des légendes, il est arrivé parfois que nous fassions équipe, mais nous n'avons jamais parlé en dehors du terrain en réalité. Elle marchait dans ma direction, je devinais alors qu'elle cherchait à me parler… Ce qu'elle fit :

"Capitaine Teemo, je suis le shérif Caitlyn, j'imagine que ma tête ne vous est pas inconnu, j'aimerai m'entretenir avec vous au poste et ce sans heurts je vous pris, j'ai quelques questions à vous poser de toute urgence."


Je lui adressai un sourire amical, ne prêtant pas attention à ces bras, je la regardai droit dans les yeux et lui dit :

- Oh mais avec plai…

Mais à ce moment là elle sortit des menottes de la taille des poignets d'un Yordle et les accrocha justemment à mes poignets. Je la regardai avec un air abasourdis. Je rêve ou elle était en train de m'arrêter ? Pourquoi ? Je ne faisais que me promener dans les rues d'une ville que je ne connaissais pas ! Je protestai :

- Euh… Excusez-moi, mademoiselle, mais je pense que ceci est inutile, je vous aurais suivi sans problème puisque vous me l'aviez demandé gentiment !

Je n'avais rien à me reprocher, tout ceci n'était qu'un malentendu. Je n'aimais pas cette situation. Peut-être que quelqu'un cherchait à me faire porter le chapeau pour un crime que je n'avais pas commis ? Non, je me faisais sûrement des films, personne n'était au courant que je viendrais en personne à Pitlover de toute façon.

- J'aimerais savoir ce que vous me repprochez, mademoiselle. C'est la première fois que je viens ici, je voulais juste faire un peu de tourisme, je ne savais pas que se promener dans la rue était un crime !

Caitlyn était une jeune femme intelligente, du peu que je savais d'elle, elle comprendrait sûrement son erreur. Enfin, je l'espérais.





Couleur paroles : Seagreen
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: La shérif et le Capitaine en action ! Mouahaha ! [Pv: Caitlyn] Mar 5 Jan - 20:03
Je soupire, qu'avais-je donc en tête? Je venais d’arrêter Teemo, à savoir le capitaine d'une ville alliée sur de vagues soupçons, en pleine rue... A voir son air complètement ébahi et en écoutant ses paroles, je me rend bien compte qu'il est vraiment très peu probable qu'il soit le responsable du meurtre d'un fabriquant d'allumettes, il ne sais probablement même pas qui est monsieur Cafouille, enfin qui il était. Je fronce les sourcils en me relevant et plonge mon regard dans celui de mon interlocuteur, ou plutôt je scrute les poils de ses paupières, impossible de voir les pupilles de ce yordle, c'est perturbant, j'ai l'habitude de sonder les yeux des gens, on apprend beaucoup quand on sait lire un minimum dans un Iris, je soupire de nouveau.

"Veuillez excuser mes manières cavalières Capitaine, se promener dans la rue n'est effectivement absolument pas un crime..."

Du coin de l’œil j'observe la foule autour, humaine en grande partie, quelques yordles déambulent également, Piltover est une ville cosmopolite, nous sommes le point de mire de quelques regards curieux, pas trop pour le moment mais je sent que si cette arrestation traîne en longueur, nous allons frôler l'incident diplomatique. Teemo est une figure importante de son espèce, et même si mon autorité n'est pas contesté dans la cité, ce ne serait pas la première fois que les manières policières risquaient d'être critiqués, je continue cependant sur ma lancée, sans ôter les bracelets des poignets de mon 'prisonnier'.

"… Comme je viens de vous le dire, j'aimerai que vous me suiviez au poste de police pour vous entretenir d'une affaire, je suis certaine que vous dissiperez rapidement ce qui n'est certainement qu'un malentendu, néanmoins je préfère prendre toutes les précautions nécessaires dans un premier temps, il en va de la sécurité de mes concitoyens, en tant que protecteur de Bandlecity vous même, j'ose espérer que vous me comprenez et ne me compliquerez pas la tâche."

J'ai essayée d'employer un ton que je qualifierai de diplomatique, j'espère que la belette comprendra effectivement ce que je suis en train de dire, il est réputé pour prendre extrêmement au sérieux son rôle de Scout, et je tire sans vergogne sur cette corde sensible pour lui faire comprendre que je suis comme lui. Piltover est ma ville, je l'ai dans les os, et je ferai toujours tout pour la protéger, hors de question que je fasse des exceptions, même pour un confrère champion de bonne réputation, soit la loi s’applique à tout le monde, soit à personne.
Je contemple toujours la boule de poils devant moi, mes lèvres esquissent un 's'il vous plaît' silencieux, avant que je ne me retourne vers les quelques badauds qui se sont arrêtés pour regarder la scène.

"Veuillez circuler je vous pris!"

Les gens font mine de commencer à partir, au grand dam de leur curiosité, je marmonne quelques imprécations silencieuses sur les fouinards et reporte mon attention sur le yordle menotté.

"Allons y, voulez-vous? Ce n'est pas très loin."
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Never underestimate the power of the Scout's code ~ ♪


MessageSujet: Re: La shérif et le Capitaine en action ! Mouahaha ! [Pv: Caitlyn] Sam 30 Jan - 13:55

Je continuais de regarder Caitlyn avec un air abasourdi. Je perçu une certaine hésitation dans ses gestes, sûrement qu'elle doutait également que je sois coupable d'un quelconque crime. Après je ne cache pas avoir du sang sur les mains, tuer, je l'ai déjà fais, mais c'était lors d'une mission, cela restait légitime. La jeune femme se redressa et me regarda dans les yeux en fronçant les sourcils. Je connaissais très peu Caitlyn mais de ce que j'avais entendu dire d'elle, elle avait toujours été une personne très sérieuse et ne faillait jamais à son devoir. La demoiselle me répondit en soupirant que se promener n'était effectivement pas un crime. Je souris, évidemment que ce n'était pas un crime ! J'espérais donc qu'elle enlèverait ces menottes qui me serraient les poignets.

Pitlover était le symbole même de l'entente entre les humains et les Yordles. Les deux peuples cohabitaient paisiblement et ils s'entraidaient. Nos peuples pouvaient être fiers de ce qu'ils avaient construits ensembles. Même si cela ne tenait qu'à un fil. Tout le monde ne voyait pas forcément cette cohabitation du bon œil (comme un certain Rumble par exemple) et même si d'apparence tout allait bien, l'arrestation du « héros » des Yordles allait probablement faire du bruit ce qui n'était pas forcément bon pour l'alliance entre nos peuples. C'était sûrement pour cela que Caitlyn hésitait encore.

La shérif me demanda une nouvelle fois de la suivre afin de pouvoir dissiper ce malentendu. Elle ajouta également qu'elle faisait ça pour la sécurité des citoyens. Elle ajouta un « s'il vous plait » pratiquement inaudible du bout des lèvres. Je compris évidemment où elle voulait en venir, tout comme moi elle ne faisait que défendre la ville qu'elle chérissait. Je me rendis alors compte qu'on se ressemblait elle et moi, même si nos vécus sont sûrement drastiquement différents, nous avions un objectif semblable. Bien que ces menottes me dérangeaient vraiment, je ne pouvais qu'accepter. Un sourire sincère, bien qu'un peu crispé par cette situation qui ne me plaisait guère, se dessina sur mes lèvres et je répondis :

- Très bien, mademoiselle, je comprends tout à fait. Il est vrai que la sécurité de tous prime avant toute chose.

Elle se retourna et demanda aux curieux qui étaient rester là de partir, chose que ferait tout bon policier, bien que cela ne changera pas grand-chose, mon arrestation, même si temporaire, allait sûrement faire la une des journaux de Pitlover. L'attention de Caitlyn se retourna sur moi et elle me demanda de la suivre. j’acquiesçai d'un mouvement de tête, n'ayant plus vraiment le choix de toute façon. Nous avançâmes donc en direction du poste de Police de Pitlover.

Je devais bien avouer être très curieux à propos de ce qui avait forcé Caitlyn à me passer les menottes. Quelque chose troublait la tranquillité apparente des rues de Pitlover.

Nous rentrâmes dans le poste de Police. Curieux, je regardais les murs autour de moi. Les bureaux n'étaient pas spécialement bien rangé mais c'était normal, on travaillait dur pour maintenir la sécurité et la justice visiblement. J'attendais que Caitlyn m'invite à m’asseoir. Tant que j'avais ces menottes qui m'entravaient, je devais agir comme ce qu'on me considérait en cet instant : un potentiel suspect.

- Vous pouvez prendre votre temps, mademoiselle, je ne suis personnellement pas pressé et je répondrais à toutes vos questions sans hésitation, je vous le promet.





Couleur paroles : Seagreen
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: La shérif et le Capitaine en action ! Mouahaha ! [Pv: Caitlyn] Mer 3 Fév - 18:53
Dans le mille, une fois de plus, je remercie ma bonne étoile de m'accorder la coopération de Teemo, il ne semble pas à l'aise avec ses nouveaux bracelets et je ne peux que le comprendre, mais je me dois d'être prudente, c'est ainsi. Nous marchons silencieusement dans les rues, attirant un peu l’œil des passants, mais fort heureusement pas trop. Pourtant je sais que bientôt Daily Pilto, ou un de ces journaux qui ne manquent pas une occasion de hurler contre la police, viendra se mêler une fois de plus de ce qui ne le regarde pas et placarder des accusations de justice abusive dans les colonnes de ses pages...
Nous passons les portes de mon antre et je lui fait les honneurs des lieux en l’emmenant dans mon bureau. Étant donné que je venais de l'arrêter j'aurai sans doute pu opter pour une salle d'interrogatoire, mais politiquement parlant ce serait encore plus malvenu que les menottes, et du reste, mon bureau se trouvant au dernier étage au fond du bâtiment, il aurait du mal à s'en extirper si la situation devait vraiment tourner à l'aigre. D'un geste bref je fais signe à un agent de surveiller ma porte puis pénètre avec mon suspect dans ma seconde maison, première d'après les mauvaises langues.

"Je vous remercie de prendre les choses de cette manière, vraiment."

Une fois la porte dûment refermée, je lui fais signe de s'asseoir sur l'une des deux chaises un peu branlantes qui font faces à mon bureau et à celui de Vi, puis je m’accroupis et lui retire les menottes, avec un sourire d'excuse, les réacrochant à ma ceinture avec le reste de mon attirail. Profitant que je suis à sa hauteur, je lui débite le laïus officiel, avec quelques amendements compte tenu de la situation un peu particulière.

"Bien, je ne vais pas vous faire mariner plus longtemps, sachez que ceci est un entretient informel entre nous, pour le moment... Les questions que je vais vous poser vous ferons sans doute penser à un interrogatoire aussi, si vous ne désirez pas y répondre, vous êtes autorisé à garder le silence et à faire appel à un représentant légal, entre nous, je ne pense pas que ce soit dans votre intérêt si vous n'avez effectivement rien à vous reprocher."

Plutôt que de faire le tour de mon bureau pour m'enfoncer dans les profondeurs moelleuse de mon fauteuil, un des rares éléments de confort de cette pièce essentiellement fonctionnelle quoiqu’agréable, je pose mon auguste postérieur sur l'autre chaise et fait face au yordle dont j'étudie avec attention la physionomie tandis que mes interrogations fendent l'air.

"-Connaissez-vous monsieur Eudince Cafouille? Ou avez-vous déjà entendu parlé de lui d'une manière ou d'une autre?
-Où étiez-vous ce matin entre disons cinq heure et huit heure? Et surtout quelqu'un peut-il le confirmer?"


Mon regard turquoise reste fixé comme un aimant sur le visage de mon petit suspect poilu pendant qu'il répond à mes questions, le moins que l'on puisse dire c'est que je ne lui ait pas menti quand j'ai parlé de questions qui font penser à un interrogatoire, car ce sont les même que j'aurai posée à n'importe quel suspect, la différence subtile estt que nous sommes seuls dans mon bureau, que je n'ai pas pris ses armes et lui ai retiré ces fameux bracelets argentés tant à la mode dans les forces de police.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Never underestimate the power of the Scout's code ~ ♪


MessageSujet: Re: La shérif et le Capitaine en action ! Mouahaha ! [Pv: Caitlyn] Sam 13 Fév - 15:17

Je savais que le travail de Caitlyn n'était pas simple en soi. Retrouver des criminels à partir de quelques indices devaient demandé beaucoup de réflexion. La jeune femme ne devait pas avoir des journées très facile tout les jours. Le fait que j'acceptai de la suivre ne faisait que rendre son boulot un peu plus simple, je supposai, et puis surtout je n'aurais fais que me rendre d'avantage suspect si j'avais cherché à fuir. Je me savais innocent, peu importe le crime qu'on m'accusait, je n'étais pas à Pitlover suffisamment longtemps pour me permettre de commettre un crime. Caitlyn me mena jusqu'à une pièce dans le dernier étage du commissariat. Cela devait être son bureau. Elle m'invita à m’asseoir sur une chaise en prenant soin de me remercier d'avoir accepté de coopérer. Je m'installa sur la chaise pas très confortable et attendit donc la suite des événements sans montrer le moindre signe d'impatience. J'étais relativement calme, n'ayant rien à me reprocher… Elle retira les menottes qu'elle rattacha à sa ceinture et prononça le monologue habituel qu'elle devait servir à chaque début d'interrogatoire. Curieusement, elle n'alla pas s'asseoir sur son fauteuil de l'autre côté du bureau mais elle préféra s'asseoir en face de moi. Décidément, les humains et les Yordles n'ont pas la conception du confort, pensai-je. Je laissai un rictus amusé se dessiner sur mon visage, c'était sûrement une manière pour moi de me détendre d'avantage. Car même si j'étais d'apparence calme… Même si je me croyais calme, je devais être anxieux au plus profond de moi-même. Se faire arrêter par la police, même si c'était juste pour un interrogatoire, cela restait impressionnant. Si j'avais le malheur de faire un faux-pas, je pouvais dire adieu à mon statut de Scout et de protecteur de Bandle. Je ne pouvais tout simplement pas me le permettre.

Sans attendre d'avantage, Caitlyn me posa ses questions :

-Connaissez-vous monsieur Eudince Cafouille? Ou avez-vous déjà entendu parlé de lui d'une manière ou d'une autre?

Je me mordit la lèvre inférieur pour éviter de pouffer de rire à l'entente de ce prénom un peu ridicule. Essayant de garder mon sérieux, je soupirai avant de répondre à la première question de la shérif :

- Je ne connais très peu de personnes en ces lieux, vous savez…

Elle enchaîna avec une deuxième question :

-Où étiez-vous ce matin entre disons cinq heure et huit heure? Et surtout quelqu'un peut-il le confirmer?"

- Oh… Je m'approchai de Pitlover. Voyez-vous, j'escortai un Yordle vivant à Bandle City jusqu'à votre ville. Ce Yordle souhaitait rendre visite à son fils mais ne se sentait pas de faire la route tout seul. Il s'appelle Godvrick, si vous voulez demander confirmation.

Je toussota, ma gorge était sec, je n'avais pas encore prit la peine de me poser pour boire un coup depuis mon arrivé à Pitlover. Alors je demanda à la jeune femme assise devant moi :

- Excusez-moi de vous importuner, mais j'aimerais savoir s'il était possible d'avoir un verre d'eau.

HRP:
 





Couleur paroles : Seagreen
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: La shérif et le Capitaine en action ! Mouahaha ! [Pv: Caitlyn] Sam 5 Mar - 13:37
Je notais rapidement les réponses de Teemo dans mon fidèle calepin, celui-ci ne me quittait jamais et constituait l'une de mes armes les plus efficace dans ma lutte contre le crime, il avait résolu à lui seul bien plus d'affaires que mon fusil, partenaire précieux par ailleurs. Les réponses du yordle ne firent que confirmer ce que je savais déjà, à savoir qu'il était parfaitement innocent, j'allais bien évidement demander confirmation auprès du fameux Godvrick mais ma saute d'humeur m'ayant conduite à arrêter Teemo me semblait de plus en plus ridicule, je m'admonestais intérieurement de plus en plus fort.
La belette maléfique mis ce moment à profit pour me demander un verre d'eau, et de manière décidément très courtoise, je hochais la tête et pris une feuille de papier et un crayon que je tendis à la petite créature.

"Bien évidement, je vais vous apporter de quoi vous désaltérer, pendant ce temps si vous pouviez m'écrire où nous pouvons contacter votre compatriote, la vérification devrait être rapide, et vous pourrez sortir en un clin d’œil avec toutes mes excuses pour la gène."

Je fis un sourire engageant à Teemo et me levais pour prendre une grande tasse propre dans le placard qui contenait notre petit nécessaire à boisson chaudes avec Vi, la bouilloire finit dans mes mains également et je sortais quelques instant le temps de remplir tous ce petit monde à la pompe. Demandant à un jeune officier de me rejoindre dans le bureau par la même occasion, j'avais l'intention de le charger d'aller parler à Godvrik, inutile que je me déplace pour si peu, et puis... par précaution, je préférais me garder le yordle sous le coude au cas où... Ses connaissances en poisons et sarbacanes me seraient particulièrement utiles s'il décidait de ne pas trop m'en vouloir, c'est à la recherche d'un spécialise que j'étais partie, j'en avais trouvée un indéniablement. De retour dans le bureau, je posais la bouilloire sur le petit poêle individuel du local, et échangeais contre la tasse d'eau, les notes dument griffonnées du capitaine des scouts.

"Merci, je vais donner ceci à un de mes hommes, en attendant puis-je vous offrir un thé et quelque chose à grignoter?"

J'ouvrais la porte et donnais le papier à l'officier dans la foulée, prenant le temps de le saluer brièvement avant de refermer la porte, mon regard se posa sur la boule de poils patiemment assise sur la chaise défoncée des visiteurs, le bout de son museau légèrement humide de cette eau que je venais de lui offrir. Un petit sourire éclaira mon visage, j'étais relativement gênée de la situation, même si je me disais que j'avais fait le nécessaire au regard de la loi, d'un point de vu humain et diplomatique, notre petite entrevue était assez bancale.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Never underestimate the power of the Scout's code ~ ♪


MessageSujet: Re: La shérif et le Capitaine en action ! Mouahaha ! [Pv: Caitlyn] Jeu 14 Avr - 12:46

Elle était attentive à ce que je lui disais et notais tous mes mots dans son carnet. Elle gardait une expression sévère mais qui s'adoucissait au fur et à mesure que je répondais à ses interrogations. Elle ne faisait que son travail et je peux vous dire que Caitlyn était une personne très sérieuse ! Avec cette jeune femme en tant que shérif, nul doute que Pitlover était en sécurité tant qu'elle resterait dans ce camp.

Elle me tendit une feuille de papier et un crayon tout en hochant la tête. Elle me demanda d'écrire l'endroit où elle pouvait contacter Godvrick le temps qu'elle aille chercher de quoi se désaltérer. J'acquiesçai d'un mouvement de tête et écrit alors l'adresse du fils de mon compatriote qui n'habitait pas très loin de l'Académie des yordles. Le fils de Godvrick était un des nombreux Yordles à avoir quitté sa patrie pour se rendre à Pitlover et avoir la chance de devenir, peut-être, un élève du très célèbre Heimerdinger. J'avais également noté l'adresse de Godvrick à Bandle mais je doute que cela soit vraiment utile pour Caitlyn, c'était juste au cas-où.

Pas très longtemps après, la shérif revint avec une bouilloire qu'elle reposa tendit que je lui retendis mon papier avec toutes mes indications. Elle me remercia et me proposa un thé ainsi que quelques petits amuses-gueules.

- Avec plaisir !

Pendant que je me désaltérais avec l'eau chaude que m'avait gentiment offert Caitlyn, celle-ci alla voir un de ses officiers pour lui confier la mission d'interroger le Yordle que j'avais escorté jusqu'à Pitlover. Mon innocence n'allait donc pas tarder à être confirmer et ainsi je serais relâché, j'étais plutôt soulagé. Pourtant cette affaire avait titillé ma curiosité -et vous savez tous à quel point un Yordle pouvait être curieux et espiègle peu importe qu'il soit Scout ou non- surtout que je n'avais pas la moindre idée de la raison pour laquelle j'étais un potentiel suspect alors que c'était bien la première fois que je me rendais jusqu'à Pitlover.

Après être revenue vers moi, elle m'adressa un petit sourire très doux mais aussi à la fois timide et gêné. Même si elle avait fait ça parce que c'était son job, elle devait s'en vouloir. Je comprenais tout à fait sa réaction, je suppose que si la situation avait été inversée je pense que j'aurais été tout aussi maladroit et gêné par la situation qu'elle ne l'était actuellement. Je tentais donc de la rassurer :

- Pitlover doit être fier de vous avoir comme protecteur. Vous êtes une personne calme et réfléchie, ce sont de bonnes qualités pour un shérif.

Á mon tour je souriais, un vrai sourire chaleureux s'affichait sur mon visage, rien à voir avec les sourire froid et sadique que j'affichais habituellement. J'étais sincère et j'admirais vraiment Caitlyn pour ce calme olympien dont elle fait preuve. J’enchaînais par une question afin de pouvoir satisfaire ma curiosité :

- Sans vouloir paraître de nouveau suspect, je suis curieux de savoir quel est le sujet de votre enquête. Si vous m'avez prit comme potentiel suspect il doit bien y avoir une raison et si je peux vous aider ce sera avec plaisir…

Je ne m’attendais pas spécialement à ce qu'elle me réponde, en général, lors d'une enquête, on préférait faire en sorte que les informations sur l'enquête reste secrète -surtout auprès des médias- on ne sait jamais si le ravisseur en prend connaissance et s'amuse donc à embrouiller les pistes. Mais qui ne tente rien n'a rien, et je dois bien avouer que je n'aime pas trop ne pas comprendre ce qui m'arrive.





Couleur paroles : Seagreen
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: La shérif et le Capitaine en action ! Mouahaha ! [Pv: Caitlyn] Sam 30 Avr - 10:23
Teemo ne refuse pas mon invitation à prendre le thé, le contraire m'aurai étonné à vrai dire, les yordles sont connus pour leur gourmandise... entre autre, et moi je suis célèbre pour les piéger avec... entre autre. Le capitaine allait donc avoir l'occasion de goûter mes pâtisseries sans sentir le froid acier d'un piège se refermant sur lui.

"Je m'occupe de ça rapidement, j'ai moi même un petit creux, la matinée à été bien remplie..."

Je lève rapidement les yeux au ciel en songeant que j'ai toujours ce meurtre sur les bras, et peu d'indices supplémentaires. Avec des gestes mécaniques milles fois répété, je sors du placard à nourriture la boite contenant un thé aux épices, un de mes favoris ces derniers temps, venant de l'épicerie fine la plus réputé de la ville. C'est ainsi, je ne suis pas une grande dépensière, mais il y a quelques petites choses sur lesquelles je m'accorde le luxe de payer le prix fort pour avoir de la qualité: le thé, mes chapeaux spéciaux, mes chaussures, outils indispensables d'une force de police qui cavale toujours tel un terrier après un lapin, les éditions reliées cuir de mes livres préférés, quand je trouve le temps de lire, et bien sur les ingrédients pour mes gâteaux. En salé je suis une piètre cuisinière, mais la pâtisserie à aussi peu de secrets pour moi que les munitions spéciales, que voulez-vous, chacun ses passes temps.
Tandis que l'eau chauffe, et que Teemo, gentille petite bestiole, me complimente, me donnant l'impression qu'il fait son possible pour me rassurer sur la manière dont il prend sa venue ici menottes aux mains, je farfouille dans un classeur de dossier et en sort une boite en carton contenant deux muffins pommes caramel qui ont miraculeusement échappés à Vi. C'est devenu un véritable jeux entre nous je planque les sucreries, elle retourne le bureau pour les trouver, elle n'a jamais autant maniée la paperasse depuis que nous avons commencées.

"Je vous remercie, et vous rend le compliment, vous êtes calme et compréhensif, ce sont de bonnes qualités pour un capitaine, Bandle city peut dormir tranquille."

Je souris face à notre échange de politesses puis commence l'important rituel de la préparation du thé, une fois de plus le service de porcelaine fine décoré de volutes de couleurs délicates jure un peu avec le style plutôt fonctionnel de l'endroit mais cette petite merveille de technique de poterie est un cadeau de mes parents et un objet des plus précieux à mes yeux. Les muffins sont disposés sur des coupelles, une cuillère argenté voisinant leur glaçage parsemé de morceaux de caramel au beurre salé, le thé est servi dans les tasses, ne reste plus que... Je jette un œil sur la chaise sur laquelle Teemo est toujours assis.

*Hm, on va éviter de continuer à le faire asseoir sur une chaise pour suspects.*

J’entends d'une oreille distraite le yordle qui me fait part de sa curiosité quand aux raisons de son arrestation, oui forcément, je peux comprendre qu'il s’interroge, je lui dois au moins une petite explication, et sa proposition d'aide n'est pas tombée dans l'oreille d'une sourde.

"C'est tout à fait légitime de vous poser des questions, et ma foi, je n'ai aucune raison de vous le cacher, au contraire, vous pourrez peut être effectivement m'aider... tenez, installez-vous dans le fauteuil de ma partenaire, vous serez mieux."

Je le laisse prendre place dans le fauteuil de cuir jumeaux du mien, encore qu'un peu plus défoncé peut-être et dispose notre quatre heures improvisé devant lui en annonçant.

"Pomme caramel et thé épicé. "

Puis dans la même foulée, je rejoint ma place me décalant sur le côté gauche pour lui faire face et sort le sachet contenant le projectile qui a valu à Piltover la perte de son plus gros fabriquant d'allumettes. Une longue pince d'acier à la main j'extirpe délicatement l'arme du crime du sachet et tend le tout au capitaine des scouts un peu perdu derrière le grand bureau pour humains, sa tasse de thé et son gâteau.

"Ceci a été retrouvé dans le cou de monsieur cafouille, la fenêtre de son bureau était ouverte, je ne suis pas une experte dans ce genre d'armes exotiques, mais je gage mon précieux fusil que ceci a été tiré par une sarbacane... Attention, vu la légère odeur d'amande amère à son extrémité il doit être empoisonné, enfin... si vous pouviez m'en dire un peu plus, sur le poison et aussi sur les sarbacanes, par exemple la distance maximale et minimale de tir... Je me dirigeais vers le musée pour trouver un professeur qui puisse me renseigner, mais si je peux m'offrir les services d'un expert yordle après avoir établi son innocence..."

Une foi Teemo en possession de l'indice je me rencogne dans mon siège, soufflant sur mon breuvage avant d'en avaler une délicieuse gorgée, mes yeux ne quittent pas Teemo du regard, il n'a pas l'air de réagir comme un suspect c'est déjà ça. La seule chose de louche dans cette personne actuellement est la bave qui coulerait presque de sa bouche tant il semble convoiter la nourriture devant lui... les yordles et les pâtisseries.... une grande histoire d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Never underestimate the power of the Scout's code ~ ♪


MessageSujet: Re: La shérif et le Capitaine en action ! Mouahaha ! [Pv: Caitlyn] Sam 21 Mai - 2:14

Caitlyn semblait moins gênée par la situation, elle semblait plus assurée, plus confiante depuis qu'elle m'avait invitée à prendre le thé et qu'elle avait confirmé -ou en tout cas elle le ferait très prochainement- mon innocence. Certes, elle restait calme et sérieuse mais elle montrait également un visage chaleureux. Cette jeune femme était probablement le genre de personne qu'on souhaiterait avoir comme amie, je suppose, gentille et digne de confiance, j'aimais beaucoup cette jeune femme, en tout honnêteté. Je ne pouvais que la complimenter. Elle sourit et me rendit le compliment en me disant que j'étais moi-même calme et compréhensif, que grâce à moi Bandle pouvait dormir sur ses quatre oreilles. Ces compliments ne tombèrent pas sur l'oreille d'un sourd, j'étais flatté. Je sentais même mes joues s'empourprer… Heureusement que j'avais assez de poils pour caché mes rougissements et que je possédais suffisamment de self-control pour ne pas trop révéler mes sentiments. Je tenais à garder ma réputation de Yordle intouchable et fier au sourire indéchiffrable.

Le thé bouillant fut servit dans des tasses en porcelaines. Je ne m'y connaissais pas grand-chose, mais je devais avouer que ces tasses étaient très jolies avec des bordures dorées et des fleures peintes. Elles brillaient tant elles étaient propres. Cela contrastait un peu avec l'apparence froid et bordélique du commissariat. Caitlyn me proposa alors de m'asseoir dans le siège de sa collègue afin de parler plus en détail de cette affaire de meurtre qu'elle avait sur les bras -et probablement parce que ça la gênait de me voir toujours à la place d'un suspect-. Par respect pour elle, et aussi parce que je supposais qu'il était mieux de se sentir égal à égal lorsqu'on parlait d'une affaire de crime avec quelqu'un -non ce n'était pas parce que la chaise sur laquelle j'étais assis à ce moment-là me faisais mal au coxis je le jure !- j'acceptai :

- Je vous remercie.

Je descendis donc de cette délabrée et très inconfortable et trottinai jusqu'à arriver au pied du fameux siège qui avait l'air un peu plus confortable. D'un bond je grimpais sur le fauteuil et callais mon petit derrière au fond du siège. Pendant ma petite séance d'escalade, Caitlyn avait eu le temps de terminer de servir le thé et les muffins :

"Pomme caramel et thé épicé. "

Je souris, grandement ravi, le caramel était l'une de mes sucreries favorites. J'avais beaucoup de mal à garder mon sang froid devant les pâtisseries qui me narguaient.

- Miam !

Je ne me fis pas prier et pris évidemment un petit muffins. Mon nez était particulièrement sensible au parfum du thé et à l'odeur alléchante de pomme et de caramel, cela me donnait faim. Je mordis ma pâtisserie. Les saveurs explosèrent dans ma bouche, je retrouvais l'acidité de la pomme et la douceur du caramel, se mariant parfaitement entre eux. Un véritable délice :

- Délicieux, merci beaucoup.

Caitlyn avait entre temps sortit un petit sachet dans lequel je pouvais voir une espèce d'épine. À l'aide d'une grande pince en métal, elle sortit la fameuse épine et me tendit le tout tout en m'expliquant de quoi il s'agissait : Ce serait vraisemblablement l'arme qui a servit à tuer le pauvre Monsieur Cafouille, paix à son âme, celle-ci serait empoisonnée et aurait été tiré à l'aide d'une sarbacane. Caitlyn devait vraiment en être sûre puisqu'elle était prête à mettre en jeu son cher fusil.
Je pris en main la grande pince et examinai avec beaucoup d'attention l'arme. Il s'agissait effectivement d'une petite fléchette de sarbacane légèrement tordue à cause de l'impact, je suppose. Et comme me l'avait bien décrit Caitlyn, une légère odeur d'amande se dégageait de la pointe. Cette odeur me fit quelque peu frissonner… Il n'y avait, à ma connaissance, qu'un seul poison qui dégageait cette odeur particulière. Je posais un doigt sous mon menton et prit un long moment de réflexion :

- En effet… Elle est empoisonnée… Je reconnaîtrais cette odeur entre mille, il s'agit du cyanure. C'est un poison très mortel, une toute petite quantité suffit amplement pour tuer un humain robuste et en pleine forme… On peut le trouver dans certains noyau de fruits ou dans des amandes, d'où l'odeur particulier. Hm… Les sarbacanes n'ont pas de viseurs comme les fusils, le tueur ne devait pas se trouver extrêmement loin de sa cible s'il voulait être sur de ne pas la louper. Environ une cinquantaine de mètre grand maximum. Étant donné que c'est une arme relativement silencieuse, être proche de la victime n'est pas un soucis si l'on est bien caché. Peut-être qu'il y avait des buissons ou des arbres près de l'endroit où vous avez trouvé le corps de la victime ? Le meurtrier était sûrement caché dans ces arbres ou ces buissons, vous y trouverez probablement de nouveaux indices.

Après ma longue explication, je me permis de prendre ma tasse pour boire un peu de thé. Celui-ci était très parfumé et me faisait un peu oublié l'odeur du cyanure que j'avais sentis un peu plus tôt, c'était bien plus agréable pour mon nez soudainement. J'attendais également que Caitlyn me pose de nouvelles questions à propos de cette affaire de meurtre. Une idée désagréable me traversais l'esprit.  Le coupable pouvait très bien être autant un humain qu'un Yordle… Si le meurtrier se trouvait effectivement être un de mes compatriotes, je me sentirais très mal auprès de Caitlyn.





Couleur paroles : Seagreen
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La shérif et le Capitaine en action ! Mouahaha ! [Pv: Caitlyn]
Revenir en haut Aller en bas

La shérif et le Capitaine en action ! Mouahaha ! [Pv: Caitlyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Capitaine Flam
» lapin mort né (aucune réaction)
» Nouveau Capitaine Vostroyen
» Elevator Action Death Parade (Type-X2)
» Meilleur jeu PC ou PSP du moment - Action aventure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendes de Runeterra :: Valoran :: Nord Est :: Piltover :: Quartier commercial-