Roleplay FR sur l'univers de League of Legends 

Partagez|

De pierre et d'acier [Pv Mordekaiser]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: De pierre et d'acier [Pv Mordekaiser] Ven 6 Nov - 23:29
2 jours, 4 heures, 22 minutes, 14 secondes.

La notion du temps n'a jamais été le fort de Galio, il s'agit pour lui d'un principe abstrait, presque irréel.
Depuis sa naissance, ni l'ennuie, ni l'attente n'affectent sa conscience, ces notions sont généralement celles des humains, parfois de certains animaux, mais en aucun cas celles des golems.
Après avoir précisement mémorisé la durée exacte d'une seconde, ce qui n'est pas chose facile, il parvient néanmoins à déterminer approximative celle de ses trajets par un simple chronométrage mental.
Cette horloge factice permet également de le distraire quelque peu, lui faisant oublier les questions qui torturent son esprit, en plus de mesurer le temps, elle en schématise la perception.

2 jours, 4 heures, 26 minutes, 40 secondes.

Aujourd'hui, il s'agit d'un trajet pour le moins inhabituel, une destination à priori peu enviable, un véritable coin cauchemardesque.
Une idée fixe s'est depuis peu introduite dans l'esprit de Galio en l'incitant à entreprendre une telle absurdité, l'idée d'un acte aussi grotesque qu'impensable, celle d'une solution miraculeuse. Cette pensée lui est venue lors d'une de ses discrétes séances d'écoute de conversation des passants de Demacia, son attention fut alors retenue par une phrase qui n'a depuis de cesse de l'intriguer. La discussion des citoyens portait à l'origine sur la vie, la mort, l'au-delà, bref, le débat philosophique que tout le monde finit par avoir un jour ou l'autre. Cette fois-ci, c'est au travers des îles obscurs qu'est développé le sujet, quelques mots suffirent à remettre en cause le fondement même de l'existence de la gargouille, de la nature de sa quête de rédemption.

- La mort n'est qu'un nouveau départ.

Rien ne justifie vraiment ce départ, ni l'envie, ni la curiosité, il le doit. Une autre de ses décisions soudaines, celle d'une volonté qui le dépasse, une irrégularité de plus, peut-être etait-ce de la folie ?
Ainsi, le gardien déserte son poste à la recherche d'une supposée île, d'un mythe qui n'avait rien à envier aux contes les plus sordides.
La gargouille connait brièvement certains des spectres de ce lieu de tourments, elle les croise à la Ligue.
Le gardien les affronte parfois sur les champs de justice et parvient rarement à en venir à bout, tous combattent avec la même fureur, la même rage immortelle.
Par chance, rien n'est longtemps secret à la ligue, en particulier pour les champions  ;  l'itinaire des îles ne s'avère pas difficile à trouver, dégotter un équipage volontaire est une autre histoire pour ceux qui ne peuvent voler.

2 jours, 4 heures, 40 minutes, 5 secondes.

- Où vas-tu ainsi ? Notre destination, elle sent délicieusement bon.

- Silence.

- Tu penses vraiment le trouver là-bas ? Tu te voiles la face, son âme est au purgatoire, il n'y a que la porte pour le ramener.

- ...

- Tu sais que j'ai raison, je le ressent, je suis toi après tout.

2 jours, 4 heures, 41 minutes, 30 secondes.

Galio recherche une entité bien précise, un fantôme de douleur et d'acier, un maître des âmes capable du contrôle et de l'asservisement.
L'espoir ne guide pas cet acte, il cherche seulement ses conseils, une réflexion avisée, sans pour autant faire confiance aux créatures de cette espèce.
Un voile obscur se dessine au loin,  il domine l'horizon d'une aura singulière, rien de malsain n'en échappe, seul les émanations froides d'un lieu de repos et d'éternité.
Galio hésite à faire demi-tour, il n'est pas encore trop tard, cette folie peut être avortée, oubliée. L'attente ne lui apporte aucune réponse, il veut savoir, il souhaite trouver un moyen, le voir une dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : venerez la soufrance, mère d ece monde


MessageSujet: Re: De pierre et d'acier [Pv Mordekaiser] Mer 11 Nov - 13:14
Mordekaiser était assis sur son trône. Observateur silencieux de son royaume.
Devant lui s'ouvrait toute la beauté des îles obscures, un pays ravagé ou la mort est reine.
il observait les montagne, les lac, mais surtout toutes les ruine plongé dans une ombre éternelle.
Puis son regard se perdit au plus profond des îles obscure, parmi le flot des âmes des mort. Récemment il avait sentit l'une d'elle emmètre une résonance inhabituelle et cherchait a l'identifier.
Il n’était pas rare que les âmes résonnent à l’approche d'un être cher, et la présence d'un intrus ne le gênait pas spécialement. Mais dans ce cas précis la résonance était vraiment particulière. Ce n’était pas simplement un être cher qui arrivait, mais quelqu'un dont l’âme était lié a celle de ce mort.
Perdu au milieu de ce flot invisible, souverain déchut a la recherche d'un sujet maudit, Mordekaiser ne vit pas arriver l'ombre au dessus de lui, persuadé que c’était par bateau que surgirait l’inconnu.


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: De pierre et d'acier [Pv Mordekaiser] Dim 22 Nov - 16:07
2 jours, 5 heures, 21 minutes, 21 secondes.

Galio observe la ligne de l'horizon, elle se présente au-delà des mers, elle délimite l'inconnu. La fameuse frontière entre la terre et les cieux le saisit d'une fascination passagère, les lueurs de l'heure bleue y paraissent apaisantes ; et pourtant, elle n'apporte que le froid et l'obscurité, comme le reflet de la lame qui s'immerge dans la chaire, celle qui vous plonge dans l'éternel. Cette ligne fictive semble le fuir, comme un idéal inaccessible. Ce but qui n'a de cesse de vous narguer, il s'exhibe à la vue de ceux qui le cherchent, puis s'enfuit à mesure que l'on tente de s'en approcher, tel est le côté vicieux de la nature. Devant une telle manifestation, la gargouille pense qu'il s'agit d'un endroit sacré, une oasis réservée à quelques privilégiés, à certains élus aspirant à supplanter le genre humain, ou peut-être qu'un jour, allez savoir, cette vision ne sera plus qu'un mythe, l'hypothèse d'un mirage préférée à celle d'un lieu divin.

Peu à peu, cet horizon énigmatique se dissimule derrière les vagues, la destination tant convoitée se dévoile sans aucune forme de pudeur, aucun mot n'est suffisant pour décrire le supplice de cette vision. Finalement, c'est peut-être ici que se trouve l'horizon, un lieu où les contraintes du temps et de la vie n'ont plus lieu d'être, l'oasis des morts.

- Je te réitère ma proposition, tu ne trouveras que de la moisissure ici, et rien d'autre.

- ...

- Tu te voiles la face, tu essaies de te persuader que je suis une création de ton esprit, que je suis irréel. Je le sens, en ce moment même où tu entends mes paroles, tu crois en être l'auteur.

- ...

- Laisse moi t'apprendre une chose, je ne suis pas un songe destiné à te tenir compagnie, je suis le véritable toi, celui qui aurait dû naître de nous deux, c'est moi que Durand convoitait, tu n'es qu'un usurpateur, tu n'es qu'un échec !

- Silence !

La sculpture tourmentée est victime d'un instant de frisson, elle s'ébranle dans les airs, manquant de peu de décrocher de son altitude de vol. Une fois de plus, elle vient d'apporter une considération à cet être qui hante son esprit, en lui répondant, elle admet involontairement son existence, un sentiment d'indignation lui serre la gorge.
Une spirale d'émotions et de pensées balaie sa conscience, cette tornade ravage tout, elle détruit une à une toutes les certitudes du golem, ses croyances sont remises en cause, sa volonté est menacée, mise à l'épreuve, fragilisée.

Galio essaie de reprendre ses esprits, il cherche à retrouver la mesure du temps, il en a perdu le compte. Il n'y a plus aucun repère auquel s'accrocher, il réalise l'ampleur de sa solitude, du ridicule de son comportement, de son existence puérile. Seulement, renoncer serait admettre sa défaite, il refuse de donner raison à cet être qui le torture de sa voix, il choisit d'avancer coûte que coûte. L'aspect grossier de la gargouille ne le laisse pas transparaître, mais ses quelques années d'existence ont suffit à forger ses capacités aériennes. Ainsi, Galio invoque une puissance bourrasque de vent, il engage un piqué vertigineux au travers du vaste nuage de brume, créant une large spirale de turbulence dans son sillage avant d'atterrir violemment au sol, le tout dans une parfaite réception.

Le paysage des îles obscures s'offre tout entier à la sculpture de pierre, il est aussi lugubre que fantastique. Contrairement à ce que Galio escomptait, les lieux sont couverts d'une végétation non négligeable, elle trouve son chemin au travers de ruines d'un ancien temps. Les plantes y sont ternes, elles ont l'aspect du charbon ; des lueurs verdâtres émanent des feuilles et des nervures, cette teinte offre aux arbres un aspect spectral, comme si les plantes elles-mêmes n'étaient que des fantômes en ces lieux funèbres. Galio avance peu à peu, la terre sous ses pieds y est sèche, froide, poussiéreuse. Un bruit de frottement désagréable retentit à chaque pas, celui de la roche qui parcourt une surface rêche et feutrée. Il lève les yeux au ciel, l'île entière est plongée dans une nuit abyssale, cette brume forme comme un dôme autour de la terre immergée, aucune lumière extérieure ne parvient à y pénétrer.

À mesure que Galio avance, des formes jaillissent du vide et se lamentent, ces fantômes semblent l'accueillir dans une danse macabre. La statue est prise de stupeur par ce spectacle, rien ne semble hostile dans cette île, les lieux sont aseptisés, tout semble illusoire, factice, un mirage froid vous souhaitant silencieusement la bienvenue au bord de l'horizon.

- Menez-moi à votre seigneur, le maître de métal.

Les âmes damnées virevoltent soudainement, elles indiquent le chemin maudit à la gargouille, bientôt se présente un trône au milieu des ruines, Galio s'avance à la rencontre du spectre. La sculpture n'avait aucune réelle confiance en ce fantôme, elle lui assène un tir explosif d'une puissance modérée en gage d'avertissement et de salutation, les golems manquent parfois de tact.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : venerez la soufrance, mère d ece monde


MessageSujet: Re: De pierre et d'acier [Pv Mordekaiser] Dim 29 Nov - 1:09
C'est tout a sa recherche qu'il ne vit l'orbe d'énergie arriver sur lui qu'au dernier moment. Sans se départir de son attitude royale habituelle il utilisa un tonner de metal sur des âmes errante pour se forger une armure de douleur, absorbant ainsi le tir de la gargouille sans effort, et (apparemment) sans le moindre mouvement, comme si cela n'avait pas d'emprise sur lui. Puis lentement il tourna son regard vers l'arrivant. C'était donc lui qui causait toute cette agitation au sein du flot ininterrompus des connaissances de kindred. Cela dit le fait que ce soit une gargouille explique la particularité de l'alerte.
un simple parent, ou enfant ne cause qu'une agitation banale, mais le lien unissant un sculpteur et sa création est encore plus fort. Mordekaiser détailla soigneusement l'assaillant, tentant de lire les moindres mouvement de son corps de pierre afin de prévoir un seconde attaque. Mais la gargouille ne semblait pas vouloir honorer la déesse. Il fallait donc que ce soit au seigneur du metal de s'en occuper.
laissant passer une minute, durant laquelle il s'entourât de toute la magie disponible afin de paraître encore plus imposant, Mordekaiser parla d'une voix au travers de laquelle on pouvait deviner les supplication de milliers d'âmes:"Qui es tu donc pour oser m'agresser de la sorte! personne ne t'a appris a honorer la souffrance correctement! Toi qui lance des attaques si faible que desire tu de moi?!
parle! Et accepte la déesse en toi!" Sur ce il libera toute l'énergie emmagasiné sur la pauvre sculpture sous forme d'un seul impact, espérant seulement la survie de la gargouille.


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: De pierre et d'acier [Pv Mordekaiser]
Revenir en haut Aller en bas

De pierre et d'acier [Pv Mordekaiser]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Nain, pierre et acier - PDF à télécharger
» gsm de Pierre Delandsheere
» La pierre de foyer votre avis !
» L'âge de Pierre
» Sort Ecaille d'Acier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendes de Runeterra :: Valoran :: Les îles :: Shadow Isles :: Lieu de naissance des Morts-Vivants-