Roleplay FR sur l'univers de League of Legends 

Partagez|

The black rose shall bloom once more

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Two can keep a secret, if on of them is dead...


MessageSujet: The black rose shall bloom once more Sam 31 Oct - 23:03


logo




› Nom › Emilia Leblanc

› Surnom › The Deceiver

› Sexe › Diablement féminine

› Race › Humaine

› Origine › D'autant qu'on se souvienne, elle a toujours témoigné d'une présence discrète à Noxus. Du moins, sous cette apparence.

› Allégeance › La Rose Noire, pour les intimes. Noxus, pour les autres.

› Profession › Si, officiellement, elle est Nécromancienne, à chaque apparition, la Dame peut se prévaloir d'un métier différent. Parfois sous les traits d'un médecin, d'un avocat, d'une politicienne ou d'une dame de la cour... Ses qualifications ne démentent jamais ses dires, et ses apparitions sont si rares qu'on a bien le temps d'oublier ce qu'elle prétendait être la dernière fois.


Description


› Physique › Qui est donc cette mystérieuse personne, que l'on voit apparaître de temps à autre, l'espace de quelques heures, avant qu'elle ne disparaisse de nouveau pour une décennie ? D'aussi loin que puisse remonter la mémoire commune, on l'a toujours croisée à Noxus, et toutes les descriptions sont unanimes : malgré l'âge canonique qu'elle devrait avoir, son visage n'a jamais vieilli. D'une beauté diabolique, fleur enjôleuse, d'une accablante coloration. L'absence d'émotions lisibles sur son visage, et ses yeux dorés, inquisiteurs, dessinés d'un maquillage formé d'un trait en dessous de chacun, semblable à la tige d'une rose dont l'iris serait la fleur,  vous darde d'un regard si profond qu'il semble vous mettre à nu, et inspecter jusqu'à votre âme elle-même, parfois animé d'une étincelle de malice. Ses cheveux, mi-longs et très lisses, de couleur prune, sont toujours encadrés d'une coiffe d'or pur, ou est incrustée un joyau rouge, qui reflète l'éclat des multiples cristaux qui lévitent en permanence autour d'un bâton finement gravé, qu'elle garde toujours en main. La manufacture est aussi fine, précise, et visiblement conçus de main de maître que ses vêtements, tenue de mage ne cachant que les parties nécessaires, et laissant apparaître juste ce qu'il faut de peau pour être à la fois classe, sexy, sans jamais tomber dans le vulgaire.

› Caractère › Si vous espérez que quelques lignes vous suffiront à appréhender la façon de fonctionner de la matrone de la Rose Noire, vous êtes bien présomptueux. Une chose est sûre, son attitude aura tout pour vous plaire, et vous inspirer la confiance. Un petit quelque chose en elle, que vous ne parvenez pas à comprendre, mais qui vous incite à la croire, à boire ses paroles, à y adhérer... Ou qui pourrait au contraire vous terrifier, et vous convaincre de ne jamais, jamais, s'opposer à elle, et de simplement obéir, sous peine de risquer une sentence bien pire que la mort, plongés dans des abysses éternels. En fonction des situations, elle se présentera sous le prénom d'Emilia, ou d'Evaine, cela dépendra ce que vous avez à savoir d'elle.
Toujours très noble, et très calme, très respectueuse et conservatrice, elle n'exprime que très peu d'émotions, ce qui lui procure un charme bien particulier. Rien ne semble jamais la surprendre, comme si chaque acte, chaque parole, était prévu d'avance. Quant à savoir ce qu'elle pense réellement, mieux vaut y renoncer. Lorsqu'une difficulté se heurte à son chemin, elle ne tarde pas à trouver des moyens de la contourner, sans mal, car il semblerait qu'elle ait des liens avec chaque personne importante, au moment voulu. Une chose est sûre, mieux vaut être de son côté...
Orientation : Loyal - Mauvais.
Compétences

La belle est autant un mage qu'un assassin. Dans un sens bien particulière du terme... Il est en effet rare de la voir elle-même intervenir, préférant déléguer le travail à ses subordonnés, bien qu'elle puisse prendre plaisir à porter le coup de grâce. Néanmoins, ses talents magiques lui permettent de réduire à néant n'importe quel personne suffisamment folle pour venir lui causer du tort. Mais même dans cette situation, il est rare qu'elle se sente suffisamment menacée pour ne pas prendre le temps de jouer, à coups d'illusions, de miroirs, et de chaines d'énergie pure, assouvissant son emprise sur sa victime.  
Toujours en main, on ne la voit jamais sans son bâton de mage, fait de noyer finement taillé et gravé, surmonté de cristaux flottants à son sommet, s'agitant au fil de sa magie comme dans une danse rituelle. Cependant, ne la pensez pas sans défense si vous l'en privez : le bâton n'est qu'un catalyseur amplifiant les pouvoirs venus d'elle-même, concentrés dans le joyau à son front, qui telle une lumière passant dans un prisme, sont ainsi renvoyés autour d'elle.
Image miroir
Leblanc peut faire apparaitre une illusion, double d'elle-même. Ce double, qu'elle contrôle, lui ressemble en tout point, et l'illusion est assez réaliste pour lui donner une texture, une voix, et elle peut l'envoyer loin d'elle au besoin. En dehors de la League, elle s'en sert parfois pour délivrer un message, ou approcher une situation ou elle préfère ne pas dévoiler sa véritable position. Elle ne peut cependant pas lancer de sort à travers ce double, mais peut le faire disparaître à loisir.
It's all smoke and miror...

Sceau de malveillance
Leblanc marque sa cible d'un sceau magique, en avertissement. Si elle doit sévir, et utiliser toute forme de magie sur la personne, alors le sceau se déclenchera, créant une brulure magique extrêmement douloureux et affaiblissante.
Ce n'est pas de la punition, c'est de l'éducation.

Distorsion
Vous pensiez qu'elle était là ? Non, elle est ici. Enfin, là, c'est son double... Mais là bas, c'est elle. Mais plus maintenant, elle est retournée ici. Vous suivez ?

Chaines éthérées
Parce que c'est toujours plus amusant d'assurer son emprise en tenant quelqu'un en laisse. Faites de pure magie, elle vous enserreront pourtant douloureusement, jusqu'à ce que vous abandonniez toute résistance.
Couché !

Mimic
Juste au moment ou vous pensiez en avoir fini, voilà que ça recommence. Vous voulez une bonne nouvelle ? La première fois que vous avez vécu ce sort, ce n'était qu'une illusion. La mauvaise, c'est que le véritable sort arrive maintenant... Et aussi réaliste que soient les illusions, elles sont toujours moins douloureuses que la réalité magique qui vous explose au visage.
Convaincu, maintenant ?

Relations

Dites-nous qui fait partie de vos Amis/Collègues/Famille/Ennemis et vos relations avec.

icône
Parlons d'un allié de circonstance. Il reste suffisamment dangereux pour susciter ma méfiance, mais pour le moment, nous sommes en bon terme, et cette prise de pouvoir de sa part, aidée par les bons services de la Rose Noire, nous arrange tous les deux. Entente cordiale.

icône
Douce et amusante enfant. Elle pense savoir bien des choses, ces choses même que j'ai souhaité qu'elle sache. Je respecte le sang noble qui parcourt ses veines, mais si elle venait à se faire insistante dans sa tendance fouineuse, il me faudra sévir...

icône
Et son fidèle chien serviteur, maintenant. Lui n'a pas l'air décidé à lâcher le morceau, mais son comportement est facile à prédire, et à manipuler. Il ne m'inquiète pas plus que ça.

icône
Le bon toutou de Swain. Un bon parti, le mariage serait grandiose... Non, plus sérieusement, je ne l'apprécie pas beaucoup. Evidemment, puisqu'il tente de couper la tête à toute la noblesse qu'il voit, pour ne faire primer que la force brute... Une doctrine Noxienne totalement dénuée de cervelle, incorruptible, mais facile à manipuler, fort heureusement.


Got a secret
Can you keep it?
Swear this one you'll save
Better lock it, in your pocket
Taking this one to the grave
If I show you then I know you
Won't tell what I said
Cause two can keep a secret
If one of them is dead...

La lumière tamisée de quelques chandelles aux flammes dansantes plongeait la pièce aux élégantes tapisseries ornementales brodées à l'or fin, dans une atmosphère quelque peu oppressante, poussant à peser chaque son que les des personnes présentes osaient produire en brisant ce silence avec un grand soin. Assise dans un large canapé tout couvert de cuir noir, les jambes croisées, et un long bâton surmonté de cristaux flottant paresseusement, renvoyant l'éclat des bougies, une femme d'âge incertain, royale dans sa tenue comme dans ses manières, semblait attendre quelque chose. L'espace d'un fugace instant, les coins de son sourire poli frémirent dans ce qui aurait pu être pris pour un certain amusement, bien vite masqué par le verre de vin qu'elle porta élégamment à ses lèvres, les humectant délicatement pour apprécier l'exquis nectar, se délectant à la fois de son parfum et de son goût. Mais pas de son aspect : son regard perforant n'avait, pas l'espace d'un instant, quitté celui de la personne en face d'elle. Assis dans un fauteuil, le regard pensif, visiblement légèrement inquiet, l'homme entre deux âges présentait les signes d'un début de canitie, chose finalement pas si courante à Noxus, qui parmi toutes ses puissances, ne brillant pas par l'espérance de vie moyenne de ses habitants. Ou du moins, cela dépendait fortement de la classe sociale des individus, et plus important encore, de leur capacité à s'entourer des bonnes personnes.

- La réponse est non.

L'homme avait parlé d'une voix bien moins assurée qu'il aurait parut vouloir. Ses doigts vinrent tapoter l'accoudoir orné et de valeur de son fauteuil, d'une exquise cadence, sonnant la mélodie de la nervosité. Il secoua légèrement la tête, comme pour se redonner une contenance, avant de reprendre d'une voix plus forte, trop forte. Celle de quelqu'un tentant de se défendre face à son propre malaise.

- Comprenez, je dois avant tout servir les intérêts de ma famille. Quels qu'en soient les bénéfices, je ne puis prendre un tel risque.

Étrangement, cette réponse ne sembla ni étonner, ni déranger son interlocutrice. Elle se contenta de sourire légèrement, caressant du bout du doigt les gravures de cristal de son verre, gardant quelques instants le silence. A la voir, il semblait qu'elle avait prédit cette réponse, et qu'elle s'en satisfaisait. L’intrigante Dame profitait des émotions visibles sur le visage de l'homme en face, bien qu'il tentât maladroitement de les dissimuler. A l'appréhension, faisait un instant place le soulagement de ne pas avoir visiblement froissé son invitée, suivi d'un froncement de sourcils légers, sans doute causé par l'inquiétude de ne pas savoir ce qu'elle pensait de sa réponse. Comme il était facile de garder quelqu'un sous pression, en se contentant simplement, parfois, de garder le silence...
Elle mit finalement fin à ce petit jeu au bout de quelques instants, se redressant très légèrement dans sa posture, pour mieux capter son regard.

- Je comprends parfaitement. dit-elle avec un grand calme, pesant chacune de ses tonalités. Si vous veniez à changer d'avis, songez à m'en faire part.

Sur ces mots, elle posa son verre sur la petite table basse devant elle, et se leva, sans perdre une seule seconde de son élégance. A l'évidence, ses manières avaient été travaillées, peaufinées, perfectionnées au fil de nombreuses années, et semblaient même venir d'une autre époque. Une époque princière, ou la noblesse était reine, avant que les manières brutales militaires n'aient conquis la cité et l'esprit. Son invité accompagna son geste, maniéré, mais bien loin de briller à côté du joyau qu'il avait face à lui. A l'évidence, elle souhaitait prendre congé de son hôte, qui l'accompagna non sans nouvelles excuses quant à sa réponse, dont elle ne semblait avoir cure.

De toute façon, le résultat final serait le même.

Quelques semaines plus tard, l'homme fut retrouvé chez lui, pendu. Durant les jours précédents, une suite d’événements, dont le départ avait été donné par une mauvaise décision de sa part, avait mené de catastrophes en catastrophes, sa maisonnée, à la ruine, la honte, et la mort. Il était alors tout naturel pour la cité, de le voir s'être donné la mort, dernier acte d'honneur d'un homme face à la déchéance. Nul alors ne se posa de question plus en amont, sur les raisons de sa mort. C'était malheureux, mais c'était ainsi.

Dans son manoir, enfouis au plus profond des souterrains de Noxus, d'un quartier presque oublié, étonnant du luxe que respirait chaque pierre de marbre, polies, incrustées de joyaux, Emilia Leblanc semblait accueillir la nouvelle sans émotions, lorsqu'on la lui annonça.

- Et s'il avait accepté ? demanda son informateur, avec audace, quant aux secrets de la matrone.
Il s'agissait d'une jeune homme aux cheveux bruns, vêtu d'une cape à capuche, qu'il avait retiré par politesse, dans la demeure de la matrone.

- Cela n'aurait rien changé.  Répondit-elle en remuant légèrement le contenu d'une tasse de thé. D'autres enchaînements, et une autre route suivie vers le même point. Ce n'est là qu'une étape.

Il hocha légèrement la tête, remettant sa capuche en place, avant de s'éloigner sans demander son reste. L'échos de ses pas s'éloigna rapidement dans un couloir, résonnant en decrescendo, jusqu'à s'estomper. Emilia eut un très léger sourire. Elle aimait à récompenser ses fidèles. Celui-là, s'il ne la décevait pas, le serait par la suite.
Elle contempla un instant le document qui se trouvait devant elle, se replongeant dans son travail. Une élégante plume de paon entre deux doigts, qu'elle faisant rouler lentement, appréciant la texture douce et légère, presque nuageuse, qui frôlait sa joue, elle prit quelques instants de réflexion. Devant elle, l'écriture serrée et droite, parfois raturée, de Marcus Du Couteau, en un récapitulatif d'informations, d’événements, des listes et des lettres, laissées à l'intention de ses filles. Parfait... Il donnait le prétexte idéal pour se débarrasser d'une alliance risquant de devenir gênante et dangereuse, à la longue. Leblanc n'aimait pas partager ses secrets. Un secret partagé était toujours bien mieux gardé lorsque l'une des deux personnes trépassait. Ne restait plus qu'à les placer au bon endroit pour être trouvées.

Elle mit de côté certains des feuillets, les rangeant précautionneusement dans un tiroir scellé. Ceux-là risquaient de mettre la puce à l'oreille de leur destinataire, quant à l'implication de complices à Noxus. Ils devaient disparaître. Seuls ne resteraient que les documents impliquant l'Institut : ainsi, en plus de se débarrasser d'eux, ceux qui découvriraient ces informations s'arrangeraient pour braquer tous les regards ailleurs, suffisamment de temps pour leur permettre d'agir sans heurts.

Ne restait plus qu'à jouer à son jeu favori, celui des miroirs. Semer la confusion, le trouble et la zizanie dans les coeurs. Et bientôt, l'âge d'or des mages pourrait s'étendre de nouveau à Noxus. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres à cette idée. Patience...
Sa prise sur la tige de sa plume se raffermit, tandis qu'elle la trempait dans un peu d'encre, pour écrire de son élégance écriture calligraphique et légèrement penchée. Ses mots étaient choisis avec précaution, lorsqu'elle s'adressait à Jéricho Swain. Une entente cordiale, et des objectifs similaires... Ou du moins en partie. Outre l'écartement de Darkwill du pouvoir au profit d'une personne plus apte à laisser la Rose Noire s'épanouir, Emilia avait de bonnes raisons de le mettre lui, plutôt qu'un autre, au pouvoir.
Il était un traitre. Ancien membre, les aillant laissés pour choisir sa propre voie. Et les traitres peuvent toujours parler... Sauf lorsqu'on les prend à leur propre jeu. Une fois au pouvoir, si Jéricho venait à manquer de tenir sa langue quant à la Rose Noire, la supercherie de ses propres jeux de pouvoir serait dévoilée, et il perdrait alors tout. Une bonne raison de l'inciter au silence, en lui donnant ce qu'il souhaitait par dessus tout.

Tout ça n'était qu'un jeu. Une toile qu'elle tissait, lentement, sûrement, depuis bien des années. Personne n'était immortel, personne sauf elle. Les générations passaient. Les dirigeants, aussi. Certains restaient plus longtemps que d'autres, mais au final, tous tombaient, bien vite remplacés, pour que tout recommence.
Pas elle. Même si son enveloppe charnelle devait parfois être renouvelée, elle voyait défiler toute cette mascarade, y prenant part, avec un amusement certain. Même lorsque l'orage grondait, aussi longtemps devait-il rester au dessus de la ville... Elle n'attendait que son départ. Les hommes mourraient. Aussi loin que la mémoire pouvait porter, elle était là.

Vous ?

› Prénom ou pseudo › AnyanKat
› Age › 20 ans
› Métier/Etudes › Etudiante
› Passion ? › Le RP, quoi d'autre ?
› Double compte ? › Vi
› Autre chose ? › Anciennement Katarina, mais ce n'était qu'une illusion.

© A-Lice | Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: The black rose shall bloom once more Lun 2 Nov - 11:36
Ma sadique préférée... ♥
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: The black rose shall bloom once more Lun 2 Nov - 11:38
Rebienvenue et bon courage pour la fiche ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : ... =)


MessageSujet: Re: The black rose shall bloom once more Lun 2 Nov - 21:07
Et bien et bien... Encore une fois, tu nous fait du très bon travail ^^

Les descriptions sont détaillées et joliment faites, j'ai beaucoup aimé la description de tes pouvoirs, et pour un personnage tel que Leblanc, il n'était pas nécessaire d'en savoir plus sur son histoire que le fait qu'elle ait aidé Swain à monter au pouvoir, sinon ça aurait cassé le mythe du personnage...

Je valide sans hésitation, on n'attend plus que notre furet électrique préféré ^^


Une rose de Zyra petit coeur
Une rose de Fizz petit coeur


« By the power of Metal~ »
– Sona Buvelle

Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: The black rose shall bloom once more Lun 2 Nov - 21:15
Comment dire...
Je suis sensé juger ta fiche alors que tu connais mieux que moi le champion ? En tout cas tu as toujours été Leblanc pour moi, ce personnage te va bien mieux que Katarina.
J'attends beaucoup de tes manoeuvres politiques, n'oublie pas.
C'est validé pour moi, j'ai bu tes lignes ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Two can keep a secret, if on of them is dead...


MessageSujet: Re: The black rose shall bloom once more Lun 2 Nov - 22:10
Je ne sais pas comment je dois prendre le fait qu'on trouve que LeBlanc m'aille si bien... Je suppose que je vais te remercier pour ça '-'


Rien n'est jamais acquis à l'homme, ni sa force,
Ni sa faiblesse, ni son cœur, et quand il croit
Ouvrir ses bras, son ombre est celle d'une croix.
Et quand il croit serrer son bonheur, il le broie.
Sa vie est un étrange, et douloureux divorce.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The black rose shall bloom once more
Revenir en haut Aller en bas

The black rose shall bloom once more

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Visual Pinball 9 : Tables et Roms
» Marchesa, the Black Rose & Unhallowed Pact
» .:Bon anniversaire Black:.
» Call of Duty : Black Ops
» Mes Black Templars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendes de Runeterra :: Bienvenue :: Présentations :: Présentations :: Validés-