Roleplay FR sur l'univers de League of Legends 

Partagez|

Shyvana, la demi-dragonne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Shyvana, la demi-dragonne Lun 26 Oct - 3:53






I. LE PERSONNAGE.



Son nom est Shyvana. Elle est une demie-dragonne, issue de l’union d’une humain et d’un dragon. Si l’on ne sait d’où elle vient, elle est maintenant demacienne dans l’âme, et son allégeance va sans faillir au prince Jarvan IV, qui a fait d’elle une Garde d’Élite de Demacia. Un surnom vous dites ? Les surnoms ne concernent que les amis.






II. LES DESCRIPTIONS.

MORALE


Shyvana est une combattante impitoyable. Elle a le cœur des dragons, et cela s’accompagne de leur courage et leur fierté. Son courage est infaillible, sa rage brûle de la flamme ardente de sa lignée, elle est inflexible et impitoyable. Sa loyauté va a Demacia et surtout au prince Jarvan, et elle ne saurait souffrir de les trahir ou d’échouer dans une mission qu’il lui aurait confié. Elle est pugnace et jamais n’abandonne, et sait se débarrasser de toute autre émotion pour mieux déchaîner sa fureur lorsqu’elle doit écraser ses ennemis. Elle inspire quasiment systématiquement terreur et répulsion dans le cœur des hommes, si bien que le sien s’est chargé de haine et de dégoût pour cette race qu’elle viendrait presque à mépriser, si ce n’était quelques rares spécimens qui lui montraient que certains valent la peine. Elle se laisse guider par sa fureur dans la majeure partie des situations, si bien qu’elle se fait parfois submerger par celle-ci, et il devient alors très difficile de la calmer, d’autant plus que son pouvoir destructeur est alors décuplé par sa transformation en dragon. Seules quelques rares personnes sont alors capables de lui faire retrouver une certaine paix intérieure, comme Galio, grâce à son calme et sa sagesse. Sa situation haut-placée dans l’armée demacienne et sa condition d’hybride l’ont rendue quelque peu suspicieuse, pour ne pas dire paranoïaque, occuper une telle position sans le moindre soutien s’avérant somme toute stressant. Elle s’avère agressive et peu amène avec les personnes qu’elle rencontre, mélange entre sa fierté de dragon, son amertume envers la race humaine, et sa haine du rejet perpétuel de ceux qu’elle s’évertue à protéger.





PHYSIQUE


La redoutable demi-dragonne possède deux formes. La première, que l’on pourrait qualifier d’humaine. Elle possède une peu bleue violacée, écailleuse par endroits, plus épaisse et résistante que celle des humains. Ses mains sont dotées de griffes mortelles, pointues et tranchantes. Ce sont des dites mains que partent les flammes de Shyvana lorsqu’elle est sous cette forme, le feu filtrant à travers sa peau, s’échappant entre les écailles, l’embrasant dans un spectacle aussi coruscant qu’impressionnant. Ses cheveux sont de violine, en adéquation avec sa peau, et coiffés de trois tresses, une de chaque côté de son visage vers l’avant, une troisième plus épaisse en arrière, tandis que des cheveux plus courts restent détachés afin de garder du volume dans sa coiffure. Son visage est fin, et elle pourrait même être jolie pour le commun des mortels si ce n’était cette couleur et ces écailles. Sans parler de ses yeux jaunes aux pupilles verticales et des deux grandes cornes couleur gris-brun qui ornaient son crâne. Cornes qu’elle cachait d’ailleurs en permanence avec son casque, les faisant passer pour de l’apparat plus que pour des appendices naturels auprès de son armée, évitant ainsi plus de discrimination qu’elle n’en subissait déjà. De pair avec son casque, elle arbore toujours la même armure, forgée à partir des écailles du premier dragon qu’elle avait tué en compagnie de son prince. Elle était vermeille bordée de crème, et disposait d’un court plastron, de deux épaulières, une jupette minimaliste, une protection pour sa natte arrière, bien entendu le casque et enfin, à partir même du crâne du défunt monstre mortel, deux brassières qui réunies formaient la morsure létale qui était l’attaque favorite de la demi-dragonne.
Lorsque Shyvana bouillonne intérieurement de la fureur draconique millénaire, elle se change alors en véritable dragon, tout aussi redoutable bien que plus petit que les dragons adultes au sang pur. Elle obtient alors tout l’arsenal nécessaire pour exprimer son courroux ; de longues griffes effilées, des crocs tranchants capables d’arracher la moitié d’un cerf d’un seul coup, un cuir couvert d’écailles bleues extrêmement résistantes, et son armure qui grâce à la magie des dragons, parvient à s’adapter à cette nouvelle forme. Bien entendu, comme tout dragon, elle possède des ailes en tant que membres antérieurs lui permettant de voler et fondre sur ses proies comme un aigle.








III. L'HISTOIRE.


“PEEEEEEEERE !!!”

Il était trop tard. Déjà, le grand dragon aux écailles violines s’écroulait, un flot de sang sombre coulant des multiples plaies béantes sur son long coup serpentin. Le père de Shyvana rendit son dernier souffle dans un long râle rauque et profond, sa langue pendant de sa gueule ouverte, ses yeux ouverts sur des pupilles sans vie. Si seulement… Si elle n’avait pas raté son coup précédent, son père n’aurait pas eu à se jeter devant elle, offrant sa chair et ses cervicales à leur adversaire pour lui sauver la vie en échange de la sienne. Cependant, le vieux dragon s’était débattu comme un diable dans la prise mortelle, et avait réussi à asséner un violent coup de griffes dans le poitrail, lui faisant souffrir le martyr à chaque inspiration, et saignant abondamment. Conscient de ne pouvoir endurer le combat plus longtemps dans cet état, le dragon rouge prit la fuite vers le Nord avant que Shyvana ne se remette du choc.
Il était mort. Son père était mort. Celui qui l’avait toujours protégée des attaques du dragon rouge, de la persécution des autres dragons… Qui l’avait élevée, quand tous les autres êtres vivants n’éprouvaient que du dégoût à la vue de l’hybride contre-nature. Les innombrables combats menés aux côtés de son paternel l’avaient forgée, rendue forte, et presque inébranlable, mais rien ne prépare à un tel évènement.
Shyvana se redressa lentement, le regard dur, dans lequel on pouvait voir brûler mille feux à venir. L’heure n’était pas à la lamentation. L’heure n’était aux pleurs, ou à la nostalgie, ni même aux regrets. L’heure était à la vengeance, et la vengeance… Est un plat brûlant de haine. Ce dragon rouge avait osé lui prendre la seule personne chère à son cœur… Il périrait de ses mains, et elle ne saurait souffrir qu’il en soit autrement. Il apprendrait que nul ne peut s’opposer à Shyvana sans subir son courroux mortel, et finir en cendres. Tel est l’héritage du dragon qui coule dans ses veines.
Courant au travers des arbres, la demi-dragonne sentait qu’elle se rapprochait inexorablement de celui qui était devenu maintenant sa proie. Elle pouvait sentir son sang, son souffle ardent… Bientôt, ce serait son tour de mourir. Mais avant, Shyvana voulait lire la peur dans le regard du reptile géant, quand il la verrait en tant que dernière vision de ce monde. L’hybride s’enflammait à l’idée des évènements à venir, quand ses pensées furent soudainement chassées par une rencontre inattendue. Il y avait là, dans une petite clairière, tout un groupe d’hommes en armures qui semblaient être en pleine pause repas au milieu d’une longue marche forcée. Ils levèrent tous la tête vers elle de concert, mais leur étonnement laissa rapidement place à la crainte. Déjà, des murmures divers s’élevaient par rapport à sa peau bleu, ses écailles, sa nudité, ses cornes… Ils firent quelques pas en arrière, certains ramassant leurs armes, jetant des coups d’œil en direction de leur chef. Leur chef qui était d’ailleurs le seul à ne sembler nullement troublé par l’apparition de Shyvana. Bien au contraire, il la salua amicalement et s’approcha d’elle.

“Bien le bonjour, jeune demoiselle. Je suis le prince de Demacia, Jarvan IV. Je vous prie d’excuser mes soldats, ils n’ont pas l’habitude de voir apparaître une femme telle que vous, dans un si simple appareil et toute essoufflée, en plein milieu de leur collation. Oserais-je vous demander ce que vous faites par ici ?”

La demi-dragonne cilla, abasourdie par l’aplomb de l’homme qui lui faisait face. Il agissait le plus naturellement du monde, comme s’il s’agissait d’un tranquille pique-nique au milieu des pâquerettes avec une charmante jeune femme pour un rendez-vous galant.

“Je… Je m’appelle Shyvana. Je suis sur les traces d’un grand dragon rouge que je dois abattre, pour venger mon père. Si vous cherchez à m’arrêter, vous en pâtirez.”

Sur ces mots, elle enflamma ses poings, montrant ses dents d’un air mauvais, mais Jarvan ne trouva meilleure réponse que de rire puissamment en posant sa main sur l’épaule de Shyvana, la décontenançant une fois de plus.

“Mes chers soldats, nous ne sommes pas les seuls à traquer cette bête ! La jeune Shyvana que vous voyez ici la chasse également, et nous allons l’aider à tuer ce dragon qui ravage le pays depuis bien trop longtemps ! Il est d’ailleurs temps de nous mettre en route, les traces que nous avons aperçues sont récentes et il ne serait pas question de le laisser filer.”

Shyvana ne sut que répondre au prince. Elle se contenta de les accompagner, restant à côté de l’homme qui lui proposait de l’aider, tout le reste de la troupe prenant soin de rester bien à l’écart. Ils lui jetaient des œillades craintives, la fixant comme un démon et murmurant dans son dos. Jarvan lui, préférait s’enquérir avec un entrain non feint de son passé, de ce qu’elle était et de ce qui l’avait poussée à partir à la chasse aux dragons. Alors même qu’il semblait totalement concentré dans cette conversation, nul détail ne semblait lui échapper, il ne manquait jamais la moindre piste les menant au dragon recherché.

Les hommes observaient la bête avec une fascination morbide. Ils avaient peur, mais étaient bien forcés de reconnaître que sa majesté et sa puissance terrifiante étaient magnifiques. Et cela alors même que le dragon n’était pas en pleine possession de ses capacités, une blessure cicatrisant laborieusement sur son poitrail.
Alors que Jarvan pensait préparer un plan avec ses hommes, Shyvana ne l’entendit pas de cette oreille, et à peine son adversaire en vue, elle fonça à l’assaut en criant sa rage, prenant le monstre au dépourvu. Celui-ci se retourna d’un coup, et poussa un tonitruant cri de rage en reconnaissant son adversaire. Jarvan et ses soldats en profitèrent pour surgir tout autour du dragon rouge, brandissant de longues lances pour pouvoir l’attaquer tout en restant à une certaine distance de sécurité. Shyvana sautait par dessus les griffes géantes qui cherchaient à la trancher, glissait sous la queue massive qui fauchait les soldats, tout en griffant son nemesis de ses poings enflammés, l’aveuglant de ses boules de feu, s’acharnant sur lui avec toute la hargne qu’elle possédait.
Malgré le combat impitoyable qui faisait rage, l’hybride put remarquer que les demaciens se battaient avec force et courage, se relevant à chaque fois, continuant de harceler l’ardente bête féroce, ne la laissant jamais souffler. Ils s’écartèrent néanmoins lorsque Shyvana, souhaitant abattre et consumer le redoutable dragon au plus vite, se transforma à son tour en bête monstrueuse, déployant ses ailes, griffes, crocs et son long coup, puis se jetant à corps perdu sur le monstre tiraillé. Elle entailla sa chair, faisant voler des écailles sanguinolentes, le mordant, avalant son sang chaud, le faisant hurler avec une délectation sadique.
Cependant, le vieux dragon ne se laisserait pas faire si aisément. Il fit voler plusieurs demaciens avec de puissants coups de griffes, en blessant certains assez gravement, et étendit ses ailes pour s’échapper par les airs. C’est alors que le prince fit un mouvement qui resta toujours dans la mémoire de la demi-dragonne ; voyant que le monstre comptait prendre ses ailes à son cou, il attrapa l’étendard de Demacia apporté par sa troupe qui était resté planté dans le sol au bord du champ de bataille, et le jeta avec force sur le dragon, où il se ficha profondément entre deux écailles de son omoplate. Il envoya alors le bout de sa lance extensible si particulière sur l’étendard, et tira un grand coup pour se retrouver attiré jusque sur le dos de la bête furieuse. De là, il s’accrocha aux écailles un moment pour éviter d’être délogé par les coups de sa cible, puis profita d’une légère accalmie pour sauter, et plonger de toutes ses forces sa lance dans l’épaule du dragon, l’empêchant définitivement de s’envoler et le clouant au sol. Sous le choc, la bête s’écroula et le sol trembla, semblant même se soulever tout autour d’eux.

“Shyvana ! C’est à toi que revient le coup de grâce !”

Rien ne pouvait faire plus plaisir à l’hybride que cela, et il ne fallut pas lui dire deux fois. Écrasant le cou serpentin de sa proie avec une patte, Shyvana plongea sa gueule sur la plaie déjà présente au poitrail, la rouvrant, l’agrandissant, déchiquetant la chair, allant chercher le cœur du dragon qu’elle arracha brutalement et broya entre ses crocs dans une gerbe de sang, éclaboussant l’assemblée. Elle enfouit de nouveau sa gueule dans l’ouverture du ventre de la bête décédée, et y cracha toutes les flammes de son corps. Le défunt dragon s’embrasa soudain, consumé de l’intérieur, le feu rougeoyant à travers ses écailles ignifugées, dans un spectacle aussi magnifique que macabre.
Alors que le corps fumant du monstre crépitait encore, Shyvana repassa dans sa forme la plus humaine, et tous les soldats s’écartèrent d’elles instantanément, encore plus effrayés qu’avant par la femme à peau bleue. Seul Jarvan se rapprocha d’elle, un grand sourire aux lèvres.

“Voilà une bonne chose de faite ! Tu te bats comme une véritable dragonne pur sang dis-moi… As-tu quelque part où aller ? Si tu souhaitais venir à Demacia avec nous, je pourrais te garantir un bon poste dans notre armée, où tes talents pourraient nous servir.”

“Sans vous, je n’aurais jamais pu me venger du dragon qui a tué mon père et fait de ma vie un enfer. Je vous dois énormément, et vous serai reconnaissante jusqu’à ce que j’ai pu vous rendre la pareille. Et puis, j’ai démontré ma puissance aux dragons, que devrais-je craindre des humains ?”

Jarvan rit franchement, et ainsi fut fait. Il lui signala au passage qu’elle devrait se munir de vêtement pour pouvoir entrer dans la cité, et eut l’idée de récupérer les écailles laissées sur le dragon mort pour faire forger une armure sans pareille. Et lorsque le prince de Demacia lui-même affirma à son père que la fureur de la demi-dragonne était un parangon de Géhenne, sa place fut rapidement faite parmi les gardes d’élite du prince.






IV. COMPÉTENCES



Shyvana est une guerrière farouche, capable d’encaisser nombre de coups sans fléchir un instant, et d’écraser ces ennemis tels des insectes en un rien de temps. Pour cela, nul besoin d’arme pour elle, les dons de la nature lui suffisent amplement. D’un naturel impétueux, elle s’énerve facilement et son sang lui permet, lorsqu’elle a assez de fureur en elle, de prendre sa forme draconienne, qu’elle peut maintenir tant que sa rage bouillonne en elle. A contrario, elle doit faire attention à ne pas être totalement aveuglée par sa rage pour ne pas rester en dragon et perdre de vue sa raison et ses objectifs. Lorsqu’elle combat, elle aime frapper en refermant les mâchoires de dragon qui lui servent de brassière sur l’ennemi, ce qui résulte souvent en de graves blessures. Sa maîtrise du feu lui permet de s’envelopper de flammes ardentes, dissuadant quiconque de l’approcher sous peine de finir en cendre, et elle peut également envoyer des boules de flammes sur ses ennemis pour une combustion à distance. Lorsqu’elle est sous sa forme de dragon, sa puissance augmente et avec elle sa maîtrise de son feu, qui est alors produit par sa gueule plutôt que ses mains. Ainsi, elle peut se défaire d’un seul coup de crocs de tous les ennemis qui lui font face (environ trois personnes de front), embraser son chemin pour continuer de consumer ses victimes, et libérer son souffle mortel incandescent pour calciner ceux qui osent se mettre sur son chemin.






V. RELATIONS


Jarvan IV

Le Prince de Demacia est la personne la plus proche de Shyvana à l’heure actuelle. Elle lui voue une loyauté sans faille, ainsi qu’une certaine admiration. Il est le seul humain qui ne la craint aucunement à Demacia, et ils entretiennent des rapports aussi amicaux que possible entre un prince et sa garde.


Xin Zhao

Xin est un combattant émérite, qui ne craint pas la puissance de Shyvana, bien qu’il n’ait pas toute confiance en elle. C’est la seconde personne avec qui elle peut passer du temps après Jarvan, le seul qu’elle puisse considérer comme un ami.


Garen Crownguard

La Force de Demacia voit d’un mauvais œil la position de Shyvana. Il ne supporte pas son manque de dicipline et de maîtrise de soi, considérant que quelqu’un qui reste esclave de sa colère et qui n’a jamais fait ses classes militaires ne devrait en aucun cas se retrouver en tant que Garde d’Élite de sa majesté Jarvan IV.







VI. DERRIÈRE L'ÉCRAN.

Je m’appelle Aurélie (depuis peu, pour ceux qui ont suivi -si vous me connaissiez déjà- je suis une transsexuelle qui commence son passage d’homme à femme), sur LoL vous pouvez me retrouver sous le pseudo Lidagan, sur Skype angadill, et sur Facebook Roy Lidagan. J’ai 21 ans, et je suis équipière chez McDonald’s à Clermont-Ferrand. Ma plus grande passion est LoL, que j’adore véritablement par-dessus tout, suivi par le dessin, et Zelda (et quelques autres jeux). Je suis également amatrice de pas mal de bouquins / séries / animes / films, comme un peu tout le monde je pense. J’ai un amour particulier pour le français et l’anglais, et j’espère un jour arrêter de les écorcher l’un comme l’autre. Ce compte-ci est mon deuxième, mon principal étant Nidalee.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Shyvana, la demi-dragonne Lun 26 Oct - 9:58
Yaaaay, c'est Quinn qui va être contente. Enfin, qui l'est déjà.
Bienvenue, Shyvana !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Shyvana, la demi-dragonne Lun 26 Oct - 13:43
Rebienvenue à toi !

J'ai beaucoup aimé lire ta fiche. Plus précisément, tes descriptions sont bien rempli, tu racontes l'histoire de Shyv comme on la connait à ta façon avec sa vision des choses (notamment ce qu'elle pense des démaciens en combat) Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : ... =)


MessageSujet: Re: Shyvana, la demi-dragonne Lun 26 Oct - 16:23
Une fiche bien écrite, agréable à lire. La description des pouvoirs m'a un peu déstabilisée, mais j'ai aussi beaucoup apprécié leur lecture, on saisit bien toutes les capacités de Shyvana, et les rédiger de la sorte permet de rendre le tout aussi roleplay que possible. Peu de fautes, ce qui mérite d'être souligné.

Je valide, on attend plus que Kennou ^^


Une rose de Zyra petit coeur
Une rose de Fizz petit coeur


« By the power of Metal~ »
– Sona Buvelle

Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Shyvana, la demi-dragonne Lun 26 Oct - 18:23
*applaudit*

Choisissant une présentation plus sobre, je dois dire que néanmoins le contenu vaut le détour. je suis, pour tout te dire, impressionné.
Sona a déjà donné les gros points positifs, donc je ne vais pas les répéter.
Si on excepte le vocabulaire parfois très soutenu (j'ai du apprendre deux mots au moins^^) il n'y a pas de faute visible qui arrache les yeux.
Vraiment très agréable à lire en tous cas.

Deuxième validation sans aucune hésitation, je te dis juste bravo et bon jeu avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Shyvana, la demi-dragonne
Revenir en haut Aller en bas

Shyvana, la demi-dragonne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Shyvana, la demi-dragonne
» [SPLASH] Shyvana, le Demi-Dragon
» [En cours] Exécuter un script php par webcron aléatoirement toutes les demi-heures
» 1788 et demi
» [règles]Contrer un Demi-dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendes de Runeterra :: Bienvenue :: Présentations :: Archives-