Roleplay FR sur l'univers de League of Legends 

Partagez|

Le poing des ombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Le poing des ombres Mar 18 Aoû - 0:03


logo




› Nom + Prénom › Akali

› Surnom › Le poing des ombres

› Sexe › F

› Race › Humaine

› Origine › Ionia

› Allégeance › Ordre du Kinkou / Equilibre du monde

› Profession › Assassin/Espionne


Description




› Physique › Akali est une jeune femme d'assez grande taille aux cheveux noirs et aux yeux sombres. Elle est particulièrement élancée, sa musculature est fine mais solide comme de l'acier trempé.   Elle retient généralement sa longue chevelure en l'épinglant par plusieurs aguillons. Le plus souvent habillée de tons sombres ou passe partout (du noir au vert), elle réserve l couleur jaune à l'exécution d'ennemis intimes. Lorsqu'elle l'arbore, c'est que la passion et la vengeance personnelle prennent le pas sur la mission. Elle ne révèle son visage, harmonieusement sculté, que dans l'intimité. Ceux qui ne la connaissent pas personnellement ne le voient que masqué. Rares sont ceux autorisés à la dévisager ainsi.

› Caractère › Elle est plutôt froide et détachée, ce qui est essentiel lorsqu'on est l'un des assassins les plus efficaces et les plus redoutés du monde connu. Pour tout un chacun, Akali est ainsi froide et dangereusement impersonnelle. D'aucuns diraient même qu'elle semble, en parfaite maîtresse de l'art de la mort, n'être personne. En revanche, pour qui la côtoie de façon relativement proche (essentiellement Shen et Kennen), elle peut se révéler dotée d'une personnalité assez exacerbée, loyale et parfois sympathique... Pour ses "amis" ninjas, son humour noir peut par moment se révéler ne source de fraîcheur et d'insouciance insoupçonnées.
Compétences

› Classe › Assassin
› Armes › Deux kamas d'une grande qualité, l'un fait pour pouvoir être lancé, l'autre (plus grand) autorisant le maniement à deux mains.
Maîtrises jumelles
Le corps et l'esprit d'Akali agissent en parfaite harmonie, lui permettant d'effectuer des attaques plus puissantes que la normale, mais aussi de régénérer sa fatigue en attaquant.

Marque de l'assassin
Akali jette son kama court sur son adversaire et s'apprête à la frapper plus efficacement de son kama long lorsqu'elle arrivera au contact.

Linceul nébuleux
Qu'il s'agisse de la nuit, de l'entrée d'un bâtiment, des murs d'une ruelle sombre ou encore d'une cartouche fumigène hextech décrochée de sa ceinture, Akali profite du manque de visibilité ambiant pour se fondre dans les ombres. Dans un tel milieu, elle est plus rapide que ses adversaires, et presque invisible.

Taille incurvée
Akali effectue une double frappe circulaire avec ses deux kamas ou encore une attaque tournoyante à deux mains avec son grand kama, frappant ainsi tous ses adversaires au contact.

Danse des ombres
Akali fait un avec les ombres pour se déplacer très rapidement et charger son adversaire à la "vitesse de la pensée". Elle lui inflige d'importants dégâts, à l'aide d'une attaque armée, d'un coup de poing ou encore d'un coup de pied.

Relations

Dites-nous qui fait partie de vos Amis/Collègues/Famille/Ennemis et vos relations avec.

icône
Compagnon du Kinkou, Shen est un modèle pour la jeune Akali ; il voit ce qu'elle ne peut voir, et sa sagesse semble inégalée.

icône
Kennen est également membre du Kinkou ; Akali considère le yordle-ninja comme un "petit frère", parfois avec un brin de condescendance feinte, mais toujours avec un grand respect. Lorsqu'ils s'entraînent ensemble, ils ont une certaine rivalité ; Akali tend à l'exacerber, ce qui l'aide à ne pas avouer ces sentiments amicaux qu'elle a développé, au fond, pour ce yordle attachant et nerveux.

icône
Le ninja qui a trahi l'équilibre pour le pouvoir. La menace à l'ordre s'il en est... Akali et ses deux "frères" le traquent sans relâche. Sans doute moins déterminée que Shen à le tuer, Akali aimerait comprendre la motivation des mauvaises actions de ce "ninja déchu et noir" ; cependant, oficiellement, elle tend à hausser la voix pour clamer haut et fort qu'elle le tuera aussitôt qu'il est fait mention de lui... Sans doute pour nier cet attrait prononcé qu'elle ressent pour celui qui maîtrise si bien les ombres.
Akali et lui, du temps où ils se sont côtoyés au temple du Kinkou, étaient relativement proches. Ceci explique sans doute que la jeune fille soit autant attirée que repoussée par la fascinante puissance du maître des ombres.


La nuit venait de tomber sur Demacia ; le ciel, lourd, était zébré entre gris sombre et écarlate. Seule la lueur pâle d'une lune gibbeuse parvenait à traverser les nuages pour éclairer faiblement les plus hautes tours du palais royal qui paraissaient nimbées d'un voile lugubre. Ces nuits de "lune spectrale" étaient maudites dans la tradition populaire, et les rues étaient désertes. Sur le toit d"un "insula" de taille moyenne, se tenait Akali, imperceptible à quiconque serait passé par là. Elle regarda autour d'elle, quelques instants. Personne... Cela ne pouvait signifier qu'une seule chose : elle était en avance, une fois de plus. Elle s'assit en tailleurs, ferma les yeux, et entra en méditation, rompant en son fors intérieur les chaînes du temps et de l'espace, celles qui retiennent l'esprit dans sa prison.
Son esprit lui sembla sauter vers les cieux, puis, lentement, traverser le mur de nuages pour atteindre la sphère des étoiles. Le monde tourna à l'envers de sa course habituelle. Cela sembla durer plusieurs années. Il faisait jour, et elle était assise, au milieu d'une clairière, sa mère à ses côtés. Akali comprit qu'elle revivait sa vie passée. Ce sentiment fut fugace. Oubliant tout de la situation présente, de Démacia, du toit où elle était assise, de la nuit, elle se retrouva dix ans en arrière...

- Akali, tu dois ressentir le mouvement de l'énergie en ton corps. Elle circule comme la sève d'un arbre, comme le sang des animaux, de tes racines jusqu'à ton point de frappe. Ainsi, tes orteils participent autant que tes doigts lorsque tu dois frapper du poing. C'est l'énergie qui fait que tu brises ton adversaire au lieu de te briser sur lui.
- Mais comment faire lorsque mon adversaire fait de même, vénérée mère ?
- Le vrai ninja ne combat jamais seul. Il ne combat que si nécessaire, le but de son action est sa véritable arme. Prêt à toute éventualité, il observe tout se qui l'entoure et s'en fait un allié. Ainsi, le ninja est le maître de son environnement autant que de lui-même. C'est ainsi que, même seul, le combattant de l'ombre est puissant comme une armée. Il y a cependant une troisième alliée ; plus puissante encore que les deux que je viens de citer, elle est, de fait, plus forte que la détermination et plus fiable que l'environnement. Elle est ta jumelle, celle qui jamais ne te trahira. Qui est-elle ?
- L'ombre ?
- Oui, Akali, tu as compris ce que je me suis efforcée de t'enseigner depuis que tu tiens debout sur tes pieds. Toute cible que tu frapperas de concert avec elle sera tranchée sans qu'il puisse en être autrement; le poing des ombres tranche l'existence même de ce qu'il frappe. Rien ne peut exister au delà de son action. Fais un avec elle et vous combattrez ensemble, demande lui de s'étendre et tu seras invisible, danse avec elle et tu seras aussi rapide qu'inarrêtable par tout ce que les hommes pourraient dresser contre toi.
- Mais comment faire tout cela ?
- Tu dois ressentir ton esprit monter jusqu'au ciel et les racines de ton corps plonger jusqu'au plus profond de la terre ; tu dois ressentir le mouvement du monde et danser intérieurement au rythme de sa musique ; enfin, tu dois un temps cesser de vouloir voir ce que tous voient afin de voir ce qui leur est invisible. Dans trois jours, lorsque le soleil sera au couchant, viendra l'épreuve. D'ici-là, j'espère que tu sauras danser avec les ombres.

Sans mot dire, Akali resta là, immobile, les yeux fermés, trois jours durant. Le premier jour, elle parvint à sentir le bas de son corps s'enfoncer à travers la sphère terrestre et plonger aux racines de Runeterra. Elle ressentit alors dans toutes les ramifications de son corps l'afflut de puissance. Le deuxième jour, à la nuit tombée, elle eut l'esprit baigné de la lumière des étoiles, elle les vit toutes intérieurement, même celles que l'oeil ne peut voir par la plus favorable des nuits. Le troisième jour, elle ne fut pas seule. Elle eut le sentiment que des créatures, tant semblables que différentes, tant hostiles que bienveillantes l'entouraient. Plusieurs fois, elle pensa ouvrir les yeux mais réfréna immédiatement cet instinct qui lui aurait fait perdre le lien avec cet environnement nouveau. Quiconque l'aurait observé aurait vu une jeune fille brune assise au milieu d'une clairière sous la lumière du zénith. Mais pour Akali, qui commençait à voir ce que tous ne peuvent voir, de multiples ombres jumelles dansaient. Et elles les accompagnait, se fondant tantôt dans une, tantôt dans une autre. Elles sentait son corps se déplacer à un rythme effréné, inarrétable pour tout mortel qui se dresserait devant elle. Elle se leva ; n'ouvrant toujours pas les yeux, elle se mit à exécuter la danse, au coeur des ombres. En quelques secondes, soit le temps d'accomplir un ou deux mouvements simples, elle eut conscience de répéter plusieurs fois tous les quyens qu'elle connaissait. Cela se répéta des heures durant. Elle ignora toute sensation de fatigue, toute lassitude. Son corps avait faim et soif, elle l'ignorait ; des heures de "danse" ininterrompue avaient blessé ses chevilles et ses poignets, elle l'ignorait ; la lumière déclinait dans le soir et, ça aussi, elle l'ignorait...
Un tintement métallique, comme un cliquetis de chaînes lui fit prendre conscience qu'il fallait rouvrir les yeux. Revenant à lu lumière du monde, même dans un crépuscule avancé, elle aurait dû être éblouie. Mais rien de tout cela ; elle vit presque parfaitement la scène qui se déroulait devant elle, à la lueur de deux torches. Deux apprentis qu'elle connaissait bien achevaient de tendre une chaîne d'acier pur et ancien entre deux arbres. Sa mère et tous les maîtres qui lui avaient enseignés se tenaient là. Peu à peu, la nuit vint et seules les torches éclairaient le lieu. La mère d'Akali prit la parole : "A présent, tu maîtrises les ombres, à présent, nous saurons si elles t'ont choisie pour faire un avec elles ou si tu les accompagneras simplement pour le restant de ta vie. Elue ou disciple, c'est ta maîtrise des ombres qui décidera de ta destinée". Akali ferma les yeux pendant quelques secondes. Toutes les étapes de la danse des ombres, vécue pendant les tris jours précédents, revinrent, dans le même ordre, s'enchaînant beaucoup plus rapidement cette fois ci. Elle accomplit plusieurs cycles de cette danse, intérieurement... Le dernier ne dura qu'une fraction de seconde, et, sans même qu'elle en ait conscience, son corps se déplaça à la vitesse de la pensée, nul ne la voyant bouger. Quand elle surgit des ombres, elle se trouvait près de la chaîne, et celle-ci était tranchée. Seuls quelques uns des maîtres avaient vu le coup de tranchant de la main qu'Akali venait d'asséner sur le haut de l'épaisse chaîne d'acier... Le test était réussi... Elle était élue.

Cinq années passèrent, cinq années d'un entraînement de plus en plus intensif, parcourant Ionia à la recherche de ses plus grands secrets. Un jour, elle eut la sensation qu'il lui fallait revenir près de sa mère. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle le savait. Les ombres le lui avaient fait comprendre.
De retour à son foyer, elle comprit ce qui se passait. Elle trouva celle qui l'avait élevée à ce rang de maîtresse des ombres alitée et entourée de serviteurs. Questionnant une jeune servante à voix basse, Akali eut la confirmation de ses craintes : sa mère avait été retrouvée mortellement blessée, sur une montagne voisine, et ramenée là par un individu sombre, assez effrayant, au visage masqué. Nul n'avait osé lui demander son nom ni ce qui s'était passé. Akali se rapprocha de la femme mourante. Leur dernière conversationne laissa pas de place aux pleurs ni aux paroles d'affection, quelques chose était plus important.
- Akali... Les ombres me reprennent, tu dois me succéder.
- Je ferai ce que tu veux, mère !
- Il y a un ordre ancien, sur lui repose l'équilibre du monde. Tu dois me succéder au sein de cet ordre, le Kinkou. Protéger ce qui est sacré, détruire ce qui est infâme. Protéger ce qui enracine l'équilibre, tuer ce qui le menace. Voilà la mission de ta vie, Akali "poing des ombres".
- Je l'accepte !
Rien ne put être échangé de plus, car la blessée mourut dans les secondes qui suivirent, les yeux dans les yeux de sa fille. Akali fit alors partir tout le monde, et emmena sa mère sur la montagne où elle avait l'habitude de lui prodiguer ses leçons. Il faisait nuit, et le ciel était chargé de nuages. Seule une étoile verdâtre brillait dans un trou de la nuée. Presque blafarde, sa lueur avait quelque chose de terrible. Akali dressa un bûcher, puis mit le feu à la dépouille. Elle resta là, à méditer, jusqu'à l'aube. Elle rentra à la demeure qui était désormais la sienne, par voie de l'héritage, et transmis à tous les serviteurs la consigne de tenir le lieu pour le cas où elle reviendrait un jour. Elle attendit là plusieurs semaines, car elle savait que quelqu'un allait venir.

Un matin, un vagabond solitaire, de grande taille et d'imposante musculature se présenta à elle.
- Poing des ombres ?
- C'est moi, car ma mère en a voulu ainsi.
- Je suis Shen, oeil du crépuscule. Partons ensemble, car la mission nous appelle en Valoran. Prends ce dont tu as besoin, car tu ne reviendras peut-être jamais ; les temps qui arrivent s'annoncent sombres, et je doute que ta mission t'accorde le privilège d'une vie dans ta demeure, comme elle l'accorda à ta mère.
- Rien ne me retient ici, je te suivrai, Shen. Pour l'ordre et l'équilibre, le poing des ombres se dresse.

Cinq ans durant, Akali a accompli de nombreuses missions aux quatre coins de Valoran, aux côtés de ses deux compagnons, Shen et Kennen, mais aussi parfois seule, lorsque les circconstance rendait impossible le regroupement de l'équipe. Nul ne sait exactement combien de vies Akali a prises en Valoran, de Noxus jusqu'au fin fond de Shurima. Elle -même en a perdu le compte, mais elle sait une choses : tous ceux qui menacent l'équilibre doivent mourir, ainsi veut la voie du Kinkou. Le destin du monde en dépend. Comme ses deux compagnons, elle s'est mise à la disposition de l'institut de la guerre, car aucun habitant de Runeterra avec d'aussi grands pouvoirs ne doit rester libre de la surveillance et du contrôle de la ligue, elle le sait. Elle y a accompli de nombreux matchs, mais ne ressent aucune fierté, car seule importe la mission pour elle. Parfois, la mission rejoint la ligue : certains champions sont des cibles pour le kinkou et, peut-être, un jour la ligue acceptera-t-elle de les opposer. Parmi eux, le plus terrible de tous : Zed, le traître, l'ennemi ultime de tout ninja de Ionia.


Elle revient à elle. Démacia, la nuit, tout se reforme dans une chape d'ombres... Elle entend un léger bruit derrière elle. Se retournant, elle aperçoit une silhouette encapuchonnée et sombre dont les yeux lui sont si familiers.
- Shen ! Que fais-tu ici ?
- Dis-moi de quelle couleur était l'étoile qui vit ta mère rejoindre le firmament dans les ombres et peut-être le saurais-je.

Akali n'a jamais rien compris à ce charabia, mais à cet instant, elle sait que quelqu'un va vivre ou mourir... Tout dépend de sa réponse...
Vous ?

› pseudo › Red / Louve
› âge › 29
› études/emploi › Thèse de maths
› passions ›JDR, escrime médiévale, guitare-chant-écriture, sports en général
› Double compte ?
› Autre chose ? › J'adore jouer à LOL, anciennement ultra-noob B5, je suis remonté B1 en 1 mois et demi ? Le début de la rédemption ? Non, sérieusement, je suis ultra fan de JDR papier et de GN, et je suis venu sur ce forum car ça me semble très sympa. Je suis en train de créer un avatar inédit dans le monde du jeu, car j'aime bien jouer des gens un peu moins connus/puissants, c'est plus proche de ce que nous sommes, il n'y a pas que les grands héros dans la vie.

© A-Lice | Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Le poing des ombres Mar 18 Aoû - 1:00
Bienvenue à toi, Akali ! Disons que je manque un peu de compagnie au Kinkou, alors ton arrivée était presque inespérée !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le poing des ombres Mar 18 Aoû - 1:46
Bienvenue et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Ce qui fut brisé peut être reforgé.


MessageSujet: Re: Le poing des ombres Mar 18 Aoû - 2:30
(Re?)Bienvenue à toi!

Tu fera attention, ton avatar n'est pas conforme! Si tu à du mal, envoi moi un MP, je m'en occupe!

Bon courage, et si tu à des questions/problèmes, n'hésite pas, le Staff est la pour ça!





~ Dear Diarie, it's just Voiça ~
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Le poing des ombres Mer 19 Aoû - 0:36
Bon, je crois que je peux pas valider, hein...
C'est un peu trop bien ficelé, tu as l'air d'avoir une idée trop précise de ton personnage, enfin voilà, moi ça me fait peur...

Plus sérieusement, très bonne fiche, agréable à lire et j'aime ta version de l'histoire d'Akali, que je préfère de loin à celle que j'avais donnée...
Donc tu as ma validation, la première sur les deux nécessaires !
Je laisse Riven continuer, et je te dis à bientôt en RP !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Ce qui fut brisé peut être reforgé.


MessageSujet: Re: Le poing des ombres Mer 19 Aoû - 0:40
Kennen a écrit:
Je laisse Riven continuer

Et si j'suis pas d'accord?Hein?HEIN?

Bon, j'fait un effort parce que c'est toi!
Histoire très sympa, en effet!
Tu à ma validazion! Ach!





~ Dear Diarie, it's just Voiça ~
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le poing des ombres Mer 19 Aoû - 8:25
Bah cool que ça vous plaise Wink
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le poing des ombres
Revenir en haut Aller en bas

Le poing des ombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le poing des ombres
» [Horde] La Reflexion des Ombres
» Kuma, pandawa feu niveau 113 (poing enflammé, rhon, rhumes)
» Les Ombres d'Esteren, JdR en cours de réalisation...
» Présentation de Frère des Ombres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendes de Runeterra :: Bienvenue :: Présentations :: Archives-