Roleplay FR sur l'univers de League of Legends 

Partagez|

Riven ~ Exilée Brisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Ce qui fut brisé peut être reforgé.


MessageSujet: Riven ~ Exilée Brisée Mar 31 Mar - 22:07


Riven

Exilée Brisée

logo




› Surnom › Riven

› Sexe › Féminin

› Race › Humaine

› Origine › Noxus, sans patrie ni foyer depuis son exil.

› Allégeance › Aucune, si ce n'est sa Lame Brisée.

› Profession › Nomade


Description


› Physique › D'aucun dirait de Riven qu'elle est particulièrement belle, attirante ou sexy. Ce n'est pas la sa préoccupation première que celle de briller par des atours élégantes, des parures hors de prix ou des manières de dame de la cour, et elle n'a que faire de paraître charmante ou désirable. En revanche, il émane d'elle une aura de force brute, de détermination sans faille, une sorte d'invincibilité inexplicable et de foi inébranlable en son avenir pourtant si incertain. Malgré cela, la flamme de l'espoir brille comme une lueur certaine d'espérance au fond de ses yeux noisettes encadrés par les cheveux d'argent, fins fils de cristal sous le soleil de Runeterra.
Fine mais particulièrement musclée, taillée pour la vitesse autant que pour la force, Riven porte encore avec elle les vêtements qui ont accompagnés son exil et sa rédemption, et elle porte à la main le symbole même de l'Exilée, la quintessence de sa puissance et de sa fierté, l'origine même de son malheur comme de son bonheur, sa malédiction tout autant que le soleil de ses jours: la lame runique, brisée, en morceaux, mais pourtant si fière, si gracieuse, d'un trait parfait et aux dessins exacts, resplendissante d'une gloire passée et flamboyantes d'espoir insensé, à l'image de sa détentrice.

› Caractère › Forte et en apparence inébranlable, Riven est l'incarnation même de la résignation. Son lourd passé semble l'accompagner ou qu'elle aille, mais ne l'écrase pas pour autant. Elle en retire au contraire toute sa force, toute sa détermination et son courage. Les horreurs qu'elle à vu et commises l'habite en permanence, si bien qu'elle à juré de ne jamais répéter les erreurs du passé. D'un naturel réservé, elle estime être la seule responsable de ses crimes, et la seule à pouvoir racheter les conséquences de son acte par l'exil et la droiture. Juste et persuadée que les idéaux qu'elle défend désormais sont les bons, elle à fait vœux de racheter les méprises du passé.
Souvent direct et naturellement distante, elle s'est emmurée derrière une façade d'insensibilité pour décourager les curieux et les intéressés, elle se montre en revanche aimable et souriante bien que timide avec ceux qui sont parvenus à réserver leurs places dans son cœur.
Il fut un temps encore ou Riven était anéanti, brisée, en morceaux suite à la trahison dont elle fut la victime. Aujourd'hui, il ne reste de tout cela que des secrets honteux enfouis pour qui saura chercher au fond de son cœur.
Compétences

› Classe
› Armes
Lame Runique
Forgée spécialement pour elle, l'immense Lame Runique désormais brisée réagi avec l'énergie déployée par Riven, libérant le surplus lorsque l'arme touche la cible, ce qui à généralement pour effet de causer des dommages irréversibles ... Si vous êtes encore en vie.

Ailes Brisées
Son entrainement militaire particulier à permi à Riven de développer un style de combat qui lui est propre, et les Ailes Brisées sont son atout majeur. Malgré la taille de son arme, elle enchaîne une série de coups souvent trop rapide pour l’œil humain, dépeçant ses adversaires avec une grâce et une agilité peu commune.

Décharge de Ki
L'immense Lame Runique libère également un surplus d'énergie sous forme de déflagration si puissante qu'elle illumine un bref instant la guerrière d'un halo verdâtre.

Bravoure
Modulant son Ki à sa guise, Riven à également développer un contre efficace à toute forme de magie et de blessures. Se projetant en avant, elle libère une dose d'énergie incroyable d'un seul coup, repoussant les lames et déviant les sorts.

Lame de l'Exilée
La quintessence même de son art, Riven rechigne malgré tout à utiliser sa carte maîtresse. Lorsque la situation l'exige, néanmoins, l'Exilée n'hésite pas à dévoiler sa botte secrète, et à reformer l'immense Lame Runique, ancienne gloire passée et fierté de l'Exilée. Le temps lui même semble ralentir alors que les fragments d'arme se rattache à la lame, créant à nouveau l'instrument de mort, pourtant si gracieux et magnifique à regarder.

Relations

Dites-nous qui fait partie de vos Amis/Collègues/Famille/Ennemis et vos relations avec.

icône
Croisée au détour d'une rue, d'abord pour une soirée, une journée, une semaine, une année, une vie peut être. Malgré les différences de caractère, il faut croire que les contraires s'attirent puisque l'amour est au rendez vous jours après jours, sans que rien ou presque ne vienne le troubler, et si la séparation est douloureuse, les retrouvailles n'en sont que plus heureuse, et l'Exilée à désormais bien l'intention de ne plus jamais laisser filer Jinx. Jamais.

icône
A vrai dire, l'Exilée n'a jamais réellement aimée Jericho Swain. Depuis toujours, il à été manipulateur, menteur et mauvais. Mais du temps ou Riven était encore à Noxus, Swain n'avait pas encore accédé au pouvoir, aussi ses décisions avaient elle moins de répercussion sur Noxus. Depuis peu, en revanche, il est à la tête de la Cité-Etat, et cela ne peut que déplaire à l'Exilée qui le considère comme un déshonneur à Noxus. De plus, certaines rumeurs auraient rapportés que c'est Swain qui est à l'origine de l'ordre qui dévasta l'escouade de Riven en même temps que sa vie.

icône
Responsable du lourd passé de l'Exilée, le fait que celle ci ne le porte pas dans son coeur est le moins qu'on puisse dire. En réalité, elle l'a longtemps haïs, détesté au plus haut point, mais son exil l'a fait mûrir et désormais elle ne cherche aucunement à se venger. Bien qu'elle méprise Singed plus que tout au monde, elle n'a désormais que faire de lui. Qu'il vive sa vie dans son coin sans venir lui chercher de nouveaux soucis.

icône
En tant que Noxienne renommée à travers tout Runeterra, on ne peut pas dire que l'Exilée la porte dans son cœur. Malgré leurs différents, Riven respecte la Lame Sinistre en tant que femme d'action et de courage, et s'il n'y a aucune raison pour que les deux femmes deviennent amis, il y'en a moins encore pour qu'elles soient ennemis.

icône
La Main de Noxus représente plus que quiconque les idéaux noxiens et leurs doctrines pure et dure. "Seuls les forts survivent", tel est l'idéologie de Noxus, et Darius l'incarne à la perfection, aussi l'Exilée le respecte t'il au même titre que Katarina, bien que l'ancienne noxienne se soit depuis longtemps détournée de cette voie.


Peu avant les tristement célèbres invasions Noxienne qui ravagèrent Ionia naquit celle qui deviendrait l'Exilée Brisée.
Riven donc, puisque c'était son nom, vit le jour à Noxus même. Descendante d'un grand général Noxien, elle ne connut presque que celui ci suit à la mort de sa mère, quelques années après sa naissance. Ce fut son père qui la poussa vers les arts militaires, perpétuant la tradition noxienne "Seuls les forts survivent." tant et si bien qu'a 7 ans à peine, elle maîtrisait déjà la simple lame que lui avait offert son père. Mais ce n'était pas assez, il lui en fallait plus. Rapidement, elle se spécialisa dans les armes lourdes, fascinée par les immenses lames caractéristiques de Noxus. Plus rapide, plus forte, plus intelligente et plus douée que la quasi totalité des sa sélection, Riven nourrissait de grands espoirs, et nombreux sont ceux qui en avaient placés en elle. Son ascension semblait fulgurante, et bientôt les rues de Noxus ne résonnaient que d'un nom ... "Riven".
Alors qu'elle allait atteindre ses 18 ans, Riven fut nommée Primus Inter Pares, titre honorifique au prestige immense accordée à l'élite Noxienne. Riven, à peine femme, obtenait ainsi les plus grands honneurs auxquelles elle avait rêvé toute son enfance, ainsi que la Lame Runique qui va de pair avec elle, aujourd'hui dernier symbole de ce qu'elle fut, dernier objet de fierté et de gloire.
Dirigée vers le front à la tête de l'escouade Fury, Riven devait accomplir son baptême du feu à Ionia, selon le programme de "Rééducation de la population Ionienne" lancé par Noxus. Reléguée à l'arrière des lignes, l'escouade Fury se contentait de suivre les premières lignes.
A travers les paysages annihilés et les forêts en flammes, à travers Ionia en pleurs, la confiance et la volonté de Riven commencèrent à vaciller. Ici, dans cet enfer, dans ce chaos inexplicable, dans ce fouillis inextricable de sang et de cadavre, il n'y avait nul gloire. Les glorieux combats pour lesquels vivait Riven s'étaient évanouis, remplacé par des monceaux de cadavre, des morceaux d'humain éparpillé ça et la. Et elle était chargée d'achever ceux qu'il restait. En vérité, tout cela n'était qu'un mensonge. Une trahison odieuse ... Il ne s'agissait pas d'une rééducation, mais d'une extermination. Qui en était responsable? Noxus? Non, Riven ne pouvait si résoudre. Jamais sa patrie n'aurait comploté telle trahison. Et pourtant ...
Les décombres d'un nouveau village s'étalaient peu à peu sous ses yeux. Un de plus. Elle avait arrêté de compter depuis bien trop longtemps. Elle se contenta de marcher, les yeux baissés, dans le mélange de boue et de sang qui la suivait partout depuis plusieurs jours, accompagné par l'odeur pestilentielle de mort qui envahissait l'atmosphère au rythme de l'invasion elle même. Un sanglot la tira de sa torpeur quelques instants ... Mais ce n'était que pour replonger dans des pensées plus sombres encore. Un enfant. Une petite fille, probablement la dernière survivante du village. D'un seul geste, Riven ordonna à deux de ses hommes d’exécuter la gamine. Elle n'aurait eu le courage de le faire elle même ... La tête baissée, Riven n'entendit que deux cris, et le bruit sourd du corps qui tombe par terre. En relevant les yeux, elle aperçu le corps de ses hommes, dans la boue, à coté de dizaines d'autres ... Dont certains se relevait, comme des cadavres animés de morbides desseins. En croisant le regard de l'un deux, malgré tout, la jeune Noxienne put s'apercevoir que les supposés cadavres était en réalité bien en vie  ...
"RETRAITE" hurla t'elle à plein poumons à son escouade, organisant rapidement la défense. Inutile, mais désespérée. Elle était encerclé. Aucune échappatoire, aucune issue. Seul la mort. Mourir? Mourir comme un lâche? Mourir sans combattre? Jamais. Seuls les forts survivent. Si elle était assez forte, elle survivrait. La Lame Runique à la main, la jeune femme se lança corps et âme dans la bataille, chargeant les lignes Ionienne avec toute la puissance apprise et maîtrisée pendant des années. Elle n'avait aucune chance de s'en sortir. Pas à un contre cent.
La terre explosa en une gerbe de liquide vert, qui s'attaqua rapidement aux derniers semblants de végétations alentours, avant de faire fondre jusqu'à la pierre. Une deuxième explosion, plus à droite. Une troisième, plus proche. Riven s’arrêta de compter la, ne cherchant qu'a fuir la pluie mortel d'acide qui ravageait le champ de bataille, prenant la vie des hommes par poignées, dizaine de morts par tir, triste destin des Ioniens comme des Noxiens.
Nul ne sait par quel miracle Riven sortie vivante de cette enfer. Elle même ne le sait probablement pas non plus ... Peut être un jugement divin pour la punir des atrocités qu'elle à commise. Peut être une deuxième chance, une rédemption.
Toujours est il que celle que Noxus célébrait comme Riven, Primus Inter Pares et fierté de la nation, est morte, et que désormais seul subsiste Riven, l'Exilée aux ailes brisées.






~ Mort potentielle ~


Rédemption

Le soleil rit gaiement dans un ciel bleu saphir, parsemé ça et la de nuages immaculé, comme des traînées de coton effiloché bercés par le vent qui les déplace à son bon gré.
Les immenses montagnes, caractéristique d'Ionia, se découpe nettement dans le ciel azur. Sur leurs flancs, la végétation luxuriante pousse abondamment en ce début de Mai, et en contrebas une série de maison typiquement Ionienne profitent de ce petit coin de paradis, non loin de la rivière qui s'aventure en sinuant a travers les montagnes.
Devant l'une d'elle, légèrement à part des autres, une vieille femme s'affaire, s'occupant sans relâche du petit jardin qu'elle à mis tant d'années à confectionner. Des tapis de jeunes fleurs qui n'attendent qu'un signe pour fleurir s'étende au milieu d'autres, déjà en fleurs, harmonie de bleu, de rouge et de jaune, non loin d'arbres magnifiques porteurs de fruits délicieux. La vieille dame contemple ce qui est désormais son oeuvre d'un sourire satisfait, bienveillant. Elle se relève en douceur, veillant à ne pas brusquer son corps rattrapé par la vieillesse. Malgré l'âge, elle est restée vigoureuse et pleine d'énergie, et bien que désormais moins forte, ridée par les années, fragilisée par le temps qui passe, ses yeux brillent toujours de la même flamme, son cœur n'a cessé d'être fort, brûlant toujours de la même passion qui l'animait il y'a des années de cela.
Des hurlements se font entendre au loin, séries de petit cris qui se rapproche à grande vitesse. La vieille femme ne peut empêcher un sourire heureux de se dessiner sur ses lèvres. Elle connait bien ces bruits, les cris des enfants qui, s'échappant des maisons voisines pour jouer, viennent souvent la voir dans la vieille bâtisse ou elle s'est retraitée. Rapidement, en effet, une ribambelle de petit gamin déboule sur le chemin, courant et hurlant de plus belle à la vue de la grand mère, chacun voulant être le premier à déguster les fruits délicieux que renferme le jardin paradisiaque. Malgré leur hâte et leur enthousiasme, tous arrêtent de se chamailler en arrivant dans le jardin, par respect pour la vieille dame, évitant précautionneusement d'abîmer la moindre pousse.
Le petit dernier arrive en traînant la patte. C'est un petit bout de quelques printemps à peine, qui tient tout juste sur ses jambes et qui malgré son jeune âge, à appris à suivre ses camardes avant même de savoir parler. Il arrive en courant, ne souhaitant surtout pas être en reste, et se précipite sur la vieille femme avec un grand sourire, la fixant de ses immenses yeux émeraudes: "Mamie Ri'en" lance t'il tout fier et joyeux de connaître le nom de la dame.
C'est sous les yeux rieurs et chaleureux de la gardienne des lieux que le petit groupe d'enfant se jette sur les fruits magnifiques, croquant à pleine dents dans les poires délicieuses et les superbes pommes, savourant avec délice les fraises à profusions et les milles autres fruits divin.


Le crépuscule tombe rapidement. Les gamins sont rentrés chez eux depuis un moment déjà. La vieille dame, elle, rentre chez elle également, et se fait rapidement de quoi manger. Elle déguste son frugal dîner dans son salon, absorbés par leurs contemplations. Accrochée au mur, en effet, une lame aussi épaisse qu'étrange brille sous la lumière. A première vu, l'arme est inutilisable, car brisée en deux. Dans la pénombre, la lourde lame semble être faite d'une pierre noire comme la nuit, impénétrable comme les plus épaisses ténèbres. Pourtant, en son centre brille une autre pierre, d'un vert émeraude, véritable joyaux aux milles reflets fantomatique. Juste sous la lame brisée, relique des temps anciens au lourd passé, on peut apercevoir une autre arme, non moins étrange. Un minuscule pistolet, principalement constitué d'un tube aux lueurs saphirs, qui scintille d'une énergie surnaturelle dans l'ombre. Le spectacle des deux armes côte à côte est aussi fascinant qu'effrayant, symbole d'un époque révolue depuis bien longtemps, mais qui pourtant gardent encore tout leur sens aux yeux de la propriétaire.

Celle ci à tôt fait de se coucher, épuisée par sa dure journée de labeur, sombrant bien vite dans le royaume des rêves, entre les bras de Morphée. Comme chaque nuit depuis trop longtemps déjà, sa main s'est refermée dans le vide. La vieille femme, elle, s'est réfugiée dans le monde des songes.
Une myriade d'image défile dans sa tête, devant ses paupières closes.
"Plus vite." La voix est dure, sèche. "Seuls les forts survivent." La gamine hoche de la tête en entendant les ordres de son père, et elle reprend le même mouvement, la main serrée sur la garde d'une lame trop grande pour elle. Une frappe à droite, une frappe à gauche, et d'un seul coup elle s'élance en bondissant, trébuchant une fois encore, s'écrasant au sol en se meurtrissant l'épaule, sous le regard noir de son père. La terre se change en boue, mais la jeune femme reste au sol. Elle à grandie, et est désormais en âge de devenir une véritable femme. Mais le sort semble en avoir décidé autrement, et autour d'elle, la guerre fait rage, véritable tempête de feu et de sang, tourbillon insensé de cadavre et de flammes virevoltantes qui dansent devant ses yeux horrifiés. La fuite. Courir. Une seule solution, s'échapper. Survivre. A tout prix. Seuls les forts survivent. Forte ou non, elle veut vivre. Mais impossible de sortir de ce piège, de ce trou à rat. La boue l'attire, elle s'enlise, s'enfonce de plus en plus. Une petite main la tire tout à coup. Elle se relève avec difficulté. Elle ne reconnait que trop bien cette main. Deux yeux roses brillent dans le noir, et la jeune femme se dessine de plus en plus nettement. Son visage fin d'abord, encadré par de longs cheveux bleus qui tombent dans son dos en deux nattes parfaitement tressée. Peu à peu, elle apparaît entièrement, ses membres fins venant enlacer la jeune femme qu'elle à sauvée. Celle ci se blottit contre sa sauveuse, mais ses bras se referment dans le vide, attrapant au vol quelques flocons de neige. Le ciel est noir, couvert de nuages gris qui lâchent des flocons lourd de conséquences, neige viciée remplie de malheur. La jeune femme s'effondre à terre. Elle n'a pu la sauver, alors que elle l'avait fait. Elle n'a pas été assez forte ... Seuls les forts survivent. Elle se recroqueville sur elle même, pleurant toute les larmes de son corps, tandis qu'un délicat tapis de neige vient la recouvrir, comme une couverture hivernale, aussi magnifique que mortel.


Ces grands yeux marrons, qui ont parcouru de leurs regards le monde entier, qui ont vu les pires atrocités comme admirés les paysages les plus magnifiques, ne devaient plus jamais s'ouvrir.

Vous ?

› Prénom ou pseudo › Nicolas
› Age › 17 ans
› Métier/Etudes › Terminale S, compte s'orienter vers de l'écriture et du scénario.
› Passion ? › Lire, écrire, mater des bons films posay.
› Double compte ? › Négatif chef
› Autre chose ? › Une lame brisée suffira amplement pour vous battre.

© A-Lice | Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : ... =)


MessageSujet: Re: Riven ~ Exilée Brisée Mer 1 Avr - 13:48
Hello ^^ Bon courage pour ta fiche, préviens-nous quand tu l'as terminée ^^


Une rose de Zyra petit coeur
Une rose de Fizz petit coeur


« By the power of Metal~ »
– Sona Buvelle

Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Riven ~ Exilée Brisée Mer 1 Avr - 18:43
Pareil que ma chère consœur, préviens nous lorsque tu auras validé ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Ce qui fut brisé peut être reforgé.


MessageSujet: Re: Riven ~ Exilée Brisée Jeu 23 Avr - 19:48
Il me semble avoir fini ! Razz





~ Dear Diarie, it's just Voiça ~
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : ... =)


MessageSujet: Re: Riven ~ Exilée Brisée Jeu 23 Avr - 20:25
Bah écoutes pour moic'est tout bon, si ce n'est que je trouve assez bizarre d'avoir écrit la mort de ton personnage dans ton histoire '-' Mais ça ne m'empêchera pas de valider ta fiche ^^ Tu as une chouette écriture, agréable à lire =)
On n'attend plus que la validation de Sona ^^


Une rose de Zyra petit coeur
Une rose de Fizz petit coeur


« By the power of Metal~ »
– Sona Buvelle

Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Ce qui fut brisé peut être reforgé.


MessageSujet: Re: Riven ~ Exilée Brisée Jeu 23 Avr - 20:59
Morgana a écrit:
si ce n'est que je trouve assez bizarre d'avoir écrit la mort de ton personnage dans ton histoire '-'

Pourquoi pas? Après tout, ça fait parti de son histoire, même si c'est la fin.
Puis je ne savais pas ou le placer, alors je l'ai mis la ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : ... =)


MessageSujet: Re: Riven ~ Exilée Brisée Jeu 23 Avr - 22:47
Sachant que c'est son histoire futur, ça me paraissait un peu étrange, mais soit ^^ Ca empêche pas ça d'être agréable à lire =)


Une rose de Zyra petit coeur
Une rose de Fizz petit coeur


« By the power of Metal~ »
– Sona Buvelle

Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Riven ~ Exilée Brisée Ven 24 Avr - 6:47
Je confirme c'est assez étrange, surtout que l'on a une partie sur le forum pour les one-shot.

Tu as ma confirmation, vu que tu es admin, tu as la chance de savoir qu'il faut faire ton journal, mais tu as aussi la chance que je ne te montre pas l'endroit (c'est un privilégie accordé seulement aux admins ça).

Amuse toi bien et retrouve vite ta lady.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Riven ~ Exilée Brisée
Revenir en haut Aller en bas

Riven ~ Exilée Brisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Riven ~ Exilée Brisée
» Kil Jaedan repoussé, le Soleil Brisé maitre de Quel'Danass
» Karn planeswalker + général exilé
» Lisibilité du forum et réparation des liens brisés
» Coeur brisé et crane fendu..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendes de Runeterra :: Bienvenue :: Présentations :: Archives-