Roleplay FR sur l'univers de League of Legends 

Partagez|

Sur la botlane, magie noire et papouille ne font pas bons ménages. [Pv Lulu~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Sur la botlane, magie noire et papouille ne font pas bons ménages. [Pv Lulu~] Mer 22 Juil - 12:33
- Mais vous allez me lâcher ! Vous n'avez pas le droit de faire ça, gnnnhnnn. Je vous jure que si je vous attrape... Je vous ferais mille tortures ! Rendez moi mon sceptre, c'est un ordre !!
- Arrêtez, ça suffit. Vous allez commencer par vous calmer sur la Faille, et ensuite nous pourrons parlementer.
- ... Pfeuh !
- Je rêve où il vient de me cracher dessus ?! Espèce de sale ... !
- Stop. On ne frappe pas un Champion, même si c'est le pire connard au monde...

L'homme lâcha le bras de son collègue, à bout de nerfs à force d'entendre les insultes de ce yordle bien trop malpoli à son goût. Ils savaient tous qu'en acceptant Veigar à la Ligue, ils auraient le droit à voir fouler les Champs de Justice un potentiel allié qui grandirait en puissance. Mais ils ne s'étaient pas imaginer combien le Maître des Maléfices était à ce point là... Difficile. Ils le surveillèrent pendant toutes ces années, se demandant par curiosité jusqu'où la puissance de Veigar augmenterait. Ils laissèrent en même temps la folie du yordle le rongeait petit à petit, puisqu'elle avait déjà commencé à le faire depuis son arrivé ici. Qui s'inquiétait du sort d'un petit être aussi méchant que lui après tout...
D'ailleurs, le petit être en question tenta de griffer le visage de l'Invocateur qui le portait et ce dernier perdit patience. Il ouvrit une porte et l'envoya avec force à l'intérieur, lui faisant percuter un mur. Un peu sonné, Veigar se redressa et poussa des jurons à l'encontre des deux Invocateurs.
- Putain... Vous me le payerez...
- Oui, Veigar. Nous le savons. Tout comme le monde entier.
- La ferme ! Je-

- Vous allez rester pendant quelques heures dans la Faille, un point c'est tout. Il n'y a pas de match aujourd'hui, c'est le moment de faire du nettoyage.
- Vous plaisantez ?!

- Absolument pas. Vous allez nous aider avec votre magie.


Il balança dans la pièce le sceptre de Veigar, ce dernier le rattrapant de justesse pour éviter que le joyau ne rencontre le sol...
- Espèce de brute, imbécile doublé d'un incompétent... , lâcha sur un ton dur le mage noir, qui leur lança un regard mauvais.
- Ce n'est qu'une mince punition en comparaison de ce que vous méritez, et nous allons réfléchir à ce que nous allons faire de vous. En attaquant délibérément la Liche Karthus, et cela au sein de l'Institut, vous avez violé nos lois fondamentales. Donc, vous allez, pour le moment, faire en sorte que la Faille soit en ordre pour demain matin... Je vous conseille de ne pas traîner, mage noir.
- Ferme ta grande-
- Quand vous aurez fini le rangement, vous vérifierez que tout soit en ordre.
- Mais vous-


Veigar n'eut pas le temps de finir que la porte se referma sur son nez. Il sentit une puissante énergie, et son corps fut transporté ailleurs. Il reprit sa respiration, se tenant à un mur pour ne pas tomber. Serrant son sceptre contre lui, il leva les yeux vers une grande place, avec en son centre un Nexus ainsi que ses trois dômes qui portaient des cristaux magiques gigantesques. Plus loin, sur trois chemins, des tourelles semblaient être en mauvaises états et méritaient qu'on les retape un bon coup... Une grande étendue de forêt s'élevait entre les chemins, renfermant les antres des monstres qui vivaient dans cette dimension : La Faille de L'Invocateur.
Fais chier... Saleté de...
Veigar s'assied, à bout de souffle. Il prit le temps de se reposer quelques minutes, essayant de faire passer sa profonde rage. Ils n'avaient pas le droit de lui faire ça ! Ce duel avec Karthus aurait dû être une affaire privé et personne n'avait le droit d'intervenir sur ce genre de chose... Bandes d'ingrats.
Tsss... Soit. Rester sur la Faille vidait de mondes, de sbires et de combats, seul. Pourquoi pas... Il avait l'habitude de la solitude.
Veigar se leva et commença à marcher vers le Nexus. Il remarqua le désordre dont parlaient les Invocateurs... C'était un boulot monstrueux ! Il allait passer la journée à tout nettoyer... Ils ont cru que j'étais leur lutin à tout faire... Ils payeront cet affront.
Puisque qu'il n'avait pas le droit, Veigar commença à utiliser des sortilèges pour déplacer des débris, faisant un tas de côté... Il était particulièrement irrité de faire une chose pareille, surtout qu'on l'y avait forcé. Rancunier, il n'oubliera pas de si tôt ce qu'on lui faisait faire... Et il espérait que quelque chose se passe pour le distraire de sa frustration car sinon elle allait bientôt le rendre tellement fou qu'il allait faire tout exploser dans cette Faille.
Mais soudain, un bruit exauça son souhait secret. Il fit volte face. Observant les alentours, il renifla même un peu pour détecter quoi que se soit, cherchant à savoir d'où provenait le bruit... Ses deux mains sur son sceptre, il restait en position défensive. Peu importe ce que c'était, il allait passer un sale quart d'heure ! Il attendit plusieurs minutes, et vue que rien n'apparaissait dans son champ de vision, il soupira longuement, évacuant son stresse.
C'était rien... Tu délires, mon vieux. Tu es tout seul ici, accompagné de quelques créatures de la Faille qui ne te feront rien... Enfin j'espère. D'ailleurs, il y a intérêt qu'un de ces enfoiré d'Invocateur veille à ce qu'il ne m'arrive rien. Et si le Dragon a décidé de faire de moi son petit déjeuné, je fais comment hein ?! Je serais obligé de me défendre et après ils vont se fâcher parce que j'ai touché à leur précieuse créature ? Bordel...
Hein, quoi encore ?!


Un nouveau bruit avait retentis, mais cette fois-ci beaucoup plus proche de lui... Serrant les dents, à bout de nerf, le mage leva son grand gant pour préparer un sortilège.
- Je t'ai entendu ! Sors de ta cachette ou je viens te chercher et ça ne sera pas pour faire des câlins ! , fit, menaçant, le Maître des Maléfices, prêt à lancer son premier projectile.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sur la botlane, magie noire et papouille ne font pas bons ménages. [Pv Lulu~] Jeu 23 Juil - 10:47
Aaaah, quelle belle journée pour la sorcière féerique ! Perchée sur son bâton, elle virevoltait dans les airs, suivie par Pix, son ami de toujours. Pas un nuage dans le ciel, un vent frais qui atténuait la morsure du soleil, et la peau violette de la Yordle - sans parler de ses vêtements encombrants - l'empêchait de chopper des coups de soleil. Dans sa poche, la pierre qui inquiétait tant la fée était lovée bien au chaud, mais en cet instant elle était sortie de l'esprit de la sorcière. Se perchant à l'envers sur son bâton volant, elle poursuivit sur une distance qu'elle ne prit pas la peine de compter, une main accrochée à la branche noueuse, l'autre à son chapeau pour qu'il ne tombe pas. Ce fut dans cette position pour le moins insolite que Lulu repéra la faille de l'invocateur.

Curieuse de voir à quoi elle ressemblait vue d'aussi haut, la Yordle la survola en long, en large et en travers, repérant le dragon qui dormait profondément dans sa rivière, les golems qui jouaient aux cartes et le crapaud qui surveillait les eaux d'un oeil circonspect à la recherche d'un éventuel insecte à manger. Même Jean-Michel crapahutait devant le baron Nashor, s'en approchant juste assez pour se faire peur avant de reculer comme il savait si bien le faire lorsque les mâchoires du monstre claquaient juste sous son nez. Amusée par ce qu'elle voyait, Lulu ne capta pas immédiatement que Veigar était présent dans la faille. En faite, elle ne perçut sa présence que lorsqu'il se mit à crier.

- Je t'ai entendu ! Sors de ta cachette ou je viens te chercher et ça ne sera pas pour faire des câlins !

Câlins ? Yahouuu ! Lulu fila en direction de Veigar, mais elle se retint juste avant que son ombre ne survole le maléficien, prenant garde à rester derrière lui. Le Yordle hystérique brandissait son gant vers un buisson qui frémit encore un instant, et Lulu se dit qu'il pourrait être intéressant de voir ce qui allait en sortir... Un écureuil se faufila hors des branchages, un gland à la main, et lança un regard interrogateur à Veigar en penchant sa petite bouille toute mignonne sur le coté, faisant totalement craquer la sorcière féerique. Mais elle avait d'autres plans en tête...

Voyant le maléficien tout concentré sur la "menace" que représentait la bestiole noisetivore, Lulu se laissa tomber de son bâton sur le maléficien et entoura ses épaules de ses bras avec un mégasourire, laissant fuser un grand rire joyeux.

- Câliiiiiiiiiiiiiiiin !!!

Et elle était fière de sa connerie en plus.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sur la botlane, magie noire et papouille ne font pas bons ménages. [Pv Lulu~] Jeu 23 Juil - 15:20
Je sais que tu es là. Quoi que tu sois, tu vas regretter d'avoir dérangé le Seigneur du Mal, qui est déjà fortement sur les nerfs !
Les dents serrées et le regard dardant, il ne broncha pas lorsque les feuilles se mirent à bouger, signe d'une présence à l'intérieur de ce buisson. Haha ! Il était pris au piège et il n'allait pas tarder à recevoir une avalanche de sortilège diabolique. Mais au lieu de lancer le projectile, Veigar commença doucement à le faire disparaître par la force de sa volonté, laissant l'énergie s'évaporer en petites particules de magie... Il pesta contre lui-même car se n'était qu'un malheureux écureuil qui sortit de ce buisson, grignotant le gland qu'il avait trouvé. Les nerfs du yordle commencèrent à s'apaiser alors qu'il lançait des regards suspicieux vers l'animal, qui renifla vérifiant que rien d'autre n'allait le menacer de la sorte. Bon sang, Veigar, tu es complètement fou... Gueuler contre une bestiole, et en plus j'ai failli dépenser mon énergie pour lui ? Fou et stupide en plus.

Énervé contre lui-même, il tapota du pied, bras croisé. Finalement, au lieu de calmer correctement sa tension il ne faisait que l'attiser davantage, ce qui n'était franchement pas la meilleure solution pour une être aussi caractériel que lui... Concentré, pour le coup, il n'entendit pas Lulu approcher par le ciel et ne remarqua même pas l'ombre de sa silhouette. Dans l'ordre : Veigar poussa un long crie de détresse lorsqu'il sentit une masse inconnue dans son dos, et s'étrangla presque tout seul lorsque les bras de la sorcière entourèrent ses épaules et son cou. Pour finir, il s'étala carrément sur le sol, car même en s'étant crisper, il n'avait pas pu se maintenir debout au moment de l'impact. Veigar était de nouveau sur les nerfs - ce n'était plus une surprise. Lors de la chute, il perdit son sceptre qui dévala les escaliers jusqu'aux buissons, ainsi que son chapeau qui s'en alla voir ailleurs non loin d'eux. Ce qui allait le mettre encore plus en colère qu'il ne l'était déjà. Un peu sonné, il entendit toutefois le rire joyeux, ce qui le mit hors de lui. Il n'arrivait plus à crier... Déjà parce qu'il s'était rendu presque muet avec l'impact, mais surtout parce que Lulu était tout bonnement en train de l'écraser avec son moment de tendresse trop intense pour un personnage aussi... Aussi peu habitué à ce genre de contact.
- Grr... Ggnnnhhhn...
Mais bordel de merde de...
- Tu... Pousses-toi...
Qui que tu sois, je te le jure que je vais te manger tout cru !

Avec une main, il essayait de repousser la personne, sans grand succès. Mais pourquoi ce genre de situation stupide arrivait à LUI ?! Le Seigneur du Mal qui mourrait pas câlin, vous le croyez vous ? Mais non, ça n'arrivera pas.
Avec beaucoup d'efforts, Veigar réussit à repousser la personne et se tourna vers elle, ne se rendant même pas compte qu'il ne portait plus son chapeau.
- Lulu ?! Mais... MAIS ! T'ES FOLLE ! Tu as failli m'écrabouiller ! Qu'est-ce que tu fiches sur la Faille ?! - A peine avait-il posé sa question qu'il lui demanda de se taire immédiatement avec un "chut" et un doigt sur sa propre bouche pour illustré - NON ! Ne dis rien... Laisses moi deviner : Les Invocateurs sont tellement des c*****ds fini qu'ils t'envoient pour me surveiller ?! C'est ça ! Avoue le !

La paranoïa, quel beau spectacle pour les yeux. Mais sur le moment, elle rendait bien aveugle ce malpolis de yordle, qui dans sa pression mêlant colère et frustration, montrait qu'il avait des traits caractéristiques à son espèce, alors que d'habitude il voulait absolument les cacher à tous. Pourtant, il ne s'y trouvait rien d'affreux chez lui, hormis quelques cicatrices. Sauf si on était superstitieux et qu'on considérait que ce yordle noir pouvait porter malheur, mais c'était ridicule. Étrangement, alors qu'il attendait avec impatience que Lulu réponde à ses questions, Veigar commença par se calmer un peu, essayant de respirer un peu mieux... C'est pas tout ça, mais il s'était coupé toutes respirations pendant le conflit Lulunesque. Elle a intérêt à expliquer ce qu'elle fiche ici, ou je vais lui montrer ce que ça coûte de déranger le maître du mal.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sur la botlane, magie noire et papouille ne font pas bons ménages. [Pv Lulu~] Dim 23 Aoû - 14:09
- Lulu ?! Mais... MAIS ! T'ES FOLLE ! Tu as failli m'écrabouiller ! Qu'est-ce que tu fiches sur la Faille ?! NON ! Ne dis rien... Laisses moi deviner : Les Invocateurs sont tellement des c*****ds fini qu'ils t'envoient pour me surveiller ?! C'est ça ! Avoue le !

Lulu dévisageait Veigar, les yeux pleins de larmes à présent. Elle s'attendait à faire une bonne surprise au maléficien, et puis après tout elle aimait les câlins, dans sa tête elle se disait que c'était le cas de tout le monde... Et en faite non, Veigar était en train de lui crier dessus. Elle retira son chapeau et le serra entre ses mains potelées, fixant ses grands yeux verts et humides dans ceux du maître des ténèbres du monde entier, puis elle enchaina d'une toute petite voix.

- Je voulais juste te faire un câlin...

Et voila c'était mort. La jeune Yordle fondit en larmes, mortifiée que son moment de joie se fut soldé par la colère du mage noir. Distraitement, elle nota qu'il avait fait tombé son chapeau et qu'il ne cherchait pas à le rattraper, mais pour elle les traits de Veigar n'avaient rien de surprenants, au contraire, elle devait admettre qu'elle les aimaient beaucoup. Il avait une petite bouille toute mignonne, avec un petit museau tout noir, des moustaches de Yordle toutes mignonnes et une oreille tombante qui lui donnait un air canaille. Mais pour l'instant, elle était trop triste à cause de sa gaffe. Elle frotta le bout de son pied dans la poussière de la faille, les mains serrées autour de son chapeau, la mine contrite.

- Je suis désolée...

Et pendant ce temps, Pix, mécontent de l'agressivité de Veigar envers son amie, lui volait autour en agitant le doigt comme pour lui faire la leçon.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sur la botlane, magie noire et papouille ne font pas bons ménages. [Pv Lulu~] Mer 9 Sep - 18:20
... Les Invocateurs n'ont vraiment pas fini de m'emmerder. Ils me jettent ici, me demandant de faire une tâche INGRATE, et en plus ils m'envoient une personne pour veiller sur ... Non mais attendez, deux minutes. Pourquoi Lulu ? C'aurait pu être n'importe qui de plus sérieux ! Lulu veut toujours jouer avec les autres comme une enfant, mangeant des gâteaux et cueillant des fleurs. Elle ne passerait pas son temps sur la Faille, même si on lui demandait.
Donc elle est ici par pur hasard ?!
Et bien évidemment, je suis ici, présent sur la Faille, en même temps qu'elle ? Ben oui... Normal. TOUT n'est que pur coïncidence... Non, non et non. Vous ne me ferez jamais avaler une chose pareille ! Et c'est bien pour ça qu'elle a intérêt à répondre à ma question avant que je ne devienne noir de colère et que j'éradique tout dans un rayon de plusieurs kilomètres !


Veigar croisa les bras, tapotant du pied sur le sol, soutenant le regard de Lulu. Plus le silence se prolongeait, plus le mage noir devenait nerveux. La patience, il ne connaissait pas, et encore moins le tact. Il ne s'était pas du tout rendu compte que ses cries, sa colère aurait pu blessé la petite sorcière. Loin de là, il pensait même qu'elle répondrait tranquillement à toutes ses questions au moment où elle retira son chapeau, le serrant dans ses petites mains... Elle voulait juste faire un câlin ?! Oui, il l'avait compris, mais ceci ne répond pas du tout ! Il tapotait plus frénétiquement du pied, les sourcils froncés, prêt à rétorquer quelque chose de sec et de méchant. Mais il cessa complètement de bouger lorsqu'il se rendit compte que Lulu se mettait à pleurer.
Elle pleurait ?! Mais... Mais non ! Pour quelle fichue raison elle se mettrait à pleurer ? Tout simplement parce qu'il avait crié ? Parce qu'il a manqué de s'étouffer sous cette invasion soudaine ?? Et là vous vous dites : Mais ce yordle n'est qu'un sale ***. En effet, il l'était, car dans un premier temps, il ne fit que lever un sourcil devant l'effusion de tristesse rempli de larmes, qui coulaient le long de ces joues rondes et rosées.
Lulu s'excusait, Veigar boudait encore plus. Il était peut-être borné, mais en vérité, il préférait détourner son regard, ne voulant pas voir ses pleurs, car il ne supportait pas de voir ça. En plus de la gêne que cela occasionne, il ... Il n'aimait pas du tout voir ou entendre quelqu'un d'autre chialer à côté de lui.

Veigar se dépoussiéra avant de lever les yeux vers cette fée hystérique, qui montrait tout son mécontentement face au comportement du mage noir.
- Lâches moi, saleté ! , lança durement le yordle. Je n'ai rien fait du tout ! Ce n'est pas moi qui...

D'un air boudeur, il reposa ses yeux jaunes dans ceux verdoyants de la sorcière. Toutes ces larmes, cet air navré, elle semblait culpabiliser sur une action qui était, à la base, innocent. Un acte de joie, une poussée de tendresse, quelque chose que seule Lulu était capable de faire avec lui, le Seigneur des ténèbres, des maléfices, le méchant yordle... Et maintenant, elle pleurait. Attristée, sans doute, que son câlin n'avait pas eu l'effet prévu. Veigar leva une main vers son chapeau- ................ Ses oreilles ? Mais... Oh. Merde. Où est mon ... Il a dû tomber lorsqu'elle m'est tombée dessus...
Donc, Lulu découvrait son vrai visage. Que de surprises et de crises de larmes sur cette Faille de l'invocateurs. Veigar ne se fâchait même pas en découvrant qu'il était dévoilé, préoccupé par autre chose qui allait le rendre encore plus fou si elle n'arrêtait pas...
Il s'approcha de la yordle, se plantant pile devant elle. Son visage un peu dur était plutôt proche de celui affligé de Lulu. Yeux dans les yeux, son oreille valide baissée sur son crâne comme s'il était sur la défensive. Mais son comportement était celui d'un yordle très tendu, voulant réussir un objectif cette fois ci bien particulier.
- ... Ne sois pas si triste. Ne pleures pas. Il ne faut pas pleurer... Arrêtes, Lulu...

Il poussa un léger soupire, voyant bien que ses paroles n'arrivaient rien faire. A défaut d'avoir le tact, il avait la persuasion... Son regard devint plus fin, un effet que ses pupilles fendues donnèrent lorsque la colère pointait à l'horizon : " Je... t'ai dit de te calmer... "
Il devait l'effrayer avec cette proximité et ce ton dur... Il ferma un instant les yeux, levant le museau vers le ciel. Il avait dû mal à croire qu'il allait faire ce qu'il s'apprêtait à faire, là, maintenant, alors que pas plus tard que deux minutes avant qu'elle se mette à pleurer, il l'avait repousser avec violence...
Dans une ultime tentative pour calmer le chagrin de la sorcière violette, le mage noir, à peine plus grand de cinq ou six centimètres, passa ses bras autour de ses épaules. Il laissa le visage de la petite contre une de ses épaules, tandis qu'il reprit d'une voix un peu plus posée : " Là... Calmes toi. "
Qu'est-ce que je suis en train de faire ?! Pourquoi je... Oh et puis merde ! Il faut qu'elle cesse de faire ça... Je ... Je ne peux pas supporter les pleures. Bon, j'espère qu'elle ... Enfin qu'elle va pas imaginer des trucs, quoi. C'est vrai, c'est juste un câlin... Oui, je sais, j'ai refusé ce type de contact quand elle est arrivée, OH CA VA HEIN, je suis au courant de ça ! Bon sang... J'ai l'air d'un con.

Veigar mit une main sur la tête de Lulu et l'autre sur le dos, pour le tapoter tout doucement, comme s'il avait trop peur de la briser. Déjà qu'il l'avait atteint à sa personne émotionnellement, ce n'était peut-être pas la peine de lui casser quelque chose alors qu'il essayait juste de la rassurer.
- Tu te sens mieux ? C'est bon ... ? Tu vas cesser de pleurer comme ça ? - Il lâcha un souffle contrarié, avant de dire - ... Excuses moi...

Vraiment, c'était fabuleux comment des détails pouvaient changer un saleté de yordle noir dans son genre ! Une larme, et hop, il se mettait à être plus tendre, et à s'excuser, chose qu'il n'avait jamais fait de toute sa vie, notons. SHHHH !
Mais par contre, il était toujours autant rancunier. D'un coup, il se retira, serrant de ses mains les épaules de Lulu et la secoua légèrement pour la faire réagir, la regardant dans les yeux :
- Bon, c'est pas tout ça, mais dès que tu te seras calmer, suis moi !

Il fit volte face, cherchant des yeux son chapeau. Il le trouva facilement, le ramassant. Il ne le mit pas immédiatement sur la tête, cherchant du regard autre chose, qui était aussi important que son couvre-chef... Le sceptre. Mince... Où est-il ? Il ne devrait pas être bien loin.
Il se tourna vers Lulu, un air anxieux sur le visage.
- Mon sceptre a dû glisser quelque part... J'en ai besoin pour pouvoir ... gnnhnn, "nettoyer" cette fichue Faille. Je suis coincé ici jusqu'à ce que j'ai fini cette tâche qui m'incombe...

Remarque, il pourrait lui demander un coup de main, mais la fierté de ce yordle était au moins aussi grande que sa violence et impolitesse verbale. Demander de l'aide ne lui viendrait jamais à l'esprit, même si, ceci dit, il ne la refuserait pas.
Veigar baissa un instant les yeux vers son chapeau avant de le remettre sur la tête, cachant habituellement ses oreilles de yordle... Si on faisait plus attention, l'on pouvait remarquer de très près, qu'en fin de compte, son museau était aussi visible que ses yeux. Du moment qu'il n'utilisait pas sa magie pour se cacher complètement, il semblait tout à fait normal là dessous. Quoi que, son chapeau était démesuré par rapport à sa taille. Sur un ton dur, mêlé à de la crainte, il lâcha vers la sorcière :
- Ne dis à personne que tu m'as vue, et je tâcherais de ne pas de maudire avec un maléfice...

On changeait difficilement ses habitudes, hein.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sur la botlane, magie noire et papouille ne font pas bons ménages. [Pv Lulu~] Mer 21 Oct - 12:24
L'étreinte de Veigar était aussi surprenante qu'agréable, et la petite Yordle toute triste ne sut plus trop où se placer. Elle ne comprenait pas vraiment Veigar non plus. Il venait de lui crier dessus parce-qu'elle voulais lui faire un câlin, et maintenant qu'elle s'excusait il venait lui en faire un ? Son ton dus l'effraya quelque peu, mais elle se détendit en l'entendant parler plus doucement et elle jeta un regard noir à Pix pour qu'il se calme. Elle aimait bien les câlins, et elle avait envie d'en profiter. Elle frotta sa joue contre celle du mage noir, soulagée qu'il ne fut finalement pas si énervé que ça, et un sourire étira ses lèvres alors qu'elle retrouvait sa bonne humeur habituelle. Car tel était Lulu, comme un petit papillon voletant de fleur en fleur, chacune étant une humeur différente.

Et puis Veigar l'attrapa par les épaules et la secoua.

- Bon, c'est pas tout ça, mais dès que tu te seras calmer, suis moi !
- Gwaaa.

Elle avait l'impression d'être un prunier. Elle laissa Veigar s'éloigner pour attraper son chapeau, légèrement étourdie de s'être faite secouer de la sorte. Décidément le maléficien était tout ce qu'il y avait d'imprévisible... Mais visiblement, il s'inquiétait également de la disparition d'un autre objet, et il finit par se tourner vers elle à nouveau

- Mon sceptre a dû glisser quelque part... J'en ai besoin pour pouvoir ... gnnhnn, "nettoyer" cette fichue Faille. Je suis coincé ici jusqu'à ce que j'ai fini cette tâche qui m'incombe...

Il n'avait pas encore remis son chapeau, et la sorcière féérique pouvait se rendre compte de son anxiété. Inquiète, elle regarda autour d'elle à la recherche du fameux sceptre sans lâcher son propre chapeau et son bâton, jusqu'à être à nouveau interrompue par Veigar :

- Ne dis à personne que tu m'as vue, et je tâcherais de ne pas de maudire avec un maléfice...
- Mais pourquoi ?

Elle s'approcha de Veigar d'un pas sautillant, relevant le devant de son chapeau pour le regarder. Après tout, elle l'avait déjà vu une fois, alors il n'allait certainement pas lui crier après pour l'avoir regardé encore ! Un grand sourire étira ses lèvres, et ses yeux brillaient de ravissement.

- T'es tout mignon avec ta fourrure toute noire et tes yeux tout brillants ! Et pis tes oreilles aussi elles sont mignonnes, tu ressemble à un chat !

Ca lui donnait envie de lui faire des câlins, encore. Et comme elle ne se privait jamais de ce genre de choses, elle enlaça le cou du maléficien et le serra contre elle dans un câlin tout peluche. Nettoyer la faille ? Bouarf, c'était pas urgent, ils étaient aussi bien ici qu'ailleurs non ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sur la botlane, magie noire et papouille ne font pas bons ménages. [Pv Lulu~] Dim 3 Jan - 14:17
La question de Lulu déclencha chez Veigar une crainte. Deux même : Celle de ne plus être capable de faire peur, auquel cas il perdrait toute crédibilité en tant que Maître du Mal - vous comprendrez que c'est moyen qu'on le prenne pour une peluche alors qu'il représentait les ténèbres, soyons clair. Et celle de ne pas être capable de répondre à la question de "pourquoi" à cause du fait qu'il n'avait jamais eu besoin d'y répondre. Ce pourquoi innocent de la sorcière lèvera bien plus de questions dans l'esprit aux chemins tortueux du maléficien. Il en restait légèrement bouche bée, troublé et bloqué, cherchant pendant plusieurs secondes la réponse. Alors que Lulu se rapprochait avec son pas habituellement joyeux, Veigar était fixé sur place comme un poisson hors de l'eau, sans aucun moyen de se défendre. Heureusement qu'il n'était pas en réel conflit, sinon il ne serait même pas capable de lancer un sortilège au vue de son mutisme soudain. Face à lui, Lulu lui souriait, un trait aussi lumineux que ses yeux. Il commençait à la connaître, et il savait que ce qu'elle allait dire surpasserait totalement la question du pourquoi et le laissera finalement dans un torrent de questions inutiles et sans fins, car Veigar est ce qu'il est : Un asocial confirmé. J-Je... suis ... tout mignon ?! Avec... Mais... JE ...
C'était dangereux de mettre un cerveau aussi instable en ébullition. Mais fort heureusement, le trouble que Lulu mettait au magicien - et faut l'avouer que se faire comparer par un chat l'avait achevé net - réussit à calmer ses élans de sauvagerie dans la domination de toutes personnes et du monde. Il était battu par la tendresse d'une yordle. Par la tendresse... Qu'est-ce qu'elle ?! MAIS... Encore des câlins ?! Mais c'est pas possible d'être si câlinophile !
Etrangement, Veigar se laissait faire une nouvelle fois, ne sachant ni comment rétorquer, ni comment retrouver un semblant de crédibilité face à Lulu après tout ce qu'elle venait de dire... Il en baissait ses oreilles de frustration - un peu comme un chat, tient. Grrnnnnhhhhnnnn...

Mais Veigar n'était pas Veigar s'il ne revenait pas au bout d'un moment dans ses idées, remplis de plans tout aussi sombre que son esprit l'est resté pendant des années. Il laissa Lulu profiter de ce moment de tendresse avant de la reprendre doucement par les épaules pour la voir en face. Il recule d'un pas lorsqu'il croisa les pupilles vertes et ne put s'empêcher de rester bloqué dessus. Il se sentait ... C'était assez étrange. C'est comme si pour la première fois de sa vie, il voyait dans les yeux de quelqu'un d'autre une chose qui le... rassurait ?! Pourquoi se sentirait-il rassuré alors que depuis tout à l'heure, Lulu imposait sa supériorité juste avec des câlins et des mots doux ? Il se sentait ridicule.
Rassuré, oui, il était bien, là, maintenant, alors qu'il fixait son regard. D'ailleurs, il serait peut-être temps de passer à autre chose. Brrr, faut que j'arrête de la regarder... Sinon je vais encore perdre mes moyens et ma capacité à réfléchir correctement.
- Bon ! Que fait-on ? Enfin je... je veux dire... Je sais très bien ce qu'on va faire : Retrouver mon sceptre. Allez, zou, on se dépêche.

Voilà, c'était ce qui s'appelle reprendre les choses en main. Et alors que le grand magicien allait remettre son chapeau sur la tête... Il s'arrêta en plein mouvement, une moue boudeuse sur le visage, les oreilles plaqués contre son crâne sur la défensive, son regard jaune fixant à nouveau la très chère sorcière.
- Et je ne suis pas un chat !

Sur ces mots concis, il abattit son précieux couvre chef sur sa tête de yordle noir. Se redressant d'un air fier, retrouvant toute sa contenance, il prit une direction, celle où le sceptre est probablement tombé. Enfin il l'espérait. Il avait l'impression d'être nu sans son précieux bâton, qui canalisait une grande partie de sa puissance. Même s'il était capable de lancer des sortilèges sans son aide, il était plus serein avec ce compagnon d'arme. Et un esprit aussi grand, quoi que dérangé, que lui avait besoin de se voir en sécurité. Veigar marcha encore un petit moment avant de se tourner et de faire signe frénétiquement à Lulu de se dépêcher. Il observa toutes cette broussaille qui ornaient la Faille. Cela faisait un moment que les Invocateurs laissaient la nature reprendre un peu ses droits. Et même si tout ceci n'était qu'une espèce d'illusion, un plan parallèle, les lois de la vie s'appliquaient aussi bien ici que sur Valoran. Il s'enfonça un peu dans cette épaisse nature sauvage, cherchant à tâtons. Lorsque soudain...
- Lulu ! Viens par ici, vite !

Veigar serra des dents de contrariété devant le problème qui allait bientôt se dresser devant deux yordles : Le dragon, une des créations des mages de l'Institut, dormait tranquillement dans son antre. Et à quelques pas de lui gisait le précieux sceptre du maléficien, non loin de son museau où il respirait paisiblement, visiblement en train de faire une grosse sieste. Veigar attendit que Lulu arrive pour pouvoir trouver une solution. Le but étant de récupérer son bien sans réveiller ce monstre... Sinon ils auraient dû mal à s'en débarrasser sans l'intervention des mages. Non pas qu'il manquait de moyen, mais il connaissait bien la puissance de cette énorme bête et il préférait ne pas perdre de temps dans un combat futile. Cette journée allait être remplis d'émotions pour encore un bout de temps...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sur la botlane, magie noire et papouille ne font pas bons ménages. [Pv Lulu~]
Revenir en haut Aller en bas

Sur la botlane, magie noire et papouille ne font pas bons ménages. [Pv Lulu~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Règles][ENoirs] Magie Noire
» [ENoirs][Conseils] La magie des Elfes Noirs avec le nouveau Livre d'Armée
» Niøs - Chaman Elémentaire / Restauration 80
» Anti-tactiqua elfe noir
» Chronique d'une âme distraite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendes de Runeterra :: Valoran :: Nord Est :: Institute of War :: Faille de l'Invocateur-