Roleplay FR sur l'univers de League of Legends 

Partagez|

Visite à Ionia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Visite à Ionia Jeu 30 Avr - 4:13
Deux jours de trajet, c'est long, surtout à la nage sans aucun moyen de s'occuper. J'ai eu envie de faire demi tour plus d'une fois, mais me suis interdit de le faire, j'allais vers Ionia, et je ne m'arrêterais que pour récupérer de quoi manger jusqu'à mon arrivée.

Cela faisait un moment que je voulais venir, les pirates de Bilgewater commençaient à devenir de plus en plus agressifs et j'ai manqué plusieurs fois de me prendre un boulet de canon alors que je dormais tranquillement au fond de l'eau ou de me faire attraper, et même si jouer avec eux était rigolo, je commençait à me lasser... Bon, ce n'était pas la seule raison qui m'avait fait venir ici en particulier, j’espérais aussi fortement revoir un ami que je m'étais fait quelques semaines plus tôt et qui habitait ici: Kennen, le cœur de la tempête.

J'avais accosté sur une plage de Ionia, enfin je crois, par ce qu'en explorant un peu j'ai vite trouvé une espèce de ville avec des maisons très différentes de celles de Bilgewater. Les rues étaient grandes et pleines de gens qui me regardaient passer avec des regards de thons, me donnant l'irrésistible envie de leur faire des grimaces, ce dont je ne me gêna pas.

La fatigue me gagnait, deux jours à nager en ne dormant que sur les courants sous-marins assez forts pour me porter, ça n'a pas été très reposant, et en plus le soleil commençait à être bas. Il fallait que je me souvienne, on fait quoi dans ces cas-là? Je suis dans une ville inconnue et je veut dormir, il me semble que le professeur avait dit qu'à ce moment là il fallait chercher une auberge, facile!

Ou pas... Arrivé à la première auberge l'homme m'a renvoyé directement par ce que je n'avait pas d'argent, le deuxième en fit de même et je n'eut même pas le courage d'aller vérifier une troisième... Je me décida finalement à m'allonger sur une grosse pierre rectangulaire devant une fontaine et ne mit pas longtemps à m'endormir pour la nuit.





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Jeu 30 Avr - 7:18
La nuit venait de tomber, assez rapidement, par ailleurs. La journée avait été longue, j'avais passé mon temps à me perfectionner au lancer de shuriken. J'essayais une autre technique pour en lancer plus d'un, mais elle était loin d'être aussi précise que celle que l'on m'avait apprise à l'époque. A l'évidence, les techniques des ninjas étaient réfléchies depuis un sacré moment... J'allais devoir m'en contenter. J'aurais bien aimer apporter ma pierre a l'édifice, comme le disaient les humains, mais il était compliqué de faire bien mieux que nos prédécesseurs.
Arrivé dans ma chambre, je me séparais de mon kimono blanc, qui était ma tenue d'entraînement. Ce soir, j'étais de patrouille. Je m'emparais donc de ma tenue violette, soigneusement pliée. A choisir, j'aurais préféré rester avec le kimono, mais le protocole était clair, et le protocole, ici, était presque plus important que tout ce que j'avais pu connaître. Ionia était une contrée bien différente de Bandle. Très différente.
Je terminais d'enfiler mon vêtement officiel, celui avec lequel les gens se souvenaient de moi. Désormais, seuls mes yeux demeuraient visibles. Le masque n'était pas trop serré, ça allait. Il était temps de se mettre en route. Sinon Shen allait encore me réprimander, je devais logiquement avoir déjà un peu de retard, ayant traîné sur l'entrainement.
Sortant du bâtiment qui formait la nouvelle Enclave du Kinkou par la fenêtre de ma chambre, je me dirigeais rapidement vers la ville. Traverser la forêt était tâche aisée. Cela ne me prenait qu'une dizaine de minutes une fois bien lancé, et enfin, au bout de ce laps de temps, je pus, une fois arrivé à l'orée de cette mer d'arbres, contempler la ville portuaire de Ionia. Il s'agissait d'une ville où il faisait bon vivre, en soi. J'avais rarement entendu les gens se plaindre de leur vie.
Commençant à patrouiller, je choisis de me déplacer via les toits. Les gens d'ici n'étaient pas sensé savoir que nous veillions sur eux de cette manière. Certains nous diraient que les espionnions, alors qu'il n'en était rien.
Cela faisait une dizaine de minutes que je passais de toit en toit, quand une forme bleue attira mon regard, en contrebas, devant une des fontaines de la rue centrale. Oh, nulle difficulté à l'identifier, des créatures comme celle-ci, je n'en avais croisé qu'une seule, jusqu'à présent. Mais que faisait-il ici, à Ionia ? Cela faisait un bout, depuis la Blue Flame Island.
Intrigué, je descendis de mon toit pour me retrouver dans la rue, calme au vu de l'heure tardive. M'approchant avec précaution, une idée germa dans mon esprit, une idée qui me surprit moi-même tant elle me semblait absurde. Je refrénais un rire, avant de me rapprocher sans bruit de la fontaine, mettre mes mains en bol et en balancer à Fizz pour le réveiller. Quel gamin je faisais.

Adossé à la fontaine, j'attendais qu'il émerge totalement pour commencer à parler.

"Alors comme ça, tu es venu à Ionia, finalement. Qu'est-ce qui t'amène ? Oh, et dormir ainsi, ce n'est pas très bien vu, ici, à Ionia. Tu n'es plus dans ta ville d'hommes sans foi ni loi."

Je me demandais si je pouvais faire peur, comme ça, dans la nuit. Oh, surement que non, car même si Fizz était petit, étant un Yordle, je faisais bien une tête de moins que lui... Tant pis, pour l'effet d'effroi, on repasserait...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Ven 1 Mai - 4:58
Il faisait nuit et les sphères de lumière de la ville étaient toutes allumées, les rues étaient vides de monde alors que je nageait, peu rassuré. Mon regard fut rapidement attiré par un clignotement, m'approchant de sa source, je me rendis compte qu'une des lampes semblait s'éteindre, je me mis à la fixer, curieux. Tout à coup, toutes les lumières s’éteignirent, sauf celle-ci qui continuait à clignoter faiblement, seule au milieu de l'obscurité. Très vite, la panique s'installa et je me retrouva tétanisé, ne sachant que faire, et au loin je crus apercevoir une gigantesque ombre approcher.

C'est là que je me pris de l'eau au visage, ce qui me fit m'interroger, pourquoi de l'eau alors que je suis sous l'eau? La question me réveilla de suite en sursaut, je me redressa en moins d'une seconde avec un regard effrayé, devant moi il y'avait une ombre violette armée d'une lame qui regardait vers moi, paniqué, j'allais attraper mon trident pour me défendre quand je reconnu sa voix et me rassit sur le banc, épuisé par la montée d'adrélam... adrénamil... bref, épuisé quoi.

"Bilgewater m'ennuyait, je voulais voir comment c'était ici"

Et aussi venir te voir j'aurais pu ajouter, mais même si ça peut paraître ridicule j'aurais eu honte de le dire... je me mis à bailler avant de reprendre, retrouvant un peu le sourire

"J'ai essayé d'aller dans une auberge comme le professeur m'a expliqué, mais ils ont pas voulu alors je suis resté là..."

J'étais un peu fatigué et surpris qu'il soit tombé sur moi comme ça, mais assez content de le voir, surtout qu'il avait interrompu un rêve qui commençait pas bien, et que ça m'évitait d'avoir à trouver un moyen de le retrouver dans cette ville qui avait l'air plus grande que Bilgewater... Par contre le coup de l'eau... Je lui en dois une maintenant héhé.





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Ven 1 Mai - 18:39
Je faillis prendre peur à cause de sa réaction. Le trident allait vers moi quand je vis la peur s'éteindre dans les yeux à peine ouverts de Fizz. Bon, d'accord, la prochaine fois, soit je lui ferai le coup en étant assez éloigné, soit je l'assurerai qu'il n'ait pas ce trident avec lui. Il restait dangereux, même avec cette apparence qui ne laissait pas présager grand chose à craindre de sa part. J'aurais mis trop de temps à tirer ma lame de son fourreau, même avec tous les réflexes dont j'étais dôtés. J'aurais pu essayer de l'esquiver... Mais de toute manière, il n'était pas utile de débattre là-dessus puisque le trident s'était arrêté de lui-même.
A priori, il sortait d'un rêve assez agité. Ainsi, il faisait des cauchemars ? Sans doute en lien avec son séjour à l'Académie comme cobaye, ou alors, avec son peuple, qui avait disparu il y a quelques temps déjà de la ville de l'amphibien. En tous les cas, cela montrait que mon ami avait quelques soucis liés à des évènements de son passé, et que ça le hantait encore.
Quand il se rassit, se rendant compte que c'était moi qui me trouvait en face, je vis une réelle fatigue en lui. Il avait peu dormi ces derniers temps ? Le bâillement suivant confirma ma pensée. Et peu importe ce qu'il disait, l'ennui, ça semblait logique, même en le connaissant si peu...
Par contre j'étais étonné qu'il ne connaisse pas la notion d'argent. Même si ce fameux "professeur" lui avait appris bon nombre de choses, d'après ce que j'avais saisi de son histoire de la dernière fois, il en avait oublié certaines assez importantes.

"Ton professeur a oublié un truc important, visiblement, c'est que dans ce monde, la vie a un coût... De l'argent, pour payer la nourriture, car en temps normal, on ne vole pas. On paye les gens. Ainsi, on gagne de l'argent, on l'échange à ceux qui vendent à manger et comme ça eux ils peuvent aussi acheter d'autres trucs... C'est comme ça que ça marche. Enfin, tu ne dois pas rester ici... Ce n'est pas vraiment un endroit fait pour toi, non pas que tu me gênes, mais... Être ici avec toi pourrait me valoir quelques problèmes... Et il faut te trouver un endroit où dormir."


Ola, ça me faisait beaucoup de choses à penser d'un coup, je n'allais pas pouvoir m'occuper de lui et continuer ma garde... S'il se passait la moindre choses, j'aurais droit à un bon sermon... A juste titre, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Sam 2 Mai - 4:59
Ouhla, je ne me souvenais pas de lui comme ça, à sa tête -ou plutôt ses yeux- on aurais dit qu'il n'était pas super content de me voir ici, c'est vrai qu'il avait laissé sous-entendre que je ferais mieux de rester à Bilgewater, mais je ne croyais pas gêner à ce point... Tant pis, c'était trop tard maintenant que j'étais arrivé...

Autre chose, mon ami m'apprenais un truc dont le professeur ne m'avait jamais parlé, par ce que l'argent il m'a dit que c'était un métal , pas un truc pour échanger à manger... On dirait que je manque encore de connaissances, et maintenant des questions me venaient, comment on a de l'argent? À quoi ça ressemble? Comment ça se fabrique? Mais je me gardais de les poser, car Kennen était passé à un autre sujet, confirmant ce que je m'étais dit en le voyant...

Ma présence ici avec Kennen pourrait lui valoir des problèmes? Je ne comprenait pas, il ne fait que me parler, ce n'est pas comme si c'était interdit si? Et en quoi l'endroit n'était pas fait pour moi? Dormir ne serait pas un problème, mais je me demandais ce qu'il voulait dire par problèmes...

Je pencha la tête sur le côté d'un air curieux, j'ai toujours eu tendance à faire ça quand je pose des questions, regardant ses yeux bleus, seule partie de lui qu'on pouvait à peu près voir, les vêtements sont une idée bizarre quand même, surtout ceux qui cachent le visage...

"Des problèmes? Mais pourquoi? Je n'ai rien fait de mal, j'ai juste dormi sur un banc..."

Kennen avait l'air préoccupé, je n'aurais peut-être pas dû venir finalement...





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Dim 3 Mai - 23:46
Ah, voilà que j'allais l'intriguer de plus en plus avec ma réaction... Comment lui dire qu'il était une gêne pour mon travail, une source de distraction certes très plaisante, mais qu'il me fallait cependant éviter de fréquenter lors de mes missions ou périodes de travail. Or... J'avais en soi déjà très peu de temps libre, alors il devrait éviter de se lier d'amitié avec moi... Et je le devrai aussi... De toute manière, on m'avait prévenu qu'il était déconseillé d'avoir de vrais amis. Seulement des collègues.
Je m'éclaircis la voix, prêt à lui répondre.

"Alors, tu sais, en fait, je suis un ninja. Et je suis souvent en train de travailler, en mission ou simplement en garde pour l'ordre. Là, par exemple, cette nuit, je suis de garde, et je vais devoir protéger la ville en cas de problème. Et c'est là que tu es un peu une gêne, sans vouloir que tu le prenne mal, hein..."

Je me rendis compte que ce que j'avais dit était assez dur, je m'empressais donc de compléter.

"Enfin, pour tout te dire, avec toi, je me sens... Naturel. Je ne suis pas limité par les règles, les formalités, tout ce qui me contraint, quand je suis avec toi, c'est oublié... Mais ici, sur cette île, je ne peux pas te faire primer toi, ce n'est pas possible... J'ai mon poste à garder, tu comprends..."

Mais je ne voulais pas le laisser comme ça... Il venait de le dire lui-même. Il dormait sur un banc. Comment pourrais-je le laisser ainsi ? J'avais presque pitié de lui, comme ça... Non, c'était décidé, j'allais l'aider, cette nuit.

"Bon, je ne vais pas te laisser comme ça. Je vais te trouver une auberge et te prendre une chambre, tu veux ? Rester comme ça, à dormir sur le banc, tu vas être pris pour un clochard, voir être capturé, et je n'ai pas envie que ça arrive..."

En disant cela, je tirais quelques pièces d'une bourse, de quoi lui payer une nuit en taverne, et les lui tendis.

"On va déjà commencer par ça. Voilà de quoi te payer une chambre. Voici ce qu'est de l'argent."

Souriant sous mon masque, je regardais sa réaction. J'étais certain qu'il allait encore me surprendre.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Lun 4 Mai - 3:20
Donc si j'ai bien compris, ma présence à Ionia pendant sa garde le gênait dans son travail, au même titre que toute forme d'amusement. Je ne m'y attendais pas vraiment et je trouvais que c'était un peu triste, surtout si il travaille comme ça tout le temps. Ça me faisait presque mal pour lui, ces règles, ces.. formalités comme il dit, ça avait tellement l'air ennuyeux... Mais je me suis contenté de le garder pour moi, par ce que mon ami a apparemment décidé de changer de sujet.

Capturé pour avoir dormi sur un banc? C'est quoi cette ville? À Bilgewater beaucoup de gens dorment comme ça... Bon, pas les plus gentils ni les plus normaux, mais personne les capture... Même moi d'ailleurs quelque part je dormais dehors, bien que ce soit dans un bateau sous l'eau. C'est bizarre, mais tant pis, si Kennen me disait qu'il valait mieux que j'aille dans une auberge, alors va pour l'auberge, sauf si elles me refusent comme tout à l'heure.

Toujours assis sur le banc, je devais plisser les yeux pour voir avec cette obscurité, les humains d'ici n'avaient pas les mêmes machines qu'à Plitover pour éclairer les rues, même dans ma ville on avait de quoi faire de la lumière, le yordle me montrait des trucs dans sa main, levant mon trident pour éclairer un peu avec les runes de mon trident je vit des petits disques en métal avec des dessins dessus.

"De l'argent? J'en ai déjà vu une fois dans un bateau en venant..." Je pris les pièces qu'il me tendait pour les regarder de plus près avec curiosité "Et si je donne ça à quelqu'un dans l'auberge il va pas me renvoyer comme tout à l'heure? Les humains sont bizarres..."





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Lun 4 Mai - 22:29
Mon jeune ami semblait préoccupé. Du moins, c'est ce que je pouvais voir en lui, une certaine appréhension, sans doute. Il doutait, peut-être de moi ? J'avais sans doute déjà été plus chaleureux dans mes accueils, certes, mais là, je n'avais pas à y aller par trente six chemins. Je me devais d'être assez clair, afin qu'il n'y ait aucune ambiguïté, ce n'était pas que je ne voulais pas de lui, c'était juste... Que je ne pouvais me permettre de le garder ici. Enfin, il lui manquait tellement de repères vis-à-vis de notre monde, celui de la surface, et même s'il avait l'impression d'en savoir beaucoup, il lui restait énormément de notions à acquérir. De plus, sa Cité-Etat, Bilgewater, était loin de ressembler à Ionia, sur les plans du style de vie, des traditions, de l'ambiance générale et même sur la topologie. Hormis le fait que les deux Cités soient situées sur une île, toute ressemblance s'arrêtait là.

Je le voyais, regardant les pièces avec curiosité. Ce système était vraiment étranger à sa connaissance, et je me demandais comment ils faisaient, dans la ville où il vivant, lorsqu'il était encore avec les siens. Mais ne voulant pas faire ressortir plus que ça des souvenirs difficiles, je me calmais sur ma propre curiosité.

"Eh bien oui, en toute logique, tu ne vas pas te retrouver dehors, si tu paies la nuit. Après, il doit y avoir une part de peur, car d'habitude les gens d'ici sont assez accueillants... Il faut avouer que des comme toi, on n'en voit pas arriver tous les matins, et qu'en plus, ton arme est assez peu conventionnelle. Les gens ne savent pas trop comment se comporter envers toi. C'est le souci, avec un peuple aussi renfermé que celui de Ionia, c'est que les étrangers vraiment différents ont des premiers jours sur l'île assez difficiles..."

Je le laissais à la contemplation des pièces. Je vins me mettre sur la pierre qui servait de banc, juste à côté de lui, pour... je pourrais dire savourer la proximité avec lui... C'était étrange, moi qui n'était pas vraiment très tactile, avec lui, c'était différent, j'éprouvais un réel plaisir à être tout proche de lui...
Baissant mon masque, je me mis à lui sourire, comme pour le rassurer.

"Et puis, agile comme tu es, si jamais on ne te trouve pas de bon refuge, tu pourras toujours intégrer mon Ordre de ninjas, t'es assez jeune, en soi !"

Je ris à ma propre remarque, imaginant Fizz faire le ninja...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Mer 6 Mai - 4:42
C'est bizarre, même si le professeur m'a appris des tas de choses sur les humains, il ne m'a jamais parlé de ça. Les humains ont de drôles d'idées, entre ça, les fils pour pêcher, les vêtements... Ils trouvent toujours un truc bizarre à faire, et j'en découvre souvent de nouveaux. Mais là ça a l'air important quand même, il aurait pu me le dire... Sauf si il a pas eu le temps, depuis ma dernière discussion avec Kennen je pense souvent à lui. Pourquoi il m'a renvoyé de Piltover comme ça d'un jour à l'autre? Pourquoi il s'est donné la peine de m'apprendre tout ça? Qu'est-ce qu'il est devenu?

Les paroles de Kennen interrompirent mes questionnements et m'amenèrent à autre chose...

"Je Fait peur aux habitants? Mais ils sont tous plus grands que moi, comment je peut leur faire peur?" Non, c'est vrai quoi, on a jamais vu un gros poisson effrayé par un petit... ridicule

Kennen venait de s'asseoir à côté de moi, je ne sait pas pourquoi mais j'e préférais, j'aimais bien le sentir proche, c'était comme... rassurant? Je tournais la tête vers lui, son sourire me fit arrêter de penser qu'il ne voulait pas me voir, et sa remarque me fit rire.

"Non désolé, ça a l'air ennuyeux les règles des ninjas, même si je serais super beau avec une tenue comme ça héhé" j'avais dit ça en montrant sa tenue.





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Jeu 7 Mai - 0:09
Je m'empêchais de rire, mais ce n'étais pas l'envie qui manquait. Comment les gens pouvaient-ils avoir peur de lui ? Il se trompait lourdement, même, mais je me devais de le lui dire. Encore une fausse image qu'il se faisait du monde de la surface, ce qui pouvait encore lui causer du tort. Décidément, il adorait ça. Ce fameux professeur n'avait absolument pas fait le tour des questions importantes en ce monde. J'allais avoir le privilège de terminer son travail, à priori. Quelle chance, n'est-ce pas ? J'allais pouvoir apprendre à un habitant des profondeurs les traditions des gens de la surface, qu'il trouvait totalement débiles. Une pure partie de plaisir en vue, Kennen, splendide !

"Bon, pour commencer, si on suit ta logique, les humains ne devraient pas me craindre, or c'est plutôt l'inverse qui se produit. Et je peux les tuer. Donc ton credo ne marche pas, à la surface. il ne suffit pas d'être grand et fort pour être tranquille. J'en suis la preuve vivante, et pas la seule. Partant de là, armé comme tu es, et étrange comme tu es aussi, pour quelqu'un de la surface, oui, tu fais un peu peur, je pense..."

Si avec ça je ne pouvais pas le convaincre, alors le plus éloquent des exemples ne marcherait pas non plus. Mais j'avais confiance, il allait bien pouvoir comprendre ça, au moins... Ce n'est pas comme s'il allait de désillusion en désillusion, dernièrement, de toute façon. Il allait bien finir par se rendre compte que j'étais une source relativement fiable.

J'appréciais le rire qu'il lâcha en parlant des ninjas. Le laissant agripper ma tenue, je me mis à rire de bon coeur. C'était vrai que les couleurs étaient un peu foirées, mais sinon, ça allait, en vrai ! Je fis mine de bouder, comme touché par la remarque.

"Bon, c'est pas parce que les couleurs sont pas terribles que tu dois te moquer de moi... Moi j'me moque pas parce que t'es tout bleu..."

Je me demandais comment il allait réagir. C'était un bon test pour voir sa réaction face à ça !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Lun 11 Mai - 23:22
Bon, j'en apprends de plus en plus, sous l'eau la règle est simple: si c'est plus gros que toi c'est que ça peut te manger, et que tu peut en avoir peur, et je suis une des rares exceptions par ce que dans les abysses je mange souvent des trucs beaucoup plus gros que  moi, ils ont jamais peur mais moi non plus. Mais les humains ont peur des créatures de toutes les tailles il semblerait. Même de Kennen, même si le yordle m'inspirait tout sauf la crainte, assis près de moi comme ça il était plus sympathique qu'effrayant.

Il avait l'air d'avoir mal pris la remarque sur ses vêtements, on aurait dit qu'il était même vexé, ce qui n'était pas du tout le but. Merde, Fizz quel boulet tu fait...
Je me repris rapidement, confus devant le regard boudeur qu'il m'avait lancé, je ne savait pas quoi dire et babilla un peu avant de réussir à construire une phrase.

"C'est pas ce que je voulais dire! Tu es beau avec, enfin je veut dire ça te va bien... Sauf la cagoule"

Je me tut, rouge comme un pivoine, qu'est-ce que je venait de dire? Je ne sait pas pourquoi mais je me sentait ridicule d'un coup...





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Mar 12 Mai - 22:21
Je me figeais tandis que j'analysais ce que Fizz venais de me dire... Attends, quoi ? Je prenais le temps de me la refaire une seconde fois. Il venait de me dire, à moi, que j'étais... Beau ? Compliment inhabituel, au vu du peu de personnes qui avaient pu jeter à œil à mon visage depuis que je vivais ici, mais en plus... De la part d'un autre garçon, ça avait de quoi déstabiliser ! Même moi qui était pourtant assez posé et prêt à entendre de nombreuses choses, je devais avouer être surpris par ceci.
Enfin, au vu de son hésitation, il essayait peut-être seulement de se rattraper. Auquel cas, je préférais qu'il me critique sur la couleur de ma tenue, car là j'étais soudainement bien plus mal à l'aise. Mon regard se perdit dans les ténèbres de la nuit, ne sentant pas le fait de regarder Fizz comme étant une bonne idée. Quoique. Ses yeux, eux me diraient la vérité. Je me mis donc face à lui, mais je lus surtout une honte, dans ses deux grands yeux. Il commençait d'ailleurs à rougir... Première nouvelle, il pouvait rougir, eh bien, on était jamais à court de surprises avec lui.
Je devais préparer une réponse avec soin. Il ne voulait pas dire ça, à mon avis, mais le sens de sa phrase était bien là.

"Eh bien, je dois prendre ça comme un compliment, je pense... Enfin, moi, ce n'est pas ma tenue préférée, je préfère mon kimono blanc. Et pour la capuche, oui, je ne suis pas fan mais c'est obligé pour être incognito, en soi... Et elle protège de certains gaz toxiques, aussi."

Sauf la cagoule... Tu aimais voir mon visage, hein, Fizz ? Étrange... Non, je ne m'attendais pas à ça. Avais-tu un intérêt pour moi ? Etait-ce pour ça que tu étais venu à Ionia ?
Je me fis un peu plus distant, ne sachant pas trop comment le prendre.

"Et je suis un Yordle normal, en dessous de ça, j'ai rien d'extraordinaire... j'suis pas plus digne d'être vu qu'un autre, j'pense !"

Et je partais sur le sujet, mais... Mais je venais de le relancer, en fait ! Mentalement, je me mis une baffe, peu fier de ça. Quel boulet je pouvais être, parfois, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Dim 17 Mai - 22:37
Arg, j'ai dit un truc que je voulais pas dire, bon j'avoue que la dernière fois j'avais trouvé qu'il avait un visage plus joli que pas mal d'autres yordles que j'avais pu croiser à la league ou à Piltover, mais pour le coup c'est un peu sorti tout seul et c'était affreusement gênant d'avoir dit un truc pareil, en fait il aurait surement mieux valu que je le laisse bouder, ça aurait évité que je dise une bêtise... Le silence s'était installé et malheureusement j'en étais l'origine. Je releva la tête pour regarder Kennen, il semblait réfléchir, mais sa capuche m'empêchait de voir l'expression sur son visage.

Après un instant le yordle tourna la tête vers moi pour me regarder dans les yeux, son regard croisa le mien peu de temps, mais assez longtemps pour que je voie qu'il n'avait pas l'air très heureux de ce que j'avais dit une minute plus tôt, mais sa façon de me parler restait à peu près la même... Qu'est-ce que j'avais honte. Mes mains se joignirent et s'entrelacèrent, alors que j'arrêtais de regarder dans sa direction pour diriger mes yeux loin devant moi.

Alors qu'il me parlait, je sentais Kennen un peu moins... comment dire, vous savez? Comme si là tout de suite il aurait préféré être sur le banc d'en face, et ça me confirmait une fois de plus le fait que j'avais dit une idiotie.

"Oui, tu as sûrement raison..."

Je ne savait pas trop quoi dire d'autre et n'avait pas vraiment déteint, je pris alors la décision d'essayer de changer de sujet, par ce que là c'était très peu agréable...
Comment changer de sujet? Sur quoi partir? N'étant pas vraiment doué en conversations, faute d'entraînement, il fallut un certain temps pour que je reprenne la parole, coupant le blanc gênant qui s'était installé.

"Mais au fait, pourquoi tu gardes la ville? J'ai vu des gens avec des armures à l'entrée, ils ne le font pas déjà?"

Transition foireuse, très loin de ce qui se disait l'instant d'avant, mais j’espérais qu'elle soit efficace, avec un peu de chance ça passerait...





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Lun 25 Mai - 4:13
Un autre blanc suivi le premier, et je sentis monter en moi une sensation de gêne comme j'en avais rarement éprouvé. Je devais essayer de me souvenir... Mais qu'est-ce que je foutais ici, purée ?! Pourquoi je tentais de le prendre à moitié sous mon aile ? En réalité, j'étais mal à l'aise avec lui, alors pourquoi est-ce que je restais ? Je lui avais déjà appris quelques notions utiles, je n'allais pas non plus lui apprendre comment fonctionnait la vie, si ?! Je laissais ma mission de côté pour lui, alors que concrètement, il m'apportait quoi, hein ? A part cette gêne ? Ah, certes, de la compagnie, mais en avais-je envie, de cette compagnie, moi ? Il était relativement sympa, mais, après sa dernière action à mon égard, si gênante, comment je devais y réagir, vraiment... Je n'étais qu'un yordle, qu'un ninja, je n'étais pas formé aux interactions sociales, surtout dans un situation de ce type-là, c'est vrai, quoi, comment je pouvais répondre à cet acte d'affection, alors que je le connaissais à peine... Perdu dans mes pensées, j'allais devoir me décider, et vite... Soit je coupais court à la conversation en me garantissant d'éviter tout risque et tout ennui lié à sa réaction à son affection pour moi, soit je restais à discuter et je ne pouvais ensuite être sûr de rien.

Et le pire, restait... Comment lui expliquer. Comment approcher le fait que je devais m'éloigner, voire... L'éloigner de moi. J'avais peur, dit comme ça, et peut-être que c'était le cas. L'esprit à souvent peur face à l'inconnu. J'avais beau être un ninja reconnu, je n'étais pas exempt pour autant, et je venais de faire face, finalement, à ce problème.

Oh, et le voilà qui enchaînait... Avec une question que j'aurais facilement qualifiée de stupide si elle n'était pas venue de la part de Fizz. Voyons, quel était mon avantage sur les soldats en armure. Oh, pardon. MES avantages. Vitesse, angle de vision, liberté de mouvement. Seule la force brute me faisait défaut, et heureusement pour moi, elle était facilement remplacée, elle. Compensée.

Je pris une inspiration "Tu sais, je te pensais plus observateur que ça, car la réponse devrait s'imposer d'elle même, pourtant, tu ne semble pas saisir à quel point mon rôle ici est important... Et merci de me le rappeler, car... Je vais devoir repartir... Je ne devrais pas être là avec toi, mais plutôt à continuer ma patrouille. Ce n'est pas que tu sois gênant, non..."

Oh, il venait de me fournir l'excuse parfaite. Grand bien lui fasse d'avoir posé cette question, heureusement. J'allais pouvoir m'esquiver et reprendre mon activité le plus naturellement possible.

"Donc, ce que tu vas faire, c'est prendre ces quelques pièces, réserver une taverne et repartir dès demain. D'accord ? Ta place est à Bilgewater, pas ici, pas à Ionia."

Disant cela, je lui donnais une petite bourse en cuit contenant de quoi se payer l'auberge et un repas. Je me levais, presque pressé de me sortir de mon embarras. Je regardais les environs, me demandant de quel coin j'étais venu, et de quel côté je devais repartir. Ah, repéré.

"Sur ce, je... Vais devoir te laisser. C'était... Sympa..."

Disant ces quelques mots, je m'éloignais, soupirant quelques mètres plus loin... Je devais me reconcentrer sur mon job, mon job, et rien que mon job...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Mer 27 Mai - 17:32
Deux jours de trajet pour arriver à ça. Deux jours de trajet pour me ridiculiser et gêner -ou déranger, et même les deux- la personne que j’espérais justement voir... À quoi je m'attendais aussi? Je sait me battre, pêcher et survivre en milieu sous-marin, mais si il y'a bien une chose pour laquelle je suis nul, c'est en relations sociales, faute d'entraînement, et je venais une fois de plus de le prouver...

Le yordle parlait de plus en plus rapidement, il avait l'air pressé, comme si il voulait absolument s'en aller au plus vite, et le ton de ses paroles devenait froid, ajoutant à la sensation de gêne que j'avais déjà... Je me demandais ce que je faisait ici, pourquoi j'étais venu dans cette ville, les pirates sont ennuyants, c'est vrai, mais est-ce que ça justifie tout ce trajet? J'aurais aussi bien pu aller dans une ville plus proche, ou rester là bas... Alors pourquoi ici? Sûrement par ce que c'était la première fois depuis la disparition des miens que j'avais l'impression de me faire un nouvel ami, peut-être que ça expliquait le fait que je n'aie pas voulu attendre qu'une de ses missions ne le fasse passer à Bilgewater? J'attrapais la sacoche de cuir au vol, entendant les pièces qu'elle contenait tinter, je compris alors avant qu'il le dise qu'il voulait me demander de m'en aller et repartir... Déjà? Remarque, après tout ça, difficile de rester...

Avant sa dernière remarque j'étais juste affreusement gêné et me sentait mal, mais après... Je ressentait de l'amertume et de la tristesse, sympa? C'est très vexant ce manque d'honnêteté... Avant qu'il s'en aille, je fis un gros effort pour rester neutre en lui répondant, bien que mes sourcils -Ou plutôt les muscles où se trouvent les sourcils chez les terrestres- se froncèrent d'eux mêmes.

"Tu n'es pas obligé de mentir tu sais?"





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Sam 6 Juin - 13:31
Je me stoppais dans ma marche. Avais-je bien entendu ? Etait-il réellement en train de m'accuser de mentir ?! Toujours dos à lui, je me posais cette propre question. Etais-je en train de lui mentir ? Et au final de me mentir à moi-même ? Serais-je volontairement en train de voiler mes véritables ressentis à son égard ? La gêne de tout à l'heure était bien réelle, mais son... enfin, j'avais aussi eu l'impression de ne pas susciter chez lui d'intérêt particulier. Et pourtant, il était là, à essayer de me retenir de partir. M'étais-je trompé sur son compte ? Rha ! Les idées et les pensées se bousculaient dans ma tête, que devais-je faire ? Me retourner et lui laisser une chance, ou partir pour couper court à cette discussion ?

Sans même y avoir répondu, je me tournais vers lui, le voyant là, cet air sérieux sur le visage, même si aux quelques lueurs qui l'éclairaient, cet aspect était assez ridicule... mais il restait sérieux, et c'est ce qui me faisait craindre le fait qu'il ait vu au travers de ma petite supercherie ? Enfin, pas si supercherie que ça, mais bon, ça avait été une bonne excuse, au demeurant. Mais voilà qu'il se montrait perspicace... Et tenace. Un peu embêtant aussi, mais ça avait l'air d'être dans sa nature, ça. Bon, m'enfuir ne règlerait pas les choses, j'allais donc devoir l'affronter. Néanmoins pas question de perdre la face. Pas question de lui montrer qu'il avait raison de penser que je mentais.

Avant de commencer à parler, je baissais ma capuche, et retirais le masque qui me couvrait habituellement le bas du visage. Ma maîtrise de mes expressions lui ferait sans doute prendre conscience de mon sérieux, du moins, du fait que je voulais me montrer sérieux. La vérité, derrière, il l'ignorerait. Et quoi de mieux pour l'affronter que de la faire à visage découvert, hein ? Je ne me cacherais pas derrière un masque. Le regard baladeur, je laissais naturellement les sons sortir de ma bouche.

"Eh bien, voilà qui est présomptueux, pour toi qui me connait si peu, de m'accuser de mentir. Je ne sais pas ce qui te fait croire que je ne suis pas franc avec toi, mais tu as tort, en tout cas. La seule raison qui ne me pousse pas à continuer sur ma lancée et m'en aller, c'est que je ne suis pas vraiment adepte de la fuite dans cette situation. Si tu as des choses à me dire, dis-les, puis n'en parlons plus. Toi qui n'avait pas l'air si emballé à l'idée de discuter avec moi, pourquoi t'attacher au fait que je reste ou non ? Vas-y, explique-toi, j'attends."

Je venais de tout déballer sur un ton calme, sans la moindre once d'agressivité. Bon, okay, peut-être un tout petit peu, mais vraiment pas beaucoup, j'avais gardé un air assez neutre. Peut-être même que j'avais fini par adoucir le ton, sur la fin. Maudit moi.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Sam 20 Juin - 2:25
Je me levais à mon tour, les muscles au dessus de mes yeux se froncèrent encore un peu plus tandis que mes lèvres se retroussèrent légèrement, dévoilant les plus avancées des lames de rasoir qui me servent de dents. La tristesse et l'amertume que je ressentait plus tôt s'étaient muées en colère. Même maintenant il niait avoir menti, il le faisait avec calme, comme si c'était normal, et c'était de plus en plus vexant.

"Tu ne mens pas? Si tu devrais être entrain de faire ton tour de garde, pourquoi tu m'as réveillé? Une bestiole qui dort sur un banc, je sait pas si ça fait partie des choses que tu dois éviter mais ça m'étonnerais. Moi je crois que c'est une excuse pour t'en aller. Mais là où tu mens vraiment c'est quand tu dis que "C'était sympa" ou "Non pas que tu gênes", j'ai vraiment l'air assez idiot pour y croire?"

Mes poings se serraient sur la bourse qu'il m'avait donnée, et j'ai senti une larme perler au coin d'un de mes yeux, que je m'empressa d'enlever du revers de mon bras. Je n'aurais pas dû parler comme ça, je le regrettais, il allait sûrement m'en vouloir pour ça... Mais la dernière fois que je l'ai regardé, il avait toujours l'air neutre, m'empêchant de le savoir. Mon visage se radoucit, bien que pas complètement, et je dut essuyer plus d'une larme en disant la suite.

"Je voulais pas m'énerver, désolé, mais tout le monde finit par m'abandonner... Les miens, le professeur, et à cause de moi maintenant ça va être au tour de la première personne que j'avais envie de considérer comme un ami depuis que je suis tout seul... Mais de toutes façons je sait pas à quoi je m'attendais, tu es Kennen, LE cœur de la tempête alors que moi je n'ai tellement aucun sens que ma race n'a même pas de nom dans votre langue... J'aurais dû m'y attendre et rester à Bilgewater."





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Jeu 25 Juin - 10:17
Eh bien, j'avais décidément le droit à la totale. J'avais même le plaisir de pouvoir admirer ses dents, si ce n'était pas un privilège, ça. Je n'aimais pas son ton accusateur, mais cela étant, pouvais-je lui en vouloir ?! Sur le fond, il avait bel et bien raison. Je tentais seulement à présent de ne pas perdre la face, ne pas changer de position trop aisément. Même si maintenant son regain d'intérêt pour notre relation à tous les deux... Si on pouvait parler de relation, à bon entendeur. Il avait vraiment l'air en colère, et ça m'intriguait. Pourquoi un tel revirement ? Il n'avait pas manifesté un grand intérêt pour moi au départ, et maintenant que je voulais repartir faire ma ronde, il s'attachait à moi et m'en voulait de ne serait-ce que vouloir le laisser. Et s'il était simplement un peu timide, au final ? Le pousser à aller vers moi, c'était la seule chose que je venais de faire ?

Et voilà, j'avais même droit aux larmes. Oh, quel spectacle poignant. Je conservais mon air neutre, indifférent, détaché. Il n'était la première personne à tenter de m'attendrir par les larmes. Malheureusement pour lui, si l'on m'avait bien appris une chose, c'était que la manipulation, tout le monde en était capable. Lui y compris, de toute évidence.

Son ton se radoucit, ponctué par ses sanglots. Le voilà, s'excusant, et se victimisant. Eh, que voulait-il ? Que je pleure avec lui le malheur de son existence ? Il risquait fortement d'être déçu.

"Il n'est pas bien vu de dormir dehors, c'est la raison pour laquelle je t'ai réveillé. Que ce soit toi ou un autre. Et je n'ai pas besoin d'excuse pour m'en aller. Je pourrais te tourner le dos, là. Mais je ne le fais pas par respect. Alors cesse de dire que je mens."

Bon, toujours pour ne pas perdre la face, la phrase pour la forme. Maintenant, je me devais de démonter ses idées toutes faites sur mon importance et les conséquences que cela pouvait avoir.

"Ensuite, je ne sais pas qui t'a soufflé cette idée saugrenue que je sois différent car je suis connu en tant que ninja. Non, je suis toujours les même règles depuis que je suis arrivé au temple Kinkou, et comme j'ai pu le dire à un ami de nombreuses fois, cette popularité apparente, je n'en profite pas."

On aurait dit Rumble. Cette même façon de me décrier. De clamer haut et fort que je ne pouvais être leur ami car j'étais trop important. Je détestais ceux qui pensaient ainsi.

"Tu sais ce qu'est la jalousie n'est-ce pas ? Je ne te voyais pas comme ça au premier abord, mais il semblerait que je me sois trompé. Ce n'est pas parce que ton peuple a disparu que tout le monde va venir te faire un câlin. Des gens dans le monde entier ont aussi souffert, et toi, venant de Bilgewater, comment tu pourrais ne pas l'avoir remarqué ? Ou alors es-tu à ce point égoïste, ne remarquant pas à quel point les gens peuvent aussi avoir besoin d'aide dans ton entourage ?! Et pendant que j'y suis, si tu penses que ma condition est si exceptionnelle que ça, tu te trompe. Qu'a apporté la célébrité à mon ordre ? Oh, certes, des trucs bien, mais aussi le regard de forces qui me dépassent ! Tu crois qu'il est aisé, de ne pouvoir rentrer chez soi car le temple a été dévasté, la plupart des apprentis tués, quand on t'apprend que le Maître de l'Ordre a été décapité par son propre élève, un autre ninja que tu considérais comme un frère d'arme, possédé par les Ombres ?! Tu crois qu'il est facile de vivre chaque jour, en craignant à chaque instant de croiser le fer avec ceux qui veulent notre mort ?! Eh bien non, alors épargne-moi ton numéro, le malheur ne repose que sur ton dos. J'ai déjà assez pleuré nos malheurs pour pleurer les tiens."

Je soufflais, plus engagé que je ne l'aurais voulu dans cette conversation. Mais Fizz devait bien se mettre ça en tête. Dans ce monde, personne n'était épargné. Je voulais bien être compatissant, mais j'avais aussi mes limites.
Je serrais les poings, marque d'agacement, alors que je continuais à lui parler sur un ton calme.

"Tu sais, autrefois, j'étais libre comme l'air, comme le vent. Rapide comme l'éclair, nul ne pouvait me stopper, je pouvais faire ce qui me semblait amusant, comme toi. Mais ici, j'ai appris que la vie était tout autre. Qu'il fallait travailler pour gagner de quoi survivre. Pour être ninja, il faut suivre des règles. Je suis limité dans mes interactions sociales. Je ne peux pas fréquenter ceux que je considère comme des amis lorsque je le voudrais."

De nouveaux, je reprenais ma respiration. J'allais en venir à ce fameux point, et peut-être, allait-il enfin comprendre.

"Je ne veux pas que l'on s'attache trop à moi, car je ne peux pas tout me permettre. Mes entraves, je les ais acceptées il y a bien longtemps, et je les accepte encore. Mais réfléchis, j'essaie juste de te ménager. Si nous devenions de bons amis, et que je devais m'éloigner longtemps, ou mourir. Tu en souffrirais. De nouveau. C'est juste que... Je ne veux pas de souffrances et de peines inutiles."

Je baissais les yeux, car les mots étaient sortis seuls, exprimant à eux seuls le fardeau de mon existence.
C'était aussi ça, que je ne pouvais m'avouer. Qu'il était difficile pour moi de me préparer à mourir si j'avais de trop nombreux points d'attache à cette réalité.
Si j'avais de trop nombreux sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Jeu 9 Juil - 5:47
Froide comme un lame qu'il aurait utilisé pour me couper dans ma lancée, sa voix m'avait arrêté dans ma lancée, je n'aimait pas cette façon de parler, c'était trop calme pour l'être vraiment, comme si il sentait aucune émotion quand il parle, c'était effrayant et trop loin du Kennen qui étais là plus tôt et la dernière fois.
Je me retrouvais là à le regarder, avec mes yeux qui me brûlaient à cause des larmes, depuis le début de sa réplique en reniflant de temps à autres pour faire revenir cette fichue goutte qui essayait de s'échapper de ma narine et écoutant Kennen avec toute l'attention dont je suis capable. Quand j'avais parlé de sa situation, je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit comme ça... J'imaginais peut-être plus... Glorieux? Choqué d'apprendre l'histoire de son ordre, J'entrouvris la bouche, j'imaginais l'effet que ça fait de perdre beaucoup de gens d'un coup pour avoir connu ça, mais pas du tout celui que ça fait quand c'est un proche qui les tue...J'avais parlé trop vite, sans rien savoir et maintenant je me sentais ridicule... égoïste? Peut-être qu'il avait raison... En tout cas me reprocher ma jalousie était compréhensible...

Le yordle repartait ensuite sur autre chose, cette fois, il ne parlait plus des problèmes de son ordre ninja, mais de lui même... Des problèmes que sa vie à l'ordre lui posaient, son histoire très résumée était attristante, me faisant penser à cet aquarium qui m'avait empêché de faire ce que je voulais...
Quand il a abordé le dernier sujet, il était moins froid, et il a baissé ses yeux alors que jusqu'à présent son regard froid lui aussi était dirigé vers les miens. Apparemment ce qu'il venait de me dire le gênait... Mes sanglots s'étaient arrêtés, bien que ma voix soit restée triste, ponctuée d'une pointe d’inquiétude. Comment peut-on décider quelque chose comme ça?

"Je ne savait pas... Désolé... Je n'ai pas pensé qu'être un ninja était si... réglementé et dangereux, je sais juste à quel point c'est pas amusant du tout les morts, surtout si tu en connaissait... j'espère que celui qui a fait ça a été puni... Mais pour ce que tu me dis... Je n'arrive pas à comprendre pourquoi tu fais ça, comment tu peux vivre avec cette décision, c'est juste... étrange, oui, si je m'attache à toi et que tu meurs je serais triste, mais je ne vois pas en quoi c'est une raison pour ne jamais m'attacher, et puis, de toutes façons c'est trop tard pour ça depuis Bilgewater... "

Je repensais à notre rencontre là bas, comparé à celle-ci, c'était pas pareil du tout... Je me souviens que quand j'ai été trop mal à l'aise et qu'il a dit quelque chose qu'il n'aurait pas dû, il est venu derrière moi pour m'enlacer, j'hésitais, le regardant des pieds à la tête, je me suis approché d'un pas, puis de deux, avant de me figer devant lui, n'osant pas aller plus loin. Qu'est-ce que je fait?

"Je m'en fiche moi d'être ménagé..."





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Sam 11 Juil - 1:04
Je le voyais si bien, dans les yeux de Fizz, au fur et à mesure de mon discours, ce qui s'était instillé en lui, c'était de la pitié. Moi, Kennen, j'en venais à faire pitié, désormais. Une fois de plus, je venais de briser un préjugé sur ma part. Il était vraiment impressionnant de voir le nombre de choses que les gens pouvaient imaginer savoir sur vous, dès que vous en veniez à être un peu connu. Tant de choses que je ne pouvais m'expliquer, moi qui tenait à me tenir informé lorsque je devais parler d'une cible, et non pas proférer des paroles en l'air basées sur des pensées personnelles ou des légendes urbaines. Surtout lorsqu'il s'agissait de critiquer cette personne en question.

Je reprenais contenance, après avoir écouté ses bien piètres excuses, cependant, je ne pus que m'étonner de sa réaction à mon aveu de ne pas vouloir m'attacher pour éviter d'inutiles souffrances. Un réaction assez osée, je devais l'avouer, ce qui ne pouvait que me séduire. Je réprimais un sourire, car je devais aller plus loin encore dans la destruction de ses préjugés et idées préconstruites. Il pensait vraiment qu'être mon ami serait une sinécure ? Il encourait bien plus de risque, à vrai dire, ne serait-ce qu'à cause de la présence de Zed. Oui, rien ne l'empêchait de m'atteindre par son intermédiaire, au final.

Je le fixais, lui qui venait de faire quelques pas vers moi, s'étant stoppé net afin de ne pas se retrouver trop près de moi. Je lui faisais peur ? Non, ce devait être autre chose. De la timidité, à priori. Soit, j'allais pouvoir continuer ma petite démarche.

"Tu espère qu'il a été puni pour ses crimes, ce traître, cet assassin, mon frère d'arme ? Eh bien, saches que non. Il est actuellement en possession de l'ancien lieu où se tenait l'Ordre Kinkou, devenu son Monastère des Ombres, d'où il forme une armée de ninjas disciples de l'ombre. Et il a renié l'équilibre, ce pour quoi nous nous battons, de fait, il nous met de sacrés bâtons dans les roues. Mais, ce n'est pas le pire, loin de là."

Il venait de me permettre une belle transition, mais le remercier serait un peu paradoxal vu la teneur de ce que j'allais pouvoir lui dire. Il risquait de ne guère apprécier, malheureusement, mais c'était comme on disait, le jeu. D'autant plus que je voulais aussi, le protéger, en quelque sorte !

"Et tu sais quoi ? Plus le temps passe, et plus je crains que l'on ne puisse plus stopper ce fameux Zed, pour la simple et bonne raison qu'en acceptant le pouvoir des Ombres, il a littéralement dépassé le niveau de notre meilleur ninja, Shen, le chef de l'Ordre, fils de feu notre maître. Tout ceci pour vaincre Zed et s'attirer les faveurs du maître qui l'a banni pour ses basses valeurs... Comme quoi les simples rivalités peuvent parfois nous attirer de gros ennuis..."

Je m'approchais de lui, légèrement plus grand que moi, pour lui saisir les épaules, rapprochant nos deux visages alors que je fixais toujours ses yeux, gardant un ton neutre au possible.

"Et te dis te ficher d'un quelconque ménagement, mais... Tu sais ce que c'est de voir tes sentiments piétinés ? Car peut importe ce que tu feras, ce que tu voudras, le Kinkou passera toujours d'abord, car c'est le seul but de ma vie, servir cet Ordre, même si je dois y passer pour l'aider au mieux. Car Zed n'aura de cesse de vouloir en finir avec nous. Je pense qu'il aimerait corrompre Shen, voir Akali, l'autre pilier de l'Ordre, mais moi il m'aimerait beaucoup plus une fois planté sur ses katars. Et il n'est pas notre seul ennemi, loin de là. Pas mal de gens aimeraient sans doute se venger de nous, à présent."

J'inspirais un bon coup, afin de me ré-oxygéner. J'en avais presque terminé, et j'allais pouvoir avoir sa réaction à tout ça, bien que je ne sache pas vraiment ce qu'il en penserait. Il y avait tant de choix possibles pour lui, lequel allait-il donc choisir ?

"Car me fréquenter aurait un autre désavantage, tu sais ? Plus tu seras proche de moi, et plus il sera possible qu'il te prenne pour cible, afin de m'atteindre. Et plus tu seras proche de moi et plus cela sera douloureux et difficile à supporter. D'autant plus qu'en torture, il doit bien s'y connaître, le bougre. Tu dois juste comprendre que ce n'est pas à prendre à la légère, et que cela implique beaucoup trop de conséquences que je ne voudrais pas avoir à assumer. C'est dangereux pour nous deux, et même si le danger ne me fait pas peur, le fait de te mettre toi en danger, j'y suis un peu plus réticent. Car aussi agile que tu puisse être, Zed sera toujours supérieur. Il a obtenu un pouvoir qui l'a rendu très puissant. Trop puissant, même."

Mon regard froid toujours plongé dans le sien, je desserrais un peu ma prise sur ses épaules, prise qui s'était raffermie au fur et à mesure de mon petit discours. J'avais commencé à m'attacher à lui, mais pour le préserver je devais l'éloigner, tel était le paradoxe de mon existence.

"Le danger nous guette tous, tôt ou tard, et je ne veux pas impliquer de personne externe à ce conflit dans ce bras de fer mortel avec le maître des ombres..."
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Dim 20 Sep - 14:42
Zed, j'avais déjà vu cet humain plus d'une fois à la league, et il m'avais jamais paru très drôle avec son masque en métal et les lames qui lui sortaient des bras, mais je ne savais pas vraiment qui il était ou encore ce qu'il avait fait, et en fait jusqu'à ce que Kennen m'en parle ça m'intéressait autant que le nombre de tentacules qu'ont les méduses à crinière. Mais il avait l'air d'être un gros problème ici, comme un Gangplank de Ionia qui joue avec la vie des gens comme avec celle d'un poisson qu'on chasse, à force on aurait cru que chez les humains ça arrivais partout, ou alors Bilgewater et Ionia étaient des villes plus violentes? En tout cas, il était apparemment un problème et commençait à m’inquiéter. À peine Kennen avait-il finit de me présenter ce Zed qu'il finit la distance que j'avais commencée à parcourir pour venir m'agripper les bras et plonger son regard devenu froid de nouveau dans le mien, je dus me forcer à le soutenir, encore une fois.

Le yordle essayait de me décourager, ça se voyait, et il n'avait pas été loin d'y arriver, mais j'étais quelqu'un de têtu et on ne se débarrassait pas de moi comme ça! Il espérait peut-être que je me dépêche de rentrer à Bilgewater après un simple "D'accord Kennen" sans insister? Je repris la parole, ne voulant pas abandonner aussi rapidement. Le maître des ombres, il était peut-être plus fort que moi, mais après tout ça changeait quoi? Je ne voulais pas retourner seul là bas, et pourquoi un ninja qui n'était même pas encore un danger pour moi me ferait partir?

" Peut-être, mais maître des ombres ou pas, il ne peut pas tout savoir, même si il est très fort il ne peut pas regarder ce que tu fais tout le temps sans que tu le voies, il peut ne même pas savoir, et même si il l'apprends et qu'il décide de me faire je ne sais pas quoi, je ne suis pas comme un humain, et même si je ne cours pas aussi vite que toi je ne suis pas simple à attraper pour qui que ce soit, j'ai pas mon surnom de filou des mers sans raison, surtout que je passe presque tout mon temps dans l'eau, et il sait peut-être mieux nager que toi, mais mieux que moi ça m'étonnerais. "

J'avais dit tout ça en affrontant ces yeux qui me regardaient,  me permettant un très léger sourire sur la fin, j'ai toujours été fier de ce surnom, c'était bien le seul truc que je n'ai jamais volé et qui m'appartenais vraiment. Je repris ensuite un ton se voulant sérieux, revenant sur un autre point dont le yordle avait parlé.

"Ensuite, oui, je pense savoir ce que ça fait, les sentiments piétinés; Mais c'est mieux que d'être écarté et devoir retourner à Bilgewater tout de suite! Surtout que je ne t'ai jamais parlé d'oublier ton ordre si il est important, mais tu peux seulement arrêter d'y penser de temps en temps... Un peu comme, je sais pas moi, des pauses ? "

Un sourire rapide me vint ensuite, un peu moqueur mais discret, et j'ajoutais alors avec une pointe de moquerie.

"Et puis, il te faut bien un professeur pour apprendre à nager non ? "





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Lun 12 Oct - 0:07
Écoutant ce qu'il avait à me dire, mes bras relâchèrent ses épaules au fur et à mesure que les paroles sortaient de sa bouche. Je ne pouvais y croire. Il y avait en lui tant de naïveté. Ou alors cela pouvait être... De l'innocence. De l'innocence, hein... Certes, il avait de quoi être fier, de là où il venait, il était respecté, reconnu pour ses farces et son agilité hors norme... Mais... Mais...

Je me retrouvais à reculer de quelques pas, alors qu'il venait tout juste de finir. Les yeux dans le vide derrière lui, je ne savais plus quoi faire. Je ne savais plus comment réagir. Comment le pouvais-je ? Il... Il se fichait bien de ce qui pouvait lui arriver. A lui, par ma faute. Il marquait un point, oui, Zed ne savait pas tout. Et Fizz semblait bien se ficher d'être en danger. Un léger rire nerveux m'échappa, alors que j'étais encore debout sur mes jambes flageolantes. Oui, tant d'innocence, lui qui venait pourtant de Bilgewater, une Cité dans laquelle les meurtres étaient légion... Il était... Vierge de toute notions humaines. Comme un Yordle. Il vivait dans l'espoir de voir venir son lendemain, un lendemain plus beau que la journée passée, un état de pensée qui un jour lointain avait été le mien. Un mode de pensée que j'avais oublié, laissé derrière moi, aspirant à de nouvelles choses, de nouvelles activités. Toute une part de moi que j'avais laissé aux portes de l'enclave lors de ma première venue.

En réalité, il avait raison, et il me rappelait moi. Farceur, un peu trop, vivant pour m'amuser au détriment de ce que pouvaient bien en penser les autres. Avais-je eu raison de devenir celui que j'étais à présent ?

Je me mis une grosse gifle, qui devait bien me faire passer pour un idiot devant Fizz, lui qui était toujours devant moi. Non, je ne pouvais pas redevenir celui que j'étais. Ma place était ici, à suivre les enseignements et les préceptes que feu notre maître nous avait prodigués. Je ne pouvais pas me résoudre à tout laisser tomber de la sorte. Et pourtant, il me tentait. Redevenir un innocent à sa manière, ce serait...

Et puis il y avait sa dernière proposition. Elle était plus que tirée par les cheveux, mais je voyais qu'il avait mis la une bonne partie de la malice qu'il avait mise de côté jusqu'à présent. Il voulait rester pour moi ? Soit...

Je me rapprochais de lui de nouveau, mon regard adouci et un léger sourire sur le visage. Bien qu'il soit plus grand que moi, je venais l'enlacer, comme si me savoir avec lui était un soulagement, subitement. Je sentais comme un poids sur mon cœur et sur ma conscience s'envoler.

"Eh bien, si tu es si sûr de ça, alors reste ici. Je ne vais pas te renvoyer de force, si ton désir est d'avoir à... me supporter. Il me serait agréable d'avoir un ami avec qui discuter, partager quelques anecdotes et... Passer du bon temps. Je ne sais pas si je pourrais souvent me libérer pour toi, Fizz, mais je pourrais au moins essayer. Si tu es déterminé, je pourrais même concevoir que tu m'apprenne à nager. Même si au vu de la catastrophe ambulante que je représente dans ce domaine, je ne suis pas certain que tu y parvienne..."

Me décollant de lui, je venais à nouveau le regarder dans les yeux, avec cette fois, de la timidité de mon côté.

"Et puis-je savoir ce que... Tu attends de moi précisément ?"

Je n'avais pas vraiment su comment formuler ça, mais cette manière de la dire exprimait assez bien mon questionnement.
Qu'est-ce que moi, en tant que personne, je pouvais lui apporter ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Sam 5 Déc - 0:18
Sentant les mains de Kennen relâcher mes épaules, je penchais la tête sur le côté, marque de mon interrogation. Au début, à le voir, j'ai cru qu'il allait se mettre en colère, mais maintenant il semblait un peu troublé, son regard était dirigé vers moi sans sembler me voir, et alors que je lui faisait signe de la main, comme si j'espérais le faire revenir, je le vis se mettre une grande giffle qui résonna dans la petite place vide pendant plusieurs secondes, rapidement suivie de ma voix aiguë.

"Hé! T'es pas f..."

Je m'interrompis alors qu'il revenait vers moi avec une expression de visage différente, il souriait, puis repris mes bras, mais différemment, cette fois il m'enlaçait, comme à Bilgewater... J'eus comme la dernière fois une sensation de gêne, et du me forcer à ne pas me recroqueviller. Je fis le tour de ses épaules avec mes bras, rougissant légèrement. C'est alors que je fus rassuré, toute la pression qui pesait depuis le début était passée en l'espace d'un instant. J'appréciait la sensation de soutien presque autant que la chaleur qu'il dégageait. Je l'écoutais parler d'une voix sans froideur, me mettant à sourire joyeusement. J'avais réussi! Et cela me rendait content.

"Je suis sûr que tu saurais le faire, tu es déjà très fort pour la nage du yordle qui se noie!" Je ricanais à ma remarque.

Après m'avoir relâché, Kennen posa une question qui semblait le gêner lui-même, emporté par la joie, j'en oubliais la mienne et lui répondais avec un brin d'excitation, énumérant plus ou moins les mêmes idées que lui...

" Et bien, comme toi! Pour avoir un ami avec qui parler, jouer ensemble, partager des moments agréables, et aussi apprendre plein de trucs sur le monde des terrestres! Et puis quand tu saura nager tu pourra venir avec Chomper et moi à la pêche, ça serait drôle!"

Je ne disais pas tout, à vrai dire, je ne pouvais pas expliquer vraiment ce que j'attendais, bien sûr il y'avait tout ça, mais c'était un peu plus; J'aimais être vers lui, c'était agréable et me procurait une sensation que je ne pouvais pas expliquer... Je souris une fois de plus.

"Et si on commençait? Je pourrais t'accompagner pour finir ta ronde?"





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Dim 20 Déc - 14:59
Ah... Il avait osé. Il avait bel et bien osé se moquer de moi de la sorte, même si... Eh bien, même si au final je n'avais pas vraiment la possibilité de le lui imputer. J'étais quand même la cause de sa pique, un peu la personne qui tendait le bâton pour se faire battre. Et puis il y avait un peu plus qu'un simple fond de vérité dans ses propos. Je n'étais pas un nageur émérite, et je ne le serai sans doute jamais. Il avait peut-être bien raison. Lorsque je tentais de nager, j'avais plutôt une tendance à m'enfoncer et à me noyer. Mais je trouverai un jour comment pallier ce défaut majeur dans mes compétences. Ah, qu'il était mignon. Me proposer de m'améliorer sur mes lacunes, cependant, ben j'étais pas apte à le faire. L'eau et moi, ça faisait vraiment deux.

Sa réponse fut bien plus spontanée que ma question, à mon grand étonnement. Encore une fois, il parlait sur un ton très léger, fluide, comme si les paroles lui venaient d'elles-mêmes, c'était assez invraisemblable... Ou pas. Non, c'était dans son caractère d'être aussi peu concerné par des émotions comme la gêne, selon moi, à ma grande différence. J'étais trop émotionnel, encore. Moi qui croyait avoir laissé derrière moi sentiments et émotions...

Ses raisons étaient on ne pouvait plus simples. Il voulait simplement un ami. Quelqu'un avec qui partager de bons moments, s'amuser. Je pouvais lui parler d'autre chose que du travail. Parler tout court, d'ailleurs, c'était un changement pour moi. Car je devais avouer que je n'avais guère de conversations profondes avec Shen et Akali. Même si ça n'avait pas toujours été ainsi, nous parler autrement que comme des collègues ravivait en nous des souvenirs de notre belle époque. Celle où nous étions des grands, et non pas comme ici, des insectes recroquevillés, espérant ne pas se retrouver face au prédateur. Ces événements avaient vraiment changés notre vision du monde, à tous les trois.

Je n'avais eu que très peu de contacts avec d'autres Yordles, depuis ma venue ici. Et Fizz leur ressemblait tant, au final. Son sourire me faisait chaud au cœur, j'avais l'impression de servir à quelque chose au final. pas en tant que Cœur de la Tempête, non, mais en tant que Kennen. Alors, lorsqu'il me proposa de m'accompagner dans ma ronde, pouvais-je refuser ? Encore une fois, je ne devais pas vraiment être dans les clous avec nos règles, mais... Tant que je gardais les yeux ouverts et que je restais vigilant, en quoi cela pouvait-il être différent ?

Pour seule réponse, scrutant les alentours, je remis mon masque et ma capuche, redevenant le ninja, l'être imperturbable que je devais incarner en cette nuit calme. Puis je me tournais vers Fizz, hochant la tête.

"L'idée est plaisante. Sois discret, suis moi, et ouvre l’œil. Je peux rater quelque chose, vu que je vais devoir en quelque sorte veiller sur toi."

Je me retenais de ricaner à cette dernière remarque. Dans cette situation, je n'avais aucun besoin de le surveiller, les rues étaient calmes et je ne ressentais rien de dangereux. Cette nuit serait probablement paisible jusqu'au bout. Raison de plus de profiter de la compagnie qui s'offrait à moi.

"Il est temps de voir si tu débrouille aussi bien sur terre qu'en milieu aquatique, petit poisson."

Là-dessus, je me remis en marche, atteignant un toit aussi tôt que possible. Voir la ville d'en haut.
Voilà qui était peu habituel, pour un Yordle. Et sur cette pensée, je souris, observant le village endormi.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Visite à Ionia Sam 26 Déc - 1:33
En demandant ça, je m'attendais vraiment à un refus, même après notre discussion, il étais tout de même en plein travail, et je ne lui en aurait jamais voulu le moins du monde si il avait refusé de m'avoir dans les pattes. Aussi le fait qu'il accepte me fit le plus grand plaisir , surtout lorsqu'il me demanda  de l'aider sérieusement. Certes il n'y avait pas l'air d'y avoir beaucoup d'ennuis cette nuit , mais ce qui m'importait, c'était que cela montrait de la confiance et donnait la sensation de l'aider vraiment ce qui était très agréable... Je souris malgré la déception de ne plus voir son visage et attrapa mon trident.

Je ris lorsqu'il me dit vouloir vérifier mes capacités sur terre.
"Tu vas être surpris"

Kennen sauta rapidement sur un toit, je ne m'y attendais pas, croyant que tous les terrestres étaient de vrais concombres de mer, je lui cria de loin de ralentir, avant de le suivre en m'aidant d'un saut sur mon trident et quelques prises pour monter sur le même toit.

La nuit défila jusqu'au matin, je découvris avec Kennen une nouvelle ville, très différente de Bilgewater, moins violente, moins dangereuse et plus accueillante, surtout accompagné. Je prenais ma mission d'observation au sérieux la plupart du temps, quand je n'essayais pas de faire la course avec Kennen qui me battait à chaque fois de peu ou que nous ne nous arrêtions pas pur faire une pause et parler un peu, rire et puis repartir... ça a vraiment été ma meilleure nuit depuis très longtemps, avoir un ami changeait tout...
Quand le matin arriva, nous étions fatigués tous les deux et Kennen dû me laisser alors que nous étions près du "Dojo" où il vit, dont il m'indiqua le moyen de s'y rendre au cas où.

J'étais un peu triste de me séparer de lui, et avant de partir je vint l'enlacer un court instant pour lui dire au revoir, espérant le revoir sous peu... "On se revoit bientôt, hein?" avant de partir vers la berge où je rejoignis Chomper qui avais trouvé une grotte dans laquelle s'installer. Là, je m'endormis rapidement, le sourire aux lèvres.





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Visite à Ionia
Revenir en haut Aller en bas

Visite à Ionia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Vidéo] Visite guidée de AKIHABARA.
» visite de la cathédrale
» Visite virtuelle du "USS Pampanito"
» Visite sur le pont-levis
» Visite du général De Gaulle à Bruxelles (libération)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendes de Runeterra :: Valoran :: Les îles :: Ionia :: Habitations-