Roleplay FR sur l'univers de League of Legends 

Partagez|

Un après-midi au lac [PV Tristana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Un après-midi au lac [PV Tristana] Lun 27 Avr - 16:13
Oh, encore une délicieuse matinée. Mes vacances à Bandle City était vraiment gâtée, un temps admirable ! Oui, je m'apprétais à sortir de mon atelier. J'avais laissé la journée à Edwin comme jour de congé. Il avait beaucoup travaillé avec moi dernièrement, et il méritait amplement une petite pause. Moi, de mon côté, je venais de me préparer un petit sac avec quelques pièces mécaniques, quelques outils et quelques biscuits préparés par mon fidèle apprenti. Il savait aussi bien cuisiner que dessiner, et il serait sans doute bientôt assez connaisseur pour me concurrencer en terme d'ingéniosité. Oui, ce jeune homme était vraiment prometteur. Après tout, normal, avec un professeur tel que moi !
Enfin, assez de se lancer des fleurs. Maintenant, il était temps de faire un petit retour aux sources. Lorsque j'étais jeune, je m'étais permi de tavailler dehors sur certains modèles simple d'inventions... J'allais de nouveau faire ça ! De toute façon, je pouvais crever maintenant, l'armure de Rumble lui ayant été remise, j'avais accompli le travail d'une vie. Mais je pensais à quelques améliorations, en particulier celle d'un module de vol qu'on pourrait ajouter sur l'armure. mais je devais trouver un matériaux assez léger et une forme pour le dispositif que n'entraverait pas le Justicar.

Alors j'avais pris dans mon sac de quoi modéliser quelques situations pour me faire une première idée de la forme à adopter. Mais un si beau soleil m'attirait, et je pris donc la décision de partir vers un lac dont j'avais un bon souvenir. Assez à l'écart de Bandle pour être assez peu fréquenté, je me plaisais à y passer un peu de temps étant plus jeune... J'ai pu expérimenter beaucoup de principes physiques sur l'eau là-bas, et cet endroit gardait à mes yeux une certaine importance sentimentale. Et puis comment oublier un petit coin d'intimité à côté de cette ville ou tout le monde se côtoie en permanence ? Oh, bien que j'apprécie Bandle, parfois la solitude permet de mieux réfléchir, mieux penser... Enfin, si j'excepte Edwin, du moins. Lui aussi m'aide.

Après une bonne demi-heure de marche, j'étais non loin de mon petit coin de bonheur. Je reconnaissais la petite clairière non loin, où j'avais parfois pique-niqué avec Rumble. Ah, ce garnement, il n'en finissait jamais de m'étonner. Par que pour de bonnes choses, d'ailleurs, mais il restait très doué.

Ah, j'y étais. Le lac, mon petit coin de paradis. Rien d'exceptionnel, hein, juste un lac entouré par la végétation. Mais l'eau n'y étais pas trop sale, il n'y avait pas de gros poissons, enfin rien d'embêtant quoi. Je fus interrompu dans ma contemplation par un bruit, quelque chose qui bougeaut dans l'eau. Planqué entre un buisson et un arbre, je jetais un coup d'oeil au lac. Bon, la vue n'était que partielle à cause de tous ces arbres... Je me décalais un peu, afin d'avoir une vue un peu plus globale, et je vis la créature dans mon champ de vision. Enfin, créature. Ce n'était qu'une Yordle. Certs, elle était en train de se baigner, aussi, mais rien de trop grave. Je me doutais que d'autres personnes connaissaient l'existence de ce lac. Mais tomber sur quelqu'un ici, c'était pas de chance. Surtout une fille, je ne pourrais pas rester à proximité du lac.

Puis je fus frappé comme par un éclair. La personne dans l'eau c'était... Tristana ? En jetant un coup d'oeil aux alentours, je vis en effet ses affaires, y compris son canon, laissés sur un rocher au bord de l'eau. Oh, mais si c'était elle, ça changeait tout ! Je pouvais au moins essayer de négocier le fait de rester ici. Bon, il me faudrait ne pas regarder, mais pour ça, j'avais une autre occupation, de toute façon.

Quelle était la meilleure approche, hein ? Se pointer comme ça ? ça sonnerait légèrement bizarre. Mais sinon quoi ? Faire comme si je l'espionnais depuis quelques minutes ? Bon, pour le coup, ce ne serait pas très éloigné de la réalité, mais c'était aussi à mon avis le meilleur moyen de me tirer un balle dans le pied. Et puis de toute façon, comme on le dit si bien, qui ne tente rien n'a rien. C'était aussi simple que ça, et j'étais tout à fait d'accord avec ce dicton. On ne me considérait pas comme quelqu'un de dangereux pour rien, après tout, et j'avais même une réputation à tenir !

Alors je m'avançais, d'un pas tout naturel - ou du moins que j'estimais être tout naturel - vers l'endroit où mon amie se trouvait. Elle ne m'avait à priori pas remarqué alors que j'arrivais non loin du rocher où elle avait déposé ses affaires.

"Hey, je ne savais pas que tu venais par là, Tristana !"

Je venais de lui signaler de manière très explicite ma présence. Au moins, on ne pourrait pas me reprocher d'être un voyeur ! Je m'assis au bord de l'eau, posant mon sac à côté de moi, en prenant garde à ne pas regarder vers elle, afin de ne pas l'embarrasser. Je commençais à sortir mon matériel.

"J'espère que ça ne te gêne pas d'avoir un peu de compagnie, d'habitude il n'y a personne quand je me pointe ici. Car oui, haha, sortir, ça m'arrive ! Promis, je vais essayer au maximum de ne pas te déranger et de m'occuper de mes affaires !"

Bon, ça devrait passer, elle me connaissait un peu et devait savoir que ce n'étais pas mon style d'aller espionner ainsi les gens. Mais j'en connaissais un qui serait sans doute ravi d'être à ma place en ce moment-même !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Kaboom!


Camionnière de Bandle
Tristana
MessageSujet: Re: Un après-midi au lac [PV Tristana] Mer 29 Avr - 5:28
Tire, frappe, tire, frappe, tire, frappe... J'en avais par dessus la tête de répéter ça en boucle, Escaladez ça! Plus vite! Du nerf... Toute une fichue aprèm' à hurler sur un tas de branquignoles pas fichues de tenir un canon après un mois d'entraînement, c'était sûrement le pire de tous les groupes qu'on m'avait filé depuis ma première session d'apprentissage, heureusement que le temps était superbe, par ce que la journée aurait vraiment été à benner sinon.

Après un lever à quatre heures suivi de toute une journée à leur beugler dessus, je m'étais permise de les laisser faire une pause afin de se repo... Nan je déconne, corvée de nettoyage de la caserne jusqu'à la fin de ma pause héhé ça leur apprendra à pas être foutus de s'améliorer.

J'avais posé mes affaires au bord d'un petit lac que je connaissait depuis un bout de temps, on y venait souvent jouer à la bagarre avec Rumble quand on était mômes. L'eau y est à bonne température car bien exposée au soleil et y'a jamais personne pour embêter, et ce dont j'avais besoin là maintenant c'était soit de calme, soit d'un truc à faire sauter pour me détendre... à défaut de mission et de permission d'entraîner mes élèves à la lutte, le choix était fait.

Je me mis dans l'eau, commençant déjà à me détendre un peu, et entreprit de faire quelques brasses. Après quelque chose comme cinq minutes, j'entendis une voix familière qui me fit grimacer malgré moi... Ziggs, le roi du calme justement... quel manque de bol.

En temps normal, je n'avais rien contre ce yordle, mais le fait qu'il me propose de rester et de s'occuper de ses affaires, sachant que d'ici je voyais que ses affaires n'étaient pas des plus discrètes, et ça puait les explosions à plein nez... Mais bon, le lac est à tout le monde dirons nous...

Je lui répondis sans la moindre gène du monde malgré ma nudité -La pudeur chez les soldats on apprends à la supprimer- et d'un ton qui devait certainement laisser paraître la journée de merde que je venais de passer... Non mais, un mois de boulot pour arriver à rien, j'enrage! ... bref.

"Mr.Boom qui sort de son antre? J'en suis étonnée. Fais ce que tu veut Ziggy, le lac est pas à moi... Si tu pouvais juste m'épargner les bruits d'explosions et rires de savant fou..."

Plutôt fermé comme paroles, je m'en rendais compte... Tant pis, j'me rattraperais.


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi au lac [PV Tristana] Mer 29 Avr - 21:18
Olala ! Je la sentais mal, en fait, cette cohabitation avec la canonnière ! Elle semblait être tout à fait d'humeur à me supporter, même de loin - je ne savais pas que le fait de m'avoir dans son champ de vision était à ce point déplaisant ! - et ça se sentait dans sa voix ET dans son expression. Bon, oui, je l'avais regardée, j'admets, car quand on vous parle comme ça, c'est assez étonnant ! Et puis c'était toujours la même chose, on me criait dessus car je faisais exploser des trucs, mais... Je ne faisais pas QUE ça non plus, à la fin ! Qu'on arrête de me houspiller à cause de quelques erreurs, je n'ai pas toujours étudié les explosifs et même maintenant je ne faisais pas que ça ! L'armure de Rumble, hein ?! Bon, elle ne l'avait pas vue, mais voilà, au moins je pouvais me prouver à moi-même que je n'étais un fou malade dangereux qui faisait tout sauter. Et puis elle espérait quoi quoi, que j'allais faire des explosions avec les quelques outils que j'avais apporté et les morceaux de métal ? Ha, il m'aurait fallu de la poudre ou une certaine quantité de magie de destruction, mais là... Non, je ne pensais pas la déranger avec des Booms, ce qui à priori me valait un sympathique surnom. Bon, quand elle le disait comme ça, ce n'était pas vraiment sympathique, mais j'allais faire avec.
Par contre, concernant mon rire... Comment ça de savant fou ?! Elle le pensait vraiment ! Mais... Comme si j'étais quelqu'un d'instable, tiens ! Tout au contraire, je savais me tenir, moi ! J'allais lui montrer !

Un peu mécontent... Quoique non, je n'étais pas mécontent, juste un peu blessé dans mon amour propre par cette fille qui avait plus des airs de garçon que de personne féminine. Mais bon, son corps disait le contraire, alors fille elle serait... Même si pour le coup la nudité ne semblait guère l'embarrasser... Sans doute la faute au milieu, aussi. Ils étaient conditionnés, pauvres soldats. Bon, j'allais devoir faire avec toute cette haine, alors...

Je me renfrognais donc, moi qui était ainsi bien calmé par les propos de Tristana, et je me mis à sortir ma petite maquette en métal de l'armure de Rumble, afin de designer le module de vol.

"Ne t'inquiète pas, je ne vais pas te déranger, ni rien faire exploser ! Ziggs, ou Mr Boom, sera très calme, TRES docile, et ne perturbera pas ton après-midi ! PROMIS !"

J'avais dit ça sur un ton qui laissait bien penser que j'étais vexé... Ce qui n'était pas loin de la réalité. Je me remis à mon travail, essayant de créer un profil d'aile qui semblerait normal et potable pour un tel robot. Ce n'était pas une tâche aisée...

"Oh et puis si en fait, je vais te faire chier. J'ai besoin d'un avis sur une future invention, pour ton chéri, Rumble. Je travaille sur son armure de combat, et j'ai besoin d'un avis différent du mien... Pas forcément besoin de te sortir de l'eau, hein, j'veux pas avoir à t'admirer, oh grand soldat de la nation."

Bon, okay, je ne pouvais pas me retenir de la faire chier... Mais elle s'attendait à quoi aussi, en me provoquant ?!
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Kaboom!


Camionnière de Bandle
Tristana
MessageSujet: Re: Un après-midi au lac [PV Tristana] Sam 2 Mai - 5:31
Bon, j'crois que le message est très clair, j'ai merdé, faut croire que ce cher Ziggy a pas adoré ma façon de lui parler, et franchement si on m'avais causé comme ça, on se serait pris un joli coup de pied au cul façon Trist', bref, le voilà qui parlait de me faire chier, et ça j'connaît pas assez l'ami Ziggs pour savoir si ça veut dire que j'dois m’inquiéter...

Une invention pour Rumble? Bon, on va zapper le fait que ce soit pas vraiment mon "chéri" comme sa majesté des bombes s'amusait à l'appeler, ainsi que le fait que me demander d'regarder une invention c'pas vraiment ça faire chier, mais juste, une armure de combat? L'punk s'est donc décidé à balancer sa Tristy au bord de la mort pour une nouvelle bécane? Ça, c'était intéressant, et même assez pour que j'pense plus trop à ces fichues recrues et que j'décide de venir m'intéresser de plus près à ce que Ziggs venait faire dans l'coin.

Ses dernières paroles me firent rire légèrement, de mon rire bien sarcastique. Ouais, grand soldat de la patrie, mais pas la peine de t’inquiéter que tu mattes ou pas ça va pas changer ma foutue vie.

"Une armure pour Rumble? J'demande à voir! Il a toujours refusé de se défaire de son Tristy bon pour la casse, j'me demande bien comment t'as pu nous l'convaincre d'passer au hight-tech."

J'ai regardé la maquette qu'il trimbalait, le pire c'est que ça avait de la gueule, plus que son ancien robot en tout cas, marrant, moi qui pensait que Ziggy passait sa vie à créer des bombes...


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi au lac [PV Tristana] Lun 4 Mai - 23:58
Il semblerait, au final, que j'ai fini par attiser la curiosité de Tristana ! Alors, je serai un ennui, c'était cela ? Eh bien il était grand temps que certaines personnes découvrent de quoi j'étais réellement capable, à savoir faire bien plus que de faire exploser des trucs grâce à mes bombes ultra optimisées. Et je suis sûr que j'en surprendrais plus d'un ! La plupart des professeurs de l'Académie, une majorité de Bandle City, voir même de Piltover, me prenaient pour un fou dangereux. Qu'ils restent sur leur préjugés, mais le professeur Heimerdinger ne m'avait pas gardé à l'Académie simplement pour des bombes, sinon n'importe quel artificier aurait fait l'affaire. Mais dans ce cas précis, je ne devais pas trop l'épater. C'était le privilège de mon ami punk, ça !

J'éclatais de rire à la remarque de la militaire. Non mais vraiment, elle avait là même idée que moi sur l'ancienne machine de Rumble, qui, avec tout le respect que je lui devais, était largement dépassée... AU moins n'étais-je pas le seul à penser ça, et ça faisait du bien.

Je lui montrait la maquette, faire de métal, représentant fidèlement mais à une échelle réduite l'armure de combat qui faisait ma fierté. J'allais devoir lui réexpliquer un peu, de toute évidence.

"Alors, pour tout te dire, j'ai un peu profité de sa venue à Piltover... Oui, il est venu, et a déposé Tristy chez moi. En soit, ce que tu vois là, c'est la nouvelle Tristy. Je l'ai complètement retapé, ce robot, et il est plus performant que jamais. Mais comme tu peux le voir, moi, je voudrais ajouter encore plus de folie à cette armure de combat, et je pensais à un module de vol. Imagine ! Voler avec un tel truc, ce serait géant ! Mais bon, j'ai un peu de mal, l'aérodynamique, c'est pas mon domaine de prédilection, donc ça risque de me demander pas mal de boulot. Mais voilà, toi t'en dis quoi ?"

Je ricanais suite à ma question, je ne m'attendais pas à ce qu'elle me donne la solution technique, mais au moins un avis serait sympathique !

"Et pour répondre à ton autre question, je ne lui ai pas demandé, c'était sa surprise d'anniversaire, on a bossé longtemps dessus avec mon apprenti. Et le résultat lui a plu, heureusement, sinon je ne pense pas que je pourrais être ici avec toi !"

J'attendais la réponse de Tristana avec l'impatience d'un gamin, souriant, et j'étais bien content d'être tombé sur elle, au final ! Je ne me doutais pas que nous pourrions en venir à parler de ça, tous les deux, surtout avec elle dans cette... Tenue, si on pouvait appeler ça comme ça... Ah non, ne te laisse pas happer, Ziggs, résiste !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Kaboom!


Camionnière de Bandle
Tristana
MessageSujet: Re: Un après-midi au lac [PV Tristana] Mar 5 Mai - 3:19
Bon, je ssait pas comment on s'est démerdés, mais la pression dans l'atmosphère est redescendue aussi vite qu'un soldat qui a oublié son parachute en sautant du zep', bonne chose j'dirais, suis pas là pour m'agacer à la base. En attendant, ça avait l'air vachement cool, surtout le coup du module de vol, une super idée!

Sa deuxième phrase me surprit. Okay, là j'en apprenait une belle, Rumble à Pilto'... Me dire ça c'était un peu comme me dire qu'il s'était mis à se coiffer: ridicule. Mais bon, je voit pas trop d'autre possibilité qu'aurait eu l'allumé pour lui modifier sa bécane, et franchement pourquoi il me raconterait des cracks? En tout cas, c'est bien plus badass comme cadeau d'anniv' que la caisse d'outils que je lui avait trouvée. Sa dernière remarque me fit rire, c'est vrai que si ça lui avait pas plu le doc' aurait eu du mal à retrouver quelle côte est à qui de l'apprenti ou du prof'.

J'ai mit un peu de temps à me rendre compte qu'il attendait que je lui réponde, je le voyait jubiler, son sourire un peu chelou me faisant rire, pas pour me moquer, mais cet enjouement était marrant, ça me ressemblait un peu à moi avant une mission dangereuse, ou à Rumble qui vient de trouver une pièce pour Tristy.

"Si t'arrives à faire voler un machin comme ça j'arrête de t'appeler Mr.Boom, cette idée est juste géniale! *je lâcha un petit ricanement* Par contre comptes pas sur moi pour te trouver un moyen de le faire. En tout cas, cette maquette me donne envie de voir c'que ça donne en vrai"


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi au lac [PV Tristana] Mar 5 Mai - 21:44
Je ricanais comme un petit fou à la remarque de la canonnière ! Elle venait de dire qu'elle arrêterait de m'appeler Mr Boom si j'y arrivais ? Haha, mais elle devait savoir qu'avec le science, rien n'était impossible, tant qu'on avait la volonté de réussir, qu'on était motivé et curieux, et surtout, inventif. Or, sur ces quelques points, j'étais plutôt bon, non ?! Eh bah ouais. Et puis savoir qu'une personne de plus sur cette terre pourrait alors reconnaître mes capacités d'inventeurs, et non de destructeurs, eh bien ça me faisait plaisir, sur le coup ! J'allais pouvoir m'y mettre avec encore plus de combativité, d'entrain... Ah, j'allais exploser tant j'en étais content, de voir qu'elle aussi trouvait ça sensationnel ! Et puis, sans parler de ce que Rumble en penserait ! Si je réussissais ce coup, ce serait sans doute un gros bon en avant pour lui... Je pouvais révolutionner les machines volantes... J'avais tant à faire...

Je serrai les poings, fermant les yeux, laissant tomber ma maquette de métal, qui atterrit avec un petit son métallique sur le sol moelleux, trop content pour faire quoi que ce soit d'autre. Des larmes commencèrent à s'échapper de mes yeux, totalement hors de contrôle. Wow, j'étais à ce point dépassé ?! Difficile d'y croire, même pour moi.

Bon, des larmes de bonheur, pas de tristesse, mais je ne savais pas comment Tristana allait le prendre. Boh, elle pouvait bien me traiter de tapette, de mollusque où de bien d'autres noms me ridiculisant, j'avais aussi une raison d'être aussi fier. Ce projet serait juste une consécration. Rien ne me disait que j'allais y arriver, mais si c'était le cas, alors... Je serai réellement au niveau du Professeur Heimerdinger. Je n'oubliais pas ce vieux rêve, non... Qu'un jour, on nous compare, non pas comme un grand scientifique et un simple concepteur d'explosifs, un artificier, mais bien comme deux grands inventeurs... Rumble en plus, et on aurait alors l'élite de Bandle City...

"Je... Snif... Désolé, je viens de penser à une vieille histoire et ça me... Chamboule un peu."

Souriant réellement au travers des petits spasmes provoqués par mes larmes, j'étais bien au comble du bonheur.

"Merci Tristana. Te voir avec un entrain pareil, ça ne m'était pas arrivé depuis un sacré moment, et ça fait très plaisir... Snif... A l'Académie, on me prend juste pour un taré qui veut tout faire exploser, et c'est parfois vrai, ouais, mais je peux aussi faire d'autres trucs, mais malheureusement, l'armure de Rumble, je ne peux pas trop leur dévoiler. Enfin, ils le sauront, mais pas annoncé frontalement. Ce module de vol c'est une grosse opportunité pour moi..."

Réussissant peu à peu à reprendre le contrôle de moi-même, je m'efforçais de garder affiché ce sourire, mon sourire fétiche, celui qui devait être affiché sur mon visage à ma mort. Le plus large sourire de Bandle.

"Et lorsque tu m'appelleras Professeur Ziggs, ou Ziggs tout court, parce qu'enfin j'aurais réussi un grand truc, je vous emmènerai, Rumble et toi, dans un de ces grands restaurants, à Piltover. Une coutume humaine pour fêter un grand truc... Enfin je m'emballe, je ne suis qu'aux prémices du projet..."

Mon sourire s'effaça peu à peu, me rendant compte que je délirais presque. Je devais avoir encore plus l'air d'un fou quand j'étais dans cet état, en fait...

"Désolé, je me suis un peu trop pris pour un bon inventeur, j'ai encore mes preuves à faire !"

En disant cela, je ricanais de nouveau, une main derrière la tête. Je m'attendais juste à la voir fuir ma folie, là !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Kaboom!


Camionnière de Bandle
Tristana
MessageSujet: Re: Un après-midi au lac [PV Tristana] Sam 16 Mai - 2:44
Après ma dernière remarque, j'ai vu que l'ami Ziggy avait l'air d'avoir beaucoup aimé ma r'marque, son sourire était marrant à voir, encore plus grand et rayonnant que d'habitude -et ça c'pas rien, ce fichu sourire est plus grand que mes deux oreilles mises bout-à-bout- ce qui m'avait donné la pêche, mais j'ai été vachement surprise en voyant la maquette tomber par terre, et en remontant le regard vers son visage, et j'l'ai vu... pleurer? Nan? Pas possible? Il va pas chialer pour une simple remarque quand même?

Et ben si, le voilà qui se mettait à pleurer, c'était... bizarre, je savait pas pourquoi il se mettait dans cet état, je m'suis mis à le regarder avec un mélange de curiosité et d'amusement -Ouais, j'ai tendance à me moquer des faibles qui pleurent, mais pour l'coup j'me retenais par ce que j'avais pas envie de l'embêter alors qu'il avait l'air tellement content- Mr Boom des fois t'es vraiment un taré... Bon, en vrai, son discours était presque émouvant, et pour arriver à ce stade, faut l'faire, quand il a finit son espèce de délire, il m'avait l'air plutôt gêné, comme si il avait honte de ce qu'il venait de dire.

Bon, après l'exposition du plan de bataille, motivation des troupes, il fallait que j'essaye de le décompresser un peu par ce que si il pouvait rougir je crois qu'il serait plus écarlate qu'une tomate trop mure.

"Tu t'es pris pour un bon inventeur? Si t'en étais pas un ils t'auraient pas pris à l'académie, Mr. Boom! Alors tu vas bosser là dessus et montrer à ceux qui doutent de toi que t'es un vrai, et que ça saute!"


J'avais dit ça sur un ton un peu militaire, ça me fait toujours marrer de parler comme ça aux gens, ça les étonne souvent. Et après ça, je me suis mise à ricaner

"Mais comptes pas sur moi pour  t'appeler Prof', Mr. Boom et Ziggy ça rends largement mieux comme surnom"


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi au lac [PV Tristana] Sam 16 Mai - 13:01
Je fus très surpris pas la réaction de la Yordle. Déjà, en tout premier lieu, elle n'avait même pas cherché à fuir, ce que je trouvais très courageux de sa part. Généralement, les gens étaient déjà parties à ce stade d'une conversation partagée avec moi. C'était donc pour cela que je n'avais pas grande expérience des discussions, en soi. On me quittait souvent bien avant que je puisse prendre plaisir à parler avec la personne en face de moi. Mais là, Tristana était assez compréhensive, en soi je m'attendais à la voir se moquer de moi, j'y étais préparé mentalement, mais non, rien de tel n'était arrivé, ce qui au fond, oui, je l'avouais volontiers, me faisait très plaisir. Avait-elle perçu que ce serait un peu blessant, peut-être ? En tout cas, je voyais là que la canonnière pouvait être aussi sensible, quand elle le désirait. Son côté strict, militaire, et droit, était-ce une façade qu'elle donnait en contrepartie pour conserver son autorité avec ses jeunes recrues ? Là, seule elle pourrait me donner la réponse à cette question, mais j'avais peur que ce soit mal pris. Si elle était vraiment comme ça, et qu'elle était différente avec quelques personnes juste parce qu'elle faisait des efforts, elle pourrait croire que je me méprends totalement sur son compte, et je ne croyais pas avoir envie de causer de malentendus entre nous. Non, elle était une amie bien trop sympathique pour ça, et si elle était aussi gentille avec Rumble, je comprenais soudainement l'attrait de ce dernier envers le soldat d'élite.

Et elle continua même à m'encourager, faisant se renforcer en moi l'idée que oui, avec de la motivation, de l'envie et de la persévérance, on pouvait presque tout faire. Elle me motivait à continuer d'y croire, même si mon rêve me paraissait totalement loufoque.
Lorsqu'elle ricana, se moquant de ce petit surnom qu'elle ne pourrait jamais me donner, mon rire se joignit au sien. C'était une moquerie très... Bon enfant. Je ne me sentais pas agressé, et ça faisait beaucoup de bien, malgré le ton militaire qu'elle venait d'employer un peu plus tôt. Je devais avouer que ça lui donnait un certain charme, cette facette, quand même...

Inspirant longuement - il me fallait au moins ça pour me remettre de la taquinerie que je venais de recevoir - avant d'entamer ma propre phrase.

"Et bien, si tu as envie que je réussisse, je vais tout faire pour te donner raison alors ! C'est vrai, je devrais croire en moi, mais pour un inventeur, je vais m'appeler comme ça si tu penses que j'en suis un, on ne sait tellement pas de quoi va être fait le lendemain. Il suffit d'un tout petit souci pour faire capoter de grands projets ! Combien de fois par accident j'aurais pu me faire sauter tout seul, par exemple, alors que je finalisais un de mes beaux explosifs. Avoir comme seul amour la science n'est pas tâche aisée, et se faire connaître demande de prendre de nombreux risques. Mais je vais tenter, hein, ne t'en fais pas. On dira que ce sera pour tes beaux yeux, alors !"

Je ricanais avant de terminer ma dernière phrase, presque content de pouvoir lui envoyer une petite pique. Il me semblait qu'elle n'était pas friande de ce genre de petits mots douX, mais qui sait, j'aurais pu avoir une surprise !

"Et pour le professeur, eh bien... J'me contenterai de Ziggy, j'trouve ça bien ! J'appellerai ma prochaine bombe la ZiggyBoom, ça donnera la classe à ce surnom... Si j'arrive à refaire une bombe plus classe que les précédentes, à bon entendeur."

Je l'imaginais déjà... Elle aurait une surface un peu rugueuse, accrochant bien à la paume de main, assurant une prise en main optimale... Oui, avec une... NON ! Il fallait penser aux module de vol, idiot, pas à ça ! Ce que je pouvais être dissipé parfois !

Oh ! Et je devais lui poser une question importante, aussi ! Comment amener ça de la manière appropriée... A la manière Tristana... Manière bourrine et directe ?

"D'ailleurs, très chère, je me demandais... Pourquoi tu repousses les avances de notre ami commun, Rumble ? Il est assez sympathique, un brin foufou, c'est un amoureux inconditionnel de Rumble... Et de toi, alors... Pourquoi ne jamais lui avoir dit oui ? C'est qu'il n'a jamais osé te le demander en face ou c'est qu'il y a autre chose qui te gêne ?"

Ma voix était beaucoup moins assurée sur la fin, mais je devais la poser jusqu'à la fin. Lâchant ma maquette du regard, je concentrais mon regard interrogateur, mais pas très insistant, sur elle. Je m'empressais d'ailleurs d'ajouter :

"Enfin, tu peux aussi avoir... quelqu'un d'autre en... Ligne de mire, si j'puis me permettre, sans mauvaise blague, hein."

Je ne pus cependant m'empêcher de lâcher un petit ricanement. Avoir quelqu'un en ligne de mire, elle était bonne celle là !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Kaboom!


Camionnière de Bandle
Tristana
MessageSujet: Re: Un après-midi au lac [PV Tristana] Lun 25 Mai - 3:49
Ayé, ça a l'air d'avoir bien fonctionné, à la base je ne savait pas si ça allait réussir mais le résultat est bien là. Ziggy était de nouveau motivé malgré son coup d'baisse d'l'instant d'avant. Et encore mieux! J'y avait fait perdre c't'air gêné ridiculement triste à voir et il avait retrouvé c'fichu sourire habituel, en plus d'avoir rit à ma blague, que j'hésitais à faire de peur qu'y l'prenne mal. Bien joué Trist', pour l'coup c'était un sans-faute!

J'marquais la fin d'son "discours" (à traduire par chez moi de "texte trop long pour être prononcé en moins de dix secondes") par un ptit rire, enfin, rire moins bourrin que d'hab', pas si ptit que ça quand même faut pas déconner, mais sa remarque m'avait fait marrer.

"À chaque métier ses risques, Ziggy, t'as encore jamais explosé c'est encourageant pour la suite j'dirais. Ceci dit, contente de savoir que j't'aurais inspiré l'nom d'une bombe, à ma manière j'aurais aussi fait avancer la science comm' ça, j'te fait confiance pour la sortir, mais t'as un bidule de vol à faire avant nah?"

Alors que j'ricanais sur le fait que cette andouille soit déjà retourné aux booms alors qu'on causait d'l'invention d'sa vie, il m'a posé une question à laquelle on peut dire que j'm'attendais pas du tout. Bon, c'pas pour autant que j'étais gênée, mais disons que j'savait pas trop que Rumble en causait à ses amis... Enfin, l'en a pas une flopée, mais bon, le fait qu'il en cause, ça veut dire que quelque part ça lui faisait plus mal que je ne croyait... Je m'accouda à une pierre au bord de l'eau pour lui répondre.

"Personne en vue nan, mais j'sait pas si tu vois comment c'est entre nous, Rumble j'le connaît depuis qu'on est p'tiots, on jouait à plein d'trucs ensemble et on f'sait les quatre-cent coups, du coup quand il m'propose d'être plus qu'amis, ben j'bloque, par c'que pour moi ça fait un peu comme si mon frère jumeau voulait m'bécoter..."

J'marquais une petite pause, avant d'reprendre avec un ton qui d'vait laisser paraître un peu d'inquiétude malgré l'ton détaché que j'voulais prendre.

"Pourquoi? Y t'en a parlé?"


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi au lac [PV Tristana] Dim 14 Juin - 12:40
Je ne savais pas si c'était le fruit de mon imagination ou non, mais ma question semblait avoir un peu désarçonnée mon amie, me faisant comprendre au passage que le moment était peut-être mal choisi, ou alors la question en elle-même, un peu trop délicate. Je ne voulais pas la mettre mal à l'aise, mais j'avais dès à présent la possibilité et l'opportunité de le lui demander, certes, franchement, mais après tout, allait-elle s'en plaindre, elle qui n'aimait pas que l'on tourne autour du pot et qui adorait plus que tout rentrer dans le lard de ses interlocuteurs ? Non, en vérité, je ne pensais pas, et peut-être qu'avoir abordé le sujet avec plus de précautions et de pincettes m'aurait seulement valu une remarque désagréable de sa part. La franchise direct pouvait éviter bien des soucis parfois, comme elle devait le savoir. Surtout lorsque comme moi, vous n'étiez pas forcément très doué en terme de relations sociales. Bien qu'au final, en y pensant, ce genre de situation puisse changer selon les personnes que je côtoyais. Mais elle s'était calmement appuyée sur une pierre, répondant avec tout autant de calme, que j'aurais presque pu être surpris si je ne connaissais pas aussi cette facette de sa personnalité.

Mais ainsi donc, mon ami le mécano et Tristana étaient amis depuis leur plus tendre enfance ? Cela risquait de causer un petit problème, alors. Si comme elle venait de le dire, elle le considérait à la manière d'un frère, alors elle n'avait plus de marge de manœuvre le concernant. Il était... Foutu ? Moui, cela voulait bien évidemment dire qu'il pouvait toujours courir pour que ses sentiments à l'égard de la canonnière soient réciproques.

Le ton un peu inquiété de sa question, à savoir s'il m'en avait parlé, trahissait sans doute un peu de son anxiété sur le sujet. Ce ne devait pas être facile d'être vue comme une femme quand on voyait l'autre comme un frère. Compliquant encore plus la chose, la fâcheuse tendance que pouvait avoir Rumble a être têtu comme une mule. Il aurait vraiment du mal à l'avaler, celle-là. Encore que je me tâtais pour savoir si je devais le lui annoncer ou non.

Mais je devais répondre avec assurance tout en me montrant rassurant, sinon elle risquait de stresser, et qui pouvait bien savoir ce qui pouvait arriver lorsque la boule de nerfs qu'elle était se retrouvait dans un état de stress considérable.

"Non, non, ne t'en fais pas, ça lui arrive de parler de toi, mais rarement comme ça, et il est si gêné dans ces moments que parfois je me demande pourquoi il n'essaie pas, sachant que vous semblez proches. Mais avec ce que tu viens de me dire, en effet, je comprends un peu plus le fait que ses avances ne soient pas satisfaites, au final. C'est vrai que si pour lui son affection s'est muée en autre chose, tu peux avoir des difficultés à le voir comme un potentiel partenaire... Enfin, désolé de t'avoir amené sur ce sujet qui a l'air de te perturber un peu, le but n'était pas de t'embarrasser. Mais je pense que tu devrais peut-être en discuter avec lui, si ce n'est déjà fait. Lui qui est si... adorable, il faudrait lui donner clairement la raison du refus, qu'il n'aille pas continuer à se faire des idées et à potentiellement en souffrir."

Je soupirais suite à ma longue tirade, fier d'avoir pu placer autant de mots sur un sujet qui ne m'était pas forcément si familier. Je me mis ensuite à la regarder, ricanant légèrement.

"C'est que le coeur à ses raisons que la raison ignore ! Enfin, c'est comme ça qu'on dit, je crois... C'est compliqué pour les uns et pour les autres. Amoureux de la science, c'est quand même vachement plus simple, non ?"

Je me voulais toujours rassurant, mais je la sentais toujours aussi troublée et inquiète. Ah, Rumble et elle n'en avaient pas fini, décidément. Peut-être qu'au fond d'elle, elle hésitait encore... Mais si elle n'avait personne en vue, déjà, cela voulait dire qu'il n'avait pas de soucis à se faire pour le moment, déjà.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Kaboom!


Camionnière de Bandle
Tristana
MessageSujet: Re: Un après-midi au lac [PV Tristana] Mar 14 Juil - 17:23
C'est vrai... J'ai eu du mal à pas décrocher pendant le petit discours du Ziggy (voir définition quelques réponses plus tôt), mais j'ai t'nu bon, et ce qu'a dit Mr.Boom était vrai, il faut que j'y dise clairement, c'est une question d'respect. Mais il y'a toujours eu un gros problème à ça, en y pensant j'ai peut-être détourné l'regard une seconde, mais rapidement mes yeux sont revenus dans les yeux... ou plutôt les binocles d'mon interlocuteur. Ce problème donc, je décidais donc de le partager avec lui en m'calant un peu mieux contre mon rocher, c'était un peu privé, mais tant pis, de toutes façons, c'est un pote à Rumble, on a qu'à dire que les amis d'mes amis sont mes amis. Surtout que Ziggs avait l'air de s'en inquièter et qu'il aurait été malvenu de l'envoyer chier.

"T'as dû r'marquer, j'suis quelqu'un de rentre-dedans, j'déteste tourner quat' plombes autour du pot alors qu'il suffit de dire clairement les choses et souvent ça m'a attiré des  emmerdes *J'lâchais un bref rire amusé, c'est vrai que les supérieurs aiment pas vraiment qu'on leur parle à ma manière*, ça blesse parfois les gens? Tant pis, si on évite tout le temps les sujets gênants on les affronte pas, et si on les affronte pas on s'ramollit. C'qui m'amène d'ailleurs à te d'mander de pas t'excuser pour une question comme ça, pas'que j'aurais d'mandé aussi. Mais malgré ce côté rentre-dedans, ben pour cette histoire j'ai vraiment du mal à me dire que c'est pas grave, par ce qu'on parle pas juste d'un sujet gênant, c'est plus que ça  quoi. Du coup chaque fois que j'ai tenté j'ai pas réussi, j'me suis contentée d'esquiver les quelques avances qu'il a d'jà tentées avec un peu d'humour..."

Wow, quand on parle de discours, j'savait pas qu'moi aussi m'arrivait d'en cracher d'aussi longs sans avoir à préparer d'avance pour exposer un plan d'attaque... J'reprenais une bonne inspiration. pas fana du tout d'cette conversation. J'attrapais la serviette qui traînait en boule sur le bord de l'eau et commençait à la frotter vigoureusement sur mes cheveux, puis la mis autour de ma taille le temps de sortir de l'eau. Retenant un ricanement devant la réaction de Ziggs qui avait détourné la tête plus vite que si je le lui avais demandé Boomer pointé sur lui, je r'prenais avec un ton las après un long soupir.

" Tu crois pas si bien dire, des fois je me dis que j'f'rais mieux d'rester tout le temps à la caserne, au moins les recrues posent jamais c'genre de problèmes vu comme j'suis "sévère" "

J'ramassais mes fringues pour les mettre rapidement, toujours humide, tant pis, avec le soleil de plomb qu'on a ça va vite sécher, j'donnais une tape sur la tête de Mr.Boom pour qu'il se retourne

"Quand on parle de Rumble, tu l'connais d'puis quand? Il passe jamais à l'académie de c'que j'sait"


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi au lac [PV Tristana] Lun 27 Juil - 0:59
Ah, d'accord. Elle n'était pas juste gênée. Elle était carrément en perte de ses moyens face à ce sujet, en fait ! Mais c'était si étrange, quand on voyait avec quelle assurance elle pouvait aborder la plupart des situations, tout ce cran, cette arrogance, c'était presque sa marque de fabrique, mais là... Elle semblait plus fragile, plus... Atteignable. Je me surpris même à penser qu'elle pouvait être normale, féminine, alors que je l'avais toujours vue comme un garçon manqué, à l'origine... Eh bien, les apparences pouvaient donc être trompeuses ! Mais cela dit, elle s'était bien rendue compte elle aussi que face à Rumble, jouer la diversion ne passait pas. A force de son obstination, à ce petit génie... Ah, si elle pouvait tout lui dire, cela lui simplifierait la vie, je pense.

Ola ! Sans crier gare, elle venait de sortir de l'eau, me forçant à détourner les yeux. Enfin, elle n'avait rien forcée du tout, hein, mais je m'étais senti un peu obligé de la faire, par... Respect ? Pudeur ? Car elle, semblait n'en avoir rien à faire, donc... J'avais peur ? Oui, p'tet. Sans doute. Mais j'avais le droit d'avoir peur. Moi, je n'étais pas le soldat sans peurs et sans reproches ! Ah, non, vraiment, dès qu'il y avait soldat dedans, ça ne me convenait guère...

Ah, et en plus, elle pensait rester seule en caserne pour éviter les problèmes... Pourtant, je la voyais plus dans une relation, elle... Pour lui offrir de la stabilité, un moment de repos... Elle ne devait songer qu'au travail, et un homme... Ou une femme, d'ailleurs, vivant avec elle pourrait l'aider... A décompresser...

Ah, une tape sur la tête. Une manière sympathique de me prévenir pour que je puisse me retourner, et je faisais de nouveau face à la canonnière, habillée, cette fois-ci. Ah, c'était déjà plus confortable de la voir ainsi, j'me sentais bien moins gêné...

"Ce cher Rumble ? Oh, je le connais d'ici, on s'était déjà un peu côtoyés pour discuter science et mécanique, et on avait bien accrochés lui et moi. Vrai qu'il était calé, même si son aversion pour pas mal de monde rendait le fait de le connaître difficile. Notamment Heimerdinger qui a quitté Bandle, et ça il le vit mal... Encore que moi, comme je reviens par moments, il ne m'en tienne pas trop rigueur, tu vois. A part ça, l'Académie de Piltover, en effet, il n'y va pas trop, vu son aversion pour le genre humain. Par certains aspects, je le comprends, par ailleurs... mais je préfère continuer à passer de bons moments avec lui plutôt que de me prendre la tête avec ces conneries qui ne sont question que de point de vue... Mais je retiens que vous vous connaissiez déjà étant jeunes, ça, il ne me l'avait pas dit..."

Je ricanais un peu, détendant l'atmosphère qui s'était un peu alourdie.

"D'ailleurs, si je peux me permettre de te dire ça, même si ça ne devrait pas être moi le mieux placé, je le précise de suite, c'est qu'à ce que j'en sache, être avec quelqu'un ça permet de prendre de grandes bouffées d'air... Lui il se sent bien, et en sécurité avec toi, c'est ce qui le pousse vers toi... Peut-être que tu te permets des choses avec lui aussi... Si tu le repousse définitivement, penses à te tourner vers une autre personne, car la vie de militaire, ça doit être dur à supporter..."

Elle risquait de me tuer pour ça. 10% de chances, allez.

"Et t'enfermer avec les recrues, je ne suis pas sur que ce soit une solution viable non plus ! Tu pourrais pas rester sévère tout le temps. Parce qu'avec tout ce que tu m'as dit, j'commence à voir un peu plus loin que la façade que tu montre à tout le monde. Eh ouais, y a un cœur qui se cache dans tous ces muscles, quand même !"

Bon, si j'en sortais vivant, c'était cool ! Car je sentais qu'elle pouvait mal le prendre, et avec elle, mal le prendre, ça pouvait être lourd de conséquences !

"Enfin j'aurais pas du revenir là-dessus, le sujet a l'air de te mettre mal à l'aise, j'aurais dû passer à autre chose... Mais je pense que... La science ça ne t'aurait pas vraiment passionnée non plus !"

Suite à ma remarque, j'éclatais de rire, sans aucune raison. Enfin si, j'étais Ziggs, c'était une raison suffisante !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un après-midi au lac [PV Tristana]
Revenir en haut Aller en bas

Un après-midi au lac [PV Tristana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un après-midi a la plage [Libre]
» [CF 2012]Question: Que faire le jeudi après-midi?
» Un après-midi au lac [PV Tristana]
» Pas trop vite le matin, et doucement l'après-midi... [Blueberry]
» Après midi avec Creme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendes de Runeterra :: Valoran :: Sud Est :: Bandle City :: Autres-