Roleplay FR sur l'univers de League of Legends 

Partagez|

Le Yordle et le Poisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Le Yordle et le Poisson Mar 21 Avr - 21:54
Bilgewater. La Cité des Pirates. Un nom glorieux, hein ?!
Kennen, non loin du port, revenait d'une des missions confiées par le Kinkou. Il avait dû livrer en toute urgence une missive à une personne importante dans le coin. La mission était accomplie - bien qu'il se demandait pourquoi livrer une lettre était considéré comme une mission - et il profitait des quelques moments qu'il lui restait avant de repartir pour Ionia en se baladant dans la ville. L'avantage de ses missions était principalement de lui permettre de voyager assez loin pour voir des nouveaux paysages.
Bon, en étant franc, il y avait bien mieux à faire que rester dans une ville aussi dangereuse et imprévisible que celle-ci. A choisir, il aurait sans doute préféré devoir se rendre au Mont Targon par exemple. Apparemment, on y avait presque la vue sur tout le continent lorsque le temps était dégagé. Même si par contre la montée était laborieuse et la vie là-haut, assez rude.

"Dégagez la rouuuuute !" fit une voix, pas très loin de lui.

Ainsi perdu dans ses pensées, il n'avait pas remarqué le chariot attelé à deux chevaux fonçant dans sa direction, prêt à le percuter.
Le Yordle esquiva le petit convoi d'un joli bond sur le côté. Il put alors observer le chariot et son attelage le dépasser, sans qu'il n'ait ralenti le moins du monde.

*Concentre toi sur ce qui est autour de toi, imbécile...*

Se faisant lui-même quelques reproches sur son manque de lucidité, il progressa vers les quais. Le spectacle était au rendez-vous. Devant lui s'ouvrait sans doute le plus grand port du monde. Une vraie salade composée des savoirs-faire des quatre coins de continent. Des bateaux de toutes nations étaient rassemblés ici. Certains étaient gigantesques de par leur taille, avec des mâts imposants, alors que d'autres, plus petits, étaient de vraies merveilles avec leurs voiles échancrées ou ressemblant à des nageoires de poissons.
Il ne regrettait pas d'être venu, non.
Marchant sur les pontons de bois, émerveillé, il ne remarqua pas la présence qui le suivait des yeux, sous l'eau, quelques mètres à peine derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mar 21 Avr - 22:04
Les rues de Bilgewater sont plutôt agitées, et d'habitude, c'est en partie ma faute, entre mes vols dans les marchés, mes farces en tous genres dans les rues et mes passages dans les tavernes du coin qui ont tendance à se terminer en courses avec les pirates du coin... Mais aujourd'hui les habitants du coin n'ont pas trop eu l'occasion de voir ma trombine... Par ce que je m'ennuie.
En effet, Chomper ayant décidé d'aller passer quelques jours en mer, je suis seul depuis déjà quelques jours, et c'est moins drôle de faire des bêtises quand on est seul. Depuis qu'il est parti, je n'ai pas fait grand chose, passant mes journées à faire la planche un mètre sous l'eau, cherchant désespérément un moyen de m'occuper. J'ai trouvé quelques trucs à faire de temps en temps bien sûr, mais seul c'pas drôle...
Aujourd'hui, mes seules occupations ont été la baignade et quelques farces, comme faire malencontreusement tomber la fille de Mme Emily à la flotte, faire croire à une attaque de requin à un type avec une tête marrante et piquer du poisson à un bateau de pêche plus loin, mais je me suis vite lassé, les blagues c'est bien, mais pas quand on est seul...
Alors que je dégustait ma récolte "pêchée" sur le bateau, j'ai vu un visage familier, ou plutôt une cagoule, Kennen, le cœur de la tempête... Quand je l'ai vu, je n'ai pas pu m'empêcher d'aller l'embêter un peu, histoire de s'ennuyer un peu moins.
Je me suis dépêché de finir de manger, puis j'ai sorti la tête de l'eau.

Pssst toi là!

Je suis ensuite retourné me cacher, attendant la réaction du Yordle, un sourire moqueur aux lèvres.





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mar 21 Avr - 23:05
En entendant une petite voie aiguë, Kennen se retourna afin de faire face à la source du bruit, mais non, rien. Il n'y avait que lui sur ce ponton. Pourtant il était certain d'avoir entendu quelqu'un. Et ses sens ne le trompaient que très rarement.
Mais voilà, le fait était qu'il n'y avait personne derrière lui. A priori, il avait dû avoir une illusion auditive. Il n'y avait que ça pour expliquer un tel phénomène.
Un peu décontenancé, Kennen voulut repartir quand une idée le frappa.

*Une minute... Il me semble avoir déjà entendu cette voix... La seule idée que cela m'évoque, c'est une blague. On se moque de moi.*

Il jeta un vif coup d'oeil derrière lui. La seule cachette possible, c'était sous le ponton. Il n'y avait aucune autre solution possible et envisageable. A moins d'avoir affaire à une entité invisible. Mais là, il s'agissait d'une autre paire de manches.
Oui, le ninja commençait à s'inquiéter. Il n'aimait pas se savoir exposé. C'était une des pires choses possibles pour un ninja. Comme être entouré par des entités dans une forêt alors qu'on est seul et bien visible au milieu.
Ni une ni deux, Kennen s'accroupit et passa la tête sous le ponton pour y jeter un œil. Mais là encore, rien. Déçu et frustré, il se mordilla la lèvre.

*Je suis pourtant sûr et certain de ne pas avoir rêvé. Si elle ne venait pas de sous le ponton, alors...*

Il n'avait peut-être pas regardé au bon endroit. Sous le ponton, mais aussi sous l'eau.
Le petit ninja chercha des marques sur la surface de l'eau. Mais rien n'était vraiment perceptible, à cause de la marée qui montait, rendant impossible l'observation des ondes particulières suggérant la présence de quelqu'un sous l'eau.
Encore plus frustré, Kennen remonta sur le ponton.
Il savait qu'il y avait quelqu'un qui l'épiait. Caché sous l'eau sans doute. Mais il n'y pouvait malheureusement rien.
Il reprit sa marche sur le ponton, avec un dernier regard pour la surface de l'eau.
Non, pas un dernier. Seulement dans les apparences. Car un ninja doit savoir voir sans ses yeux. Et Kennen était à ce moment précis très attentif.
La prochaine fois, il ne le manquerait pas.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mar 21 Avr - 23:06
Sa réaction était exactement celle à laquelle je m'attendais, il regardait partout, se demandant sûrement d'où venait ma voix, c'était marrant.
Il avait presque l'air inquiet de se faire attaquer par on ne sait quel ennemi, ça m'a fait pouffrer quand j'y ai pensé: Le plus grand danger de Bilgewater pour mois, voire le seul, c'est sûrement Miss fortune quand on s'amuse à piquer des trucs dans son bateau, et encore faut-il qu'elle soit à quai, et qu'on soit sur son bateau, or ce n'était pas le cas.
Je riait en le regardant faire, au bout d'un moment il s'est même baissé pour regarder sous le ponton, je n'ai eu qu'à descendre de quelques centimètres sous l'eau pour être sûr de ne pas être vu, même si il avait clairement compris que j'étais là, il ne savait pas qui j'étais et on voyait clairement à son visage qu'il se méfiait.
Hilare, j'ai attendu quelques minutes, tournant autour de Kennen à la manière d'un requin en réfléchissant à quoi faire ensuite, ne sachant pas si je devait me montrer ou continuer de le faire mariner un peu, mais je n'ai jamais été particulièrement patient et je n'ai pas mis longtemps à me décider.
Voyant que le ninja semblait enfin avoir baissé sa garde, j'ai décidé de jouer sur l'effet de surprise, même si après réflexion je me dis qu'il n'est pas du genre à se laisser surprendre... J'ai ouvert grand la bouche, aspirant un maximum d'eau, pris une impulsion de mes pieds palmés pour me projeter en dehors et tout recraché sur le Yordle.
Je me suis ensuite remis à tourner autour de Kennen, plus lentement et en faisant la planche cette fois-ci, content de cette excellente blague et riant aux éclats.

"Ah Ah Ah Tu verrais ta tête!"





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mar 21 Avr - 23:29
Toujours attentif, Kennen faisait preuve de beaucoup de prudence, très concentré sur son environnement. Non, il ne se ferait pas avoir. Pas deux fois. Au prochain bruit suspect, il serait près.

*Je l'entends, je lui saute dessus... Je vais le ligoter, le mettre dans une barque et le laisser dériver. Non, ce ne serait p...*

Il fut bien vite interrompu, ayant entendu quelque chose sortir. Mais il était prêt. Il fit-volte face...
Pour se pendre un jet d'eau en pleine figure. De l'eau froide. Et Salée.

*Mais... Mais...*

Il avait été surpris. Très bien surpris. Peut-être même trop bien.
On lisait très clairement à sa tête, qu'il était surpris, déçu, et surtout, mouillé.
S'essuyant les yeux, il chercha des yeux son agresseur. Et il n'eut pas à le faire longtemps, vu le boucan que ce dernier faisait. Il entendait un rire assez aiguë émaner de la surface, juste à côté du ponton.
Il s'avança péniblement, dans ses vêtements humides, pour voir que son agresseur n'était autre que... Le filou des mers. Sa voix lui était belle et bien familière, alors.
En entendant les moqueries de Fizz, Kennen sentit son cœur s’accélérer. Oui, il allait sans doute avoir la créature sur le dos toute la journée, maintenant.
Il se surpris à laisser échapper un éclat de rire. Au fond de lui, quelque chose trouvait ça... fun. Ouais. Marrant. Drôle.
Pensant à sa propre tête, il se mit à rire, comme en réponse au rire de Fizz.
Ce fut comme un déclic. Kennen, à cause de son entraînement, avait laissé ces petits plaisirs simples de côté. Mais rire, ça lui faisait du bien. C'était... Déstressant.

"Joli, Fizz, joli. Je l'ai pas vu venir, celle-là !" lança-t-il à son vis-à-vis, en train de faire la planche, et toujours en train de se moquer de lui.

*Faut que je lui rende la pareille... Je ne peux pas le laisser se moquer comme ça !*

"Héhé... Attention à toi !"

C'est avec un sourire en coin que Kennen fit quelque chose qui lui aurait autrement semblé idiot : il sauta sur Fizz. Etant déjà trempé, sur ce point-là, il ne risquait plus grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mar 21 Avr - 23:31

J'étais littéralement entrain de mourir de rire, voir le visage du cœur de la tempête passer de sérieux et concentré à mouillé et surpris en moins d'une seconde avait réussit à récupérer toute une journée d'ennui.
Je riais, fort, comme pour reprendre de mon retard de rire de la semaine, j'étais juste... content de moi, et content d'avoir trouvé quelqu'un à embêter un peu pour m'occuper, par ce que Mme Emily et sa fille à la longue elles sont plus drôles.
Au début je m'attendais à ce qu'il s'énerve ou quelque chose du genre, comme la plupart des gens du coin quand on se moque d'eux. Mais à la place je l'ai entendu me congratuler, ça m'a un peu étonné, mais après tout, j'ai surpris un Ninja! C'est Chomper qui va bien en rire quand je lui raconterais...
Je riais toujours et encore, j'ai tendance à attraper des fou-rires pour pas grand chose, mais là c'était pour une raison valable, même Kennen en riait, Moi qui l'avais toujours pris pour quelqu'un de froid en toute circonstance...
Ensuite j'ai eu un peu de mal à suivre... J'ai entendu sa voix dire quelque chose comme attention, et une seconde après j'ai senti un poids sur mon ventre, sur le coup je n'ai pas bien compris, j'ai ouvert les yeux et j'ai vu un Kennen riant sur moi...
Au début j'ai été surpris, me demandant ce qu'il faisait là, je n'ai compris que quelques secondes après qu'il ripostait simplement, c'est à dire que si quelqu'un m'avais dit qu'il réagirait comme ça je me serait moqué de lui un bout de temps.
Mais je ne l'ai pas laissé rire bien longtemps.
Souriant, je l'ai regardé dans les yeux un instant, juste le temps de lui faire comprendre son erreur, puis, pris d'un fou-rire presque dément, je me suis mis à rouler dans l'eau le plus vite possible, profitant de ma peau glissante pour essayer de le faire tomber.
Quand j'ai réussi à l'envoyer dans l'eau, je me suis redressé et ai essayé de calmer un peu mon fou rire.

"Bien essayé, mais c'est pas encore ça!"





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mar 21 Avr - 23:39
Bon... La première partie du plan s'était admirablement bien déroulée... Sans pépin, je réussis à rejoindre la créature marine d'un bond. Jusque là tout se passait bien. Je me réceptionnais habilement sur lui, les pieds sur ses hanches et les mains sur ses épaules. Il s'enfonça un peu plus dans l'eau, chose normale sous l'effet de ma masse qui ne reposait que sur lui. J'étais assez fier de moi. L'air franchement surpris de Fizz valait toutes les vengeances du monde. Je me permis même d'en rire.
Je n'eus pas trop le contrôle de ce qui suivit. Il y eut un éclat de malice qui apparut dans ses yeux. De très beaux yeux, au demeurant, mais bien assez inquiétants pour que je cesse de m'esclaffer. De réputation, ce genre de signe ne sentait pas bon. Mais alors VRAIMENT pas bon !
Evidemment, lorsqu'il commença son espèce de rodéo aquatique, je compris le pourquoi de son fou rire. J'avais vraiment été bête de me jeter sur lui de cette manière. J'étais sur son terrain de jeu après tout. Et maintenant, je devais le payer. Avec toute cette eau, sa peau devenait poisseuse et glissante, manquant de me faire lâcher prise à chacun de ses mouvements. Après quelques essais, il parvînt enfin à me faire lâcher prise, m'éjectant de mon seul support tangible et me faisant tomber à l'eau.
Fizz parla ensuite, mais je ne compris pas. Pour cause, j'avais négligé un certain détail en sautant sur lui : La nage, ce n'était absolument pas mon truc. Je me mis à essayer de nager, ne serait-ce que dans l'espoir de rester à la surface.
Fizz était toujours en train de se moquer de moi. Mais quelle sombre idiot j'étais d'avoir joué avec lui !

"Fizz, je sais pas nag..."

je bus une première fois la tasse. Et malgré tout le self-control dont je pouvais faire preuve, je commençais à paniquer. Je n'avais pas pied et notre petit jeu m'avait relativement éloigné du ponton. Je craignais que mes faibles capacités de nageur ne me suffisent pas à y retourner.
Néanmoins, je tentais. Avec ma nage maladroite, je tentais de m'accrocher à cette idée que je pouvais atteindre le ponton.
Fizz devait bien se marrer, là. Mon image de ninja allait en prendre un sacré coup, mais je préférai ça plutôt que d'y laisser ma peau.
Je bus une seconde fois la tasse. J'avais du mal à rester tête hors de l'eau.
J'étais vraiment mauvais, pour le coup. Mauvais, et mal barré.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mar 21 Avr - 23:43
Cette situation était tellement drôle que j'avais du mal à respirer à force de rire, il n'a pas fallu longtemps pour le faire tomber, juste quelques galipettes et plouf, je le voyait passer de sur moi à dans l'eau, hilarant.
Je le regardais dans l'eau, il n'avait pas l'air à l'aise, je trouvais même qu'il avait clairement l'air mal, mais je ne m'en inquiétait pas vraiment, après tout, il lui suffisait de nager jusqu'à la rive pour...

"Fizz, je sais pas nag..."

C'est là que de surprise j'ai arrêté de rire et me suis mis à le regarder avec des yeux ronds, chez moi la nage est quelque chose de naturel, de même que la respiration par les branchies, je sait le faire depuis que je suis têtard et toutes les personnes que j'ai envoyées à l'eau à Bilgewater sont remontées sans peine. Ce qui me fit douter de ce qu'il disait et penser à une blague. Mais en voyant qu'il commençait à boire la tasse et avait du mal à tenir hors de l'eau, j'ai réalisé qu'il était sérieux...

"Kennen? ça va aller?"

Pas de réponse, il se battait avec l'eau, et ça me faisait franchement paniquer, les blagues c'est drôle, mais pas quand ça met des vies en danger... Je devais agir, j'ai hésité un instant, me demandant que faire, puis j'ai foncé sous lui avant de remonter pour le soutenir sur mon dos afin de l'aider à nager, ou plutôt dans son cas à patauger comme un chien paniqué... J'étais horriblement gêné, après ça il allait sûrement me détester, j'ai bien faillit le tuer... Je l'ai alors aidé à rejoindre le ponton. Et quand nous y sommes arrivés j'y suis monté avec lui, lâchant un petit rire, pas un rire moqueur comme à mon habitude, mais un rire de soulagement.

"Tu m'as fait peur, fallait pas sauter à l'eau si tu savais que t'en sortirais pas sans aide."





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mar 21 Avr - 23:48
Ma situation était vraiment risible.
J'étais l'un des ninjas les plus reconnus du continent, et j'avais été entraîné à endurer de nombreuses choses. Mais pourquoi diantre n'avais-je jamais appris à nager ?! ce petit détail dans ma vie, semblant insignifiant, était en train d'avoir raison de moi. Me maintenir à la surface était une torture. Respirer, trouver de l'air était difficile. Je sentais mon cœur s'emballer. La peur. Oui, j'avais peur. Mon cœur allait exploser ma poitrine. Je n'en pouvais plus, et je commençais à avaler plus d'eau que d'air.
Alors que je sentais mon esprit partir, je fus comme soulevé. Ma tête passa réellement au-dessus de la surface, ce qui me permis de prendre une grande bouffée d'air. Cette inspiration me brûla la poitrine alors que je sentais de l'eau remonter dans ma bouche et couler le long de me lèvres.
Fizz était en train de m'aider. Il me maintenait hors de l'eau en me rapprochant du ponton. Je l'aurais bien remercié immédiatement, mais je n'étais pas certain qu'il m'entende, et ma gorge et mes poumons ne m'auraient sans doute pas laissé faire.
Une fois le ponton de bois à portée, je me hissais dessus, avec un effort qui me sembla surhumain. Trempé, affaibli et à bout de souffle, je m'étalais au bord de la structure en bois. Je sentais mon torse se soulever rapidement, essayant de compenser le manque d'air. Je vis Fizz monter à son tour. Je détournais les yeux, honteux, et je sentais son regard sur moi. Il devait réellement me prendre pour un crétin. Sauter à l'eau alors que je ne savais pas vraiment nager... En fait, j'étais bien un crétin.
Et sa phrase me le fit bien comprendre.
Je pris une grande inspiration avant de lui répondre. Même si il n'avait pas vraiment posé de question.

"Je ne sais pas pourquoi j'ai sauté. Habituellement, je n'aurais jamais fait ça. Mais tout à l'heure, j'ai eu comme... Une envie de sauter. J'ai eu envie de te répondre. De... Jouer. Rentrer dans ton jeu. Mais..."

Je sentis une larme s'échapper d'un de mes yeux. Fizz ne la remarquerait sans doute pas, étant donné mon état actuel, trempé jusqu'aux os, mais elle signifiait quelque chose. Je ne regrettais pas de l'avoir fait, mais cela ravivait des souvenir d'enfance, antérieurs à ma formation.
Ils s'agissaient de choses abandonnées, mises de côté lors de ma formation. Effacées, écrasées, je ne devais pas les ressentir.
Je ne le devais plus.

"... Mais c'était bête de ma part de faire ça. Merci de m'avoir secouru. Sans toi, je serai... Mort. Noyé."
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mar 21 Avr - 23:50
Si il y a bien un sentiment auquel je ne suis pas habitué, c'est la peine, hors c'était exactement ce que je ressentait pour le yordle, le voir dans cet état me faisait comme un pincement au cœur. Étalé au sol à cracher le contenu de ses poumons et respirant à une vitesse effrayante.
Il paraissait... Faible, et je ne crois pas connaitre pire humiliation pour un combattant, je le regardais sans trop oser dire quelque chose, trop gêné à cause du fait que tout cela était de ma faute, et que j'avais faillit le tuer...

Malgré cela, je tentais de garder mon sourire habituel, même si il devait sembler bien triste. J'ai tendance à utiliser ce sourire pour cacher ma gêne ou ma tristesse quand elle se fait sentir, je l'utilise par exemple chaque fois qu'on me parle de ma cité, une sorte de masque qui me donne l'impression de paraître moins bête aux yeux des autres.  

"Je ne sais pas pourquoi j'ai sauté. Habituellement, je n'aurais jamais fait ça. Mais tout à l'heure, j'ai eu comme... Une envie de sauter. J'ai eu envie de te répondre. De... Jouer. Rentrer dans ton jeu. Mais... Mais c'était bête de ma part de faire ça. Merci de m'avoir secouru. Sans toi, je serai... Mort. Noyé."

Mon sourire tenait, je me suis assis au bord du ponton et me suis mis à regarder l'eau, sans trop de raison, ça m'apaisait un peu peut-être de regarder vers ma maison. Je devais dire quelques chose, essayer de lui redonner le moral... Mais tout ce que je trouvait à dire c'était:

"C'est moi qui ai failli te noyer surtout, je n'aurais pas dû faire ça, si j'étais resté tranquillement dans l'eau tu n'aurais pas eu de problèmes"

Super Fizz, c'est génial ce genre de phrases pour remonter le moral... Je me demande comment j'ai réussi à sortir ça...
Et cerise sur le gâteau, mon air joyeux était totalement parti en même temps que ma phrase, transformé en une moue triste qui me donnait cet air de gamin chouigneur qui m'énerve tant, j'avais tout gagné, en plus de manquer de le tuer et de le faire déprimer, je passait maintenant pour un idiot...





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mar 21 Avr - 23:53
Splendide. Voilà qu'en plus de passer pour un crétin, un idiot et un incapable, je le faisais culpabiliser pour une erreur qui m'était entièrement due. J'avais une horreur totale de laisser des gens prendre la responsabilité pour moi. oui, peut-être que plus tôt dans ma courte vie, j'aurais dit le contraire, mais là, ce n'était plus le cas. Je regardais mes erreurs en face. Et comme dans ce cas précis, lorsqu'il y avait une méprise, je me devais de recadrer tout ça.

Fizz était maintenant ainsi assis sur le bord du ponton. Je ne pouvais pas voir son visage, ses expression, ni ses yeux.

Ma respiration se faisant plus agréable, mon rythme d'inspirations et expirations ralentit, alors que je me levais pour aller m'asseoir à côté de la créature aquatique. Devant moi, une belle vue sur l'eau du port. C'était cela que regardait mon ami ? Il était vrai que la mer était vaste, très vaste, et cela devait lui rappeler son chez-lui, en quelque sorte. J'étais intrigué, d'ailleurs, par ce fait : venait-il d'une civilisation marine ? Pourquoi n'en avait-on jamais entendu parler, alors ? Pourquoi restait-il le seul que nous ayons vu jusqu'à présent.

Je me tournais vers lui, observant un peu plus son apparence physique. Vraiment, il avait tout d'une créature qui vivrait sous l'eau.

"Ne t'en fais pas, je vais bien. Tu as bien rattrapé mon erreur, je t'en remercie."

Je marquais un petit temps de pause, pensant comment formuler ma prochaine question.

"Dis moi, je voulais savoir... D'où est-ce que tu viens en fait ? C'est vrai, tu es le seul de ton espèce qui ait foulé le sol jusqu'à présent ? Où sont donc tes semblables, Fizz ?"

Ma voix était lente et posée, de sorte à ne pas paraître trop... inquisitrice, et pour ne pas trop mettre mon interlocuteur sur la défensive. Après tout, je voulais discuter et changer de sujet, pas l'interroger.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mar 21 Avr - 23:59
L'eau montait et descendait au rythme des vagues, elle était bleue foncé et on ne pouvait pas voir au travers, je m'imaginais ce qui se trouvait là pour me détendre et enlever cette fichue moue triste de mon visage: un poulpe qui nage rapidement, pourchassé par un petit requin, un thon qui cherche son banc... Je passait un peu le temps et réussissait à retrouver un visage neutre, au moins Kennen n'aura pas vu mon air triste, ça me fait sentir moins ridicule.
Kennen, après un moment, sa respiration a ralenti et s'est faite moins forte, je me doutais que c'était un signe qu'il se remettait de sa noyade, de quoi me rassurer un peu...

"Ne t'en fais pas, je vais bien. Tu as bien rattrapé mon erreur, je t'en remercie."

Je n'étais pas sûr que ce soit son erreur, mais je me suis dit qu'il était inutile de débattre là dessus, et à son intonation je sentais qu'il avait autre chose à dire, même si il semblait hésiter, je me suis donc tu en attendant qu'il finisse.

"Dis moi, je voulais savoir... D'où est-ce que tu viens en fait ? C'est vrai, tu es le seul de ton espèce qui ait foulé le sol jusqu'à présent ? Où sont donc tes semblables, Fizz ?"

Mon air neutre ne changea pas, j'avais réussi à le bloquer en me crispant un peu, cette question... J'évite toujours d'y répondre, j'ai toujours trouvé moyen d'y échapper, seule Nami avait réussi à me faire parler de ça après avoir lourdement insisté. Je ne savait pas trop quoi dire, j'avais presque envie de sauter à l'eau pour éviter d'avoir à répondre, mais je trouvais ça malhonnête de faire ça juste après ce qui venait de se passer, même pour quelqu'un comme moi...

J'avais du mal à parler, comme si j'avais un chat dans la gorge -comme disent les humains-, et malgré de grands efforts je ne put conserver mon visage neutre, qui retourna à cette moue triste totalement ridicule...

"Ils sont partis... Je ne sait pas où ils sont, ni si ils sont vivants... Mais ils ne sont plus dans notre ville."





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mer 22 Avr - 0:08
Ah, je venais de faire une gaffe. Je le voyais clairement à son air triste. Il tentait de garder contenance, mais je connaissais bien cette mine. Je venais de toucher un point sensible chez lui. Décidément, j'avais le don de rendre triste Fizz, lui qui était pourtant habituellement très joyeux, très vivant. J'étais déprimant. Du moins je me trouvais déprimant. Provoquer ainsi la tristesse chez les gens devait être une malédiction. Je devais vraiment faire plus attention avant d'ouvrir ma saleté de bouche.
Lui qui avait l'air un tantinet nostalgique, il était donc reparti dans ses souvenirs, j'imaginais. Voilà comment se faire des relations. D'abord, cerner leurs origines, puis poser des questions bien cassantes et gênantes sur le sujet. Merci Kennen, merci pour ta lucidité et ta délicatesse. Quel tact, pour un ninja. Je me demandais comment je pouvais en arriver là, parfois.

"Je... Je m'excuse d'avoir été si curieux... Je... Je ne savais pas. Mes condoléances..."

mais qu'est-ce que je disais là ?! Condoléances ? Il venait de dire disparition, pas mort ! Ah, je voulais vraiment pouvoir me frapper tout seul des fois ! J'allais encore plus l'enfoncer, le pauvre. Il me fallait y faire quelque chose. Changer de sujet de conversation.

"Et, dis... Tu as une maison à Bilgewater, ou tu as une plaque sous l'eau ? Je t'avoue être intrigué, quelqu'un comme toi peut vivre longtemps en dehors de l'eau ? Tu as l'air tellement plus... Adapté la vie marine qu'à la vie terrestre."

Je prenais le temps d'observer la créature qu'il était. Des membres palmés. Une peau qui pouvait rappeler celle des poissons, et ces coupures nettes sur ses flancs... Des branchies. Pour des créatures qui vivaient sous l'eau, elles étaient aussi à l'aise sur terre. J'étais assez impressionné par une telle polyvalence. Un tel degré de perfection. Fizz était agile, et relativement fort aussi... Musclé très sec, mais il n'en demeurait pas moins athlétique.
j'aurais presque pu en être jaloux.

Je me détournais rapidement de son corps. C'était gênant de l'analyser ainsi, j'avais l'impression d'estimer un bout de viande... J'espérais seulement qu'il n'avait pas fait attention à ça.
Sinon cela pourrait vite instaurer une gêne désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mer 22 Avr - 0:10
Partis, je me demande toujours pourquoi je ne me rends pas à l'évidence, morts est un mot plus correct, morts et bouffés par je sait pas quel monstre sorti de la fosse abyssale, il a dû se faire une ventrée gigantesque cet enfoiré, et j'ai juste été très chanceux de ne pas avoir été là, ou pas, selon le point de vue... J'étais entrain de remuer tout ça dans ma tête, la mine aussi joyeuse que celle de Yorick qui se bat, quand Kennen confirma mes pensées, n'arrangeant pas vraiment mon moral.

Je regardais toujours l'eau, je ne savait pas vraiment quoi ajouter. Je ne lui en voulait pas, il avait gaffé, mais c'était vrai et je ne pouvais rien dire...J'étais si gêné... Je n'avais qu'une envie, c'était de changer de sujet.
Le yordle devait avoir eu la même idée que moi, car il a trouvé une question pour changer la conversation, je lui en étais reconnaissant.
Réussissant à reprendre un peu contenance, je lui désigna une falaise un peu plus loin.

"Un bateau a coulé là bas il y'a très longtemps, les humains d'ici disent qu'il est là depuis plus d'un siècle, j'ai réaménagé un peu et me suis installé dedans, j'ai encore jamais essayé de rester loin de la mer trop longtemps, j'ai déjà tenu une semaine, quand je suis arrivé et qu'on m'a emmené à "Plitoveur" mais je ne sait pas si ça compte parce qu'ils m'ont mis dans un grand truc en verre plein d'eau la moitié du temps, et j'ai jamais fait plus, c'est vrai que je suis plus fait pour l'eau"

Je regardais brièvement dans sa direction, il était entrain de me dévisager, c'est compréhensible, il n'a pas du voir beaucoup des miens dans sa vie, mais terriblement gênant, j'étais presque jaloux de ne pas pouvoir me cacher sous un masque comme lui. D'ailleurs je me demandais bien à quoi il pouvait ressembler, à part ses yeux bleus je n'avais aucune idée de son visage... j'étais curieux de savoir...

"Tu portes toujours ton truc sur la tête?"





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mer 22 Avr - 0:11
Ah, zut de flûte, il m'avait remarqué... Je n'avais pas été particulièrement discret, mais j'avais au moins espéré m'être détourné à temps. Pas de chance, c'était manqué. Mais il n'avait pas l'air de trop en tenir compte. Puis il me demanda quelque chose qui me fit sourire sous mon masque. Après tout, cette question était en général une substitution à une autre, que les gens n'osaient pas poser. A quoi est-ce que je pouvais bien ressembler, sous ma capuche et mon masque ? Eh bien, rien de bien exceptionnel.

"Oui, presque, du moins lorsque je suis en dehors du bâtiment réservé à notre Ordre. Mais je sais ce que tu veux. Attends juste deux secondes."

Je disais cela, commençant à retirer les attaches des ma capuche autour des mes oreilles, puis l'abaissant en arrière, laissant la brise marine caresser mes cheveux. Après cela, je m'attaquais au masque. Le desserrant un peu, je le laissais pendre à mon cou.

"Voilà. Rien d'extraordinaire, je suis un Yordle comme les autres. C'est triste, hein ? Rester mystérieux avec ce masque ça attire l'attention mais sans raison, y a rien de spécial à cacher."

Bon, je me sentais un peu comme exposé, mais après avoir failli mourir noyé, ce n'était pas grand chose. Je pouvais désormais reprendre notre conversation, maintenant que sa curiosité était apaisée.

"Alors comme ça tu vis dans une épave ? Drôle de maison. Mais nous ne devons pas avoir les mêmes standards et les mêmes attentes en terme d'habitation. Et la vie sous-marine, je vais t'avouer que de toute façon, je n'y connais pas grand chose !"

Je me mis à rire. J'étais en train de faire des commentaires sur sa vie à lui alors que je n'y connaissais rien. Même si la mention de l'étude en bocal dont il avait fait l'objet à Piltover me restait dans un coin de la tête, je ne fis pas de commentaire dessus.
Il était encore trop occupé à me dévisager.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mer 22 Avr - 0:13
Je m'attendais pas à ce qu'il l'enlève en lui posant cette question, mais tant mieux, j'étais si curieux de voir à quoi il ressemblait, imaginant ce à quoi il pouvait ressembler, peut-être ce masque cachait des cicatrices, peut-être était-il brûlé de partout ou alors peut-être que... Ah non, rien de tout ça, il est normal, Teemo en plus foncé et avec des cheveux.
À sa réflexion, je lâcha un petit rire.

"C'est vrai, tu me déçoit presque, je m'attendais à mieux."

Je terminait ma phrase sur un autre petit rire, lui tirant la langue.
Ce qui était sûr, c'est qu'il est plus agréable de parler avec un yordle qu'avec une cagoule, je me détendais un peu et commençait à oublier la mésaventure de quelques instants plus tôt.
Je lui répondis sans arrêter de le dévisager.

"C'est confortable, sous l'eau et à l'abri, je voit pas en quoi c'est bizarre... En tout cas pas moins bizarre que vivre hors de l'eau dans des boîtes en bois..."

Je me mis ensuite à rire à sa remarque

"Et je crois que j'avais compris que la vie sous l'eau était pas pour toi"





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mer 22 Avr - 0:15
Je me mis à songer à ce qu'il venait de dire. Vivre sous l'eau. Si ça me paraissait aberrant au premier abord, voir même complètement stupide, c'est parce que j'étais avant tout une créature terrestre. Il était plus que normal que le milieu aquatique me fasse peur, me paraisse étranger, enfin que tout cet amoncellement de faits ne me pousse pas à vouloir me rapprocher de la mer. Mais pour une créature marine comme Fizz, ce doit être aussi important que l'est la terre ferme à mes yeux. Oui, je commençais à saisir son point de vue qui m'était pourtant étranger. Sur un navire, je n'étais pas à l'aise. De toute façon, un marin était quelqu'un qui avait un minimum d'attirance pour le milieu marin, non ?

"Je commence à voir ce que tu trouve d'attirant à ton style de vie. Comme tu viens de le dire, toi c'est une boite en bois sous l'eau, nous des boites en bois sur terre. Mais t'es une créature marine avant tout, et nous des créatures terrestres. Donc de base, nos expériences différentes de la vie nous mènent à des préférences différentes. Mais ce doit être original, je pense. J'aimerai beaucoup voir à quoi ressemble la ville d'où tu viens. Ce doit être un endroit extraordinaire. Magnifique, j'en suis sûr. Si différent de ce qu'on voit ici, sur ce continent. Des construction orientées sur le fait que la liberté de mouvement sous l'eau soit totale. Oui, je voudrai savoir à quoi cela ressemble."

J'observais le trident de la créature. Les runes qui le parcouraient étaient inconnues de mon répertoire, bien que quelqu'un comme Ezreal ou Ryze soit bien plus connaisseur que moi en la matière. De même, cette lueur bleutée qui émanait du trident me fascinait. Un tel objet... Devait être rare.

"Dis moi, Fizz, dans ton ancienne vie, tu étais de noble naissance, ou quelque chose comme ça ? Genre dans une famille qui dirigeait la ville ? Parce que ce trident, j'imagine que tous les habitants en avaient pas un comme ça, au vu de sa qualité..."

Je ne souhaitais raviver des souvenirs trop durs de son ancienne vie, mais juste me renseigner un peu plus. Il était une personne qui m'était relativement sympathique après tout, et avoir un ami ne pouvait pas me faire de mal, quoi qu'en dise le Kinkou...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mer 22 Avr - 0:16
Bon, il faut dire que j'ai décroché trois ou quatre fois dans son petit discours, faute de vocabulaire, mais je crois que j'ai à peu près compris le sens. J'ai tourné la tête vers la mer et commencé à lui répondre, un brin de nostalgie dans la voix.

"Comme tu dis ouais, si on m'avais dit qu'on pouvait sortir de l'eau et qu'on y serait bloqué à quatre directions quand j'étais petit, j'aurais bien rigolé" Je lâcha un ricanement en y pensant, avant de reprendre "Ouais, c'est super joli, le maisons en corail, les statues gigantesques, le plus beau c'est la demi-boule en cristal marin qui la recouvre, la nuit quand les lumières sont allumées on peut voir le reflet de la ville dedans..."

Je me tournait vers lui, il regardait mon trident avec curiosité, c'est vrai que tous les pêcheurs en ont pas des comme ça. Je me retins de ricaner avec toute ma discrétion habituelle en remarquant qu'il plisse le nez quand il réfléchit, il me posa alors une question qui me fit un peu grimacer...

"Pas vraiment, en fait j'ai jamais eu de maison, je dormais dans un coin de rue avec Chomper, mon requin, je suis même pas sûr d'avoir eu une famille un jour, à part les autres qui étaient dans mon cas. Le trident là il vient du palais, c'était l'arme de celui qui a enchanté la barrière de cristal pour nous protéger, et comme il n'y avait plus personne et que j'allais partir j'ai préféré ça à mon vieux trident rouillé... Et puis ça me fait un souvenir, j'y tiens beaucoup..."

Toutes ces questions me faisaient bizarre, en temps normal je n'aime pas parler de tout ça, mais là j'avais l'impression d'avoir un poids en moins...





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mer 22 Avr - 0:18
Ce petit amphibien semblait vraiment désireux de revoir son chez-lui. J'avais déjà capté en lui une certaine nostalgie de sa vie lorsque sa ville était encore vivante et habitée, mais là, alors qu'il m'énumérait les belles choses que l'on pouvait y voir, j'avais comme l'impression qu'il reprenait du poil de la bête en en parlant ainsi. Et je devais avouer que suite à sa courte description, j'avais envie de voir ça. Mais un regard vers la mer m'en dissuada de suite ! Comment pourrais-je survivre dans cet environnement, hein ? Et puis à quand bien même, il me faudrait nager et comme je venais de la montrer à Fizz, ce n'était pas mon point fort, la nage. Mais alors pas du tout !
Mais j'étais encore plongé dans mes pensées, les yeux rivés sur son arme, lorsqu'il débuta sa seconde réponse.
Ainsi donc, il était un enfant des rues, un vagabond, qui avait eu un magistral coup de chance en étant absent lors de l’événement mystérieux qui avait causé la disparition de son peuple. J'étais presque déçu, qu'il ait juste récupéré le trident comme ça. Je l'aurais bien vu avec des bijoux, de l'or, un peu à la manière des représentations royales que je pouvais trouver dans les documents d'Akali. Non, ça pourrait vraiment bien lui aller d'être vêtu comme ça.
Mais avant de lui partager cette idée je me devais de réagir à ses derniers propos, sinon il pourrait se mettre à penser que je n'avais rien à faire de ce qu'il venait tout juste de me dire, alors que c'était faux, et je ne voulais pas fâcher une compagnie comme la sienne.

"C'est vrai qu'un souvenir comme celui-ci c'est toujours un bon repère auquel te raccrocher. Mais je t'avoue que je suis un peu déçu, je pensais vraiment que tu étais quelque chose comme prince ou noble, enfin quelque chose qui s'en rapproche."

Je me rendis compte que mes propos pouvaient être mal interprétés, ils pouvaient même être assez durs. Cherchant à faire mieux passer ça, je me mis derrière lui en l'enlaçant timidement.

"En tout cas, désolé d'apprendre que ça n'a pas été facile pour toi. J'ai rencontré plein de gens qui n'ont pas forcément eu une jeunesse facile. Mais parmi eux t'es quand même un minimum chanceux, hein. C'est vrai, quoi, qui peut se vanter de s'être lié d'amitié avec un requin ? Et puis quand ça allait mal, tu as su rebondir, et revenir ici, à Bilgewater. D'ailleurs, maintenant que j'y pense, les pirates ne t'ont jamais embêtés ? Ou essayés de te recruter ? Ils devraient chercher des talents comme les tiens, eux qui sont toujours en mer."

Maintenant que j'y pensais, c'était bizarre qu'ils ne s'y soient pas intéressés. Enfin, peut-être que je me trompais, là encore.
Et je restais à l'enlacer, essayant de me faire pardonner quelque chose qu'il n'avait peut-être même pas perçu.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Dim 26 Avr - 4:45
Déçu... le mot m'attristait, mais c'est vrai que je ne suis rien, un gosse des rues qui a quitté les profondeurs pour se retrouver à vivre à la rue chez les humains, quel autre mot aurait pu convenir? Surtout avec l'arme que je porte, on aurait au moins pu penser que j'étais un riche...
Assis au bord du ponton, je me retrouvais une fois de plus à regarder la mer.

Désolé...

Je Me mis à imaginer comment aurait été ma vie si j'avais été un noble, pas de problèmes pour manger, pour dormir, qui sait, j'aurais peut-être même été avec les miens aujourd'hui... c'est vrai que c'était décevant, déprimant même.

Alors que je retournais ça dans ma tête, je sentis Kennen m'étreindre par derrière et me figea, inhabitué à ce genre de contact, je crois que je suis devenu rouge en l'espace d'une seconde. Il s'est alors remis à me parler.

De la Chance... c'est vrai que c'est quand même la classe d'avoir un requin pour meilleur ami, surtout un requin-goliath comme celui-ci, ils sont connus pour être solitaires et très agressifs habituellement, et même les meilleurs pêcheurs de ma ville osaient jamais les approcher.

"Les pirates? Ils passent leur temps à ça, tous les deux jours soit il y'en a un qui veut m'attraper, soit il y'en a un qui veut me tuer par ce que je suis pas un animal courant comme ils disent, mais souvent j'arrive à leur prouver que je court plus que pas mal d'animaux héhé"






Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Dim 26 Avr - 14:20
Bon, s'il avait réagi à mon geste, je n'en avais rien vu. Juste senti une réaction normale, où il avait sans doute voulu se rétracter un peu, de peur du contact physique. J'y étais un peu allé sans lui demander la permission, il avait donc le droit de se poser des questions et d'être étonné, voir surpris par mon geste.
Cependant, comme je l'avais pensé à l'origine, il avait été un peu touché par ma première remarque. Je me doutais que je l'étais mal exprimé de toute façon. Je n'étais pas très doué pour la parlote, ça je le savais déjà, et mon travail ne me demandait pas d'en faire tant usage que ça, de toute façon. Mais je devais vraiment faire attention à mes propos, car Fizz avait l'air assez facilement atteignable par les mots... D'ailleurs, question que je me posais maintenant... Comment connaissait-il notre langue ? Ce ne devait pas être leur dialecte, à son peuple... Et sans espèce d'école, il est difficile d'apprendre une nouvelle langue... D'autant plus qu'il était là depuis relativement peu de temps...

Cela me laissait songeur. Il avait l'air de s'adapter assez rapidement. A notre monde, à la surface, notre langue, quelques-unes de nos coutumes...

Oh, mince, il venait de continuer à me parler, et j'étais si plongé dans ma réflexion que je venais de zapper ce qu'il venait de dire. Il venait de terminer par le fait qu'il courait vite ? Ou que les animaux couraient vite ? Les marins peut-être ? Oh... En le voyant sourire, je me mis à ricaner, un peu de manière forcée, n'ayant pas suivi le fil de notre conversation, et je ne savais par conséquent pas quoi lui répondre. Si je me plantais, il risquait de se rendre compte de mon inattention, et il y avait de grandes chances qu'il le prenne un peu mal, que je ne m'intéresse pas à ce qu'il disait.

Eh bien autant continuer les question réponses, alors ! Ce serit une manière assez sécurisée de ne pas me faire prendre !

"Oh, et, pendant que j'y pense, j'imagine que vous ne parliez pas, sous l'eau. Vous communiquiez comment ? Des codes gestuels ? Et comment tu as fait pour apprendre la langue qu'on pratique ici, à la surface ? Cela n'a pas dû être aisé pour toi d'apprendre à parler comme nous ? Pourtant tu te débrouille bien, j'imagine que tu es donc soit extrêmement intelligent, soit que tu as eu un bon... professeur."

J'avais hésité sur le dernier mot. Il avait ce que c'était ? Oh, sans doute que oui, le mot restait relativement courant, après tout.
Et moi j'me disais, quelle curiosité, quand même, cette créature que je serrais contre moi...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Lun 27 Avr - 20:18
Je me sentait bizarre, cette façon de me serrer dans ses bras m'avait changé en vraie tomate, mais d'un autre côté cela avait un effet apaisant, comme sa façon de me parler, qui avait réussi à me rassurer en quelques mots... Jamais personne ne m'avais traité comme ça avant, même chez moi sous la mer...

Je me remis à sourire timidement alors que Kennen semblait songeur, à quoi pouvait-il bien penser? je remonta mes jambes pour poser mon menton dessus, réfléchissant à cette dernière interrogation, quand il se décida à rompre le court silence qui s'était installé pour me poser une autre question, je ne suis pas très doué pour discuter et il était malheureusement probable qu'il ne réussisse pas à me faire parler autrement que comme ça.

Comment ça se fait que je parle? Question normale, sous l'eau parler c'était pas vraiment possible, et je n'aurais jamais pu apprendre seul... Et le mot "professeur" était bien choisi...

"Les codes gestuels je sait pas ce que c'est, mais on parlait avec des *J'hésita un instant sur le mot* virassions, c'est plus pratique sous l'eau. C'est le professeur qui s'occupait de moi à Plitoveur qui m'apprenait quand il me laissait sortir de l'eau."

D'ailleurs j'espère qu'il n'a pas eu de problèmes pour m'avoir fait partir, je m'en voudrais pour lui. Ça faisait plusieurs lunes que je n'y pensait même plus...





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Lun 27 Avr - 23:28
Ah, je commençais à voir une réaction de la part de mon jeune ami. Il commençait à se recroqueviller sur lui-même, j'avais l'impression. Je ne savais pas si je devais le prendre en bien ou en mal. Je me permis de penser que s'il avait besoin d'un peu d'espace vital, il me l'aurait demandé. Je ne m'étais pas montré si dangereux que ça, il n'avait pas de raison particulière de me craindre... Donc non, ce devait être un simple gêne, au final. Eh bien parfait, ça me faisait un souci de moins ! Oh, je regardais vers le ciel, voyant le soleil continuer sa course vers son coucher, me rappelant que je devais aussi penser à rentrer. Je pouvais encore m'accorder quelques minutes en sa compagnie, non ? Oh, sans doute, de toute manière Shen n'était pas là pour vérifier ce que je faisais, après tout.

J'écoutais ensuite avec plus d'attention sa réponse que la dernière fois... Ce qui n'était pas bien compliqué ma foi. Des vibrassions... Oui, ça semblait logique. Il me semblait que les animaux marins utilisaient des systèmes sonores pour se repérer, alors pourquoi pas pour parler. C'était juste un système différent des mots. Différent, certes, mais tant qu'il était efficace, pourquoi en changer, hein ? Bon, je commençais à en savoir un peu plus sur lui. Mais il venait à nouveau d'attiser ma curiosité. Je risquais d'en avoir pour la fin de l'après midi, à ce rythme là, moi !

"Un professeur, tu dis ? Tu parle de là bas comme si tu étais en aquarium ? Attends, tu étais à l'Académie des Sciences ? Alors tu as peut-être croisé Ziggs et Heimerdinger, ce sont des Yordles, comme moi, mais eux sont bien plus ingénieux et ils travaillent là-bas ! Et que faisais-tu dans un tel lieu ? Tu ne m'a pas l'air d'un scientifique... Sans vouloir être blessant, hein. Vas pas le prendre mal."

J'étais intrigué. Il n'avait quand même pas été un sujet d'expérience ? Hum, non... Piltover n'était pas Zaun. Il y avait des règles, là-bas.
De moins je l'espérais. Sinon je risquais encore de raviver de douloureux souvenirs à Fizz.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Vous ne m'attraperez pas!


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mar 28 Avr - 2:41
Quel idiot j'étais, pourquoi je me suis amusé à parler de ça? Maintenant il allait se poser des questions là dessus... Je n'aime pas parler de cette période, en vrai le simple fait d'y penser me faisait frissonner, toutes ces coupures et les seringues à n'en plus finir...

Je m'attendais à la question qu'il me posa ensuite et qui me fit légèrement tressaillir, en temps normal, jamais on ne réussirait à me faire parler de cette période, mais la situation me donnait envie de répondre...

"Je connaissait personne à part le professeur là-bas, j'ai vu des yordles, mais je sait pas si j'ai vu ceux que tu dis... Sauf peut-être Ziggs, si c'est celui qui a un sourire effrayant et des lunettes bizarres..."

J'hésitais un peu à continuer, ça passait dans la partie gênante, j'aurais pu m'arrêter là, mais je ne sait pas pourquoi j'ai continué.

"J'étais là bas par ce qu'ils sont venus me chercher quand je venais d'arriver sur la terre pour la première fois, ils m'ont gardé pendant longtemps, j'ai compté quatorze lunes... Le professeur voulait que je parte par ce que "Ils sont trop intéressés par mes capiscités régénérérantes... enfin je crois qu'on dit ça..."





Carte de journaliste - Voiça:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : "Les yeux ne mentent jamais !"


MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson Mar 28 Avr - 20:01
La réaction qu'eut Fizz me surpris. Elle n'était pas très perceptible, cela avait été très mince, très vif, mais il m'avait semblé déceler chez lui un petit tressaillement. Peut-être était-ce mon imagination, mais il se pouvait quand même que j'ai touché un point sensible chez lui. Bon, je devrais faire avec, je commençais à avoir l'habitude de lui poser des questions qui le mettaient mal à l'aide, à force. C'était toujours dérangeant, j'avais l'impression de lire assez facilement en lui au point de tout de suite repérer les points qui étaient un peu troubles chez lui et son histoire. Il fallait dire que pour le coup, j'étais relativement bien aidé, car il ne me faisait aucune résistance, il me disait tout et répondait à la moindre de mes interrogations. Je devais peut-être arrêter de profiter ainsi de cette espèce d'ascendant que j'avais sur lui. J'étais assez curieux de nature, je devais aussi me retenir. J'étais en train de foutre en l'air toutes mes années de formation, là. Avec lui je redevenais plus naturel, plus.... Moi. C'en devenait troublant pour moi. Qu'auraient dit Shen ? Akali ? Même feu notre maître ? Ce dernier m'aurait assurément encore tapé sur les doigts avec sa baguette de bois... Je serrai les poings, tant le souvenir m'était douloureux...

Mais il y avait pire que ça. Le jeune amphibien avait été gardé pendant plus d'un an par les scientifiques de Piltover. Pour être étudié. Un poisson dans un aquarium. J'aurais pu finir chez eux aussi à cause de mes capacités. Heureusement, le Kinkou m'avait évité le moindre risque de ce genre... Même si maintenant, j'avais un maître des Ombres qui cherchait à me planter ses katars dans le corps...

Mais savoir ça des scientifiques de la Cité du Progrès, ça m'étonnait. Je croyais qu'ils se devaient de garder une certaine éthique... Raté. Même si le fait qu'il n'ait vu que Ziggs soit la aussi étrange. Des expériences cachées ? A creuser.

Je voyais l'heure avancer, décidément, j'étais obsédé avec ça... Je rompais l'étreinte, me levant.

"Eh bien, jeune ami, je vais devoir rentrer, une longue route m'attend et je ne voudrais pas faire le chemin de nuit, si possible. Les alentours de Bilgewater et la mer ne m'inspirent guère. Même si ce fut un plaisir de faire ta connaissance."

Pour conclure, je lui tendis la main, tout en continuant avec le sourire aux lèvres.

"J'espère qu'on pourra rediscuter à l'occasion, tu fais une bonne compagnie !"
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Yordle et le Poisson
Revenir en haut Aller en bas

Le Yordle et le Poisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Un gros poisson pour FG.... Cela vous tente ?
» Joe66 - vente illégale de poisson - 22/04/1457
» piranahs mangent un poisson rouge !!
» Forumactif ferme ses portes [Ce fut un Poisson d'Avril]
» La news de Paques! (et non, ce n'est pas un poisson d'avril, mais des oeufs/lapins en chocolat :D)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendes de Runeterra :: Valoran :: Les îles :: Blue Flame Island :: Bilgewater-